Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Y a-t-il corrélation entre crise économique et maladies mortelles ?

Cancers (et suicides) : un rapport analyse la crise de 2008

Être au chômage nuit à la santé. Cet a priori est confirmé par de nombreuses études. La dernière en date chiffre à 500 000 le nombre de morts supplémentaires dans le monde liés à la hausse du chômage et à l’austérité budgétaire.

 

La hausse du chômage et les coupes budgétaires dans le secteur de la santé, consécutifs à la crise financière de 2008, auraient contribué à une surmortalité par cancers de plus d’un demi-million de personnes dans le monde, selon une étude parue ce jeudi dans la revue britannique The Lancet. Les auteurs soulignent que leurs travaux établissent plus une « corrélation chronologique » qu’un lien de cause à effet.

« On associe la récente crise économique à 260 000 morts supplémentaires par cancer dans les pays de l’OCDE entre 2008 et 2010, dont 160 000 au sein de l’Union européenne », selon les conclusions de cette étude. Et les pays ne sont pas égaux : aux États-Unis, 18 000 décès supplémentaires ont été comptabilisés et 1 500 en France. En revanche, les chercheurs n’ont constaté aucune surmortalité sur la période 2008-2010 au Royaume-Uni ou en Espagne.

« À l’échelle planétaire, ce sont bien plus de 500 000 morts supplémentaires par cancer pendant cette période », a indiqué le docteur Mahiben Maruthappu de l’Imperial College à Londres, qui a dirigé les recherches. « Le cancer est la cause principale des décès dans le monde, donc comprendre comment les changements économiques peuvent influer sur la survie à un cancer est crucial », estime-t-il. En 2012, il a provoqué 8,2 millions de morts.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le stress induit par la modernité et son mode de vie anti-humain voire anti-vie tout court provoque un affaiblissement des défenses immunitaires, ensuite il ne faut pas être devin pour comprendre ce qu’il peut s’ensuivre ! Si l’on rajoute la pollution, une alimentation déséquilibrée...


  • "Être au chômage nuit à la santé"

    Oh oui à tel point que je me prépare pour aller faire un petit tour en vélo, ensuite je compte m’installer sur une terrasse avec une bonne petite bière et un lire mon book. Bref, j’ai vraiment une journée traumatisante en perspective. J’en peux plus !

     

    • Tu n’as aucune conscience de la réalité. Ça se voit que t’es pas chômeur, toi ! D’ailleurs, si c’est si bien le chômage, pourquoi n’arrêtes-tu pas de travailler ?


    • Je pense que ce qu’à voulu dire Gelindo c’est que les gens n’ont pas besoin de travail, de l’argent leur suffirait (Coluche).


    • Quand je n’avais pas à proprement parlé de vie sociale ni de famille à nourrir je vivais aussi plutôt bien le chômage...muscu, vélo, randonnée, lecture à la bibliothèque...était mon quotidien plutôt sain...mais quand tu as une femme ou que tu en cherches une, quand tu as des enfants à charge...quand tu cherches à agrandir un peu ton cercle de relation et que tu te veux sympathiser avec des gens intéressant qui exercent une profession comme boulanger, maçon, paysan, médecin, ingénieur...et que toi t’es un loquedu au chômedu c’est un peu embarrassant...L’adulescent vit bien le chômage mais quand on devient un homme ont commence à ressentir l’humiliation d’être un crevard...


    • le chomage n’est pas forcément une fatalité ! mais une pression sociale ... peuvent joué sur le psychisme donc la santé =stress permanent crées déséquilibre !
      à un moment données on se sent très seul ! déprimé ! l’homme à besoin quelque peut d’échanger.


    • @jeandu,

      Les gens n’ont ni besoin de travail ni d’argent, par contre ils ont besoin d’une identité sociale qui fasse sens ! Ce qui rend l’esclavage salarié supportable c’est que l’on a une illusion d’identité...on exerce un "job" à la con mais qui confère un statut social aussi médiocre soit-il et permet une vie relativement confortable. Quand on est au chômage on n’est plus rien ! On vit en retrait car on a honte d’être un sous-prolétaire qui en dehors du salariat n’est même pas capable de subvenir à ces besoins de manière autonome et qui doit se résigner à toucher des allocations chômage. Et puis surtout on n’intéresse pas les gens intéressants ! Et va te dégoter une gonzesse potable avec ton statut de chômeur !
      Alors certes le chômage peut être relativement confortable mais au niveau développement personnel c’est une catastrophe si on ne parvient pas à se sortir de là.


    • Je ne me sens pas non plus à plaindre ! Grosse bise d’Odessa du haut de l’escalier du Potemkine aux travailleurs patriotes moralisateurs dont les impôts serviront à payer des châteaux aux terroristes pour les resocialiser. Vous gardez votre morale dans une france qui vous honnit jusqu’à l’os. Vous avez en cela tout mon respect et votre taux de résistance aux crachats suscite la fascination !


    • Si c’est du premier degré, je crois que le mec qui écrit ces sottises est atteint du syndrome de Stockholm. Autrement dit, il doit avoir un job tellement mal adapté à sa personnalité réelle qu’il en est devenu aigre au point de se faire le cynique défenseur de ses bourreaux.


    • Si c’est du premier degré, je crois que le mec qui écrit cela est atteint du syndrome de Stockholm. Autrement dit, il doit avoir un job tellement mal adapté à sa personnalité réelle qu’il en est devenu aigre au point de se faire le cynique défenseur de ses bourreaux.


    • Et il y en a ici, qui continue à perdre leur temps avec les commentaires pro-système de gelindo, le pseudo africain ? Bon courage les amis......


  • A Charles.
    chômage ou taf, chacun peut être bénéfique ou néfaste ca dépend du contexte , aussi simple que ça.


  • #1473791

    Un serpent de mer que ce sujet de la santé lié au chômage.
    Mais il y a également beaucoup de maladies professionnelles peut être davantage.
    Le travail peut donc nuire aussi à la santé.


  • Si le travail était bon pour la santé, ça se saurait.