Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

8 janvier 1959 : De Gaulle devient le premier président de la Ve République

Le 21 décembre 1958, Charles de Gaulle est élu pour sept ans à la présidence de la République par un collège électoral qui réunit les parlementaires et d’autres élus, conformément à la Constitution de la Ve République entrée en application le 8 octobre précédent.

 

Il obtient des 81 000 « grands électeurs » une confortable majorité de 78 % des voix (500 abstentions seulement).

Le Général a été appelé au pouvoir le 13 mai 1958, et est devenu ainsi le dernier président du Conseil de la IVe République, le temps de mettre en route les institutions de la Ve République.

Sa prise de fonctions en qualité de président de la République a lieu au palais de l’Élysée, le 8 janvier 1959 suivant, avec la transmission officielle des pouvoirs par René Coty, dernier président de la République précédente.

Le général de Gaulle nomme aussitôt au poste de Premier ministre son fidèle compagnon de combat Michel Debré et réforme à marche forcée les institutions et l’économie.

Lire la suite de l’article sur herodote.net

 

Visionner ici l’investiture du général de Gaulle le 8 janvier 1959

 

Le général de Gaulle présente la nouvelle République aux Français le 4 septembre 1958 :

 

Général de Gaulle : « Je ne commence pas une carrière de dictateur »

 

« De Gaulle Moves In » (1959) :

 

8 janvier 1966 : réélection du Général de Gaulle à la présidence de la République. Pour la première fois sous la Vème République, le scrutin a eu lieu au suffrage universel direct.

 

Le général De Gaulle, sur E&R :

De Gaulle, la France et la République, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est peu ou prou le programme du FN version 2016. En fait, une simple adaptation au capitalisme de l’époque.
    Remarquable qu’il ait fallu rétablir une pseudo-monarchie ou une pseudo-dictature pour y arriver. L’échec total et constant de la république parlementaire sauvée à chaque fois par un dictateur éclairé (Bonaparte, Pétain, de Gaulle, Marine ?).
    En attendant une VIeme République comme on attend un nouveau Batman ou Star Wars.

     

  • Merci d’avoir rendu la République et la Franc-Maçonnerie à la France, Général.

    Ce qui me fait le plus peur là-dedans, c’est qu’il y ait pu avoir une chose pire que la Franc-Maçonnerie pour boucher les vides de pouvoir.

     

  • De Gaulle ! Un homme d’État qui apparait tous les 2 ou 3 siècles.


  • Question : était-il franc-mac ?

     

    • non mais les rumeurs courent toujours (faciles à démonter car toutes les loges ont leurs archives et personne n’a pu montrer le moindre document alors que les maçons aiment bien révéler leurs grands hommes (après leur mort).
      De Gaulle lui l’a toujours nié (et il ne les aimait pas beaucoup bien qu’il en ait toujours eu dans son entourage)


    • Qu’importe qu’il en fut ou non, puisqu’il les a si bien servi ! Les maçons n’ont pas besoin de voir tout un chacun adhérer à une loge, dans de telles conditions.
      De Gaulle c’est un lâche en 1914 qui a refusé de se battre et s’est lamentablement rendu.
      De Gaulle c’est un lâche qui a fuit en 40 vers chez nos ennemis pour mieux leur donner la France en 45.
      De Gaulle c’est celui qui obtiens de la 5e république que sa constitution efface complètement les références à Dieu
      De Gaulle c’est celui qui a sacrifié les Harkis et bradé les colonies
      De Gaulle c’est le lache qui a fuit dvant Mai 68.
      "brillant portrait"


    • De Gaulle, franc-maçon ? Et pourquoi pas président secret du CRIF pendant qu’on y est ?

      Et pour répondre à Edouard :
      De Gaulle s’est battu de 1914 à 1916 avant de tomber blessé et d’être fait prisonnier, il a essayé à plusieurs reprises de s’évader,

      de Gaulle a vainement essayé, au milieu des bêlements apeurés des lâches pacifistes et compte-tenu qu’un ministre de la guerre (un certain Philippe P...)avait fait diminuer les crédits militaires, de prévenir les décideurs politiques des années 30 qu’il fallait se doter d’un outil militaire mécanisé et se préparer à la guerre contre la barbarie nazie,

      de Gaulle est allé à Londres sur ordre de Paul Reynaud, quand il a entendu Pétain chevroter "qu’il fallait cesser les combats" (est-ce là un langage digne d’un maréchal de France ?), il a immédiatement et logiquement appelé à poursuivre la lutte contre Hitler, avec ceux qui se battaient encore,

      de Gaulle fut la chef d’une France Combattante,

      de Gaulle a lutté contre l’hégémonie (déjà) américaine, servie par un Roosevelt complètement manipulé par ses conseillers et les laquais serviles de Vichy, régime prônant la soumission,

      de Gaulle est revenu aux affaires d’une façon parfaitement légale, et a aussitôt pris les mesures qu’il fallait, et ce dans pratiquement tous les domaines,

      de Gaulle a accordé l’indépendance à l’Algérie parce que "l’Algérie de Papa, c’est terminé", et que les colons voulaient maintenir un état des choses et une mentalité complètement dépassés,

      de Gaulle a réussi à doter notre pays d’une force de frappe nucléaire qui lui permet de garantir son indépendance, il a également maintenu la chienlit bruxelloise en respect,

      de Gaulle, s’il a été un moment désarçonné par défécation universitaire et bourgeoise, a su galvaniser les énergies grâce à la magie du verbe (et la radio, comme en 1940),

      de Gaulle a intégralement respecté la volonté du peuple français en avril 69, et s’est aussitôt retiré le lendemain du référendum, montrant par là qu’il était bien plus démocrate que tous les politicards de l’époque (et d’aujourd’hui),

      enfin, de Gaulle est le dernier de ceux qui ont souhaité que la France soit un pays libre, respecté, souverain et indépendant, avec l’accord du peuple souverain !


  • J’ai regardé une intéressante vidéo de Mr Philippe Ploncard d’Assac concacrée à De Gaulle. Si ce qu’il dit est vrai, le personnage me déçoit beaucoup.

     

    • Décret du 23 Juin 1940 (sous la IIIè Rep) : Mise à pied du ’’général’’ à titre temporaire De Gaulle pour cause se désertion, du coup n’a jamais fini général ...
      Publié au JO le 24...
      Déçu, vexé de n’être pas accepté dans le Gouvernement du Parrain de son fils, dans le Gouvernement de Pétain, il partira en Angleterre toujours sans son épée que les Allemands lui avaient confisqué sous la 1ère Guerre...
      Tintintintin ...


  • Question : qui parmi vous serait enclin à accepter un dirigeant plus "autoritaire", qui fasse du ménage, botte quelques culs et ce dans l’intérêt général de tous ?

     

  • Le Général De Gaulle est le seul Président de la République Française.
    Après lui, le pouvoir est resté vacant et a été occupé par des employés de banque en attendant un nouveau président.
    Ce jour-là, les français le reconnaîtront. Il fera sortir la France de l’Union Européenne, rétablira le franc et abolira la loi qui oblige la France à emprunter à des taux usuriers. Il rétablira un protectionnisme économique et stoppera la fuite des entreprises françaises à l’étranger. Enfin en politique étrangère, il rendra à la nation française son rayonnement qui fut le sien jadis.

     

  • Après avoir vu les video d’Adrien Abauzit au sujet du maréchal Pétain j’ai d’énormes doutes sur De Gaulle...
    Il serait intéressant d’avoir le point de vue du père Soral sur Pétain.

     

    • avant d’avoir l’avis de Soral, ne pensez vous pas qu’il vous serait plus profitable de vous faire votre propre avis ? Quest ce que vous croyez ? toute personne a sa part d’ombre, De Gaulle comme les autres
      A écouter pierre paul ou jacques, le dernier aura toujours raison,
      donc faites vous une opinion par vous même : De Gaulle a-t-il été positif pour la France, c’est tout ce qui importe et ça c’est facile à determiner car c’est de l’histoire factuelle, le même avis vaut pour Pétain ce qui veut aussi dire que ces deux personnages ont pu être bons pour la France.


  • Le premier... et le dernier !


  • #1639591

    Ce n’est pas De Gaulle ou la V république qui ont tué la France.

    Les personnes et les régimes n’ont rien à voir dans la réussite ou l’échec de la France.

    Bien sûr que la monarchie capétienne de Saint Louis était autrement plus "républicaine" et démocratique que la V République : elle ne connaissait pas la XVII chambre correctionnelle, encore moins la moindre restriction à la liberté de parole

    La monarchie du Roi soleil était sans manières contrairement à la propagande laicarde : vous pouviez vous inviter à déjeuner à la table du Roi tous les jours en louant un chapeau et une épée au bas de l’escalier des ambassadeurs. Qui osera s’inviter à la table de Hollande à midi ?

    On parle des régimes, c’est pareil pour les hommes : Pétain est un héros avant de Gaulle, et de Gaulle le dernier des héros de l’histoire de France qui s’est éteinte avec lui (provisoirement)

    Depuis Giscard, la France est en parenthèses, elle ne s’appartient plus.

    Qui a donc tué la France ?

    Personne.

    Ni De Gaule, ni Pétain, ni la V République qui ne l’ont pas sauvée non plus.

    C’est son athéisme rampant qui l’a tuée : elle s’est suicidée

    C’était cela le secret de la réussite française renouvelée, de 496 à 1793 et de moins en moins depuis, justement à cause de l’oubli, puis du combat de cette règle : quel que soit le régime, le Christ, seul Dieu, seul Roi, seul Père, seul Frère des Français est seul Souverain.

    C’était cela la cause de notre immortalité et de notre gloire

    Et son inverse militant, la cause de notre décadence.

    - Vous n’êtes pas "souverain", votre père l’est.
    - Votre père n’est pas "souverain", le Roi l’est
    - Votre Roi n’est pas "souverain", le Christ l’est

    Si Hollande ne s’était pas cru souverain mais se serait considéré pour ce qu’il est "lieu tenant" du royaume, il n’aurait pas pu gazer les poussettes encore moins au nom du Christ ou envoyer Soral devant la XVII : combien plus nous aurions été libres (et informés).

    Si votre père ne s’était pas estimé "souverain", il n’aurait pas convaincu votre mère de se faire avorter et au troisième, ne vous aurez pas largué pour aller convoler avec une jeunette qui aurait pu être sa fille : combien plus nous aurions été prospères.

    Si ma soeur ne s’estimait pas "souveraine" elle n’en serait pas à son 4 avortement, 25 ième amant, 3 ième mari, et 7 ième employeur dont le 7 ième s’appelle le R.S.A.

    Et moi même je ne serais shooté les jours pairs, et dans mon lit les jours impairs.

    Toute erreur a un coût...

     

  • Je connais les hauts et les bas de cette présidence, les choix malheureux comme les choix judicieux et pourtant : c’est lui l’homme du XXe siècle, mieux que ce qu’on a eu depuis et mieux que la 3e et la 4e république dans son ensemble (Pétain n’est qu’une régence, hors du contrôle économique, il n’a fait que du symbolique/sociétal).
    J’aurais aimé qu’il fasse un septennat de plus, qu’il remette un Roi sur le trône, que l’amendement Louis Vallon passe au nez et à la barbe de Giscard et Pompidou au bénéfice des plus faibles du pays et qu’il jette en prison les agents de l’étranger venu déstabiliser le pays avec leur révolution orange que fut Mai 68. Mais bon l’Histoire est ce qu’elle est et ne garde que des promesses pour l’avenir en attendant le retour de "l’homme providentiel".


Commentaires suivants