Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Affaire Matzneff : Michèle Barzach, ancienne ministre de la Santé, entendue par la police

Gynécologue dans les années 1970, Michèle Barzach prescrivait la pilule aux jeunes filles mineures que Gabriel Matzneff amenait dans son cabinet.

 

Depuis janvier, l’affaire secoue le monde très feutré de l’édition. Vanessa Springora publie son livre Le Consentement, où elle décrit les actes pédophiles commis par Gabriel Matzneff. Un comportement dénoncé depuis des années mais qui a pris un tour nouveau avec l’ouverture d’une nouvelle enquête cet hiver. D’après les informations du Monde, Michèle Barzach, ancienne ministre de la Santé de Jacques Chirac pendant la première cohabitation, a été entendue le 2 mars par l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) dans le cadre de l’affaire.

En se plongeant dans les mémoires de Gabriel Matzneff, les policiers de ce service chargé de l’enquête pour « viols sur mineurs de moins de 15 ans » ont découvert le rôle qu’avait joué l’ancienne gynécologue dans les années 1970. Alors qu’elle exerçait dans le XVe arrondissement parisien, elle prescrivait en toute conscience la pilule aux jeunes filles sur lesquelles l’écrivain jetait son dévolu.

(...)

Après la séparation de Gabriel Matzneff avec Francesca Gee, Michèle Barzach n’a pas hésité à prescrire la pilule à une autre jeune relation de l’écrivain, « Marie-Elisabeth, 16 ans », raconte-t-il dans Les Soleils révolus. Aujourd’hui membre de l’Organisation mondiale de la santé, l’ancienne gynécologue a fait savoir au Monde, par l’intermédiaire de ses proches, qu’elle agissait alors en toute connaissance de cause.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

PNG - 454 ko
Issue d’une famille juive de Casablanca, Michèle Barzach est à la fois proche des réseaux de Simone Veil, de Pierre Berger et de Nicolas Sarkozy. Ses deux principaux faits d’armes en tant que ministre de la Santé sont le blocage de toutes mesures de protection des Français lors du passage du nuage de Tchernobyl et la promotion du préservatif dans le cadre de la lutte contre le SIDA, lutte qu’elle considère prioritaire. À l’international, Michèle Barzach est une cadre de l’OMS et de l’UNICEF.

Sur l’affaire Matzneff, ne pas manquer :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants