Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

10 millions d’immigrés d’ici à 2040 nécéssaires pour l’économie française

Selon une étude révélée mardi 15 mars par le quotidien économique La Tribune, l’économie française a besoin de 10 millions d’immigrés d’ici à 2040.

Réalisée par les économistes Karine Berger et Valérie Rabault, cette étude fait de l’immigration « la planche de salut » de la France, confirmant une enquête réalisée par des chercheurs de l’université de Lille en 2009 dans laquelle on estime les bénéfices de l’immigration à 12 milliards d’euros par an pour l’Etat.

« Selon nos calculs basés sur des projections de l’Insee (Institut national français de la statistique et des études économiques), 26% des Français auront plus de 65 ans en 2040 si on ne modifie pas notre politique d’immigration », prévient Karine Berger.

Avec un peu plus de deux enfants par femme, la France est certes la championne d’Europe de la fécondité, mais « cette performance » permet seulement de « retarder le vieillissement de la population », selon Mme Berger.

Officiellement, 100 000 personnes arrivent chaque année en France, « beaucoup plus si on prend en compte les clandestins », estime Valérie Rabault.

« L’idée est d’envisager plutôt un flux de 300 000 immigrés par an, soit 10 millions de personnes d’ici 2040 qui, selon nous, sont indispensables pour régénérer la population, permettre à notre économie de conserver sa capacité d’innovation et pérenniser notre système de protection sociale », explique-t-elle.

Face aux craintes de flux d’immigrés, l’enquête estime qu’un des moyens les plus efficaces pour intégrer ces immigrés est de « mettre à bas la ghettoïsation ».

Selon une étude réalisée par des chercheurs américains, le coût de la ghettoïsation représente 3,8% du PIB des États-Unis. « Rapporté au PIB français, toutes choses égales par ailleurs, on frôle les 80 milliards d’euros. On pourrait faire beaucoup de choses pour stopper ce phénomène », conclut ces économistes.

Cette étude devrait faire grincer bien des dents au sein de la classe politique.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il n’est pas mensonger de dire que l’immigration rapporte de l’argent à l’économie française.

    En revanche, il est plus que malhonnête d’omettre de souligner, en parallèle, qu’elle coûte également !!!

    Et lorque l’on entreprend de ’peser’ l’immigration, la balance penche invariablement du coté (roulements de tambour...)... De ce qu’elle coûte. Non de ce qu’elle rapporte ! N’en déplaise.

    On peut estimer, à la lecture de travaux comme ceux de Jean-Paul Gourévitch, Hyves-Marie Laulan ou encore Michèle Tribalat que l’immigration coûte entre deux et trois fois ce qu’elle rapporte.

    Concrètement, pour 1 euro gagné, il en coûte jusque 3 à la Nation !

    Il convient aussi de mesurer le poids de l’immigration dans la dette publique pour laquelle nous empruntons sur les marchés financiers internationaux (privés), pour mieux... La financer !

    On comprend alors mieux les raisons pour lesquelles les gouvernements sont sans cesse encouragés à accueillir toujours davantage d’immigrés par l’oligarchie en place.

    Enfin, outre l’impact économique et financier, certains effets pervers d’une immigration trop massive sont à considérer :

    - stagnation voire baisse globale des salaires (’dumping social’)
    - ruine des modèles de protection sociale
    - explosion des finances publiques (puis endettement, compte tenu du système en vigueur)
    - baisse du niveau scolaire globale
    - destruction de la cohésion sociale
    ...

    Conclusion : nous allons dans le mur... Nous le savons et le constatons tous les jours... mais nos gouvernants insistent pour que nous accélérions encore !

     

  • Il n’est pas venu à l’idée de ceux qui font ces prospectives à long terme d’encourager la natalité pour pallié un manque d’effectif ?

    Quand on voir la banlieue ça donne envie de faire venir du monde .Dérrière cette connerie d’immigration alors qu’il n’ y a plus de travail ,l’intention est de crée des guerre éthnique pour détruire la france ,et si cette objectif n’est pas atteint on peut toujours les faire se mélanger selon le thalmud


  • avec 5 à 7 millions de chomeurs , l’économie aurait des besoins en main d’oeuvre immigrée ! moi j’aime que l’on m’explique ........ peut être devrions nous créer "l’émigration immigration" en interne .. ; à moins que l’on occulte une partie du raisonnement à savoir : à quoi sert réellement cette émigration ........ ???


  • Cette étude est un scandale !! Quelle politique stupide ! Et quelle propagande !


  • Donc si j’ai bien suivi :

    immigration = + 12 milliards
    banlieues = - 80 milliards

    Donc déficit de 68 milliards. Sont doués ces économistes.