Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Wallerand de Saint-Just : "Marine Le Pen va gagner, c’est inéluctable"

Le Front national pris entre l’injonction oligarchique et la pression populaire

Le trésorier du Front national Wallerand de Saint-Just est l’invité d’Yves Thréard de la rédaction du Figaro. Il évoque notamment la candidature de Jean-Frédéric Poisson, le cas du SIEL de Karim Ouchikh, l’aspiration de la droite classique, les propositions de Fillon sur la Syrie, Macron l’anti-Système, mais surtout le jugement de Jean-Marie Le Pen, et son action en justice contre le FN.

 

C’est lorsque Thréard aborde le cas de l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN (à 6’08) que Saint-Just livre une étonnante information en forme d’aveu, ou un aveu en forme d’information, un peu malgré lui :

Saint-Just : Je le connais bien, c’est pour ça que je voulais dire qu’il n’y a jamais rien eu de personnel avec Jean-Marie Le Pen dans cette affaire-là, tout a été exclusivement politique, et le geste politique a été de montrer que le Front national ne veut plus et fait tout ce qu’il faut pour ne plus être soumis à des accusations particulièrement désagréables.
Thréard : De sa part.
Saint-Just : Non ! De la part, d de , notamment, des Français, des des des des électeurs, qui seraient des accusations qui peuvent être de racisme ou d’antisémitisme, c’est exclusivement politique ce que nous avons fait !
Thréard : Le Front national n’est pas un parti antisémite...
Saint-Just : Et le tribunal a dit, votre procédure d’exclusion pour les motifs politiques reprochés à Jean-Marie Le Pen, elle est parfaitement menée et elle est parfaitement fondée. Donc nous avons fait le travail.

Le résumé par Le Point du jugement du 17 novembre 2016 :

Jeudi 17 novembre, la justice a validé son exclusion en tant que membre du Front national. Mais, cette décision n’a « pas d’effet » sur son statut de président d’honneur du parti d’extrême droite, qu’il a cofondé. Jean-Marie Le Pen « demeure investi » de sa qualité de président d’honneur et, « en conséquence », « devra être convoqué en qualité de membre de droit de toutes les instances » dirigeantes du parti dirigé par sa fille Marine Le Pen et pourra y « participer », « sous astreinte de 2 000 euros par infraction constatée », écrivent les juges du tribunal de grande instance de Nanterre dans leur décision. La décision est applicable immédiatement, même si le FN fait appel, précise le jugement.

 

Saint-Just évoque alors les votes américain (Trump) et britannique (Brexit) pour avancer l’idée d’une inéluctabilité de l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République, car les peuples réclament de la « protection », celle qui leur a été enlevée par l’Europe et sa dilution des frontières :

« Tous les pays mettent en oeuvre un protectionnisme intelligent, tous, sauf la France et l’Union européenne... Ce n’est que l’Allemagne qui a profité de l’Union européenne. »

Yves Thréard, qui semble globalement séduit par le discours de Saint-Just, tente de jouer au journaliste impartial en arguant que le programme du FN est désormais « d’extrême gauche » et qu’il est la copie de celui de « Mélenchon ». Mais on reste loin des interviews 100% orientées qu’on peut voir sur le service public audiovisuel ou dans la presse de gauche du type Libé ou Le Monde. Le Figaro, de par son positionnement plutôt traditionaliste, échappe à une bonne partie de l’accusation classique des relais de la pensée unique. Que ce soit la droite nationale ou la gauche sociale, chacun peut y développer ses thèses sans se faire insulter.

Il reste maintenant au quotidien du Groupe Dassault à inviter les intellectuels qui comptent, qui font le débat sur l’Internet, le véritable champ de la démocratie, ces intellectuels qui font avancer les choses, qui développent les idées nouvelles, reprises en douce et avec parcimonie par les conseillers des candidats de « l’ancien monde », comme dirait Dieudonné. Vu le défilé des têtes dans le Talk du Figaro, et la réaction populiste – un terme tout sauf péjoratif selon nous – de l’électorat dans toutes les dernières élections symboliques (États-Unis, Grande-Bretagne, Autriche, Hongrie, Allemagne), les journaux ont intérêt à accrocher leur wagon à cette nouvelle locomotive, sous peine d’être définitivement et mortellement largués.

 

 

Sur la révolte des peuples souverains, lire chez Kontre Kulture :

 

Le FN, sur E&R :

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1604977

    Elle ne passera jamais, dans l’imaginaire des gens, et grâce à une ingénierie sociale de plusieurs décennies, ce parti cumule à lui tout seul tous les défauts de Terre ...
    Discutez-en autour de vous, la plupart vous ressortent les mêmes conneries entendues à longueur de temps sur les merdias mainstream ...
    Populisme, repli sur soi, etc .. Toujours les mêmes conneries.
    Ce parti n’est qu’un épouvantail agité pour donner l’illusion d’un multipartisme alors que c’est du vent.
    Les mêmes mafieux se partagent le pouvoir depuis des dizaines d’années avec les résultats qu’on connait.
    Et puis si vraiment le FN était dangereux, il serait banni des médias. A méditer.

     

    Répondre à ce message

  • Une élection implique de faire des compromis.
    Comme le nom l’indique, un scrutin majoritaire à 2 tours implique d’obtenir 50,1% des voix au second tour. C’est-à-dire rassembler sur son nom même des gens qui ne sont pas d’accord avec vous.

    Si un candidat fait 30% au premier tour, il lui fait aller convaincre parmi les 70% qui n’ont pas voter pour lui. Trouver des causes communes, des intérêts convergents. Et ensuite, il faut obtenir la majorité absolue à l’assemblée !

    MLP est une étape charnière. Elle va devoir aller chercher du côté de gens qui ne veulent plus de la mondialisation néo-libérale, ni de l’union européenne, ni de l’immigration massive. Des gens qui peuvent venir de la gauche ou de la droite classique, et qu’il ne faut pas brusquer, ne pas effrayer avec des slogans radicaux.

     

    Répondre à ce message

  • #1604994

    Inéluctable ? C’est vite dit.
    C’est bien l’ensemble du système qui veut empécher cette victoire. Exemple : le parti d’Asselineau innonde les villages de l’Ouest de la France de ses affiches appelant clairement à lutter contre le FN. Et comme par hasard leurs affiches voisinent avec des placards anonymes qui dénoncent l’extrême-droite antisémite, raciste et homophobe. Et ce n’est qu’une manoeuvre parmi tant d’autres.

    En attendant une caissière du Leclerc local, charmante d’ailleurs, me parle des migrants installés dans les bleds alentours, de l’ambiance sinistre dans les familles, de la pauvreté, et du sentiment d’être souillés par les minorités agissantes, la destruction de nos moeurs et coutumes vertueuses (politesse, honnèteté, sens commun...).

    Alors, oui. Le coup de boutoir nationaliste est le dernier espoir pour beaucoup. En ce qui me concerne ce ne serait qu’un début. Un appéritif avant de passer aux choses sérieuses.

     

    Répondre à ce message

  • #1605011

    Foin des spéculations hasardées ! Si ça amuse . Le Front National aura les clefs , lorsque les Français devront se passer de planche à voile et de nourriture ; et nous en sommes proches ; il est peut-être trop tôt ?

     

    Répondre à ce message

  • Marine n’a aucune chance car le peuple de France est lobotomisé par la propagande shoatique, une culture de la culpabilité étrangère de l’autre coté de l’atlantique. Marine sera probablement au second tour et là ce sera le remake de 2002 : mobilisation délirante du "Front républicain" contre le "péril nazi". La seule chance de Marine de gagner les élections c’est dès le premier tour à travers une adhésion massive de plus de 50% des français. Et là c’est pas gagné Monsieur Saint-Just !

     

    Répondre à ce message

    • Et même dans ce cas, les associations organiseront le chaos, pour empêcher un parti "nazi" comme ils disent d’être au pouvoir, même par les urnes et vous aurez votre guerre civile !

      Rappel : une guerre civile n’a jamais dans l’histoire, bénéficié à aucune des parties engagées mais à une entité extérieure.

       
  • #1605159

    Si on prend encore un peu plus de recul, qu’on regarde ça d’encore plus haut, il y a un scénario pessimiste (lu sur lesakerfrancophone.fr - j’ai plus la source, désolé) relatif aux récents succès de mouvements souverainistes populaires (Trump, Brexit, Duterte aux Philippines, etc.) qui voudrait (conditionnel de rigueur) que leur ascension soit favorisée par l’oligarchie mondiale, afin de leur imputer plus tard sur le dos la responsabilité la nouvelle méga-crise à venir, et ainsi mieux se dérober et esquiver ses responsabilités.

    Bon. Je voulais le dire.

    Je me disais, ceci dit aujourd’hui (et c’est bien la première fois de ma vie) que si le 2nd tour se faisait entre LR/MLP ou PS/MLP, je voterais MLP pour le simple et ig-noble plaisir de les voir perdre une fois dans leur vie de parasites.

    Sérieusement, qui veut encore voir un Juppé-like ou un PS-man aux manettes ? Tout ceux qui peuvent faire leur petite vie tranquille depuis trente ans malgré les alternances (et ils ont d’ailleurs bien raison), me direz-vous. Mais le nombre des ces gens-là a tendance à se réduire comme peau de chagrin.
    C’est le dernier socle du système. Continuez à l’éroder et il y aura du grabuge chez les profiteurs.

     

    Répondre à ce message

  • " Prodigieuse illusion des partis ! " (Chateaubriand) .

     

    Répondre à ce message

  • Je voterai pour MLP aux Présidentielles et souhaiterai réellement qu’elle accède au « pouvoir », non pas parce que je crois en sa capacité à sauver la France, mais au contraire, j’en ai marre qu’on voit en elle la solution aux multiples problèmes de ce pays.
    Comme pour la victoire de Trump (qui va décevoir beaucoup de personnes qui s’enthousiasment aujourd’hui) ou le Brexit, espérer un réel et profond changement en conservant ce système politique et électoral est totalement vain.

    Les véritables dirigeants de cette planète n’ont pas mis en place ce modèle pour prendre le risque de perdre le contrôle. Simplement, ils sentent bien la montée des aspirations nationalistes et antimondialistes, donc pour éviter que les sociétés ne s’embrasent, ils s’adaptent en plaçant des leurres.

     

    Répondre à ce message

    • Frontières, immigration, patriotisme intelligent (monnaie, économie, agriculture, industrie, commerce, import/export, droit du travail, etc...) nous reprenons notre destin en mains. Car nous constatons les ravages, lorsque 99% des manettes sont transférées à quelques centaines de technocrates, surpayés et cajolés, alliés de lobbies divers et variés, au détriment de centaines de millions de citoyens qui n’ont jamais leur mot à dire. Combien en pourcentage/proportion entre les uns et les autres ?

      Puis l’élection de MLP est synonyme de dialogue avec Trump et Poutine, el Assad, sortie de l’OTAN, et autres décisions politiques. Et un grand coup de karcher dans les écuries d’Augias des hautes sphères corrompues, ça urge. Sans oublier la "justice". Ne serait-ce pas déjà un bon début pour tenter de redresser la France, ou son honneur ? Que proposes-tu comme solution miracle ?

      Le côté "moi je tombe pas dans le piège" s’oppose à la réalité, aux faits, et à cet acharnement flagrant ou subliminal, ce harcèlement collégial depuis des décennies, de l’extrême gauche aux ultra-libéraux, à l’unanimité, politiques et merdias confondus, même les soi-disant "patriotes" comme Dupont-Aignan ou Asselineau. Dès qu’ils peuvent, un réflexe, ils crachent sur le FN, qui représente la seule force à partager leur discours à 90% et capable de l’emporter avec providence via les urnes. A fortiori le cordon sanitaire artificiel fait encore effet.

      De plus à chaque élection le crijf y met son petit grain de sel et appelle solennellement à voter contre le FN, à tout prix, pour les prétextes classiques. Et cet ordre, cette consigne notamment au RPR à l’époque, de ne pas faire d’alliances avec le FN. Tout a été fait et tout est fait pour que ce parti ne prenne pas le pouvoir, avec les mêmes ficelles par ailleurs. Affirmer le contraire ce serait mentir. Puis les alliances aux élections entre "gauche et droite", ou les retraits de candidats, pour "absolument faire barrage", ridicule et pathétique.

      Pourquoi les oligarques dans leur ensemble ont fait blocage par tous les moyens/médias (idem en Europe). A commencer par la représentativité et le système électoral, que ce soit au Parlement français ou pour les autres référendums, des magouilles. Ces règles qui font que pour le premier parti de France qui rassemble grosso modo 1/3 des électeurs, le nombre de ses représentants au Parlement se compte sur les doigts d’une main (qui n’a de parlement que le nom, Bruxelles tout ça). Verrouillage.

       
  • L’actualité dans les prochaines semaines confirmera le traitement politico-merdiatique réservé au FN, la propagande s’intensifiant à l’approche des élections. Comme pour le Brexit ou Trump, les collabos vont mettre les bouchées doubles ou triples, ou sortir des affaires sans importance.

    Je souhaite qu’au soir du second tour en mai prochain, les commentateurs/politiques soumis affichent le même visage d’outre-tombe que le jour de l’élection de Trump.

     

    Répondre à ce message

  • #1605921

    Dans l’hypothèse hautement improbable de la victoire de MLP au deuxième tour des présidentielles, vous auriez le lendemain même en France toute la gauchiasserie, les syndicats, les étudiants et lycéens et tous les soutiens du show biz, du cinéma et des médias dans la rue.
    Regardez ce qui se passe aux States contre l’élection de Trump, alors imaginez le chahut monstrueux en France, toute cette agitation étant maintenue par l’état profond et les mondialistes.
    L’intelligence politique voudrait que le FN gagne au 1er tour, comme cela ce serait une victoire nette et sans bavure mais, hélas, vu le système électoral et le niveau des français, même pas en rêve...
    Je peux me tromper et j’aimerais tant que les évènements me donnent tort mais je crains qu’après ces cinquante années de dégringolade nous devions boire la coupe jusqu’à la lie.
    Les retraités aisés, les nantis, les bourgeois, les pro-européens, les élites petite-bourgeoises n’en ont pas encore assez bavé pour basculer au moins dans la "révolte électorale". Les agriculteurs, les ouvriers, les déclassés, les chômeurs, les jeunes sans diplôme ni formation, les petits retraités sont presque passés au laminoir et en voie de neutralisation. Le peuple français est un peuple centre-droit et ça l’oligarchie l’a très bien compris ! Quant aux "minorités" et aux musulmans dans leur grande majorité ils iront toujours vers la gamelle sans état d’âme. J’ai quarante-quatre ans d’élections derrière moi, alors ? ...
    Qui vivra verra !...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents