Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Yamina Belaïdi-Benguigui, femme du ’’Siècle’’

Par Pierre Dortiguier

Une femme chasse l’autre, mais la société « Le Siècle » demeure toujours aussi présente au gouvernement de la République Française.

Car une autre fille de l’immigration –pour reprendre une expression populaire, inexacte sur le plan politique, celui de la citoyenneté au sens strict, mais non pas moral – a illustré, avant de devoir l’abandonner, ce même club parisien fermé, de forme et de mentalité maçonniques « Le Siècle » : Rachida Dati !

Il est utile de préciser que ce pays des Droits de l’Homme dont Yamina, de son vrai prénom musulman abandonné Zora, mariée Benguigui se réclame, comme défenseur de ces valeurs, est une sorte de pays sans frontières autres que celles fixées par les puissants du jour ! Et elle-même en a la garde, tout comme le fidèle mameluk d’Egypte veillait sur le sommeil de Napoléon !

Nous comprenons par cette adhésion à ce club politico-financier, la raison des honneurs attribués à cette descendante de militant algérien pour l’indépendance nationale, qu’est l’ordre de Chevalier du Mérite et autres dignités, Chevalier des Art et Lettres. etc, nommée ministre déléguée aux Affaires Etrangères, chargée des Français de l’Etranger !

Ce n’est point que nous discutions de la valeur de celle que M. Hollande a intégrée dans son gouvernement, comme un second Fabius, parmi les 17 femmes du sexe faible –selon la terminologie classique- devant les 17 hommes, le tout étant inséré dans un admirable agencement de parité, de principe d’égalité qui fait, en ce temps de crise, pour retourner une formule du philosophe Kant, que « cent thalers réels valent cent thalers imaginaires » ou empruntés !

Peu importe la crise, ce que la République célèbre, comme le sculpteur Pygmalion de la fable grecque, c’est sa création : mais d’abord, qu’est-ce « Siècle » dont la productrice de cinéma, madame le ministre socialiste, est, aux côtés de la présidente du syndicat patronal MEDEF, Laurence Parisot, ou Fadela Amara, Françoise Chandernagor, Nicole Notat ex dirigeante de la CFDT, un des piliers ?

C’est une société dont le journaliste d’investigation Emmanuel Ratier a publié en mars 2011 les noms dans son livre « Au cœur du pouvoir, enquête sur le club le plus puissant de France ».

751 personnes le composent au janvier 2011, mais la liste d’attente est grande pour cette cour de Versailles des nouveaux Rois de France, issus de dynasties de droite ou de gauche.

Et l’adhésion à cette société fait penser aux obligations d’assiduité des cellules communistes ou des loges des sociétés de pensée.

Les débats ne sont point publics ni publiés : il s’agit donc d’une société secrète, et la régularité mensuelle - tous les derniers mercredis du mois, dix fois par an - de ses réunions laisse supposer que la politique économique, culturelle, nationale et internationale y est suivie, discutée, sinon ordonnée.

Serait-ce là le véritable pouvoir occulte, dont les autres Assemblées ne seraient que l’expression publique, alors que tout serait déjà programmé ailleurs ?

Le peuple n’y voit goutte. Celui qui est victime de discriminations dans son travail ou à l’école, ignore que son défenseur présumé est à la table servie aux frais de la laïcité, du milieu financier réconciliant ceux qui dans les rues, au milieu des porteurs de pancartes, lèvent le poing fermé contre les patrons, et ceux qui engrangent une fortune, au détriment du bien commun !

Semblable réflexion devrait certainement atteindre les électeurs du Front de Gauche renvoyés à leurs revendications ou exigences d’équité, et qui ne sont que des forces d’appoint, des échelles pour accéder au pouvoir, et que l’on rejette au bas des murailles républicaines, une fois les remparts atteints.

Cette organisation du « Siècle » fut fondée en 1944, et siège au 13 avenue de l’Opéra : le vote de réception des postulants par boules blanches est un rituel typiquement fraternel, à savoir maçonnique ; en fait, il s’agit véritablement de ce que l’on appelait les arrière-loges, celles qui à l’ombre des proclamations philanthropiques, reçoivent et appliquent les instructions venues d’en haut, et que les esprits religieux véritablement, non sans ironie, disent d’en bas !

Mais au fond, demandera-t-on, est-ce librement qu’un gouvernement français élit ses ministres ? N’est-il point soumis à une censure supérieure, à ce gouvernement nocturne dont parle Platon, mais qui dans la cité de Dieu seulement est composé de sages, et non point dans celui des droits de l’Homme, dont on peut se demander s’il s’agit véritablement encore d’une créature venue du peuple ou de ces milieux sectaires qui prennent en main la marche du monde ?

Cette attention portée à Yamina Benguigui, n’a pas la même importance que celle portée, par exemple, au nouveau ministre de l’Intérieur dont un ami ou camarade de parti appartient aussi à la société du Siècle, le Don Juan socialiste DSK !

Nous ne préjugeons point de la capacité politique ou culturelle des compagnons de table de Yamina Benguigui, autour de cet apéritif mensuel qu’elle dédaigne peut-être, à la différence de son mari, par scrupule religieux ! Mais nous nous alarmons de l’indépendance politique, de la liberté d’action des membres d’un gouvernement qui ont une main sur le cœur, soit, mais comme disait un député conservateur à feu le président radical, le frère maçon ultra laïque et rusé combinard de la 3ème République Edouard Herriot (1872-1957), qui a également deux mains ; et celle-là, cette deuxième, nous semble enchaînée.

Sera-ce le sort du gouvernement choisi par M. le Président Hollande, sous le coup de cette nécessité ?

Qui lui fait déjà dire, devant M.Obama, que l’Iran est face à ses responsabilités, pour menacer ainsi un peuple qui ne fait qu’appliquer son droit à l’acquisition de la technologie nucléaire ?

Pourquoi douter des bonnes intentions d’un gouvernement de gauche, d’un changement annoncé ? Oui, mais à la table des repas du « Siècle », suffit-il de changer les chaises pour ne pas avoir à lire et consommer le même menu ?

Enfin, si vous êtes curieux de la vie parisienne, sachez que chaque dernier mercredi, madame Benguigui, entre 20h30 et 21 h, est à l’apéro, à la table du « Siècle » et que vouloir y trouver à redire serait la marque d’une discrimination médicale ou religieuse, dont toute sa personnalité est un démenti. C’est la citoyenne d’une république conviviale, de moins de 800 personnes. Ce que l’on doit nommer l’élite.

En doutez-vous ?

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Encore un beau modèle en pose politique et en France çà fait vrai ! A partir du moment ou on est totalement à la table occidentale qui pouirriez vous etre sencée représenter encore si ce n’est l’effet de mode politique .


  • #156235
    le 22/05/2012 par Pommes de terre frites
    Yamina Belaïdi-Benguigui, femme du ’’Siècle’’

    Ci-joint la liste des Young Leaders français depuis 1981, dont Madame, ainsi que notre président et bon nombre de nouveaux ministres :http://www.scribd.com/doc/94406611/...

     

    • Rien que son allure très satisfaite ... de son statut peut en dire davantage et plus long sur sa nomination . visiblement elle n’est pas au bas de l’échelle et avec satisfaction .


  • L’une des sœurs de la réalisatrice, Soumia Malinbaum, est la porte-parole diversité du MEDEF,

     


  • mariée Benguigui se réclame, comme défenseur de ces valeurs




    On devine aisément en quoi consistent ces valeurs ...



  • Nous ne préjugeons point de la capacité politique ou culturelle des compagnons de table de Yamina Benguigui, autour de cet apéritif mensuel qu’elle dédaigne peut-être, à la différence de son mari, par scrupule religieux !



    Alors pourquoi l’avoir épousé si elle n’est pas religieuse ?
    C’est interdit dans le Coran non d’épouser une non musulmane ?

     

    • #156456

      c’est une laïc la miss.... en gros l’islam elle n’aime pas ca
      dans une enterview elle disait vouloir aider les femmes musulmanes a sortir de l’oppretion de leurs peres freres ou maris
      en d’autre therme l’islam pour elle est un handicap pour les femmes
      elle n’est pas en contradiction avec les valeurs de l’homme qu’elle a epousé


    • Benguigui si je ne m abuse est un nom juif et pas musulman.... Qd au fait d épouser un croyant ou un non croyant, ou est le pb ? On est au 21 eme siecle que diable.... Alors les religions on s en tape ... Non ?


    • Bah justement la laïcité prône des valeurs inverses à la religion, d’ailleurs contre les religions. La laïcité créée en 1905 pour séparer l’Eglise de l’Etat au bout d’un siècle s’est changé en une idéologie antithéiste, comment peut on se revendiquer laÏc et épouser un croyant ? C’est n’importe nawak et l’inverse est bien pire sur un plan religieux.
      Tu sais, les femmes ne sont pas plus opprimés dans les familles musulmanes par les pères et frères que les hommes, donc ce baratin oppression mon c.. sur la commode c’est juste une fumisterie féministe comme tant d’autres en l’occurence l’oppression patriarco-millénaire si chère à Bourdieu. Je viens d’une famille traditionnelle moi-même et je peux te dire que dans ma famille il y a effectivement une priorité sur les âges des enfants. L’aîné d’ailleurs qu’il soit homme ou femme. Genre si tu es le plus jeune et tu te prends une bouffe, répliquer te donnera le droit d’être sévèrement châtié. Dans ce genre de famille, le plus grand a le droit de taper le plus jeune, de l’engueuler, lui donner des ordres ... peu importe son sexe. Ce n’est pas systématique, mais c’est comme ça que celà se passe dans des familles musulmanes et chrétiennes, voire même animistes, hindouÏstes et taoÏstes.
      D’ailleurs pas plus tard qu’hier j’ai vu un couple musulman l’homme allaitait le petit dernier et la femme voilée s’affairait devant un distributeur de canettes, j’ai souvent vu des femmes voilées conduire en couple, et des femmes voilées porter leur fils ou filles aînés tandisque l’homme poussaient la poussette. Je me demande de qui on se moque, s’il y a une oppression, c’est celle de l’occidentalisation sioniste des couples immigrés ou d’enfants d’immigrés.
      Non l’Islam n’est pas un handicap pour les femmes, sinon c’est qu’elle ne sait pas de quoi elle parle. Elle ne comprend rien à la condition de la femme en Islam comme 100 % de laÏcardo-féministe. J’ai apporté la preuve que l’homme et la femme étaient traités quasi égalitairement en ISlam. En revanche c’est mal vu d’inverser les valeurs et de rendre la femme maîtresse de couple comme les exemples ci-dessus.
      En tout cas son mariage n’est sans doute pas agréé en Islam vu que l’on doit épouser une croyante. On a pas le droit d’être en couple avec une mécréante et encore moins avec une Franc-Maçonne. Donc je suis désolé pour cet homme qui a commis un péché, je l’espère par ignorance, je lui souhaite de se repentir avant l’Heure H
      Ce message est destiné à casser les idées reçue



    • On est au 21 eme siecle que diable.... Alors les religions on s en tape ... Non ?



      Parce que quand on est croyant on doit épouser une croyante qui sache ce qu’est une religion et qui est purifiée que l’on soit au 1er , 21 ème ou 50 ème siècle, ce sont les lois islamiques (attention on peut très bien épouser une chrétienne ou une juive hein).
      Un croyant qui épouse une mécréante n’est tout simplement pas quelqu’un de très pieux. Son mariage ne peut être agréé. La femme est obligée de se convertir à l’Islam si elle ne l’est pas, au nom des éventuels enfants qu’il aura de cette dernière. De plus le mode de vie des deux personnes ne sont pas du tout compatibles, et dans le cas où le mari épouse une mécréante qui ne veut pas se convertir, il fait preuve soit d’un laxisme certain, soit d’une méconnaissance profonde de sa religion.
      Voilà 
      Après qu’il épouse une mécréante, une putain, ou un chameau c’est son probllème.

      Je cite quand même quelques sourates pour les plus sceptiques ou si jamais on a des islamo-trotskystes de passage (si si ça existe) :
      « Aujourd’hui vous sont rendues licites les bonnes choses ; la nourriture des gens du Livre est licite pour vous et votre nourriture est licite pour eux ; les femmes vertueuses parmi les croyantes et les femmes vertueuses parmi ceux qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur versez leur dot en épouses chastes et non point en débauchés, ni en preneur d’amantes » Al-Mâ’idah

      Pour en revenir à cette union hérétique
      « Tu ne trouveras point, parmi ceux qui croient en Dieu et au Jour dernier, des gens qui témoignent de l’affection envers ceux qui combattent Dieu et Son Messager »

      Bref si ça vous parle pas je vous conseille plus de renseignement ici

      Dans le cas de cette femme, elle n’as pas l’air chaste car elle ne répond pas au règlement du Coran, elle est usurière, prône des valeurs antithéiste et par conséquent anti-islamique, elle correspond tout à fait à l’image hostile de l’Islam. Le féminisme et le laÏcisme étant un très bon exemple de valeurs antithéistes modérés. Même si celà a été utile à une certaine époque, ce n’est plus le cas depuis bien longtemps.

      edit : c’est pas parce que je suis contre l’union entre croyant/ mécréant récalcitrant , que je ne resterais pas tolérant envers ces derniers. Pourvu qu’ils le soient avec moi.
      Si pour vous ça paraît évident ce genre d’union, ça ne l’est pas pour nous


  • #156531

    Marisol Touraine, ministre de la santé et des affaires sociales, qui va agggraver la politique menée par ses prédécesseurs en matière de santé = membresse du Siècle égaliment !


  • c’est elle qui est à l’origine de Aïcha, le téléfilm de France 2 à épisode qui suit la vie d’une beurette.

    Ce film était caricatural et montrait les femmes musulmanes comme des prostituées refoulées.
    La caricature poussée à l’extrême, le rêve de la magrhebine était d’épouser un français bien blanc, bien riche, ses amies musulmanes étaient soit des chaudasses, soit des filles abusées....
    On montrait les français musulmans comme des homophobes, des archaïques qui, bêtement , ne voulaient pas que leur filles deviennent des p.u.t.e.s. du système....

    J’avais oublié l’épisode de la copine d’Aïcha, une française blonde, qui fantasme sur les blacks.....

    bref la totale ....
    tous les clichés.......

     

    • Il y a un téléfilm qui passe ces temps ci sur je ne sais plus quel chaine et qui traite de la même manière une "beurette" qui sort avec un africain et que ses méchants frères racistes maltraitent.


    • oui c’est le collabeur qui a travaillé avec kassovitz sur La Haine qui a réalisé cela....que du bon !


    • #156834

      Ce téléfilm fait partie de tant d’ autres pour émanciper maçonniquement les petites beurettes des quartiers. Et ça marche nickel, la preuve, elles sont pour certaines devenu plus catin que la moyenne.
      À croire que l’ homme est plus libre dans les quartiers. Bonjour les clichés.


    • Bref t’as tout dit quoi ...... du mic mac bien embelli .....misère de misère on ne s’en sort pas de ces memes clans et ces memes idéologies de la perversion . A quand autre chose !


    • Elle a l’air aussi très proche de l’actrice "Biyouna" dont on connait les films et qui sont à classer dans ce type de propagande.

      Je pense qu’à une époque, les années 80, une certaine gauche ou une certain idéologie politique a voulue s’accaparer les voix et la docilité des hommes issus de l’immigration dans le but de contrôler leur force, ayant vu avec le temps qu’ils n’étaient pas canalisable (parce qu’en fait ils n’existent pas en tant que communauté) ils décidaient dans les années 90 et jusqu’à maintenant de les diaboliser par intermédiaires d’associations de "beurettes", et les abrutir avec le Rap, pour en faire des monstres dans l’imaginaire collectif et leur empêcher de faire le trou dans la société française et s’y faire respecter.
      Certains me diront que c’est à nous de faire nos preuves, mais face à une machine de guerre médiatique et idéologique, face à toutes ces dépêches, articles, films, vidéos, émissions etc...On ne peut rien faire.


    • #157011

      Certains me diront que c’est à nous de faire nos preuves, mais face à une machine de guerre médiatique et idéologique, face à toutes ces dépêches, articles, films, vidéos, émissions etc...On ne peut rien faire



      On peut toujours tenter de raisonner les plus récupérables


    • #157103

      Tout ça est bien cohérent. La première chose qui arrive à peuple qui est en train de se faire soumettre, c’est de perdre le contrôle de ses femmes...
      Grace à la machine de guerre médiatique, très peu pourront s’en sortir indemne.


  • Tout cela est moche et montre la déliquescence d’un pays (mais somme nous encore en France ?) ou les retardés ,les rapaces ,les agents étrangers dictent la politique de notre pays .

    Yasmina Benguigui ou l’histoire d’une fille d’immigrées qui cherche toujours a tuer le "père", cette névrose qu’elle porte en elle et qui suinte dans ses films .La France se meurt et ce beau pays fout le camp.

    Mon combat rentre a la France a ses propriétaires et en tant que français musulman cela a valeur d’une bonne action