Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

30 000 euros requis en appel contre Dieudonné pour des propos ironiques et de l’humour noir

Lors de son procès en appel à Liège, une peine de 30.000 euros d’amende a été requise à l’encontre du polémiste français suite aux propos qu’il a tenus lors de deux spectacles donnés à Herstal.

Une peine de 30.000 euros d’amende a été requise, ce vendredi à la cour d’appel de Liège, à l’encontre du polémiste français Dieudonné M’Bala M’Bala suite aux propos qu’il a tenus lors de deux spectacles donnés à Herstal. Ses conseils estiment qu’il y a eu, dans le chef des autorités judiciaires liégeoises, une « incompréhension ». Pour eux, on ne devait « pas appréhender ce spectacle sur base d’un texte brut ». Pour le parquet général et les parties civiles, on a largement dépassé les limites de la liberté d’expression et le Français doit être condamné pour avoir tenu des propos « discriminatoires, antisémites, négationnistes et révisionnistes » et pour avoir incité à la haine.

 

« Hitler ? Un joyeux fanfaron »

Les deux spectacles s’étaient déroulés le même jour, le 14 mars 2012, devant plus d’un millier de personnes. C’est le conseil de quartier des jeunes de Droixhe qui l’avait mis sur pied, après que deux de ces jeunes eurent rencontré Dieudonné à Paris. Ils avaient sympathisé, les jeunes lui avaient demandé de venir parler à leurs copains de Droixhe. Dans ce « show », le polémiste qualifie Hitler de « joyeux fanfaron », il y évoque l’existence des chambres à gaz avec suspicion (« on n’ose pas demander les plans »), il qualifie le Talmud de « livre de m… de », il fait allusion à une série de personnalités issues de la communauté juive en les égratignant, il ironise sur les homosexuels en qualifiant la Gay Pride de « cirque Pinder » et en épinglant le fait qu’il n’y a pas d’homosexuels dans « sa » salle.

« Il encourage son public à commettre des actes de violence, il incite à la haine, et en particulier à la haine contre les juifs », a souligné Me Lemmens, conseil du Foyer culturel juif de Liège et du Comité de coordination des organisations juives de Belgique. « On ne peut utiliser l’humour comme une arme de haine », a ajouté Me Berbuto pour le centre interfédéral pour l’égalité des chances (Unia). Pour ces parties civiles, qui ont rappelé l’arrêt de la cour européenne qui déboutait Dieudonné l’an dernier, « ce spectacle et le prétendu humour qu’il véhicule ne sont qu’un prétexte pour tenir des propos contraires à la loi ».

Dieudonné avait été condamné, en première instance, a une peine de 2 mois de prison ferme, 9000 euros d’amende et la publication des 17 pages de jugement dans les journaux Le Soir et La Libre. C’était la première condamnation de Dieudonné à de la prison ferme. L’avocate générale Marianne Lejeune a requis une amende maximale, 30.000 euros, écartant la peine d’emprisonnement vu le délai qui s’est écoulé depuis les faits ; elle réclame aussi la publication du jugement non pas dans 2 journaux belges mais bien 4, ainsi que dans deux quotidiens d’Outre-Quiévrain. « Il a déjà été condamné en France, ça ne lui a pas servi de leçon, que la Belgique lui montre que ça ne doit pas passer chez nous ! », s’est-elle insurgée.

 

« Obligé » de faire des spectacles

À la défense du polémiste, Mes Laquay et Courtoy ont parlé d’un show sous forme de « saynètes  » au travers de « personnages » qui n’incarneraient donc pas la pensée de leur client. Leur client qui, au final, « dit qu’il fait s’aimer les uns les autres », ont-ils rappelé (ce à quoi les parties civiles ont ajouté qu’après cette déclaration, il diffusait la chanson « Shoah Nana »). Parlant de « dictature de la pensée », de « véritable Inquisition », les avocats du polémiste ont souligné qu’on « essaye d’attaquer leur client au portefeuille » alors que la presse a déjà fait grand écho de cette affaire. « Ici, on veut le ruiner… Dieudonné a décidé de se retirer au Cameroun dans 6 mois, mais avec de telles sanctions financières, les associations parties civiles vont l’obliger à continuer à travailler et à faire d’autres spectacles », ont-ils ajouté.

L’arrêt sera prononcé le 20 janvier.

Soutenir Dieudonné via Kontre Kulture !

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Malheureusement la justice belge n’a rien à envier à celle de la France,je dirais meme que c’est pire ici dans la mesure ou le peuple est complètement abruti sans la moindre étincelle d’un quelconque éveil à l’inverse de ce que l’on peut observer dans de nombreux pays.
    C’est pas pour rien qu’ils ont installé un maximum de leurs bureaux en Belgique (UE,otan,shape). Ils sont bien à l’abri dans cette Belgique peuplée de moutons blancs et de franc-macs


  • Ce sont des jugements tels que celui-ci qui fabriquent la haine !


  • Tous les spectacles en Belgique sont interdits par la police. Ce pays est pire que la France en terme de liberté d’expression.
    Bien entendu les accusations proférées à l’encontre de Dieudonné sont complètement fausses, notamment "Il encourage son public à commettre des actes de violence".
    C’est triste de voir nos beaux pays sombrer dans une dictature, particulièrement hypocrite de surcroît. Je compatis envers Dieudonné et sa famille. J’essaie de le soutenir en acheter les DVD, en m’abonnant à son site, mais je me sens tellement impuissant.


  • je vois bien l’articulation entre les 2 instances de la justice, en France comme en Belgique .
    D’abord une peine prétendue sévère avec de la prison ferme. Mais comme son application transformerait Soral ou Dieudonné en prisonniers politiques injustement condamnés, la cour d’ appel transforme la peine de prison ferme en sursis. Une fausse clémence de la justice , aussitot contrebalancée par des condamnations pécuniaires complètement délirantes et disproportionnées .


  • " Il encourage son public à commettre des actes de violence", salopard de menteur, comme disait le docteur Destouches la rage de mentir s’attrape comme la gale.


  • Les peines fixées sont tellement hors proportions, qu’elle rendent l’affaire ridicule, et par là même la justice belge, à laquelle visiblement il ne faut pas accorder plus de confiance, qu’à la justice française. Les deux apparaissent "sous contrôle".


  • RIDICULOUS !!!
    On voit bien de quel côté se trouve : HAINE, ACHARNEMENT, VAMPIRISME...bref, SATANISME.
    Alors que le monde attend des réponses adéquates et concrètes aux nombreux défis qui le rongent, la réponse de ceux qui détiennent le pouvoir se limite à nuire et à vider de son sang un pauvre bouffon qui fait ses spectacles dans des salles fermées à un public adulte et consentant. Et on nous parle de liberté, démocratie...et bla bla bla...


  • Presque 5 ans après, il est temps de le condamner, on a vu la dangerosité du personnage et le nombre de victimes depuis ...
    Elle est rapide et d’une droiture exemplaire la justice belge.
    C’est encore pire qu’en France dirait-on une fois.
    Eux non plus n’ont rien d’autre à faire ?
    Salutation au peuple belge qui subit ses politicards de merde.