Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Affaire Méric : l’intention de tuer non-retenue dans la mise en examen du principal suspect

Esteban M., principal suspect dans l’enquête sur la mort de Clément Méric, a été mis en examen samedi par un juge d’instruction parisien pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, a-t-on appris de source judiciaire.

Le juge d’instruction n’a pas retenu l’homicide volontaire, qualification choisie par le parquet dans l’ouverture de l’information judiciaire, et a donc estimé, au vu des éléments de l’enquête, que le suspect n’a pas eu l’intention de tuer le jeune militant d’extrême gauche.

Le procureur de Paris, François Molins, avait estimé samedi que trois éléments justifiaient de retenir « l’intention homicide » : la force et la violence des coups portés au jeune homme, les suspicions d’usage d’un poing américain, et la cause de la mort due à plusieurs coups et non à la chute consécutive.

Lire la suite de l’article sur ledauphine.com

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • François Molins, celui de l’affaire Merah ! Tiens, tiens...


  • Notez bien l’amalgame : "sympathisantes du mouvement d’extrême droite radicale Troisième Voie". Sympathisant ne veut pas dire membre.


  • maintenant que les pseudo garant de la justice comprennent que finalement cela serait peut-être un règlement de compte interne aux "antifas" (cf leurs versions qui ne concordent pas, tiens-donc !), ils commencent à faire attention ! hé hé !

    ils ne vont tout de même pas incarcérer un antifa, cela ferait désordre !

    tout cette affaire avait pour but de faire PEUR aux Français vis-à-vis des patriotes, et par-là, justifier ce que le Système a toujours rêver : dissoudre avec une apparence de légalité, tous les partis, groupes, etc. patriotique, nationalistes, alternatifs, etc.

    Valls nous regarde !


  • Et les anti-fa-sol-la-si-do-re-mi ils on quoi comme poursuites ?


  • Le juge d’instruction risque d’etre désavoué et déssaisi .


  • Oui, enfin ça reste une qualification criminelle, l’une des rare qualifications criminelles en droit Français qui n’est pas intentionnelle, mais simplement volontaire. Donc le jeune n’évitera pas la Cour d’assises.


  • C’est quand même triste cette histoire. Les idiots utiles d’extrême gauche et d’extrême droite qui se foutent sur la gueule. L’oligarchie financière a encore de beaux jours avant de rencontrer des adversaires sérieux.

    Clément aurait peut être dû passer son temps à lire intelligemment Marx, Michéa ou Clouscard plutôt que de fréquenter la bêtise gauchiste étudiante.

    Pareil pour le groupe de "skin", la lecture c’est parfois plus intéressant que d’aller claquer son argent dans des ventes privées de fringues. Tout ça pour paraître...

    La société de consommation reste en plein coeur de tout ça.

     

    • Exact. Ces soi-disant groupes "nationalistes" on "antifascistes" ont plus à voir avec l’histoire du rock et des codes esthétiques et vestimentaires partagés - typiquement anglo-saxons - qu’avec l’histoire de France bien comprise.
      Le lien fantasmé avec l’histoire de la seconde guerre mondiale n’est que le prétexte à une rivalité purement mimétique qui est en réalité très peu politisée... Ayoub d’ailleurs invoque régulièrement le droit de ces "jeunes" à "penser différemment", soit le think different caractéristique du consommateur moderne moyen. Pour certains, ce seront les codes du ghetto américain, pour d’autres, l’imagerie révolutionnaire latino-américaine, pour d’autres encore ceux du nazisme ; dans cet espace référentiel retravaillé en permanence par l’imaginaire, la pseudo-rivalité symbolique qui oppose ses groupes autour des lieux et des thèmes de consommation ("guéguerre" des Halles dans les années 80, codes d’appartenance, tribalisme...) traduit au contraire une indifférenciation politique et un nivellement absolu des valeurs.

      Bref, c’est "West-side story" chez les skins. Manque plus que l’histoire d’amour impossible entre Roméo le bonehead et Juliette l’étudiante de Sciences-Po !

      Les récits des "faits de guerre" des redskins et des skinheads durant les années 80-90 (bien documentés sur youtube) sont de grands moments picaresques. Les mecs qui se coursent dans les Halles sous le regard à moitié ironique des flics, les "nationalistes" buveurs de bibine et fans de métal néo-païen, les red warriors de 15 piges qui se prennent pour des ninjas shaolins...

      D’un côté, des marginaux qui se croient les derniers représentants de la race blanche européenne au défilé des Thermopyles, de l’autre, des branleurs hors-catégorie qui se déplacent dans Paris comme dans un maquis imaginaire, traquant les "fascistes" entre deux cours à la fac... ah oui, du grand comique.

      J’ai croisé quelques "semi-skins" via un ami, j’ai été surpris de voir à quel point ces gens étaient en réalité assez peu intéressés par la politique et l’idéologie, mais avaient le goût du slogan, de l’imagerie et de l’esthétique...

      A titre perso, et même en étant conscient des manipulations politico-médiatiques, je n’ai pas envie de défendre ces "nationalistes" paumés qui portent des tshirts "white power" et qui arborent des croix gammées en se rendant à des ventes privées de fringues de marque (anglaise).

      Sauf à vouloir offrir à la gauche l’adversité symbolique qu’elle réclame !


  • Où l’on apprend que le "bestial colosse à crane rasé" que nous présentaient les merdias comme étant le "tueur" de pauvres antifas sans défense ...mesure en fait 1m80 et pèse 66 kg...

    Propagande quand tu nous tiens...

     

  • Quand on cherche la merde, on la trouve, a fortiori quand on est gringalet et qu’on a 18 ans.


  • la gauche francaise a eu son "Horst Wessel". Quelque chose dont ils revaient depuis des lustres


  • je m`y retrouve plus la.....aidez moi svp c’est Meric ? Mais je croyais que c’etait Merah....(:o( Ca devient un peu complique la......QUAND MEME !


  • Lors de sa garde à vue, Esteban, qui n’a rien d’un colosse (1m80 pour 66 kilos), a reconnu avoir porté deux coups à mains nues.

    source : Le Parisien


  • On dit que le jeune défunt était plutôt chétif. Si en lieu et place de s’abreuver de l’idéologie de la racaille gauchiste, il avait lu La Fontaine, il connaîtrait la moralité de la fable : la Grenouille et le Bœuf.

    Ça a l’air idiot, mais cela peut parfois servir à réfléchir, avant l’irrémédiable...

     

  • Va t-on assister à une lutte intestine entre la magistrature debout et la magistrature assise ?
    Existerait-il encore des juges intègres dans le Temple ?
    Attention, tout de même, si quelques-uns ne prennent pas les "bonnes mesures", ils risquent de se retrouver dans l’oeil du compas ou plutôt avec le compas dans l’oeil... voire proprement emmurés à la truelle (mutation à Saint-Pierre et Miquelon) !


  • La récupération politique et médiatique de la mort accidentelle de ce jeune garçon est d’une indécence inouïe.Pas même enterré son cadavre est utilisé à des fins politiques ,aucun respect n’est de mise , seul compte le choc instrumentalisé que doit provoquer sa mort sur la population française.
    Ce décès malheureux est devenu l"étouffoir des français en souffrance ,une culpabilisation fabriquée, totalement artificielle pour ceux qui ces derniers temps commençaient ouvrir les yeux et relever la tête .Le systéme se sert sans aucune retenue de ce fait divers et mets en avant ses kapos , les "anti fa" nervis fidèles de l’ultra libéralisme libertaire.Ces SA d’aujourd’hui sont le bras armée des puissances financières et médiatiques , du milliardaire" vilaine Lulu" à TF1 ; la chaine qui va jusqu’à publier la photo , l’adresse et le nom de la jeune femme du groupe adverse honni, ils pourraient sous-titrer "tuez là cette salope fasciste" qu’ils le feraient !
    Sur FR3 chaine de la tv d’État nous est présenté un reportage , le témoignage d’un des "amis" du défunt que l’on doit prendre sans recul pour argent comptant . C’est un ordre ! sinon vous êtes fasciste.Lui aussi ne s’encombre pas du respect dû aux morts, seul compte dans son "témoignage" la rhétorique politique d’extrême gauche. Avec même, valant son pesant de cacahouète, une référence à la Shoah, la religion du système auquel vous devez adhérer sans réserve.Que vient faire ce meurtre de masse commis il y a plus de soixante ans par un peuple voisin qui nous avait battus militairement et asservis et avec lequel une infime partie de nos compatriotes d’hier avaient collaboré ?
    Sinon à nous culpabiliser collectivement aujourd’hui et nous maintenir docilement dans un servage de spoliation libéral.
    Utiliser la mort des "siens" est bien un des marqueurs de ceux qui n’ont aucune valeur sauf celle du pouvoir et de l’argent !


  • Les pauvres continuent à se foutrent sur la gueule !
    Ou comment un misèrable fait divers, masque une situation
    qui se dégrade pour de plus en plus de français.


  • Comment le parquet a-t-il pu retenir l’« intention d’homicide », alors qu’un seul coup de poing a été porté à la suite d’un affront fait par la victime elle-même à ses bourreaux qui ne demandaient rien ?


  • François Molins, procureur de Paris et accessoirement franc-mac, a qualifié l’agression d’homicide volontaire avec l’intention de tuer, plaçant ainsi l’affaire sur le terrain si chère aux frères la truelle de l’opposition extrême droite/extrême gauche...
    François Molins est un agent servile du système, c’est l’homme qui s’est mis "hors la loi" en n’ordonnant pas les autopsies des "quatre victimes de Ozar Hatorah" ...Cet alpiniste amateur est l’inventeur du fumeux concept de "l’islamiste auto-radicalisé" pour qualifier Merah...


  • La vue de cette photo mettant en scène ce petit gars à peine pubère me fait penser à cette expression de Lénine : l’éternel retour du concret. Le concret d’un coup poing dans la gueule et d’une chute sur le macadam. Quant on passe du confortable et sécurisant cyber-activisme dans sa piaule chez papa et maman aux aléas fracassants du réel la chute finale peut être brutale !
    Honte, enfer et damnation à ces pourris qui instrumentalisent et envoient à la mort ces petits loquedus écervelés !


  • Je ne sais pas vous mais moi, je n’ai rien entendu sur les parents du jeune Clément (Je respecte sa mémoire car c’est nous tous qui l’avons laissé ne recevoir qu’un enseignement bobogochogogofacho).
    (Je viens de tester i télé pour savoir comment est traitée la nouvelle : "Le juge contredit le parquet qui avait bien conclu à l’homicide volontaire. Il est aussi confirmé que le jeune Estéban était connu des services de police". Crétine de journalope, le parquet valide les poursuites, le juge instruit les faits, et pour être connu des services de police, il suffit de déposer une main courante pour un motif même futile ou de contester une amende de stationnement ; ou à la rigueur, d’avoir été contrôlé sur une manif autorisée)
    Quand un pouvoir despote en est à ce point, à se servir aussi vilement de l’égalité des droits des enfants, puis aussi tragiquement de l’authenticité de la jeunesse, notre responsabilité individuelle de citoyen et d’être humain est très lourdement engagée ! C’est une situation d’exception ! Nous nous devons de participer à notre niveau et quelque soit le dégré de patriotisme de chacub, à toute action concrète de résistance et de salubrité publique !


  • On dirait que frapper quelqu’un parce qu’il est de gauche et vous insulte est plus grave que de frapper quelqu’un parce qu’il a un beau téléphone et que vous le voulez.


  • On apprenait dans un article précédent que l’autopsie permettait d’affirmer que la victime était morte du coup reçu et non du choc subi suite à sa chute, ce qui il faut l’admettre, est particulièrement balèze ! Réussir à déterminer quel est l’impact, entre le coup de poing et le choc au sol, espacés d’environ...une seconde tout au plus, a provoqué la mort de la victime, c’est mieux que NCIS et les Experts réunis !
    Par contre, impossible de dire si le coup porté l’était à l’aide d’un poing américain, cela fait parti des, je cite, "suspicions d’usage d’un poing américain"...
    Pourtant ça doit laisser des traces caractéristiques j’imagine... Pour le coup ça ressemble plus à du Julie Lescaut le niveau !


  • Francois Molins n’a pas réagi en tant que procureur mais en commissaire politique


Afficher les commentaires suivants