Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

1981 : le service militaire obligatoire

« Richard, Jean-Philippe et les autres » : un sujet diffusé sur FR3 le 10 septembre 1981.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2220918
    le 17/06/2019 par Syzygy
    1981 : le service militaire obligatoire

    Effectivement, c’était très formateur !
    Ceux qui ont eu les résultats et le courage pour devenir officier de réserve (EOR) ont appris beaucoup plus !


  • #2220924
    le 17/06/2019 par Lydrax69
    1981 : le service militaire obligatoire

    On avait un sacré look à l’époque.
    1 VSL, 1 opex, que de bons souvenirs.
    L’encadrement va t’apprendre quelques notions comme le respect de la parole donnée et le respect tout simplement.

     

    • #2221012
      le 17/06/2019 par Sedetiam
      1981 : le service militaire obligatoire

      Parlant d’Opex et de parole donnée, il se trouve des blogs traitant du sujet de ses époques-là, en l’occurence la mésaventure du Drakkar, au sujet de laquelle certains anciens n’ont de cesse que de se faire les perroquets de la version officielle quand il ne fut rien de tout cela. Comme une forme, là aussi, de télépathie consensuelle...
      Merci Hernu et Mitterand, co-belligérants de l’Irak contre l’Iran, d’avoir laissé vos troupes engagées dans l’ignorance. : et d’y laisser leurs plumes.

       

    • #2220925

      Quelque chose qui fait partie d’un des meilleurs moments de ma vie .L’avoir supprimé a été une grave erreur, j’ai toujours été contre cette énorme bêtise .Le service militaire vous apprend l’humilité, l’égalité, la fraternité dans des circonstances parfois compliquées .
      Aucuns regrets

       

      • #2220996
        le 17/06/2019 par pleinouest35
        1981 : le service militaire obligatoire

        Rien n’est plus anti-traditionnel que le service militaire qui fait se confondre les castes. Il s’agit d’une véritable abomination, au même rang que le LGBT aujourd’hui !


      • #2221017
        le 17/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        Ces qualités seraient transcandées aujourd’hui au CEFE Guyanne, sans permission aucune : ou alors, si cela était possible, sous les bons auspices des « formateurs » du 2ème REP à Calvi ; à Nice, avec un contingent appelé de l’Ariane et de la Zaïne, j’en doute...


      • #2221126
        le 18/06/2019 par paramesh
        1981 : le service militaire obligatoire

        l’armée républicaine c’est l’utilisation gratuite de citoyens-chair à canon pour l’intérêt de commanditaires qui n’ont rien de populaire (état, interêts privés etc) au contraire de l’armée populaire (dont les cadres sont élus par la troupe) et dont la fonction est purement défensive.


    • #2220929
      le 17/06/2019 par scania
      1981 : le service militaire obligatoire

      Quelle époque ou un crétin paumé y rentrait avec des boutons sur la gueule et en ressortait une pige plus tard en sachant démonter un famas ou conduire un camion porte-char de 50 tonnes !
      Chirac, la postérité te maudira comme dirait Le Pen.

       

      • #2220982
        le 17/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        Si l’approche peut sonner juste, le fond en est tout autrement qu’il faille s’extraire d’une certaine nostalgie : depuis la marche des beurs et par les temps qui courent, l’on vous mettrait au défi de faire respecter un ordre donné quand, même la BAC qui n’est plus taillée comme les ablettes de l’époque, a du mal à se faire entendre en cité : j’imagine bien les Benoît-Jacques De Talouette Piquet De la Motte, fraîchement émoulus des EOR, faire péter le toit d’une section FETA (nourrie au RAP de banlieue et autres "Nique la France"), sans roulement.
        Dans service national, tout est dit : service à la nation : quelle nation ?
        Servir sous les drapeaux : quels drapeaux ? (lol)
        L’on comprend la réflexion du Menhir eu égard à sa vision - idéalisée - de la France : mais Chirac a eu raison de professionnaliser ce tournant : on n’est jamais mieux vaillant que lorsque l’on est volontaire : cela vaut en chaque chose. Et même avec les engagés de notre temporalité, il est des problèmes - d’allégeance - à l’autorité, sans qu’il soit besoin de faire un dessin.
        Le bidasse appelé n’étant pas un légionnaire, dès lors que vous laissez filer la légitimité de l’autorité pou ne pas passer pour Vichy-Pétain-Auschwitz, la conscription n’est plus de mise.
        Car 81, c’est aussi la victoire des droits de l’hommistes - progressistes des débuts : la consécration de l’interdit d’interdire...


      • #2221109
        le 18/06/2019 par Seconde classe
        1981 : le service militaire obligatoire

        @sedetiam

        Votre commentaire (éclairage) est douloureux à lire. Je plussoyais Scania instinctivement.



        L’on comprend la réflexion du Menhir eu égard à sa vision - idéalisée - de la France : mais Chirac a eu raison de professionnaliser ce tournant : on n’est jamais mieux vaillant que lorsque l’on est volontaire : cela vaut en chaque chose. Et même avec les engagés de notre temporalité, il est des problèmes - d’allégeance - à l’autorité, sans qu’il soit besoin de faire un dessin.



        Vous devez être (avoir été) dans, ou très très proche de l’appareil, pour formuler de telles analyses.
        On ne rejouera pas le débat de la suspension temporaire (ce qu’elle est officiellement : une "suspension temporaire"), qui a eu lieu à l’époque.

        Mais si j’entends vos critiques relatives aux évolutions des mentalités, qui rendent très problématiques le simple principe d’allégeance même pour les engagés (voir récemment les daeshistes français émigrés en Irak/Syrie, anciens engagés - avec probablement des bénédictions non-catholiques), l’immersion d’une masse de jeunes gens dans cette piscine collective qu’était le service militaire aurait a priori mérité de perdurer, vaille que vaille.

        Mais je me rends à vos arguments sur ce constat : tous les exécutifs et tous les parlementaires se sont couchés là-dessus et ont bien accepté cela.
        Probablement parce que beaucoup y avaient "échappé", et que les autres n’y avaient vu qu’un mauvais moment, qui en plus fait prendre du retard, à passer (et autres enjeux polluants et non-liés de l’époque probablement).

        Vous avez raison de facto. Et cela reste bien, comme vous le soulignez (si je ne vous trahis pas, croyant vous avoir bien lu), une décision collective qui relève de la perte de valeurs des "représentants" ( : leur-coffre-fort, des aspirateurs, ou leur local de député).

        Allez, je vais manger à l’ordinaire.
        Tant pis pour les cas-soç, les analphabètes, les dépressifs, les jeunes curieux et pleins d’envies, les tout-un-chacun, l’ascenseur éducatif et patriotique est temporairement suspendu : c’est professionnel maintenant, allez passer le BAFA ou, mieux, faites un "Service national universel".

        (Tout est dans le "universel" : où sedetiam avait raison).


      • #2221131
        le 18/06/2019 par paramesh
        1981 : le service militaire obligatoire

        la professionnalisation de l’armée française est due à une prise de conscience de plus en plus de conscrits du rôle exact de l’armée républicaine et donc d’un rejet massif de cette mascarade. Professionaliser l’armée permettait de garder une armée fidèle à la république, trop de "dissidents" enrôlés de force dans l’armée de conscription commencaient à foutre la pagaille.
        (je m’avance peut être mais pour moi ça a été du vécu)


      • #2221270
        le 18/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        @ Seconde classe et Paramesh,

        Voilà un ensemble assez complexe à définir tant il relève d’un idéal, d’une politique et de (du) contexte.
        Oui le service national brassait des entités disparates à l’heure où se rendre en Espagne en R5 TL était une épopée, sans parler du taux de change. Il en etait cependant de même du scoutisme, des fédérations françaises de judo, de football, que sais-je...
        Et puis c’était à l’heure de la dissuasion : seulement « le mur » est tombé et avec lui, cette nécessité : seuls les américains Juppé et Sarkozy ont feint de ne pas l’entendre en prêtant allégeance à l’Empire. En même temps que la notion de « Haute trahison » disparaissait des textes. (J’ai envie d’être grossier)
        Plus loin, les Russes avaient la capacité de toucher le chiotte de la Maison Blanche d’une bombinette nucléaire sans quitter leur bouteille de Vodka posée sur un bar de Moscou : se trouver à 3 mètres, en nombre, ne servait donc plus à rien.
        À l’heure de l’ouverture des frontières et de la multitude des activités croisées et partagées, au-delà du caractère obligatoire de servir un an et de quitter les jupons de sa mère, le brassage, le déniaisement, peuvent s’effectuer autrement.

        Mon avis personnel sur la conscription rejoindra sans doute celui des Vendéens (de la Révolution). J’ai le même sur la Mobilisation Générale d’Août 1914, quand bien même les générations étaient « conditionnées » depuis la défaite de 1871.
        Ma conception de la sécurité de l’État* et donc de la guerre pour parfaire, trouve sa synthèse dans cette seule maxime : « Noblesse oblige ». Le seul état d’esprit - d’engagement - qui s’en approche le plus, se trouve au sein de la Légion étrangère : au regard d’autres idéaux.
        Car le SOLDat, soit-il engagé ou non, ne s’y trouve le plus souvent que pour la SOLDe : ce qui n’est, selon moi, pas une colonne vertébrale assez solide pour y faire reposer une Nation.

        Par ailleurs, le professionnalisme et le besoin restreint de personnel tiennent désormais à la modernité des armes. Quand on sait qu’un gus dispose d’une puissance de feu à 15km, on se place à 20 et l’on invente un truc qui tire à 25. Pour chaque nouveau char un nouveau lance-roquette, etc...

        Bien à vous.

        * quel que soit l’État.


      • #2221772
        le 19/06/2019 par Seconde classe
        1981 : le service militaire obligatoire

        Merci Paramesh pour le partage du vécu, je vous crois sans peine - je m’aperçois que j’ai une vision déformée et désuète, parce qu’elle remonte, en fait, à un quart de siècle.

        Merci beaucoup sedetiam pour toutes les précisions, et la vision "panoptique" et "englobante" que vous avez de la question : vous avez réussi, avec Paramesh, à me faire saisir des choses que je n’avais pas trop envie de voir.

        J’ai beaucoup aimé vos phrases sur nos amis américains de nationalité française (je parle de l’ancien premier ministre condamné et de l’ancien président bientôt en passe de l’être, apparemment).
        Et aussi vos remarques, importantes, réitérées ailleurs dans ces commentaires, sur le retrait des textes officiels du motif de "haute trahison".

        C’est extrêmement édifiant, et je crois que je l’avais mis de côté à l’époque, sans connecter les points (mais je "dormais" encore en ces temps).

        Je vous remercie bien encore, ainsi qu’E&R pour offrir ces espaces incroyables.

        Pour finir, du sentimentalisme narcissique totalement non pragmatique pas très très intéressant - mais c’est l’heure qui veut ça.

        Je savais ce qu’était le soldat d’origine. À l’époque, j’ai emprunté 100 francs (15 €) à un copain de contingent mais pas très confiant en moi, pour la machine à café. Ma solde était, je crois, de 450 francs (50 €) - rien d’autre qui vienne d’ailleurs.
        Mais c’était les grandes grèves de 95, et j’étais le seul couillon du Sud-Est appelé dans le Nord-Est, pour avoir raté mon changement d’adresse à Marseille.
        Long train, plus de 6 heures, 2 changements, chaque week-end, aller et retour.

        Amour peu à peu du fantastique train corail 6163 et ses clichés encadrés noir et blanc des Alpes à Megève ou Briançon, les cendriers intégrés dans les accoudoirs, les larges sièges molletonnés couverts de skaï (j’ai appris à dormir et récupérer n’importe où à l’époque, et pas que dans un train), et de toutes ces gares lumignons, ces paysages.

        Je suis resté 8 semaines en caserne au plus fort de la grève - et vous avez tapé dans le mille : je quittais les jupons de ma mère.
        Je suis rentré enfin chez moi à la fin des grèves et je suis revenu à la fin du week-end. J’ai remboursé bien sûr.

        Voilà. C’est le passé. Par taquinerie, j’aurais aimé signé nontantum [...].


    • #2220976
      le 17/06/2019 par steve
      1981 : le service militaire obligatoire

      A MOI AUVERGNE


    • #2220992
      le 17/06/2019 par pleinouest35
      1981 : le service militaire obligatoire

      J’ai fait les EOR jusqu’au dernier jour, mais j’ai fini en camp disciplinaire à cause de mon engagement anti-service militaire. Je suis pour la caste guerrière. En effet, guénonien et partisan du système tripartite dumézilien, je ne peux voir la conscription que comme une monstruosité moderne, et la plus meurtrière de toutes !

       

      • #2221175
        le 18/06/2019 par Michelly58
        1981 : le service militaire obligatoire

        Avant 1789 le paysan était libre de choisir si voulait s’engager ou rester dans sa campagne, depuis Napoléon le paysan est déporté de force de sa campagne pour aller se faire charcuter pour la banque.


      • #2221471
        le 18/06/2019 par Dragons
        1981 : le service militaire obligatoire

        Michelly58, en l’occurrence la Banque était contre Napoléon, puisqu’installée à Londres ! Puis la méritocratie de cette époque, contrairement à l’ancienne régime qui interdisait aux non nobles de devenir officiers, a permis à de simples paysans engagés comme soldats du rang de finir généraux ! Et cette méritocratie à fait trembler l’Europe entière colisée contre elle, lavant ainsi les humiliations subies notamment sous le règne de Louis XV.


    • #2221016

      Je l’ai fait, mais seulement 10 mois, en attendant un peu j’aurais pu passer outre !

      Ça m’a permis d’expérimenter l’esprit de groupe (mais un esprit de groupe contraint), d’avoir constater le très faible niveau intellectuel des gradés, et d’avoir goûté à la bouffe du CAS (la cantine), dont la qualité équivaut à la bouffe de cantine des écoliers (achetée 1 euro pour 1 repas chez Sodexo - c’est pas du bio).

      Néanmoins ça apprend une certaine idée de la discipline... Il suffirait que cette discipline soit inculquée dès l’école, pour peu que celle-ci instruit à une bonne éducation nationale !


    • #2221019
      le 17/06/2019 par Centurion
      1981 : le service militaire obligatoire

      Il est fort vraisemblable que le service militaire n’a pas été supprimé pour des questions budgétaires, mais plus probablement pour permettre au plan mondialiste de se mettre en place, sans qu’aucune nation disposant d’un potentiel humain formé à l’action militaire, ne soit capable de contrarier le projet mondialiste.

       

      • #2221107
        le 18/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        Aux dernières nouvelles, si les choses restent en l’état d’évolution selon la même courbe, les experts militaires donnent la France 5ème puissance armée au monde à l’orée 2030, derrière et dans l’ordre de classement croissant, les U.S.A., la Russie <->la Chine, l’Inde (soit 3,2 milliards de people), laissant ce petit Hexagone mais plus grande ZEE au monde en terme de plateau sous-marins et, entre autre chose, puissance atomique (et non des moindres en terme de qualité), devant les 4 milliards de pékins lambda restants.
        Ce n’est pas rien, c’est un îlien qui vous le dit : c’est dire si la prégnance de l’info, bidonnée à longueur de temps, occulte toute réflexion que vous n’ayez conscience de votre force.*
        Aussi n’allez pas confondre l’impérialisme - militaire - américain engendré par l’issue des deux guerres mondiales avec le mondialisme qui n’est pas non plus l’Empire, tant ce ne sont pas les mêmes maîtres à la manoeuvre. Comme Pascal des Tontons flingueurs, je crains même que, si les porteurs de médailles se mettaient à prendre en grippe les transnationales et autres porteurs de costards de Davos, il fasse vilain temps.

        * dans ces fumeuses années 80 et avant que ne tombe « le mur », lorsque vous accédiez à un dossier confidentiel défense quant à l’armement, il était stipulé - entre les lignes et par comparaison -, propagande ou non, que l’U.R.S.S. se trouverait en 72h à Brest en cas de conflit, quel que soit le degré d’opposition de la France, alliance (OTAN) comprise.


      • #2221292
        le 18/06/2019 par Générale Bizarre
        1981 : le service militaire obligatoire

        @sedetiam

        les experts militaires donnent la France 5ème puissance armée au monde à l’orée 2030

        Qui sont ces fameux experts qui, pour flatter l’égo des français devenus aveugles et sourds,

        pronostiquent le France 5ème puissance en 2030 ?

        Donc elle n’est plus parmis les 5 premières puissances.

        Impérialisme et mondialisme sont les 2 faces d’une même pièce.

        Le projet, faire exploser de l’intérieur les Nations par le biais d’immigrations massives.

        Le fameux verrou à faire sauter si cher au rockefeller et autre pythécanthrope.

        Je valide le commentaire de Centurion.


      • #2221370
        le 18/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        @ Générale...

        Si vous l’étiez, vous auriez une haute idée de cette Nation : c’est cela aussi être nationaliste ; pas seulement geindre avec une coquille sur la tête et encenser les défaitistes. L’on croirait entendre les commissaires politiques des plateaux de la téléréalité (lesquels ont, eux, intérêt(s)) et autre propagande.
        Cessez de vous en vouloir et de vous flageller : relevez l’échine et combattez si vous êtes anti-impérialisme, anti-mondialisme.
        Elle n’attend que vous.
        Et même si vous n’en faites rien, comme vous êtes malgré-vous, d’ores et déjà intégré au calcul prévisionnel, elle demeurera 5ème, à l’orée 2030. Si cela ne l’était pas, (et c’est la seule condition) cela signifierait que ses forces-là se seraient rentrées dans le chou : ne tentez pas le diable.
        Donc sauf crise(s) majeure(s), en l’etat actuel des connaissances, des compétences et des finances...


      • #2221466
        le 18/06/2019 par Patrick
        1981 : le service militaire obligatoire

        @Centurion
        C’est exactement cela. Vous êtes apparemment le seul à avoir compris une chose aussi simple.


      • #2221872
        le 19/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        @ Patrick,

        Parlant de simplicité, vous croyez le plus simplement du monde que 250 000 appelés du contingent (dans les années 80), tout juste initiés au maniement des armes (FSA, FAMAS, trombones - dans les bureaux), tirant langue de 15 mètres à la moindre marche commando et n’ayant qu’une bonne expertise de la machine à bière au foyer (option baby-foot) plutôt que de la boussole, seraient à même d’en découdre avec les autres armées de métier (la seule françaises et ses troupes d’élite pour l’exemple) : ce serait comme de mettre une équipe de District départemental face à l’équipe de France (quand elle est championne du monde de football) : la taule assurée.
        Les matériels, équipements et (géo)stratégies ayant changé, à cette époque-là, c’était plus que nécessaire.

        Seule l’obligation au service civique nécessaire au brassage, manque : sur ce seul aspect du service à la Nation qui vient de payer 100 000 balles pour que le deuxième classe Machin ait son BAC, sans débourser un fifrelin ; seulement l’autorité faisant défaut pour céder la place au bling-bling, le droit-de-l’hommiste à peur de former l’encadrement que les assoces’ contemporaines auraient tôt fait de qualifier de fascistes. Sans parler, entre autres exaltations communautaristes, de la section de la gay-pride descendant, de cuir vêtue, les Champs, juste devant les Sapeurs, et à leur barbe, comme à leurs tabliers, un 14 juillet...

        Plus loin vous négligez l’article L. 112-2 du Code du service national stipule que le service « est rétabli à tout moment par la loi dès lors que les conditions de la défense de la Nation l’exigent ou que les objectifs assignés aux armées le nécessitent ». Dommage pour le plan mondialiste s’il devait pointer le bout de son nez : et puis c’est négliger les Chinois, les Russes, les Indiens, les Turcs, les Algériens... qui regorgent de fantassins dans leurs rangs pour lui tailler quelques croupières (surtout les Russes, historiquement parlant).


    • #2221091
      le 18/06/2019 par 95/10
      1981 : le service militaire obligatoire

      C’est fou.
      J’étais sûr que le billet et la vidéo susciteraient beaucoup de commentaires, parce que le service militaire est un moment marquant de la vie (12 commentaires à l’heure où j’écris).

      En fait : pas mal d’officiers de réserve qui ont fait les EOR, aucun sous-off’ qui aurait fait le PEG, et du troufion (dont votre serviteur, appelé toujours 1ère classe au bout de 10 mois - classé P2 - aheum :-).

      Bon. Tragique erreur de Chirac de l’avoir suspendu (et d’avoir accepté le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN, surtout).
      Je suis sorti de mon trou. J’ai passé mon permis. J’ai croisé la racaille du 93 et de la noblesse de haute extraction. Oui, j’ai eu des sous-off’ fonctionnaires, mais pas tortionnaires (ma seule angoisse). J’ai eu un sous-off’ extra-ordinaire dans l’encadrement et l’attention aux recrues - je me retiens de ne pas citer le nom de cet homme estimable et honorable.

      J’ai perdu ma queue de cheval baba-cool pink floyd. Et je suis devenu le roi du graissage/entretien des PA-MAC, FAMAS et leurs baïonnettes et bonne tenue du précieux registre des entrées et sorties d’armes - parce que je fus désigné armurier (entre autres, je n’ai pas fait que ça, je rassure les novices).

      Et, en fait je pense régulièrement - mais vraiment de temps en temps - au petit contingent de 12 appelés de la 95/10 dans cette caserne (ce "quartier" !) du Nord-Est.
      Le plus drôle, c’est que la division socio-culturelle s’est opérée normalement : les plus diplômés et (soi-disants) "intelligents" se sont regroupés dans une chambre de 6, les prolos et les moins adaptés socialement, rejetés dans la chambre d’en face. Mais on était solidaires, et j’ai gravi pas mal de paliers psychologiques et même physiques (c’est étonnant ce que peut accomplir notre corps), grâce à ce "servce militaire".

      En fait, pour le coup, dans ma situation, c’est mon pays qui m’a rendu un énorme service.
      Je voudrais tellement savoir ce que sont devenus les gens que je traite de "racaille" plus haut (et ils n’en étaient pas vraiment : ils avaient juste les mauvais codes).

      Par contre, j’ai vu des vrais co...ards chez les appelés, qui se faisaient retourner le cerveau et se prenaient au bout de deux semaines pour des militaires de carrière qui avaient fait l’Indochine mais juste pour établir un rapport de domination parmi nous tous.
      Très étrange et pas vraiment à l’honneur de leur pays.

      Bref. Parler du service, c’est toujours la logorrhée et je n’y ai pas échappé, désolé.

       

      • #2221363
        le 18/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        Chirac s’était laissé embarqué par Juppé, l’agent N°1, mais fut empêché par la cohabitation.
        Sarkozy, agent N°2, à parachevé l’oeuvre : en faisant retirer par ses complices, la notion de « Haute trahison », des textes...
        L’U.R.S.S. effondrée, l’Histoire retiendra qu’il n’y avait aucune raison stratégique à cela : les Français devraient en faire leur Shoah, au sens littéral : 60 millions de victimes assujetties, dans un camp de l’Empire et pour qui ce fut la douche froide ; une catastrophe. Tous ces gonzes qui s’étaient engagés à protéger la France l’ont raflée. L’on fait ce que l’on veut, en employant les termes à souhait : tout est symbole, métaphores et autres allégories...


    • #2221102
      le 18/06/2019 par François Desvignes
      1981 : le service militaire obligatoire

      Si la mission de l’armée c’est la défense contre l’ennemi extérieur, il vaut mieux une armée de métier.

      Mais si la mission de l’armée c’est la défense contre l’ennemi INTERIEUR (défaitisme, France des clochers, communautarisme, rivalités ethniques et religuieuses) , il vaut mieux une armée de conscription.

      La Tradition française depuis la révolution, c’est la nation en armes : l’armée de métier encadrant l’armée de conscription, où l’armée de conscription est une armée de métier en interim.

      A la manière des poupées russes cette organisation "technique" de l’armée, cache une mission politique confiée à l’armée :

      - voir toutes les têtes brûlées, ou non formées ou déformées dans l’armée plutôt qu’en liberté dans les campagnes françaises (notamment le petit buenaparte)

      - et ne voir qu’une seule tête en tête de chaque rang.

      Vous donnez à l’armée une cité entière de djihadistes des banlieues, spécialisés dans le trafic de coke et la tournante par temps de pluie, et un an après (parfois 2 si nécessaire) elle vous rend des fanatiques " de l’honneur Français".

      Petite anecdote : j’ai fait mon service militaire dans les régiments DOT au 23 RIMA, c’était un régiment constitué de 95% de repris de justice récidivistes venus d epartout : un régiment de barrrabas. On mettait 5% de bleues bites comme nous pour apprendre aux 95% restant à savoir dire bonjour et merci.

      L’armée a été correcte , elle nous a tout de suite prévenus : en cas de guerre, comme vous êtes DOT votre espérance de vie ne dépassera pas 72 heures. D’ailleurs vos rations et munitions sont calculées sur ce délai. Donc votre job consiste à faire le plus de mal possible à l’ennemi en 72 heures étant entendu, qu’il vaut mieux lui causer deux blessés plutôt qu’un mort.(Et 10 morts plutôt que deux blessés).

      Que s’est-il passé ?

      Ils ont obtenu notre obéissance par notre épuisement physique.
      Et l’exemple : ils ne nous demandaient jamais ce qu’ils n’auraient pu faire eux-mêmes
      Et enfin notre adhésion par la récompense de chacune de nos réussites : comme pour les chiens de traineau, il y avait toujours un petit lardon pour nous après l’exercice

      Donc, maintenant, pourquoi les politiques ont cassé ce joli jouet ?

      Parce que si vous donnez à l’armée de métier la nation, la nation ainsi en armes, tôt ou tard, se retournera contre ses politiques devenus indignes.

      C’est parce que la république est devenue bananière que l’armée est devenue de métier.

       

      • #2221252
        le 18/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        72h ?
        _ :-D
        On vous a menti : c’est l’espérance de vie d’un tireur d’élite (binôme TLD* actuel, perfectionné au renseignement et camouflage), la plus longue durée juste après l’avion (de renseignement et autre - vrai - furtif). On néglige, ici, les planqués au poste de commandement.
        Pour le grenadier voltigeur intégré au groupe de combat, c’est tout de suite après le char, premier sur le podium à dégager : un peu moins de 12h.

        Je vous raconte une anecdote : deux anciens du gaz en Algérie racontaient, à l’occasion d’un anniversaire autour d’une grande tablée et comme il est de coutume en fin de repas, avoir eu la chance d’avoir été "radio" durant cette guerre. Mon ami, maitre-chien engagé et Opex de tous les terrains depuis la Yougoslavie jusqu’ici, les interrompt : « La chance ? Demandez à Sedetiam... » Et ma pomme de leur expliquer que le premier "taf" du TLD, au-delà de sa mission, est de « neutraliser » tout "radio", suivi du chef de compagnie, de section ou de groupe et ainsi de suite en passant par les tireurs Milan, mortier, LRAC et autres TLD.
        La lividité de leur visage, à posteriori, nous fit entendre qu’ils venaient de comprendre, avoir surtout eu la chance d’être revenus.

        *TLD : Tireur Longue Distance


    • #2221162
      le 18/06/2019 par pierrot
      1981 : le service militaire obligatoire

      Pour les opposants au service militaire, y qu’à regarder ce qu’est devenue notre société depuis son abolition......

       

      • #2221183
        le 18/06/2019 par Michelly58
        1981 : le service militaire obligatoire

        La société français part en couille depuis 68, ça allait déjà mal avant et cela va toujours mal.


      • #2221187
        le 18/06/2019 par pleinouest35
        1981 : le service militaire obligatoire

        Vous scindez la réalité sociale de la finalité guerrière. C’est un faux-semblant.


      • #2221927
        le 19/06/2019 par on a une armée de brêles gouvernée par des tarlouzes
        1981 : le service militaire obligatoire

        @pierrot
        Tu dis des conneries, sous les Rois pas de service militaire et tout allait bien (corporations des métiers)
        En 1945, 50, 55 (30 glorieuses) il y a le service militaire et tout va bien , en 1968 (mai 68), 70 (loi 73 « Pompidou-Giscard-Rothschild » ), 75 (loi 75 IVG) et tout part en couille , c’est donc pas un problème de service militaire
        Tu simplifies tout , et l’autorité, l’école, justice, drogue, rap, délinquance, divorce, IVG, immigration, chômage ,regroupement familial ,consumérisme, homosexualisme, etc....
        On a tout pété, donc dire que le service militaire arrangerait les choses , c’est méconnaître l’état de notre armée en 2019 un vaste bordel



        http://www.leparisien.fr/espace-pre...
        https://www.france24.com/fr/2012101...
        https://www.atlantico.fr/decryptage...
        https://www.lemonde.fr/archives/art...
        https://france3-regions.francetvinf...




        Je conseille a tous le site Opex 360 (http://www.opex360.com/) pour savoir un peu ce qu’il se passe
        L’armée ça fonctionne quand les chefs sont des chef, quand tout fonctionne, quand il y a de l’autorité, si c’est pour avoir une armée comme un CFA (centre de formation d’apprentis) de Zup ou comme un collège de citées HLM du 93, vaut mieux qu’il n’y ait pas d’armée, faut éviter de rajouter du bordel au bordel
        Amicalement


      • #2223562
        le 21/06/2019 par Saint Urion de la Shulzp
        1981 : le service militaire obligatoire

        les degats causés par le feminisme et l absence de service militaire
        a pleurer de rire, un branque bobo "écolo qui t apprend a peler des patates
        en economisant ... ben... rien du tout, le con ne sait meme pas qu il faut mettre un couvercle au dessus de sa casserole pour economiser l’energie, et le temps.
        - apres il galere 15 minutes a retirer la peau de ses patates.
        le buzz du toccard, un ptit moment inoubliable.
        https://www.youtube.com/watch?v=Mtl...


    • #2221173
      le 18/06/2019 par Decee
      1981 : le service militaire obligatoire

      https://www.youtube.com/watch?v=8Pn...
      Et que pensent les camarades de l’analyse de F. Cousin concernant la conscription ?
      En particulier ceux qui en voient l’obsolescence (du service militaire)..
      Merci.

       

    • #2221312
      le 18/06/2019 par Samuel
      1981 : le service militaire obligatoire

      Moi j ai 3500 heures sur Arma 3

       

      • #2221375
        le 18/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

         :’-)

        Ne vous manque que l’odeur de la poussière, de la sueur, de la pisse, de la merde et du sang : et encore de la poussière ; et cette putain de soif qui ne passe pas...


    • #2221388
      le 18/06/2019 par Barbie Turique
      1981 : le service militaire obligatoire

      Les attendus sont surtout sociologiques avant d être militaires. En ce sens son abandon fut une grave erreur.


    • #2221516

      La principale "mission" du service militaire national est de mettre en rapport de solidarité des gens venant de tous horizons sociaux-économiques et géographiques...
      Entre août 1981 et juillet 82, j’ai rencontré des gars de tous horizons...


    • #2221716
      le 18/06/2019 par spirit
      1981 : le service militaire obligatoire

      Quid du Service Militaire ?

      Sauf les pistonnés,c’était des gars qu’on envoyait découvrir,gratuitement,une région inconnue en France en compagnie de gens venu d’un peu partout portant un bagage culturel différent...Les soldats sont aussi ethnologues !
      L’uniforme égalisait quelque peu le rang social civil et seules les compétences en sport et tirs vous désignait comme chef de meute !
      Le train gratuit mensuel et les 75% de réduc via un livret militaire vous permettait de découvrir un beau pays hors périodes estivales !
      Les corvées,si pénibles parfois,pouvaient,simplement vous apprendre à travailler ou seulement de ne pas en avoir peur !
      Les permis de conduire étaient pratiquement donnés !
      Les soldats respectés dans les villes de garnison,la caserne,un lieu inviolable sauf pour la gendarmerie...Les chants inoubliables,les cuites mémorables !
      Les lions miaulaient,les moutons rugissaient selon l’encadrement et l’arme...Des anciens d’Algérie valaient mieux que des pékins ficelés ou des lourdauds aboyeurs !
      L’armée servait à se faire une idée sur soi...Quand on a 19 ans,on sait queudale et on a pas le sou...souvent....voilà ce que j’en retient !

       

      • #2221816
        le 19/06/2019 par Sedetiam
        1981 : le service militaire obligatoire

        J’ai souri tant le déroulé de cet ensemble fut vrai pour chaque classe qui déboulait tous les deux mois, à l’instruction, le plus souvent vierge de tout, cependant que les « libérables♪ » retournaient à la vie civile.
        Rajoutons que d’aucuns n’auront oublié leurs premières coupes de cheveux réglementaires,
        leurs « pucelles », leurs couvre-chefs et leurs classes ponctuées de leurs marches à la fourragère. Pas plus que l’obtention de leur(s) brevets(s) aussi divers que varié(s).
        Pour beaucoup, premiers symboles d’appartenance. Premières fiertés aussi (pour les non-recalcitrants à l’instrument militaire).
        Et le fameux paquetage : « Dans l’sac ! »
        Puis j’ai encore souri à :



        Quand on a 19 ans,on sait queudale...




        Pourtant :
        https://youtu.be/orDR4JA91F4
        _ :-)


    • #2221860

      perso l’armée ne ma servi a rien ,,,,,pour l’education j’ais des parents ,,,,ha si ,,,monter et remonter des armes ,,,,,,vu les temps qui court !!!!!!!!!!


Commentaires suivants