Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

1974 : les ados parlent de la politique

« Quand on est trop honnête, on ne peut pas faire de la politique. »

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2263374

    « Quand on est trop honnête, on ne peut pas faire de la politique. »
    Que dire de plus en Août 2019 ? bah...rien !
    PS :..sauf peut-être que l’on est jamais "trop" honnête, mais souvent pas assez.


  • #2263377
    le 22/08/2019 par Le king
    1974 : les ados parlent de la politique

    Ces gamins ne connaissent rien à la vie, ils ne devraient pas avoir droit à la parole ! Ça vaut pour les gamins d’aujourd’hui...

     

    • #2263417
      le 22/08/2019 par drkside
      1974 : les ados parlent de la politique

      Il y a aussi beaucoup d’adultes qui devraient en être privés.


    • #2263436
      le 22/08/2019 par Pamfli
      1974 : les ados parlent de la politique

      Ces boomers (nés après 1945) environ âgés de 15 ans de cette vidéo, qui s’exprimaient ainsi, plutôt très bien, ont tous en 2017 voté pour Jupiton : imaginez dans quel état seront dans une vingtaine voire une trentaine d’années (pour les plus résistants) les vedettes que le système vrounzais de déconstruction produit en masse euh... courage fuyons !


    • #2263438
      le 22/08/2019 par Bayinnaung
      1974 : les ados parlent de la politique

      @u roitelet

      On voit bien qui ici confisquerait toutes les liberté s’il prenait le pouvoir. Et après, on ose venir faire la morale à la dissidence en disant qu’elle ne vaut pas mieux que les élites.


    • #2263473

      « Ces gamins ne connaissent rien à la vie, ils ne devraient pas avoir droit à la parole ! Ça vaut pour les gamins d’aujourd’hui... »
      ... Vous inclus donc ! Merde, ça c’est encore ballot !
      Au moins, le regretté professeur Choron disait-il les choses avec infiniment d’humour et, surtout, de manière plus précise (car il épinglait des propos et des individus en particulier) et pas générale (et donc foireuse). Prenez-en de la graine, jeune et présomptueux freluquet ! Ceci dit pour être moins tranchant et direct que notre ami professeur.
      https://m.youtube.com/watch?v=UAX9j...


    • #2265908
      le 27/08/2019 par Paix et paix
      1974 : les ados parlent de la politique

      Ils connaissent leur vie et c’est déjà pas mal ! Vous la connaissez la leur ? Leurs problèmes , leurs jouiez, leurs ambitions ... ? Ils sont peut être limités dans leur spectre de réflexion , vous aussi , et ce n’est pas pour ça sûils n’ont pas droit à la parole


  • #2263463
    le 22/08/2019 par jboum
    1974 : les ados parlent de la politique

    À 5:09, le petit jeune essaye essaye maladroitement de redresser le débat. Il dit très justement que les jeunes vont manifester au nom de la liberté et non pour une quelconque raison politique. La petite pimbêche à sa gauche le coupe après 10 seconde et vomit religieusement les revendications qu’elle a écouté à la télévision pour le contredire. J’ai déjà vécu ça. Les temps changent et se ressemblent...

    Quand au petit au pull jaune qui dit : « Quand on est trop honnête, on ne peut pas faire de la politique", impossible aujourd’hui de trouver un enfant de son âge avec un tel niveau de réflexion critique.

     

    • #2263492

      Bien d’accord. Le petit jeune a très bien capté les raisons profondes de la "contestation" des lycéens : ils aiment se retrouver entre jeunes dans un vent de liberté (factice ou non) pour que jeunesse se passe. Parce que la politique... c’était vu comme la chose à papa.
      La petite pimbêche ne dit rien de très clair. Elle "conteste", pour l’ouvrir, pas plus.


    • #2263541

      Moralité, vive l’école des filles et vive l’école des garçons. Quand on a commencé à mélanger les genres et mis tout le monde à la même enseigne, on a potentialisé l’arrivée aux affaires de gonzesses (et je dis bien gonzesses) comme Marlène Schiappa.

      Le dimanche en famille, les hommes se retirent pour parler politique et les femmes parlent entre elles de leurs sujets. Sans quoi ça part en vrille à tout les coups. Misogynie ou bon sens ?


    • #2263689
      le 22/08/2019 par Pitchou
      1974 : les ados parlent de la politique

      @WTF
      Bon sens, sans misogynie soyez tranquille. Cette séparation permet de retrouver sa nature au milieu de son genre. Un homme se trouvera homme parmi des hommes autrement...c’est ou et quand ?
      La séduction dans un but d’attirance physique est une chose à part, elle doit rester en dehors du cercle familiale ou amicale pour se garder une estime sincère.


  • #2263621
    le 22/08/2019 par DavM29
    1974 : les ados parlent de la politique

    Le niveau d’élocution, de vocabulaire et de grammaire est impressionnant quand on comparer aux adolescents d’aujourd’hui. C’est même presque choquant

     

    • #2263713
      le 22/08/2019 par stalker
      1974 : les ados parlent de la politique

      effectivement, le niveau est particulièrement soutenu au regard des standards actuels, à mon grand désarroi. comment a-t-on pu baisser autant en quelques décennies ???


    • #2263718
      le 22/08/2019 par Carlin
      1974 : les ados parlent de la politique

      Et la douceur dans l’intonation des filles comme des garçons me frappe !
      La culture racaille/rap à fait des ravages.
      J’ai souvent entendu des collégiens se parlaient, pour échanger 3 mots ils se sentent obligé de beugler et de ponctuer d’un "fis de pute" et même "pute" semble normal d’un gars envers une fille.
      J’ai été dégoûté et triste pour eux !


  • #2264011
    le 23/08/2019 par Mélomane-Malin
    1974 : les ados parlent de la politique

    je lis les commentaires et je vois que tout le monde
    s’emmerveille qui de la diction, qui de l’intonation,
    qui de l’elocution...
    maintenant tout le monde devrait prendre sa calculette :
    15 ans en 1974...ça fait 22 ans en 1981.
    C’est cette génération là qui a porté mitterand sur les fonds
    baptismaux du pouvoir. C’est dans cette génération que l’on trouve les premiers
    éducateurs anti France, les premiers profs anti éducation.
    La première couche sos racisme, c’est eux.
    J’en connais pleins qui ont 60 ans à très peu près aujourd’hui.
    Ce sont tous des profs fonctionnaires anti nation (cherchez l’erreur), gauchistes crasseux jusqu’à la trogne
    qui continuent a vomir la France parce que "les frontières c’est la guerre" et qui sacrifient les acquis sociaux parce que "la terre est à tout le monde". La baisse du coup du travail que provoque leur immigrationnisme forcené ? Ils s’en foutent leur statut les protègent.
    Alors oui, ils ont de l’élocution et du vocabulaire, mais ce sont eux qui ont interdit aux générations suivantes de suivre le même chemin.


  • #2264023

    Message aux 50-75 ans : il serait tant de faire votre introspection, car mise à part profiter profiter profiter qu’avez vous fait ? c’est quoi le bilan de votre génération ?
    Avoir détruit le modèle paysans en quittant le bled des vieux
    Avoir voté toute votre vie pour les causes des conséquences dont vous vous plaigniez..
    .... En faite ya même pas de liste à faire, vous n’avez rien fait du tout. Vous avez regardé tout s’effondrer mais comme la soupe était bonne, vous n’avez rien fait.
    Pour l’instant les petites merdes et les faibles, c’est vous.
    Nous, les jeunes, on encore une vie devant nous pour agir. vous, vous êtes finis, et vous n’avez rien à nous apprendre, j’avais à apprendre de mon arrière grand père et de ses ancêtres, certainement pas du père et du grand père.
    Vous parlez des jeunes abrutis par les écrans ? mais vous vous êtes regardés un peu ?
    La paille et la poutre bordel ! Cette putin de poutre !
    PS : Je n’ai pas la haine contre cette génération, je veux juste qu’elle se regarde dans le miroir et accepte le fait qu’elle est certainement celle qui aurait pu empêcher bien des choses que l’on devra nettoyer, parce qu’on aura pas le choix pour survivre.
    C’est pas vous, bandes de fiottes, qui irez faire la guerre civile.

     

    • #2264302
      le 24/08/2019 par l’addition
      1974 : les ados parlent de la politique

      "C’est pas vous, bandes de fiottes, qui irez faire la guerre civile."

      Et pourquoi pas ?

      Au Japon, les vieux se sont portés volontaires après la catastrophe de Fukushima. Comme ils savaient qu’il leur restait 10/15 ans à vivre, ils ont pris le risque de tomber malades à la place des jeunes.


    • #2264501

      @klem

      Mentalité de morveux. Lorsque tu auras l’âge de tes anciens, tu pourras venir fanfaronner sur ta capacité à changer le monde. Tu crois qu’avant toi les gens ne voulaient juste que se faire fourrer par le système ? A chaque génération sa peine. Et la vôtre jusqu’à preuve du contraire est la plus lobotomisée de toute, la technologie étant à double tranchant. Attention, comprend moi bien, il ne s’agit pas d’une attaque personnelle, moi aussi j’aime généraliser comme tu l’as si bien fait.


    • #2265428
      le 26/08/2019 par ladko
      1974 : les ados parlent de la politique

      "Message aux 50-75 ans : il serait tant de faire votre introspection"

      Et toi t’investir dans un dico, morveux...


    • #2265475
      le 26/08/2019 par l’addition
      1974 : les ados parlent de la politique

      WTF et Ladko

      Vous êtes des exceptions, vous le savez ?
      Du moins, par chez moi, les générations dont parlent Klem ressemblent très exactement à ce qu’il décrit, elles ont passé leur temps à profiter et ne comprennent pas du tout ce qui se passe aujourd’hui pour les jeunes, elles ne comprennent pas le manque d’emploi par exemple, et continuent pieusement à croire que tout va s’arranger, ni la violence ou les mensonges des politiciens, bien souvent, elles ont fui les campagnes pour goûter aux plaisirs de la ville, ont foutu leurs gosses à l’école sans jamais se poser de questions sur le programme et ont passé leur temps devant la télé et à accumuler de l’argent au travail pour le dépenser dans les loisirs.
      Elles ne vont rien laisser à leurs gosses, même pas de transmission de savoirs, rien, et c’est lamentable.
      Souvent, j’étais le seul à me bouger pour changer les choses quand il y avait des problèmes dans ma ville, je cumule deux emplois, et pourtant je bougeais et changeais les choses à mon échelle, quand tous ces retraités qui avaient tout leur temps devant eux acceptaient tête baissée et en meuglant ce que le gouvernement leur imposait, sous prétexte : "qu’on devra bien y passer de toutes façons", et allez, tant pis pour ceux qui passeront après...
      Faut être réaliste : il est très dur de changer les choses, c’est vrai, mais c’est encore plus dur quand on est entouré de gens de très mauvaise volonté.


    • #2265603
      le 26/08/2019 par ladko
      1974 : les ados parlent de la politique

      Klem est surtout un ignare : un quinquagénaire a démarré dans la vie en profitant du chômage de masse. Il y a mieux...

      Qu’il rectifie au moins son tir en direction des octogénaires et des baby-boomers comme le natif de Montauban, ce serait déjà plus crédible.


    • #2268186
      le 30/08/2019 par GillesC
      1974 : les ados parlent de la politique

      Tu exagères quand tu parles des 50 ans faisant partie de la génération babyboomers. Le babyboom c’est à partir de 44/45 à 64, selon la plupart des démographes.