Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Zika : le remède plus dangereux que le virus ?

Retour sur les véritables origines des "malformations congénitales"

Les médias ont dit que le virus Zika, transmis par les moustiques, cause probablement la microcéphalie, ainsi que des dizaines d’autres maladies. Ils ont également affirmé que les insecticides ne sont pas liés au trouble du développement. Ils semblent avoir eu tort sur les deux cas.

 

Depuis décembre 2015 les médias américains mènent campagne pour semer la panique autour du virus Zika. Ce virus est supposé causer beaucoup de problèmes de santé, y compris la microcéphalie, une anomalie du développement de la tête des bébés non encore nés, si la mère a été infectée par Zika pendant la grossesse.

Après avoir examiné la question et les données disponibles, j’avais conclu que : le virus Zika est inoffensif.

Le virus est connu depuis longtemps, il est inoffensif, et la principale crainte actuelle, à savoir que le virus cause des malformations aux fœtus, se base sur des informations non vérifiées et probablement fausses.

Il n’y a absolument aucune raison valable de semer la panique à coup de grands titres alarmants.

Le virus est inoffensif. Il est possible, mais cela semble pour l’instant très peu probable, qu’il affecte quelques fœtus. Il n’y a absolument aucune raison d’en faire un problème particulier.

Mais tout cela est bien connu ou facile à savoir, alors pourquoi les médias sèment-ils la panique ?

En mars les médias ont accusé Zika de tous les maux humains connus tout en incluant le mot « peut-être » dans chaque titre. Je me suis moqué d’eux dans l’article Étudier Zika risque peut-être de vous déformer le cerveau :

Alors même qu’on sait que Zika est moins dangereux que la grippe, les médias essaient de donner l’impression que c’est un nouveau microbe vraiment terrible, qui est peut être responsable de tous les maux. Qui peut peut-être se propager comme une traînée de poudre et peut peut-être avoir d’autres conséquences terribles. Peut-être, comme dans « le ciel va peut-être nous tomber sur la tête », est vraiment le mot clé ici.

Et j’avais donné une liste d’environ 35 manchettes de journaux récentes où il était écrit « Zika provoque peut-être… ».

Pendant ce temps, les médecins dans les zones touchées par le Zika au Brésil ont dit que la cause réelle de l’augmentation des microcéphalies dans la région était probablement l’insecticide pyriproxyfène, utilisé pour tuer les larves de moustiques dans l’eau potable :

Les médecins brésiliens ont noté que les zones du nord-est du Brésil où l’on a répertorié le plus grand nombre de cas de microcéphalie correspondent aux zones où le pyriproxyfène a été ajouté à l’eau potable dans un effort pour lutter contre les moustiques porteurs de Zika. Le pyriproxyfène cause des malformations chez les larves de moustiques, et il a été ajouté à l’eau potable dans la région, au cours de ces 18 derniers mois.

Le pyriproxyfène est fabriqué par Sumitomo Chemical – un géant japonais du poison. Il n’est donc pas surprenant que le New York Times et d’autres médias aient qualifié le rapport des médecins de « théorie du complot » et aient sorti de leurs chapeaux quelques « experts » pour le contredire.

Mais les faits sont les faits et maintenant qu’ils deviennent irréfutables, les médias vont se terrer.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

L’imposture Zika ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1527724

    Ouais, pas convaincu.
    Le pyriproxyfène est utilisé depuis la fin des années 1990 et n’a jamais été lié à des cas de microcéphalie avérée.
    En outre, lorsqu’un individu ingère de l’eau traitée par le pyriproxyfène, il élimine presque totalement ce dernier par voie naturelle et sous 48H, donc peu de risques de toxicité.

    Soit on prend en compte ces paramètres, soit on déclare que l’OMS bosse pour Monsanto, une autre alternative et ce sur ce sujet, étant peu crédible et à l’heure actuelle.

     

    • #1527779

      c’est vrai qu’on va davantage croire dans un commentaire d’un pseudonyme inconnu sur internet que des recherches de médecins qui vivent le problême sur le térrain...faut arrêter de la jouer "Monsieur je sais tout" et prendre du recul en acceptant malheureusement surtout le chatiment que nous vivons actuellement !


    • #1527815

      Désolé de vous décevoir, mais j’ai oublié de préciser que mon intervention n’était qu’une synthèse de la réponse formulée par l’OMS (mars 2016) aux membres de la délégation médicale et responsable d’accusations fondées sur l’observation.
      Depuis, silence radio de la part de l’équipe brésilienne.

      Ma conclusion est donc toujours valable, soit on croit l’OMS, soit on considère qu’elle est complaisante envers Monsanto.

      Dont acte.


    • #1527881
      le 04/08/2016 par conspijtador
      Zika : le remède plus dangereux que le virus ?

      En effet, on ne sait pas si l’OMS est complice de Monsanto .

      En revanche , on sait que l’OMS est complice de l’Agence Internationale de l’Energie Nucléaire (AIEA) par l’accord de 1959 qui lui interdit de publier des études contraires aux intérêts de l’AIEA . C’est comme ça qu’une étude montrant le lien entre uranium appauvri et malformations infantiles en Irak n’a jamais été publiée...

      On sait aussi que l’OMS est complice des labos pharmaceutiques depuis qu’elle a changé la définition du mot "pandémie" au début de la grippe H1N1 . Avant , pandémie voulait dire infection mondiale et mortelle , et sous un coup de baguette magique, la définition du mot pandémie est devenue : infection mondiale tout court ...

      Enfin, L’OMS a désigné les huiles frelatées comme responsables de l’épidémie de morts en Espagne en 81 , mais l’équipe du Dr Muro a montré que c’était impossible et a plutôt suspecté des pesticides en excès sur les tomates...

      Alors, pour Zika , on ne sait pas, mais il est légitime d’être méfiant envers cette formidable organisation largement financée par les lobbies...


    • #1527949
      le 04/08/2016 par soumayahastalavictoria
      Zika : le remède plus dangereux que le virus ?

      @goyband

      l’OMS se fait acheter comme tous les autres par Monsanto et tous les lobbies pétro-chimiques. Donc, pour que vous soyez crédible, donnez-moi une étude sérieuse indépendante sur le pyriproxyfène... Vous n’en avez pas ... puisque ce sont ces mêmes industries qui font les études sur la nocivité de leurs produits.


    • #1528203

      En plus on ne parle pas d’individus, les foetus / bébé n’étant pas un individu ( indivisible ) au sens propre, faisant partie de la mère.
      et qui ne rejette pas grand chose non plus.
      La toxicité est différente et évidemment bien plus forte sur un foetus.
      On parle aussi ici de concentrations " jamais égalée " .


    • #1528214

      les foetus / bébé n’étant pas un individu ( indivisible ) au sens propre, faisant partie de la mère.




      Ce n’est pas parce que le fœtus est logé dans l’utérus de sa mère et qu’il dépend d’elle pour sa nutrition qu’il s’agit de la même personne. L’enfant n’est pas une excroissance cutanée de la mère !
      La mère et l’enfant sont évidemment deux personnes différentes.


    • #1528226

      Ok donc il existe des éléments concordants faisant douter de l’indépendance totale de l’OMS vis à vis des firmes pharmaceutiques ou autres et ce, sur de multiples sujets.

      Les conflits d’intérêts ont toujours existé et dans tous les domaines, ce n’est pas une surprise.

      Maintenant, il va falloir prouver scientifiquement que le rapport détaillé de l’OMS concernant le pyriproxyfène est bidonné.
      Pour l’instant et à ma connaissance, il n’existe pas encore de contre attaques réelles à leur dernière étude de mars 2016.

      Cela étant dit, elles risquent de ne pas venir tout simplement parce que le vaccin contre Zika semble pour bientôt et tuera dans l’œuf cette polémique.
      Sa validation sur les macaques est déjà actée et très prochainement, des tests sur l’Homme seront réalisés, ce qui constitue plutôt une bonne nouvelle.

      Espérons juste que ce vaccin ne déclenchera pas d’autres polémiques quant à ses possibles effets secondaires.

      Attendre et voir, comme le disent si bien les Anglais.


    • #1528535

      Et vous continuez à dire n’importe quoi.

      "Cela étant dit, elles risquent de ne pas venir tout simplement parce que le vaccin contre Zika semble pour bientôt et tuera dans l’œuf cette polémique.
      Sa validation sur les macaques est déjà actée et très prochainement, des tests sur l’Homme seront réalisés, ce qui constitue plutôt une bonne nouvelle"

      Actée par qui ? Par ceux qui fabriquent le vaccin peut-être ? Vous parlez en ne donnant absolument aucune source, et vous répétez comme un âne la propagande de bfmtv. Mais bon, si vous en êtes encore à accepter le rôle bienfaiteur des vaccins, ça donne une idée de votre niveau de réflexion.


  • #1528150

    Conclusion : les médias empoisonnent, provoquent le cancer....
    Et de manière certaine, pas de "peut-être...", pas de conditionnel !


  • #1528282

    J’ai une autre hypothèse.

    Zika ne provoque des malformations congénitales que depuis 2014 et seulement au Brésil.
    Il se trouve qu’en 2014 a été introduite au Brésil la vaccination anticoquelucheuse obligatoire pour les femmes enceintes.

     

    • #1529576

      Ah tout de meme !

      Après les excroissances hypothétiques des manchettes de journaux(facile), après le coup du virus qui mute pour devenir plus dangereux(idiot), après la possible contamination avec le pesticide d’une grosse firme(deja un peu plus interessant et plus digne de la "complosphère"), le coup du vaccin trafiqué.

      Ou comment écarter avec classe la fausse question du pesticide, qui présent aussi ailleurs et depuis longtemps n’a jamais rien déclenché.

      Ou comment étayer les simples faits : le Zika n’est pas plus dangereux qu’une grosse chiasse avec fièvre, et encore pour ceux qui ont un gros système immunitaire ils ne sentent rien. Aucune microcéphalie depuis les années 50.

      Quand je lis untel qui semble respecter l’OMS, grand bien lui en fasse, sauf que.....existe-t-il à ce jour un document officiel montrant qu’une seule de ces femmes ayant accouché d’un microcéphale ait été testée positive au Zika ? On parle de plus de 1200 cas (1400 ?) si j’ai bonne mémoire. Question qui a l’air simpliste mais alors allez-y, balancez une réponse !

      Merci Mike pour cette hypothèse synthétique, ce "field test" au Brésil est tout à fait ignoble.