Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

100 000 personnes manifestent "pour la paix" à Barcelone

Quelques slogans grotesques, mais aussi des indépendantistes catalans inspirés

Unies par le slogan « Je n’ai pas peur », plus de 100.000 personnes ont marché samedi à Barcelone contre la violence jihadiste, en présence du roi d’Espagne, copieusement hué par une partie des manifestants porteurs de drapeaux indépendantistes catalans.

Dans un tweet, la police municipale a même avancé qu’« un demi-million de personnes étaient sorties dans les rues », en réaction aux attentats de Barcelone et Cambrils qui ont fait 15 morts et 126 blessés les 17 et 18 août.

 

Répondre à la haine par la paix

Dans la deuxième ville d’Espagne qui se revendique « cité de paix, d’accueil et de coexistence », cette manifestation unitaire a appelé, sur tous les tons, à ne pas faire d’amalgame entre islam et jihadisme.

« La meilleure réponse : la paix » ou « Non à l’islamophobie », pouvait-on lire sur de nombreuses pancartes. La porte-parole d’une fondation promouvant la diversité, Míriam Hatibi, foulard sur la tête, a lu devant la foule l’un des principaux messages : « Nous n’avons pas peur et nous ne consentirons pas à ce que le terrorisme nous humilie et nous vainque, parce que quand ils nous frappent, au lieu de nous diviser, ils nous trouvent plus unis que jamais. »

Revendiqués par l’organisation État islamique (EI), les attentats de Catalogne ont été perpétrés par six Marocains âgés de 17 à 24 ans ayant grandi ensemble dans la petite ville catalane de Ripoll. Tous ont été tués par la police.

Dans cette ville pyrénéenne, Hafida Oubakir, soeur d’un jihadiste de 17 ans à Cambrils, a lu – entre des sanglots – un discours appelant à « rejeter le message islamiste » et « une idéologie perverse qui n’a ni rime ni raison », retransmis en direct par la télévision catalane.

Quelques jours plus tôt, devant des caméras, le père d’un enfant de trois ans tué sur les Ramblas avait pris dans ses bras l’imam de sa ville catalane de Rubi. « Cette accolade symbolise la défaite de ceux qui nous ont fait mal », avait commenté la maire de Barcelone Ada Colau.

 

Rejet de la dictature en musique

« Les gens confondent parfois le fidèle d’une religion avec une personne qui devient psychotique avec l’idée de tuer des gens mais c’est une erreur très dangereuse », disait une manifestante portugaise de 18 ans, Ana Francisca Ramos, étudiante en médecine venue en touriste à Barcelone.

Le tout premier rang de la manifestation avait été réservé à ceux qui, dès la première minute, s’étaient occupés des victimes : policiers, pompiers, chauffeurs de taxis, habitants et commerçant des Ramblas.

À la fin de la marche, la foule a écouté recueillie deux violoncellistes interpréter le Cant dels ocells (« Chant des oiseaux »), une chanson traditionnelle catalane dont le musicien catalan Pau Casals (1876-1973) avait fait un symbole du rejet de la dictature de Francisco Franco.

Felipe VI est devenu le premier souverain espagnol à participer à une manifestation depuis le rétablissement de la monarchie en 1975. Ministres, chefs de partis, maires et présidents de régions étaient également venus en grand nombre.

 

Huées

À leur arrivée, Felipe VI et et le chef du gouvernement Mariano Rajoy ont cependant dû essayer des huées et sifflets, répétés ailleurs dans le cortège quand ils apparaissaient sur écran géant.

Mais comme pour un jour de trêve, M. Rajoy marchait non loin du président catalan, Carles Puigdemont – toujours résolu à organiser un référendum d’autodétermination le 1er octobre malgré l’opposition catégorique de Madrid.

Un millier de Catalans munis de drapeaux indépendantistes s’étaient joints au cortège, en reprochant notamment à l’État espagnol de vendre des armes à des pays accusés de liens avec l’islamisme radical. « Vos politiques, nos morts », criaient-ils, en dénonçant le fait que l’Espagne espère vendre cinq navires de guerre à l’Arabie saoudite.

Sur le financement du terrorisme, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1790666

    on sait tous qui tire les ficelles de ces attentats.l’objectif final c’est semer la terreur,la psychose afin que le petit peuple résigné accepte des nouvelles lois sécuritaires et des restrictions des libertés de plus en plus grandes.

     

    Répondre à ce message

  • #1790672
    Le 27 août à 14:01 par anonyme
    100 000 personnes manifestent "pour la paix" à Barcelone

    Tant que l’ennemi n’est pas désigné, il ne peut être combattu. Et ce qui est certain c’est que l’extrémisme est un problème à résoudre rapidement

     

    Répondre à ce message

  • #1790674
    Le 27 août à 14:06 par Manifestants gogols
    100 000 personnes manifestent "pour la paix" à Barcelone

    Les manifestants à la manifestation contre l’attentat sont en réalité de 2 types :
    - contre l’islamo ... phobie,
    - contre l’unité espagnol (pour la partition catalane).

    Des morts, finalement, ils s’en foutent, mais il y avait du temps de cerveau disponible à prendre.
    Réalité statistique ou effet filtre ( ceux qui ont déjà compris la nature du pouvoir ne vont pas manifester.) ?

     

    Répondre à ce message

  • #1790698

    100000 blaireaux qui n’ont rien compris à la vie et aux causes de leurs maux. Pauvres gens.

     

    Répondre à ce message

  • #1790700
    Le 27 août à 14:44 par Yann Amar
    100 000 personnes manifestent "pour la paix" à Barcelone

    L’ abrutissement et la propagande associées a la perversion et a l’ avilissement de l’ être humain , ça donne ça . Après des décennies de pouvoir socialo sioniste et de production " culturelle " dégradante, de sexualisation précoce, de diabolisation, et de pensée unique vendue comme " jouir ensemble " pour cacher la marche vers l’ enfer, on doit s’ inquiéter de l’ endoctrinement des enfants a qui les mondialistes veulent donner le droit de vote a 16 ans, ainsi ils peuvent manœuvrer par la peur la révolution, et le terrorisme .

     

    Répondre à ce message

  • #1790757
    Le 27 août à 15:52 par énervé
    100 000 personnes manifestent "pour la paix" à Barcelone

    AH ! La CIA a bien fait son boulot, bravo !
    De beaux petits slogans indépendantistes dans de belles pancartes normées, identiques...
    Et cerise sur le gâteau ils arrivent à accuser le pauvre roi Felipe VI (qui n’a aucun pouvoir et qui s’est l’autre fois traîné à la Sagrada Familia en baissant les yeux et en essayant de lâcher une petite larme pour les victimes, sous les huées de Catalans haineux qui l’accusent de tout alors que des Catalans vont bientôt le poignarder dans le dos avec l’indépendance) des attentats.
    Tout ce que les indépendantistes Catalans ont cru bon de faire pour "protéger la culture catalane" a été de laisser un MCdo prendre pied à 20 mètres de la Sagrada Familia. Et de laisser fleurir les festivals débiles de gauchistes drogués venus de toute l’Europe et de pseudo-artistes bobos, en dehors de toutes réalités, qui, "car catalans" se prennent tous pour Picasso et pètent plus haut que leur cul face aux ouvriers castillans vivant en Catalogne...
    D’ailleurs, le président de la communauté de Catalogne précédent Artur Mas est allé promouvoir la Catalogne en Amérique.
    Ça critique une "colonisation" espagnole, mais ça se jette à plat-ventre face à l’état profond et au complexe militaro-industriel bien moins respectables que l’Espagne catholique...
    Quelle honte, ces tartuffes, agents européistes qui ne fonctionnent que sur la haine et la trahison et le ressassement du passé.

    Comme les gauchistes,toujours une lutte de retard. Au lieu de combattre le colon d’aujourd’hui, qui veut détruire toutes les nations, ils collaborent avec lui en sachant que leur indépendance en retour sera : esclavage de la dette, lois sociétales, domination OTANesque, guerres illégales, chômage, payer pour les autres nations européennes le cas échéant, aucune politique nationale de défense, économique, budgétaire, monétaire...
    En gros, comme dans l’Espagne actuelle, mais en pire.

    Il serait plus judicieux pour eux de se battre pour une Espagne unie, de sortir de l’UE puis de négocier une confédération espagnole respectant chacun.
    C’est étonnant qu’ils veuillent une confédération de régions européennes, comme si la Catalogne avait un quelconque lien avec la Lettonie, mais pas la même chose dans le cadre espagnol.

    PS : D’ailleurs, ça concerne au premier chef la France cette affaire, car ils veulent nous prendre le département des Pyrénées-Atlantiques, où les indépendantistes gueulards pèsent à peu près 5% sur internet mais 0,1% sur place dans la réalité.

     

    Répondre à ce message

  • #1790762
    Le 27 août à 16:01 par Jean Le Chevalier
    100 000 personnes manifestent "pour la paix" à Barcelone

    Ce genre de manif ne sert à rien sinon à manifester l’impuissance et la peur des populations face au terrorisme...Ils me font pitié. Mieux faut défendre sa civilisation, sa culture, son art de vivre au quotidien plutôt que de pleurer sur son sort. Et puis les terroristes islamistes s’en foutent de tout cela, peut-être même qu’ils en rigolent, avant d’aller brûler en enfer...

     

    Répondre à ce message

  • #1790874

    Croire que toute la Catalogne veut l’indépendance est très réductrice comme vision des choses. La manifestation d’hier comprenait aussi des catalans qui sont espagnols, les mêmes qui soutenaient le Roi.
    Le problème de l’Espagne est qu’elle est encore confrontée à ce problème majeur, responsable de la guerre civile : la gauche laicarde – incarnée principalement par la coalition Podemos (qui est plus pire que FI et Mélanchon) - dont le but est de détruire le catholicisme et la monarchie libérale pour instaurer la République maçonnique.
    Le seul dénuement possible en faveur de l’unité de l’Espagne est le déclenchement de l’article 155 de la Constitution de 1978, permettant le recours à l’armée pour faire le ménage. D’ailleurs, Le Roi pourrait alors reprendre la main en suspendant cette même constitution.

     

    Répondre à ce message

  • #1791319

    "Revenez nous exploser la gueule, on a pas encore assez mangé !!!" Et on vous en veut pas...

     

    Répondre à ce message

  • #1791859

    Les slogans "on n’a pas peur" sont ridicules. Bien sur qu’on a peur ! J’ai peur pour moi et pour ma famille, et pour nous tous. Également ridicule et honteux le slogan "non à l’islamophobie". Il y a des gens qui sont morts, et la maire (exécrable être humain) s’inquiète de ce qu’on ne discrimine pas les pauvres musulmans, qui aparaissent finalment comme des victimes !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents