Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Yann Moix (avec Laurent Ruquier) à Paris Match :"Twitter pue l’extrême-droite et pue la merde"

Parfois, devant la critique, les animateurs et chroniqueurs télé peuvent perdre leurs nerfs, surtout quand l’émission est faible. C’est ce qui est arrivé à la paire Ruquier-Moix dans l’interview donnée à Paris Match le 8 septembre 2016. Question leur était posée sur la mauvaise réception de ONPC par les réseaux sociaux, symbolisés par Twitter. Pour ceux qui ont pour habitude d’organiser des clashs en plateau, le clash leur est revenu en pleine poire. Morceaux choisis.

Paris Match : « Vanessa, vous avez été fortement critiquée sur Twitter après votre première émission... »

Laurent Ruquier : « Alors là, je vous interromps tout de suite ! Vous n’allez pas faire partie des cons qui reprennent Twitter, cette fachosphère. C’est tellement débile. Vous n’êtes pas assez grand pour juger vous-même ? Dites ce que vous pensez. Ne vous basez pas sur trois tweets de connards, s’il vous plaît. »

Paris Match : « Les réseaux sociaux sont partie prenante du débat actuel. »

Laurent Ruquier : « C’est bien le problème ! Arrêtez avec Twitter ! C’est n’importe quoi ! »

Yann Moix : « Moi, j’ai tout de suite compris que c’était un réseau social où trois mecs dans leur chambre à Annecy s’expriment. On peut estimer que ça n’existe pas. »

Si Ruquier perd ses nerfs dès le début de l’interview, il perd définitivement les pédales ensuite, en ne comprenant pas qu’il insulte son auditoire, qui a fait sa richesse :

Laurent Ruquier : « Vous, les médias, êtes les premiers responsables. Vous saviez peser le pour et le contre, vous stimuliez les débats, vous faisiez réfléchir les Français. Maintenant ce sont 100 connards sur un réseau social qui vous dictent votre façon de penser. Ça rappelle le courrier des lecteurs, ça n’a aucune valeur. Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir. »

Yann Moix : Twitter est un endroit où il y a des attaques physiques, qui pue l’extrême droite et qui pue la merde, donc je ne vais pas au dépotoir. Mais les hommes politiques gouvernent au tweet. Ils pensent que le peuple s’exprime par ce réseau. C’est faux. Ce ne sont que des anonymes qui s’expriment déguisés derrière des patronymes. Ces gens qui ne peuvent pas exprimer leur haine dans la vraie vie.

Plus tard, Moix osera, à propos de ONPC, un magnifique « cette émission est l’une des rares où il y a du fond ». On (y) touche effectivement le fond !

Comprendre que le fond, c’est la paire Ruquier-Moix, agrémentée de la dernière bimbo en date. On l’aura compris, la critique ne peut être que d’« extrême droite », « puer la merde », et émaner de pauvres types pétris de haine coincés dans l’appartement glauque d’une lointaine province... On savait la pensée des animateurs limitée, mais à ce point, c’est une découverte. Même Hanouna a compris qu’on ne touchait pas au populo du Net. C’est peut-être démagogique, mais tous ses tweets commencent pas « mes petites chéries ». On ne crache pas sur la poule aux œufs d’or.

 

Le suicide commercial de Laurent Ruquier, premier animateur-producteur du marché

Les propos de Ruquier et Moix sentent la haine de classe, le mépris des parvenus pour le peuple. Évidemment, avec de tels propos, l’émission phare du samedi soir, qui avait depuis longtemps sombré dans le politiquement correct, avec l’éviction de la paire Zemmour-Naulleau, qui en faisait tout le sel (Ruquier ne servant à rien, à part pousser des cris quand ça dépassait sa pensée), est morte et enterrée. La participation populaire aux émissions de télé via les réseaux sociaux étant l’une des conditions de leur survie, si ce n’est la condition principale. La réaction de l’animateur et de son chroniqueur – le sous-marin de BHL dont la mission consiste à contrôler la parole déviante sur le service public – rappelle effectivement le mépris de la presse pour le « courrier des lecteurs ».

Une page était traditionnellement consacrée à ces lettres, dont les plus gentilles étaient choisies, afin de valoriser le journal en question. L’irruption de l’Internet et des commentaires sans filtre sous les articles a pulvérisé cette petite manipulation. Et des titres mourants, comme Le Parisien ou Le Monde, ont dû sauvagement censurer leurs commentaires pour contrôler la situation. On en voit le résultat : les étourneaux sont partis pépier ailleurs, et ces deux sites d’information ne déclenchent plus rien, en termes d’interactivité démocratique. Beaucoup ont ce mot-là à la bouche, peu le pratiquent. C’est pour cette raison que la radio RMC a cassé la baraque, ces 10 dernières années, enfonçant Europe 1, qui a pris la direction inverse : tout pour les journalistes, qui savent, rien pour les auditeurs, ces ignorants. Là aussi, un résultat tranchant : RMC et ses 4 millions d’auditeurs va bientôt dépasser Europe 1 (4,2 millions), une station historique qui n’en finit pas de dégringoler.

On peut d’ores et déjà l’affirmer : ONPC ne fera plus de vieux os, et Ruquier lâchera l’affaire après les présidentielles de 2017, tant le mépris du téléspectateur s’est affiché dans cette interview, qui est une véritable insulte aux passionnés du débat en général, et à ceux qui ne pensent pas de manière formatée. La démocratie, ce n’est pas quand tous pensent pareil ! Quant aux insultes sur Twitter, si elles existent, elles ne sont que rarement retweetées, et quand elles le sont, c’est pour être dénoncées. Ce ne sont pas les insultes qui dérangent ces détenteurs sans partage de la parole publique, ce sont les critiques fondées, qui font effectivement mal en profondeur : elles ébranlent le parti pris socialo-sioniste de l’émission, qui correspond point pour point au catéchisme en vigueur dans le système médiatico-politique. Ruquier l’agrémente d’un peu d’humour (de bas étage, il faut le souligner), mais derrière la sauce, le règlement est là, et bien là. On ne touche pas au pouvoir profond, on ne parle pas des sujets qui fâchent, sinon on se fait conspuer par les deux censeurs de service.

Ceux qui ont cru à une télévision publique, à une émission de service public, comme Ardisson et Taddeï (qui revient à la fin du mois avec Hier, aujourd’hui, demain) ont pu en faire, en seront pour leurs frais. C’est-à-dire pour leur redevance.

 

Analyse du pouvoir médiatique, sur Kontre Kulture

Ruquier, ou la parole dominante sous les jeux de mots indigestes, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Que c’est triste cette décrépitude. ..
    Je me souviens des années 90 où france inter n’était pas antifrancaise et où ruquier avait du talent... c’était un tel plaisir de l’écouter...
    C’est devenu un vendu de première. ..
    Moix quant à lui a toujours été un arriviste immoral et il ressemble physiquement de plus en plus à ce qu il est à l interieur.


  • Ruquier ne servant à rien, à part pousser des cris quand ça dépassait sa pensée.

    Et à pousser des petits cris de satisfaction en pouffant et se trémoussant crispé sur son Mont-Blanc, à chaque fois qu’est évoqué dans la discussion l’appareil reproducteur masculin (le mot de quatre lettres qui commence par "b" le mettant particulièrement en émoi).


  • le furoncle médiatique et l’intello- trouduc ( petit pédalo de BHL ) qui cherchent toujours à faire porter aux autres la raison de leurs déchets et de leurs échecs -
    comme pour les politiques , leur p’tit pouvoir de merde les rend plus cons que nature -


  • Au programme mépris et condescendance de puants embourgeoisés.
    Ruquier on va jouer avec ton anus à l’avenir, et qui sait ça pourrait te plaire...


  • Derrière l’agressivité se cache souvent la peur. Les propos à 2 balles de ces faquins suintent aussi une certaine ... fébrilité. Ils se rendent bien compte que grâce à internet (dans son côté positif), la parole est libérée, les masques tombent et les vernis se fissurent de plus en plus.


  • Ruquier perd les pédales ?
    Étonnant...


  • Ces deux vendus ne tarissent pas d’éloges quand les réseaux sociaux participent, par leurs commentaires orientés, à la déstabilisation du monde (Mariage homo, printemps arabe, guerres en libye, en syrie, ...) mais quand ils leur mettent le nez dans leurs cacas ils se transforment subitement en repaires pour intégristes tendance facho !


  • Trouvé sur le site du figaro
    "Réagissez à l’émission sur les réseaux sociaux"... une phrase prononcée chaque semaine par Laurent Ruquier. Mais quand le peuple s’exprime à l’opposé de ses idées, c’est du domaine de la "fachosphère" ? Argument très facile et complètement éculé.
    L’émission ONPC était intéressante à ses débuts, puis s’est dégradée au fil des chroniqueurs choisis pour répondre au cahier des charges maison.
    Ruquier se borne dans des idées politiques qu’il affiche de plus en plus et ça devient insupportable.
    Pourtant l’émission a droit à une rediffusion le dimanche... vous avez dit impartialité ?
    Le 08/09/2016 à 19:13



  • Ça rappelle le courrier des lecteurs, ça n’a aucune valeur. Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir.



    Ok, est-ce qu’à ce moment-là, les journalistes pourraient rendre au peuple l’argent qu’ils leur volent et sans lequel ils ne seraient rien ? (je parle des subventions sans lesquels leur journaux ne sauraient être imprimés.)



    C’est faux. Ce ne sont que des anonymes qui s’expriment déguisés derrière des patronymes.



    Dans son énervement, il semblerait que Moix confonde patronyme et pseudonyme.



    Ces gens qui ne peuvent pas exprimer leur haine dans la vraie vie.



    Au contraire de lui qui peut cracher sa haine de Dieudo, de Soral, des suisses et de qui ne lui revient pas, en public et sans aucune conséquence.

    Tout le monde n’a pas la chance d’être un animateur TV protégé.
    Moix, c’est vraiment le Manuel Valls du Show-Business.


  • Désolé Moix, mais voilà 2 ans au moins que m’exprime sur ce site, et ce n’est pas pour y déverser de la rage, planqué derrière un pseudo : je partage juste quelques points de vue, (et sait rester constructif, le cas échéant....)
    Twitter n’est pas forcément terrible dans l’ensemble, mais il se rapproche parfois d’une parole libre et populaire (celle des chauffeurs de taxis, comme on dit parfois), subversive et sans filtre, forcément redoutée par le petit système médiatique.

    Après, il ne faut pas fixer ses standards intellectuels sur les réseaux sociaux et continuer à penser de manière indépendante, là, c’est bien la seule vérité que je concède à Ruquier....


  • mince j’utilise twitter et je ne me suis même pas aperçu que je puai l’extrême droite. Heureusement que les sentinelles de la bienpensance sont là pour me remettre sur le droit chemin du progressisme. Vite, je doit fermer mon compte !!! Non mais sans rire, quelqu’un écoute et surtout regarde encore ces guignols ?



  • Laurent Ruquier : "Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir".




    Mais de quel pouvoir s’agit-il ? Les mêmes qui pourtant bassinent avec la démocratie.
    Ça va tenir combien de temps cette mascarade ?


  • On peut dire ce qu’on veut de Thierry Ardisson, mais il faut bien avouer que son émission "Tout le monde en parle", c’était quand même autre chose.
    Les invités avaient quelque chose à dire et, on ne les voyaient sur aucune autre chaîne. C’était alternatif voire subversif, un peu dans le prolongement de "Droit de réponse" de Polac. De la télé, qui n’existe plus aujourd’hui.
    Et puis, c’est chez Ardisson, que j’ai vu Alain Soral pour la première fois, un choc, une révélation.


  • La télé, c’est une vieille pute édentée qui ne comprend pas que le sac de chair fripée saucissonné dans les bas résilles troués, ça ne fait plus bander personne... Les deux saltimbanques, Moix, l’instable compulsif et Ruquier, l’anus qui fait des vocalises peuvent remballer leur étal de mensonges et de prêt-à-penser, les gens ne sont pas cons...


  • Franchement qui regarde encore la tévé ?


  • Ruquier dit au moins une chose de juste : "il faut que les journalistes reprennent le pouvoir".
    C’est juste pour 3 raisons :
    1- ils sont en train de le perdre.
    2- ils le perdent à cause de pommes pourries comme lui qui sont trop limitées intellectuellement pour concevoir la réalité d’univers entiers bâtis sur des valeurs qui ne reconnaissent pas du tout les leurs. Ces pommes pourries vivent dans un monde parallèle qui les mène à un cul-de-sac existentiel.
    3- les journalistes doivent reprendre le pouvoir. Or leur pouvoir est celui d’informer, et exclusivement d’informer. Sitôt qu’ils se muent en désinformateurs, en militants politiques, en propagandistes, en opérateurs de marionnettes, en marionnettes opérées, tout s’effondre inéluctablement pour eux au moment où les ficelles apparaissent.


  • Ruquier fait de la merde depuis si longtemps qu’il ne pige plus rien ! Il dit au mec de Paris-Match : "Vous, les médias, êtes les premiers responsables."

    Il en parle comme s’il ne faisait pas partie du sérail merdiatique. Comme s’il en était exclu, alors qu’il était au cœur de la machine à abrutir ! Il invective le journaleux de Paris-Match comme n’importe quel dissident - qu’il n’est pas - .

    C’est marrant, comme s’il avait la préscience de sa fin - merdiatique - prochaine !


  • euh c’est pas le FN qui a instauré en France un état totalitaire ou les opposants sont emprisonnés ou baillonnés mais Valls et Grollande,le PS et sa clique de franc-macs..
    et les gens sont libres de s’exprimer sur Twitter comme ils l’entendent.
    j’ai l’impression que tout ce qui ne va pas dans le sens souhaité par le CRIF est considéré comme faisant partie de la fachosphère.


  • "Twitter est un endroit où il y a des attaques physiques" : phrase incompréhensible.


  • Regardez-les bien : ils vont disparaitre.

    Ils sont du XX siècle, tout les y retient : leur intérêts, leur formation, leur paresse intellectuelle, leur lâcheté, leur inculture, leur mépris de madame Michu (qui pourtant fait une excellente blanquette de veau)

    Ils sont dans le XX et nous rentrons dans le XXI : le XXI a suffisamment de défis pour ne pas s’ajouter ces poids qui ne lui servent à rien sauf à l’empêcher de naitre et avancer.

    Tout ce qu’ils adorent le XXi siècle le déteste.
    Et inversement, tout ce qu’ils détestent, le XXI siècle le promeut.

    C’est l’eau et le feu.

    Ils sont mondialistolatres, natiophobes, heterophobes, ingenrés, travailophobes, christophobes, haïssent le genre humain qui ne le les vénère pas ; et méprisent ceux qui les vénèrent.

    Ce sont des âmes de chair.
    Ils sont moralement et spirituellement morts, des nuages sans eau.

    Bien sûr que le XXI siècle, aussi intelligent et novateur, n’a que faire de tels déchets.


  • Grace a Twitter on peut enfin répondre à tous ces gens.

    Et ça ne leur plait pas.

    Ils s’étaient habitués à rester dans leur entre-soi parisien , se congratulant les uns les autres et se refilant les bons plans bien payés.

    A force bien sûr , cette caste s’est auto-persuadée qu’elle avait du talent et qu’elle était géniale , que tout le monde attendait leurs avis éclairés.

    Et puis l’ère des réseaux sociaux est arrivée et ils se sont brutalement aperçus que tous les gens les trouve nuls , imbéciles , sans talents et que tout le monde n’en avait rien à foutre de leurs avis.

    Il est donc amusant de voir quelle est leur réponse à tout ceci : traiter les millions de personnes qui ne sont pas de leurs avis de fasciste.

    C’est le réflexe classique et téléphoné de la caste médiaticopolitique et ceci n’est pas la théorie du complot puisque certains font des allers retours comme Bachelot ou bien couchent ensemble comme Pulvar et Montebourg ...

    C’est l’insulte quand on est acculé et mis devant sa propre nullité et qu’on ne peut rien répondre.

    J’ai bien rit lorsque Ruquier a appelé les journalistes à reprendre le pouvoir ( comme en 1960 ? C’était mieux avant ? ) , ce pauvre Ruquier ne sait même pas que les journaux ne se vendent plus , que les gens s’en foutent des journalistes et que cette profession ne tient plus qu’à coup de subventions.

    Pathétique , pitoyable et comique , c’est la seule fois ou Ruquier m’a fait rire je dois dire.

     

  • Moix réussit le tour de force d’être le Steevy Boulay à la fois de BHL et de Ruquier, toutefois, sans que ce ne soit obsessionnel, ce personnage m’intrigue. On sait qu’il a fait partie de la bande Soral, Blanrue, Nabe, je l’ai vu pour la première fois à la tv quand je la regardais encore avec Dechavannes, il était dans le public et donnait son avis sur le débat en cours comme si c’était un simple spectateur.

    On sait qu’il était pro palestinien, plutôt d’extrême gauche, qu’il a commis des écrits révisionnistes carabinés, selon le Président.

    Donc ce qui m’intrigue chez ce monsieur, c’est sa radicalité de changement de discours, voire de pensée, à tel point que je me demande si il ne caricature pas volontairement son personnage pour la jouer "à l’écossaise" tant les énormités qu’il sort et sa soumission apparente sont démesurées et excessives. (Taubira, la nouvelle Marianne, la Suisse est une pute, Polanski un génie absolu, tout ramener quelque soit le sujet à l’extrême droite, la seconde guerre mondiale, la shoah, les juifs etc...) A tel point qu’il clame son autodétestation de n’être qu’un goy, il aime se faire détester, ça transpire dans le peu que je connais de ses livres. Mais il en fait beaucoup trop, cela ne me semble pas humainement possible d’être aussi lâche, veule et servile, si girouette idéologique que ça, je me demande donc si Moix ne joue pas un personnage à l’inverse de ce qu’il est intérieurement, peut être parce que c’est l’unique chance qu’il a de paraître ou d’exister encore médiatiquement, au détriment de son honneur ou de son amour "propre".

    Alors je souhaiterais que quelqu’un qui l’a bien connu, Monsieur Soral pourquoi pas, nous éclaire sur ce personnage plus qu’ambigu et sa nature réelle, car j’ai peine à croire qu’un homme puisse se renier à ce point là, juste pour passer à la TV.

    Il me fait un peu l’effet de Joseph Katz, le personnage central du film d’Alexandre Arcady de 1997, K. Cet ancien nazi qui se déguise en juif pratiquant pour mieux étudier ce "peuple" après guerre, se fondre dans le "milieu" mais aussi pour échapper aux gens type Klarsfeld. Moix me fait penser à ce K là, en observant le jeu qu’il aime jouer.

     

  • Je suis effectivement pétri de haine et je m’exprime depuis ma chambre. En revanche, elle ne se situe pas dans une lointaine province


  • Ce Mr Ruquier ,c’est-il demandé une seconde ,l’odeur de son émission et de ses collabos-rateur ? Cette odeur est indescriptible .


  • Mais a ma connaissance, Ruquier a son compte officiel sur Twitter. Est-il donc lui aussi un vilain fachiste ?



  • Maintenant ce sont 100 connards sur un réseau social qui vous dictent votre façon de penser.



    C’est toujours mieux que deux connards derrière un micro qui dictent leur façon de penser à des millions de français... Miroir...

    En bon bourgeois, Ruquier veut garder son privilège... Ça colle au personnage, rien de quoi étonner pour qui sait qui sont ces gens, simplement les masques tombent publiquement désormais...


  • Niveau " pue la merde " yann moix est expert.


  • Ces gens méprisent ceux qui les regardent et les font vivre... ?

    Eh bien, quand tout le monde fera comme je fais depuis des années, c’est à dire ne regarder qu’in JT de temps en temps pour maintenir le contact avec les techniques de l’ennemi, et de ne pas regarder ce genre de truc, ces gens autoatiquement descendront de leur peidestal et disparaîtront !

    C’est pas plus compliqué que ça !

    Adishatz

    H/


  • A Laurent Ruquier et Yann Moix,
    Votre opinion sur les annéciens n’a d’égal que votre inculture sur votre pays.
    Annecy est une très belle ville de 50.000 annéciens entourée par une agglomération qui regroupe Annecy inclue 170.000 habitants.
    L’air y très bien plus pur que dans capitale où vous croyez tout savoir.
    Le prix du bâti au m² est au même niveau que Paris l’eau du lac donne envie de s’y baigner, nos montagnes en hiver sont celles que vous venez polluer sur les pistes en vous prenant pour des cadors de la glisse et nous n’avons pas besoin d’attardés mentaux échappés d’une asile qui nous font croire qu’ils connaissent tout.
    Apprenez l’humilité et surtout que vous ne connaissez pas grand chose des sujets que vous essayez de traiter.
    A bon entendeur.
    Un Annécien fier de l’être et surtout de ne pas être comparé à des "parigots têtes de veaux"

     

  • Ils ont recruté la nullité Vanessa Burgraff pour capter l’audience des lectrices des magazines féminins, le niveau de l’émission va s’effondrer, Moix par contraste va passer pour un génie à côté de cette navrante bécasse .

     

  • " On s’est bien touché " serait un meilleur titre pour cette émission a vocation culturelle et politique (si si c’est eux qui le disent ) ! Moix , ce nom on dirait un nom de médicament pour aller aux toilettes , mais quand je le voie lui , c’est le même effet !


  • « Ça rappelle le courrier des lecteurs, ça n’a aucune valeur. Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir. »

    Tout est dit. Derrière ce sourire niais, il y a de l’honnêteté.


  • Ces minables puent la haine, la vraie ^^


  • Ces deux cons s’ils avaient un peu de jugeote comprendraient que le monde entier dans sa quasi totalité "pue l’extrême droite"...

    Mais suffisance bien inculquée oblige, ils n’y voient qu’un ramassis de crétins qu’il faut éduquer et/ ou contenir...

    Trop vieux, bornés et plus assez subtiles pour sentir que le vent a tourné depuis belle lurette...

    Des pantins à la solde ceux qui se prétendent à l’origine de la paix en Occident alors qu’ils y préparent le grand retour de la guerre.

    Des pantins bientôt inutiles.

    Faut vraiment être anormalement stupide pour ne pas anticiper le fait que des chômeurs abrutis par les avatars de la consommation au milieu d’un monde de plus en plus violent et incertain vont rester "ouverts"...

    Mais eux ne sont pas cons à ce point, ils veulent juste garder leur place au soleil, car pour elle, ils se sont complètement vendus...

    Du coup, si la bienpensance perd définitivement la partie, ce qu’elle est déjà en train de faire de manière très rapide...

    - Chômage
    - Dettes
    - Divorce
    - Dépression / suicide
    - Les petites têtes blondes qui concevaient le monde via les utopies, facilités et fadaises de papa pourraient même plonger dans l’antigel, la came, le crime...
    - Agression physique à prévoir aussi...

    Bref, la vie va leur faire la totale. Et là encore, ils sont pas assez cons pour l’ignorer...

    Alors ils joueront toutes les cartes qui se présentent... Même celles qui, au bout du compte, les feront plonger plus vite...

    Comme cette vilaine remarque pour laquelle des comptes seront demandés tôt ou tard...


  • #1553025

    Pas facile pour Ruquier d’admettre que les gens le méprisent. C’était tellement mieux avant, quand le peuple ne pouvait pas l’ouvrir ! Au moins il pouvait se bercer d’illusions. Quand la réalité s’agite devant sa myopie congénitale, il a le bon vieux réflexe de se boucher les yeux en criant aux "fachos". La dénégation a sauvé plus d’un égo !


  • Ruquier devrait le savoir, "plus ça sent plus c’est bon" .

     


  • Yann Moix : Twitter est un endroit où il y a des attaques physiques



    Quelqu’un m’explique comment frapper quelqu’un sur twitter ? Je savais même pas que c’était possible !

     

    • C’est interactif ...de la réalité augmentée... pour ça tu tweete ( bing, bada boum, pam pim ) et ton auditoire en prend une et lui tweete ( ouille aille ) un truc d’ados pas très éveillé du style confessions intimes !!!
      Ça va être dur de descendre plus bas ou de redresser la barre ....
      On est passé pour le débat de Sorrel / Maurras à Moix / Ruquier pour la musique de Mozart à Kaaris pour l’art de Toulouse-Lautrec à Mc Carthy pour le culinaire du Tournedo Rossini au big mac pour la philosophie d’Aristote à BHL pour les pamphlets de Louis Ferdinand Céline à Cohen et d’ailleurs aussi pour la lecture de Mgr Delassus à Charlot hebdo et pour l’aventure des pèlerinages de Chartres ou du Puy en Velay à Narbonne plage ou au boutiques d’Andorre et quand au paratiques et aux joies amoureuses de la cours du gentilhomme à la sodomie à la fistiniere..... je préfère m’arrêter là parce-que ça me navre étant papa je me demande ce que l’on va laisser à nos enfants comme société


  • Comme le dit l’expression anglaise, "dog eat dog". Et si Twitter c’est de la merde, que dire d’ONPC ? Donc, qu’ils continuent à se bouffer entre eux...entre merdes...

     

  • La télévision, cette boîte à merde. On dort debout...


  • YES !
    Ca trolle sec et ça commence à les énerver. "Bouhouhou les méchants nazis critiquent mon émission."
    Je crois que je vais m’ouvrir un compte twitter.


  • " On n’est pas couché " ? Mais si on est couché, et devant la Communauté shoanesque et Sacrée , et on aboit justement devant ceux qui ne sont pas couchés devant Elle .


  • Il est préférable d’aller se coucher que de perdre son temps à regarder" on n’est pas couché" .. émission dite de divertissement ou non seulement l’on n’apprend rien mais ou l"on s’ abrutit avec le débit d’aneries de Ruquier surenchéris par son équipe de larbins surpayés avec nos deniers... Inutile de se demander pourquoi les vrais intellectuels qui auraient quelque chose d’essentiel à nous dire pendant ce précieux temps n’est pas payé au dixième de ces émoluments extraordinaires, s’il ne s’agissait d’ une volonté délibérée de tirer le public toujours plus vers le bas..


  • Moix et Ruquier sont des crétins prétentieux c’est un fait mais Twitter est effectivement un nid d’imbéciles ne s’exprimant que par des raccourcis colériques idiots, sur le vif, en 140 caractères, sur des faits divers et sur l’actualité médiatique sous contrôle avec très peu de sérieux et de discernement. On compte plus le nombre d’idiots utiles qui valident le choc de civilisation et appellent à la guerre civile et au pogrom anti musulman sans faire la part des choses. C’est de plus en plus le cheval de Troie de Sautarel et de ses sbires droitards de fdesouche.

    Il semble bien que ces réseaux dits "sociaux" soient en fait un bon moyen de pérenniser une situation d’asocialité chronique et de division endémique des citoyens par le virtuel. Heureusement une bonne partie du peuple, le vrai, passe rarement du temps sur Twitter.

    J’ai eu un compte quelques temps et j’en suis vite revenu. Entre deux appels à la ratonnade et quatre slogans droitards à la con, les rares échanges intelligents se comptent sur les doigts d’une main. Le pire c’est que ceux qui y font autorité sont souvent les plus dangereux. En guise d’exemple, lors d’un échange musclé avec Sautarel celui-ci m’informe qu’il est contre le sans frontiérisme avant de m’annoncer d’un ton définitif que l’avenir est au libéralisme ; c’est dire le niveau d’analyse politique véhiculée sur ce média. On est loin du travail d’un Drac ou d’un Soral. J’ai donc fermé mon compte.


  • Ruquier savait qu’il ne plaisait pas à tout le monde, mais entendre ses détracteurs l’exprimer, sans pouvoir leur couper le sifflet... ça fait vraiment mal au cul :)


  • Les vamps sont de sortie.


  • Bref, dés que quelque chose est devenu populaire, que les journalistes salariés ont perdus la main dessus, bah c’est populiste dans un premier temps, d’extrême droite dans un second temps, pour glisser dans le fascisme et terminer sa route dans la fosse du nazisme...ce que veulent dire ces deux bouffons de la république c’est que le peuple ne doit pas penser par lui-même,qu’il se trompe quand il le fait, qu’il doit se méfier de son "bon-sens"...et que pour son information, il doit s’en tenir aux journalistes diplômés, adoubés et approuvés par le système...


  • "Ces gens qui ne peuvent pas exprimer leur haine dans la vraie vie." Ca faisait longtemps que je n’avais pas entendu le mot HAINE, tiens.


Commentaires suivants