Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

30 % de chômage en France

Pourquoi prendre en compte les fonctionnaires ?

On calcule le chômage par rapport à la population active. Savoir quel est le nombre de chômeurs doit vous permettre d’avoir une réponse à deux questions : quelle est votre probabilité d’être au chômage et, accessoirement, quelle est la capacité de votre économie privée à créer ou pas du travail.

Compter les fonctionnaires, qui par définition ne sont jamais au chômage, est d’une bêtise intellectuelle et statistique qui évidemment confine au mensonge. Il s’agit-là encore de vous faire croire que le chômage est un drame personnel (VOUS avez un problème si vous êtes au chômage) plutôt que de prendre le risque qu’il s’agisse d’un drame collectif (NOUS avons collectivement un problème et vous êtes plutôt une victime).

Donc évidemment pour calculer le véritable chiffre du chômage il faut prendre en compte dans la population, non pas les fonctionnaires, qui par définition disposent (encore) de la sécurité de l’emploi, mais seulement les gens susceptibles d’être au chômage.

Petit calcul rapide.

Au dernier pointage toutes catégories confondues et en rajoutant les RSA, qui ne sont pas inscrits à Paul emploi, nous avons en gros 7 millions de personnes sans emploi.

En face, une population active totale d’environ 28,6 millions de personnes.

Un nombre total de fonctionnaires de 5,6 millions.

Soit 28,6 – 5,6 = 23,6 millions de gens dans la vraie population active de ceux qui risquent d’être un jour au chômage.

Nous obtenons donc un taux de chômage de 7 millions sur 23,6 soit 29,6%…

En clair, chaque année nous avons presque 30% de la population active, hors fonction publique, qui est au chômage et cela progresse chaque année un peu plus.

Lire l’intégralité de l’article sur insolentiae.com

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1302673
    le 27/10/2015 par bourdieusien
    30 % de chômage en France

    "chômage et cela progresse chaque année un peu plus."

    Et c’est normal, car rien n’est fait pour arreter la progression du chomage (dans le sens de developper une economie saine).


  • #1302690
    le 27/10/2015 par beligue
    30 % de chômage en France

    Ressortez le sketch de Mr Magdane lettre au président et vous aurez les vrais chiffres avant prenez le temps d’acheter un billet pour Moscou


  • #1302706
    le 27/10/2015 par vinsmaz
    30 % de chômage en France

    Nous avons passé les 10 millions toute catégorie confondue cet année. Ne pas oublier ceux qui ne sont pas inscrits sur les listes.


  • #1302712
    le 27/10/2015 par arrière garde
    30 % de chômage en France

    Le mafieux macron-rothschild fait du bon boulot en ne faisant rien donc ?


  • #1302726
    le 27/10/2015 par raslebol
    30 % de chômage en France

    « VOUS avez un problème si vous êtes au chômage »
    Et ça marche ! Combien même ici pensent que le probleme du chômage c’est quand on ne veux pas se bouger le cul ? Quand on veut s’en sortir on peut... et autres crétineries du même tonneau.

    Évidement que certains sont plus doués ou bien souvent seulement plus chanceux que d’autres pour se sortir du chômage mais il faut être sacrement étroit d’esprit pour ne pas comprendre que LA SOLUTION COLLECTIVE AU PROBLÈME DU CHÔMAGE N’EST PAS LA SOMME DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES.

    Autrement dit : si Paul est assez malin ou chanceux pour retrouver du boulot tant mieux pour lui mais c’est jacques qui n’aura pas le job.

    Pour le reste, calculer le pourcentage de chômeur avec ou sans les fonctionnaires me semble de peu d’intérêt. Je me demande même s’il ne serait pas plus judicieux de les classer également dans les chômeurs partiels, catégorie "privilégiés" pour la simple raison que :
    Un chômeur est un improductif payé par la collectivité et un fonctionnaire c’est souvent la même chose, au moins pendant une partie de son temps de travail. J’en connais pas mal, dans les municipalités par exemple qui sont payés bien mieux que les chômeurs, avec la sécurité de l’emploi, pour un temps de travail effectif (hors retards, absences, discutions dans les couloirs, prise de café, résumé des "feux de l’amour" ou du dernier match de foot,....) qui ne doit pas excéder 15 a 20h maxi sur 35 payés.
    Tant mieux pour eux mais quand j’en entend un parler "des chômeurs qui devraient se bouger un peu" j’ai envie de lui balancer une grande claque dans la gueule.

    Il y a aussi pas mal de glandeurs dans le privé mais eux ne sont pas payé par la collectivité, sauf évidement et indirectement dans les boites qui bossent pour la collectivité et y’en a pas mal.

     

    • #1303026
      le 27/10/2015 par wazzz
      30 % de chômage en France

      Vous êtes en dessous de la vérité.
      Mis à part certaines catégories de fonctionnaires comme les infirmières des hopitaux publics, les flics qui bossent beaucoup pour un salaire pas terrible beaucoup de fonctionnaires font bien moins de 15h effectifs/semaine avec des salaires plus que corrects.
      Je prends le cas de ma copine qui est est assimilé fonctionnaire pour une boite "qui vous doit plus que la lumière", elle m’a avoué que si elle bossait 2h dans la journée c’était le maximum et tout son service c’est comme ça. Ajouté à cela qu’une simple secrétaire en fin de carrière se fait minimum 3000Eur/mois + un nombre incalculable d’avantages en nature + participation très généreuse + des vacances et RTT à n’en plus finir.
      Bref tous ces privilèges ne sont pas gratuits, pour un qui se gave il y en a forcément au moins un qui crève de faim.


    • #1303205
      le 28/10/2015 par SpiritusRector
      30 % de chômage en France

      Je pense que le problème du chômage doit être considéré sous deux aspects.

      D’abord l’aspect global, c’est à dire son rôle dans la société d’aujourd’hui. Le constat le plus simple consiste à comprendre qu’il s’agit bien d’une variable d’ajustement contre les populations.
      Et en conséquence il est normal que rien ne soit réellement fait pour lutter contre de manière efficace et pérenne.

      —> Pourquoi ?

      - Parce que lutter contre le chômage de manière efficace et pérenne revient à changer la majorité des processus organisationnels implicites nécessaires à la survie des tenants du capital.

      Cela implique donc des changements structurels majeurs, qui s’opposent totalement aux intérêts de l’hyperclasse. Et qui, pour cette raison, ne verront pas le jour aisément, et encore moins sans confrontation frontale et violente.

      D’une manière générale, aujourd’hui, il faut arriver à se placer dans une des catégories ci-dessous :
      - Certains artisans/professions libérales (avec capital de départ confortable)
      - Salariés des sociétés d’assurance (pas prestataires, salariés)
      - Salariés des sociétés du CAC40 (pas prestataires, salariés)
      - Salariés des métiers de l’informatique tant que vous êtes jeune, ambitieux et nomade
      - La santé (si vous ne redoutez pas d’y perdre la vôtre)
      - Fonctionnaires (pour le moment, mais le vent tourne)

      En dehors de celles-ci, il existe un véritable risque, de chômage ou de travail paupérisant.

      Pour l’aspect individuel.

      Là, le chômage frappe de manière très ciblée et précise si on y regarde de près.

      Dans le système actuel :

      - Les personnes dont le ratio comportemental ci-dessous n’est pas assez équilibré, sont à terme menacées

      stratégie/efficacité/agressivité/égoïsme

      - Un équilibre à bas niveau de ce ratio présente également un risque selon moi, sauf peut être dans une des 6 planques citées plus haut.

      Triste constat, certes.


  • #1302741
    le 27/10/2015 par anonyme
    30 % de chômage en France

    Quelqu’un sait où trouver des vrais chiffres ? J’ai essayé de croiser deux trois sources sur le net et j’obtiens : entre 65 et 67,5 M de personne en france, 16 M de moins de 20 ans, 12 M de plus de 65 ans, donc entre 37 et 39,5 M de population entre 20 et 65 ans et la population active ce serait seulement 28,6 M de personnes ? Ils font quoi les 10 millions qui reste ?

     

    • #1302772
      le 27/10/2015 par Francois desvignes
      30 % de chômage en France

      Les infirmes, les étudiants, les non salariés, les expatriés et les clodos.


    • #1302781
      le 27/10/2015 par Télécrops
      30 % de chômage en France

      La définition est la suivante : population inactive reprend l’ensemble des personnes qui n’étaient ni en emploi, ni au chômage (selon les définitions BIT) pendant la semaine de référence. Les hommes/femmes au foyer, les étudiants, les travailleurs bénévoles, les pensionnés, etc. sont repris dans cette population pour autant qu’ils n’exercent pas la moindre activité rémunérée.

      Je pense que tu peux compter les invalides, les pré-retraités, les personnes handicapées, les RSA (il me semble qu’ils ne sont pas inclus dans la population active !).


    • #1302802
      le 27/10/2015 par esteban
      30 % de chômage en France

      Les étudiants c’est 2.5 M , il y a des personnes qui sont également sortis des chiffres ( plus inscrit sur aucune liste, qui ne cherche pas de travail ) .
      Les 28.6 M sont une source sure , le problème du calcul c’est qu’il y a déjà un certain chômage qui est compté chez les actifs ( 2.5 M ) .


    • #1302838
      le 27/10/2015 par Themistocles
      30 % de chômage en France

      Eh oui,

      on paie pour ces chiffres comme on paie pour ceux de l’INSEE, et on n’a pratiquement pas le droit de les voir.


    • #1303388
      le 28/10/2015 par xav
      30 % de chômage en France

      j’essaie de repondre au message cité plus haut.
      Je suis electricien en interim et effectivement si tu n’es pas a 200% de tes possibilités avec un salaire rabaissé au plus bas possible, ben circulez y’a rien à voir ; Et par jeu ou gout certains prennent des gens moins qualifié voire incompétent et les payent comme toi, moi je sais mon métier mais eux non, c’est pas grave, discrimination positive ? tu connais ? Donc je me retrouve à faire mon boulot plus le sien, et si j’ai le malheur d’aller prendre un café ou de me blesser, je suis un paria, faut appeler tout le monde voire me virer. Quand tu es etranger et incompetent, tu es quelqu’un de bien qu’il faut aider, quand tu es Francais et compétent, ben pourquoi tu vas pas plus vite, pourquoi tu te blesses, pourquoi t’as pas fini hier ce que tu dois faire aujourd’hui, et ne vas pas aux toilettes tu pourrais te faire virer. Mais l’autre peux telephoner, prendre son temps, son café, sa pause, tranquille quoi, se planter, et ca c’est normal ? Et on est payé pareil à la fin du mois. Alors c’est à ecoeurer de bosser et de s’investir, surtout quand ton boss te dit qu’il fera tout pour le garder mais que toi tu peux éjecter aujourd’hui ou demain. A tout les niveaux il vaut mieux etre incompetent, étranger, droit de l’hommisme, et abruti. J’ai bossé à la fac de bordeaux 1 ou ils mettent en place un systeme de chauffage par vitrage exterieur, les vitres gardent le chauffage du soleil par isolation, ok c’est super. J’ai posé la question suivante : comment ca se passe en été quand il fait 30 °c voire plus, et là, le responsable géné m’avoue que oui c’est un probleme et qu’il ne sait pas trop. Donc voilà les incompetents à tous niveaux qui nous gerent, on les paye grassement et eux vivent dans un rêve, mais ils ne sont pas rascistes, attention là faut pas déconner.


  • #1302769
    le 27/10/2015 par Francois desvignes
    30 % de chômage en France

    Avant, il a fait un petit calcul sur le déficit budgétaire encore plus drôle

    Sur 400 milliards de dépenses budgétaires nous ne recevons que 325 de recettes soit un déficit de 75 milliards

    Soit 4% du PIB mais 23% du budget (75/325) !

    CQFD

    C’est sûr que si nous avions 25% de nos revenus annuels en découvert, notre banquier viendrait nous voir pour nous dire deux mots.

    Mais alors mais alors...

    La dette publique de la France est de 2000 milliards.

    En supposant que l’on fasse 75 milliards d’économies et que sur un budget au prix de cet effort revenu enfin à l’ équilibre on consacre sur les 325 milliards 5% des recettes au remboursement de la dette (et vlan ! 30 % d’économies dans le nez !) il nous faudrait 123 annuités pour venir à bout de la dette ! (2000 / 325 x 5%)

    Autant dire que nous sommes en faillite

     

    • #1303020
      le 27/10/2015 par ·٭·щargueri†e·٭·
      30 % de chômage en France

      il nous faudrait 123 annuités pour venir à bout de la dette ! (2000 / 325 x 5%)



      en fait : non.
      La petite erreur est la suivante : la dette courante qui n’est pas remboursée cette année continuera à produire des intérêts. Et sera donc plus grosse à la fin de l’année. Tes efforts n’auront servi à rien...

      C’est d’ailleurs la réalité. Les collectivités et l’Etat en particulier ne remboursent que les intérêts de la dette en cours. Et en empruntant le montant nécessaire qui plus est.
      D’où : la dette augmente toujours, les payements augmentent toujours, et rien n’est jamais remboursé.

      Comprendre - au vu de cette simplicité - qu’il s’agit bien d’un système, d’une méthode d’épuisement de la bête. Tout à fait organisée et sûrement pas subie par le hasard malencontreux du progrès de la mondialisation.


    • #1303320
      le 28/10/2015 par Jojo l’Affreux
      30 % de chômage en France

      Moi j’aime bien Charles Sannat, il dit des choses très vraies parfois, mais ça reste un monétariste (Friedman) aveuglé par ses dogmes. Il faut bien comprendre que l’école monétariste peut aujourd’hui largement être comparé aux économistes communistes de l’union soviétique pour une raison simple et bonne : nous appliquons leurs potions magiques depuis 40 ans et les choses vont de mal en pis et face à ce constat ils n’ont qu’une seule explication, c’est de dire qu’on a pas pris assez de potion magique et que l’état est encore trop gras. C’est un discourt qui relève de l’incantation liturgique et qui nous mène dans le mur.

      Un état n’est pas une entreprise comme les autres, et encore moins un ménage. Vous savez pourquoi ? Parce que quand un ménage ou une entreprise dépense 100€, il n’est pas assuré d’en récupérer 5 à 27% indirectement et une proportion x dépendant d’un très grand nombre de variables sur les feuilles d’imposition. C’est un fait incontestable !

      Discourt classique du monétariste : on commence par cracher sur le déficit budgétaire avant d’entrer du sujet, parce que c’est de bon ton. Problème, le vif du sujet c’est le chômage et dans la situation économique que traverse la France et la majeure partie du monde développé il est avéré que ces deux problèmes ne sont pas réglables simultanément, il faut choisir entre l’un et l’autre, c’est un fait.
      Si vous réduisez les déficit de l’état (par la baisse des dépenses) vous faites augmenter le chômage mécaniquement (sans garanties d’une explosion ultérieure des déficits par effondrement des recettes fiscales), si vous réduisez le chômage (et le gouvernement ne travaille plus à ça depuis 25 ans), vous faites augmenter les déficits de l’état à cause des dépenses publiques, mais vous avez une chance de provoquer un cercle vertueux en captant plus de recettes fiscales par l’augmentation de l’activité.
      Depuis 25 ans on nous serine le dogme de réduction budgétaire et depuis 25 ans, l’état n’a fait que réduire ses recettes et ses dépenses (moins vite les recettes il est vrai) en proportion du pib. Et depuis 25 ans le chômage augmente constamment en proportion de la population active !

      Pour vraiment en finir avec ce cercle vicieux, il faut augmenter l’investissement publique et changer de politique économique radicalement, il n’y a pas le choix : pour enrayer le chômage, il faut faire un autodafé avec les GOPé de Bruxelles et abolir le dogme monétariste de la libre circulation.


    • #1303329
      le 28/10/2015 par invitedecommande
      30 % de chômage en France

      1/2

      Ajoutons à ce que dit Marguerite que :

      - une monnaie comme l’euro n’est pas une richesse, une valeur préexistante ; les euros prêtés à la France sont créés à partir de rien - ex nihilo - par les banques privées lorsque l’Etat leur demande un crédit ; autrement dit, Goldman Sachs a 0€, la France demande 1 milliard, GS créé 1 milliard dans ses livres de comptes, prête, demande 1.02 milliard en remboursement, les reçoit après nouveaux emprunts de la France pour rembourser, annule la ligne de 1 milliard, garde 0.02 soit 20 millions finaux qui n’existaient pas plus que tout le reste au début du tour de passe-passe

      - ce système n’a pas été créé par des scientifiques, des mathématiciens, c’est juste une arnaque assez grossière montée par des banquiers ; la dette est dans une monnaie irrationnelle, qui ne veut rien dire, qui ne correspond pas à une richesse préexistante ; tout Etat qui n’a pas de puissance supérieure à lui peut décider de ne pas payer, et faire repartir son pays dans une monnaie assainie, ou à tout le moins, repartir de zéro dans une mauvaise monnaie pour un tour de la même escroquerie

      - les escrocs qui tirent les ficelles sont assez intelligents pour comprendre tout cela, ils savent que l’euro ou le dollar ne sont que des outils plus ou moins temporaires de domination, qu’ils peuvent convertir si le besoin s’en fait sentir en véritables richesses, qui elles sont intemporelles ou presque, métaux, bien physiques, immeubles, actions, outils de production ; une fois la monnaie crapoteuse disparue, ils disposent soit de richesses, soit d’énormément de la nouvelle monnaie en revendant leurs richesses, et restent donc riches quoiqu’il arrive ; les richesses réelles se créent par les masses travailleuses, la monnaie n’est que le couvert de la taxe féodale qui leur est imposée, soit directement, soit par l’intermédiaire de l’Etat complice et téléguidé auxquels ils sont soumis et auxquels ils doivent l’impôt


    • #1303331
      le 28/10/2015 par invitedecommande
      30 % de chômage en France

      2/2

      Donc pour répondre à Francois desvignes :

      - ne surtout pas faire le parallèle entre la dette d’un particulier et celle d’un Etat, la confusion est médiatiquement entretenue, elle est terriblement efficace car le type lambda croit pouvoir comprendre le problème en se ramenant à son propre cas
      - la dette n’est pas prévue pour être remboursée - 123 ans dans des conditions draconiennes, n’est-ce pas absurde ? -, il n’y a pas de richesse préexistante à rembourser, moralement si l’on ne paie pas la partie prêteuse n’est pas volée d’une richesse initiale, le roulement de la dette permet la pérennité de la domination d’une élite financière
      - nous sommes en faillite planifiée et entretenue dans une monnaie de merde ; un Etat est riche de ses hommes, de ses professionnels, de leur savoir-faire, de sa nature, de sa production ; un Etat peut repartir de zéro

      Je vous conseille de vous renseigner sur la création monétaire si vous ne connaissez toujours pas les ficelles, cela élague grandement la lecture de l’actualité. Combien de fois suis-je à me répéter, "mais non, cette discussion est dérisoire, il faut voir le problème en amont" lors de la lecture des articles de journaux, quel merveilleux outil d’explication !


  • #1302808
    le 27/10/2015 par tcheese
    30 % de chômage en France

    Oui c’est vrai ça fait dans les 30 %. Mais attention, 28.6 - 5.6 ça fait 23 et non 23.6.
    Ca ne change pas grand chose au résultat ! 30 % de chômeurs, c’est énorme...


  • #1302810
    le 27/10/2015 par niko
    30 % de chômage en France

    Quand ont voit les gens critiqué les chômeurs en les traitant de profiteurs

    et nos minables de politiciens payé 30 000 euros par mois à rien foutre et à coulé le pays c’est quoi eux des bosseurs des fous du travail ?

    ce qui m’énerve ce sont ces clash débile entre bosseur et non bosseur tout ca pendant que le pouvoir ce goinfre sur le dos de tout le monde


  • #1302816
    le 27/10/2015 par Pierre
    30 % de chômage en France

    30% de chômage en France est un chiffre encore bien trop OPTIMISTE.
    De plus il est mal calculé car il écarte TOUS les fonctionnaires de la population active. Or il ne faut pas sous-estimer l’apport des fonctionnaires, qui sont absolument nécessaires à la stabilité globale du système.
    Mais en comparant le nombre de fonctionnaires français par habitant à celui des pays plus efficaces et moins gaspilleurs (ne serait-ce que l’Allemagne ou l’Estonie), on peut considérer que la moitié des 7M de fonctionnaires français est INUTILE (ou en moyenne inoccupée 50% du temps de travail payé, ce qui revient à dire la même chose). Cette moitié est donc faite de chômeurs, qui sont camouflés en fonctionnaires.
    Il faut donc rajouter 3,5M aux 7 millions de chômeurs déjà recensés , soit 10,5 M de chômeurs.
    De même on doit rajouter les autres 3,5 M de fonctionnaires véritablement utiles (et donc actifs à 100% du temps payé), à la population active de 23,6 M soit 27,1 M de vrais actifs.
    Le vrai taux de chômage est donc de 10,5 /27,1 = 39 %.
    On pourrait évidemment affiner ce calcul en rajoutant au nombre de chômeurs une large portion des étudiants qui, à l’âge de travailler sont dans des cursus d’études « de garage » c.à.d. n’ayant aucun débouché réel en pratique (sauf pour une proportion vraiment négligeable). On peut rajouter une partie des assimilés fonctionnaires (entreprises telles que EDF, SNCF, etc…). Il y a aussi les préretraites plus ou moins abusives (fonctionnaires ou non).
    On arrive certainement à 50% de chômage (et plus) dans la population qui « pourrait travailler » si elle n’était pas stérilisée par une mauvaise utilisation de la force vive disponible en France.
    Imaginons la richesse française si toutes ces déperditions étaient colmatées et que d’un coup la production de biens et de richesse puisse doubler, et ceci pour chaque heure, chaque jour ouvrable…
    La délinquance diminuerait de façon dramatique, car une bonne partie provient du désœuvrement (oisiveté, mère de tous les vices) et aussi de la pauvreté induite.


  • #1302818
    le 27/10/2015 par Nettoyeur
    30 % de chômage en France

    Ce qui m’insupporte le plus dans tout ça c’est que les gens ne sont pas dupes, les chiffres sont manipulés pour inverser la courbe du chômage avant 2017. Qui peut croire à ça ?
    C’est un mensonge repris par tous et partout.
    On sait très bien que les radiations ont explosé et que ce n’est pas grâce aux embauches que les chiffres baissent c’est même le contraire ça licencie à tour de bras.
    Même nos fleurons Français qu’on pensait intouchables il y a de ça encore 15-20 ans sont impactés par la crise alors on se moque de qui ? Au passage et ça n’a pas vraiment fait de bruit, chez Air France faut voir les nouveaux contrats de travail proposés par la direction ...
    J’imagine que le medef doit suivre de prêt tout ceci, parce qu’on y va tous tout droit.
    Le gouvernement fera tout pour manipuler les chiffres à son avantage afin de reconduire Hollande aux élections en tout cas essayer de se donner une légitimité qu’il n’a pas ou plus du moins et ça c’est très très grave. Elle est belle dans ces conditions la Démocratie...
    C’est un pur scandale parce qu’on ment aux français et on les manipule.
    La situation économique est bien plus grave qu’on veut bien nous le dire.
    J’aurai aimé partager l’enthousiasme de certain mais je ne suis pas dupe. Ce gouvernement de menteurs pathologiques me débecte, je ne les crois plus capables de rien, d’ailleurs une très large majorité de Français non plus. Ils sont dans le mensonge permanent pour ne pas avouer que la France se dirige droit dans le sillage de la Grèce.
    Jouer les autruches ne nous mènera nul part sinon dans le mur.

     

    • #1302978
      le 27/10/2015 par VORONINE
      30 % de chômage en France

      Mais qui s’intéresse à leur P.....de courbe du chomage ? Il peut se la carrer profondément ....Ce qui préoccupe les français, ce n’est pas de savoir la position de la courbe , c’est d’avoir un boulot, pour eux et leurs gamins . Les gens ne sont pas dupes des manipulations et des mensonges du gouvernement .


  • #1302862
    le 27/10/2015 par dixi
    30 % de chômage en France

    Faut arrêtez d’être con !! nous expliquer que le chômage diminue ,alors que des entreprises ferment tous les jours à coup de centaines voir de milliers d’emplois ,et venir nous raconter que la tranche A B C je ne sais quoi ,des histoires à dormir debout pour noyer le poisson .Mais putain !! arrêtez vos histoires,vous comptez aussi bien que vous gérez le pays, vous croyez que le peuple est si con que çà ?? la croissance est de retour ,oui bien sur le père noël aussi , tous les 25 décembre .
    Allez, cassez-vous ,laissez la porte ouverte en sortant on se démerdera pour la fermer !!

     

    • #1303166
      le 27/10/2015 par Nettoyeur
      30 % de chômage en France

      Oui, ils nous prennent pour de parfaits couillons pour nous mentir ainsi ça c’est certain :)
      Il est temps que ça change !


  • #1302877
    le 27/10/2015 par Chtig
    30 % de chômage en France

    Les fonctionnaires peuvent aussi tomber au chômage !
    Et l’austérité dans les communes ?


  • #1303187
    le 28/10/2015 par
    30 % de chômage en France

    "Les fonctionnaires" connais pas... il faut préciser de qui on parle.


  • #1303305
    le 28/10/2015 par Yelojedi
    30 % de chômage en France

    Pole emploi. Pas Paul emploi.


  • #1303337
    le 28/10/2015 par invitedecommande
    30 % de chômage en France

    "La durée moyenne au chômage est de presque 14 mois (13,6 mois) et c’est une moyenne ; entre hommes et femmes il y a des différences, entre jeunes et vieux aussi.

    Cela veut donc dire que tous les 14 mois vous avez 30% de chance d’être au chômage."

    Ca n’a rien à voir, vous avez 30% de risque en prenant quelqu’un au hasard qu’il soit au chomâge à tout moment.

    "Cela veut dire que si vous travaillez, tous les 4 ans vous avez 100% de chance d’être licencié…"

    C’est faux. Supposons que vous ayez 30% de risque d’être licencié tous les 14 mois, alors vous avez 1-((70/100)^4)=75.99% de risque d’être licencié au moins une fois pour 4 tranches de 14 mois, soit environ 4 ans et demi.

    "On ne vous le dira jamais comme ça, car le système souhaite nous maintenir dans une attitude d’ânes qui avancent avec une carotte devant le nez mais que nous n’attraperons jamais."

    Ce sont des raisonnements faux partant d’hypothèses ultra-fausses. Heureusement qu’on ne vous le dit pas comme ça !


  • #1304537
    le 29/10/2015 par dede
    30 % de chômage en France

    La première fois que j’ai été au chômage, un des trucs qui m’a le plus surpris est :
    la masse de gens qui sont pas salariés et qui foutent rien en fait, la journée y a des gens qui se promène !

    les vieux, les bonniches, les étudiants, les pauvres choisis, les rentiers, les éclat’s, les gamins, les feignants, les fonctionnaires à la légère

    On m’aurait menti avec le "tu dois gagner ta vie", je serais un esclave pour tous ça ?
    Après viens la question : dois tu te déchirer au travail ?


Afficher les commentaires suivants