Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Âge minimal du consentement sexuel à "13 ou 15 ans" selon Schiappa

L’effet Polanski ?

L’âge de présomption de non-consentement des mineurs, seuil en dessous duquel un enfant ne pourrait être considéré comme sexuellement consentant, est « en train d’être débattu » et se situera entre « 13 et 15 ans », a indiqué aujourd’hui la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

 

Interrogée sur BFMTV sur l’acquittement récent par une cour d’assises d’un homme jugé pour le viol d’une jeune fille de 11 ans, Mme Schiappa a répondu qu’ « en tant que membre du gouvernement », elle ne pouvait « pas réagir à des décisions de justice ».

« Néanmoins dans la loi contre les violences sexistes et sexuelles (que le gouvernement veut proposer en 2018, ndlr), nous avons identifié trois volets, dont celui de la création d’un seuil de présomption de non-consentement irréfragable », a-t-elle ajouté.

Cela consistera à inscrire dans la loi le fait « qu’en dessous d’un certain âge, on considèrerait qu’il ne peut pas y avoir débat, jamais, sur le consentement sexuel d’un enfant, et que tout enfant en dessous d’un certain âge serait d’office considéré comme violé ou agressé sexuellement ».

« L’âge est un sujet qu’on est en train de débattre. Le Haut conseil à l’égalité préconise 13 ans, des parlementaires 15 ans, des experts aussi. Il faut regarder l’âge médian européen, l’âge de la maturité affective. Cela se jouera entre 13 et 15 ans », a-t-elle précisé.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Marlène, la star sexuelle du nouveau gouvernement, voir sur E&R :

La face cachée du « progressisme »,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1838513

    Le Haut Conseil (ça me fait penser aux grades maçonniques ; i.e : Très excellent grand maître des trous du cul) préfère les filles de 13 ans. Les parlementaires, apparemment un peu plus sages s’en tiennent à 15 ans (ça fait moins pédophile).
    Dans les 2 cas, ça reste de la pédophilie !

     

    • A 13 ou 15 ans on n’est plus un enfant, il ne s’agit donc pas de pédophilie. Amenez votre fils de 15 ans chez un pédiatre, il vous expliquera.


    • #1838579

      @un français
      Ne faites pas l’innocent. Cette loi ne concerne en rien les garçons de 15 ans mais pour mettre à l’abri des gens bien plus "âgés".


    • Céline parlait de "l’âge enragé, 14-17ans" pour les filles .


    • @borntogrowl, il a raison, navré.

      Techniquement, le consensus pédiatrique place la fin de l’enfance à 12 ans.

      C’est-à-dire que :

      - mentalement, à 12 ans, un être sait mentir, tricher, tromper, manipuler etc., même si un adulte astucieux sera forcément plus à l’aise dans ces jeux de dupes

      - physiquement, à 12 ans, tout est « en place » chez les garçons comme chez les filles, même si un adulte n’a pas à venir y fourrer son nez

      Maintenant, tu confonds être réaliste avec être pervers, bon, ça te regarde, hein.


    • @sans déconner, @Borntogrowl,

      Cessez s’il vous plait de faire les Neuneus lorsque l’on tente de vous inculquer un élément de définition plutôt que de le galvauder en laissant entendre que l’explication vaut cautionnement.
      Le commentateur « un français » a raison sur la définition de pédophilie qui ne s’attèle qu’à l’âge prébubère et qui n’est pas un délit mais une chronophilie inscrite dans la liste des nombreuses paraphilies. Quant à la « préférence » d’un adulte - au sens d’avoir une attirance pour l’adolescence (+15) -, cela s’appelle l’éphébophilie et, entre les deux âges, vient s’incrire l’hébéphilie ( 12- 15 ans), ces deux-là n’étant pas non plus des délits.
      Le seul délit est de transgresser le domaine de ces attirances particulières pour les transposer dans la pratique, l’acte sexuel, sans disposer du consentement de la personne (comme le viol).
      Or, (et il m’avait toujours semblé que cet âge minimal de consentement était de 15 ans) il apparait que l’âge minimal de consentement sexuel pour condamner une personne n’ait pas été fixé, gravé dans le marbre de la loi. D’où les jurisprudences bidonées de ces derniers mois, peut-être dues à trop d’à peu près dans la définition de la loi et de ses termes.
      Aussi, si vous le voulez bien, au lieu de tancer Pierpoljack, appelons un chat, un chat, au lieu de vouloir se faire les pseudos censeurs académiques en offrant des définitions à l’à peu près ou en prêtant pouvoir à de pseudo forces occultes qui vous la mettent (la quenelle) bien profond le temps que vous en reveniez à la rigueur.


    • @Yankee mes boules

      Je ne nie pas le côté biologique, tu es malhonnête de me faire dire ce que je n’ai pas dit. Si un gamin de 14 ans doit avoir des relations, c’est avec quelqu’un de son âge. Tous les gens qui ne trouvent rien de choquant à cette loi ont très certainement des désirs sexuels illicites inavoués. Va te faire soigner toi et ton copain tordu de quelques commentaires plus haut.


  • C’est le "neveu" à Tonton, qui a fixé la limite ? Non, parce que au-dessus de quatorze, paraît que c’est dégueulasse...


  • 14 ans c’est trop vieux disait son ami Frédéric,elle se met au diapason des juges maçonniques qui considèrent qu’une gamine de 11 ans peut etre consentante.
    ici on touche le fond de l’horreur et de l’abject et le pire c’est le silence assourdissant des "féministes" dans cette affaire.

     

    • Chez les Gitans on est beaucoup plus pragmatique et peut-être plus sage : on marie la fille "quand elle est prête" . Il ne faut ni devancer la nature ni la retarder . Quand je vois toutes ces filles qui font de longues études et qui oublient d’aimer et de baiser je me dis qu’elles le regretteront plus tard .


  • Si l’on met ça en parallèle avec la furie médiatique au long cours déclenchée autour des histoires de viols et harcèlement, réels ou présumés, c’est assez « marrant ». Ça ne tourne vraiment pas rond.


  • Je ne comprends plus rien ! J’étais persuadé qu’en France la majorité sexuelle était fixé à 15 ans et que de ce fait un adulte n’était pas autorisé d’avoir des rapports sexuels avec un individu ayant moins de 15 ans d’âge même en cas de consentement.

     

  • Le sexe est vraiment une priorité pour la République Universelle des Droits de l’Homme.

    Le droit pour tous de se faire enculer à tout âge, c’est ce que le "Haut conseil" (?) entend par égalité ?

    Un égalitarisme en même temps qu’un nivellement par le bas. C’est pas avec Schiappa ex-pornographe, qu’on va remonter le niveau.

     

    • Le sexe est un antidépresseur efficace.

      Devenir timbré comme ceux qui prônent l’abstinence, c’est assez minable.

      Je ne vois pas où est le souci du moment que chacun sait à quoi s’en tenir.

      Le souci, c’est le sexe obtenu par duperie, violence, par l’alcool ou par la drogue.


  • #1838540

    L’hypersexualisation de notre société est un fait établit.
    Entre la télévision, le cinéma, les magasines, les livres pour la jeunesse, la publicité, la mode vestimentaire, les concours de beauté pour enfants, la théorie du genre, etc, il y a déjà de quoi avoir le cœur au bord de lèvres.
    Mais là !
    C’est une incitation pure et simple à la pédophilie !!!
    La majorité est à 18 ans.
    Il devrait en être de même pour celle relative à la sexualité.
    Point.

     

    • La pédophilie, ou pédocriminalité, est l’attirance sexuelle pour les enfants. A 13 ou 15 ans les humains sont biologiquement adultes, en âge de se reproduire. Ce ne sont définitivement plus des enfants. La biologie n’à que faire de vos sentiments


    • ... sans oublier le diktat de la minceur extrême + l’épilation intégrale du maillot, de plus en plus généralisé chez les femmes... pour qu’elles ressemblent aux petites filles ?

      Je me souviens d’un article d’ER relatant qu’Axelle Red s’en offusquait (à juste titre) comme la conséquence d’une société pédophile.


    • @ un français , Un homme n’est pas qu’un bout de chair, qui sert à faire plaisir au pédophile prédateur se délectant devant le manque de recul envers la vie des enfant, c’est avant tout une âme, avec des sensations, sentiment, sensibilité, émotion - et les enfants à la puberté ne sont pas encore adulte émotionnellement et psychologiquement, et on tout sauf besoin de servir de jouet bouche trou au pédophile pervers - qui veulent rabaisser par des lois l’âge du consentement legal : porte ouverte à tout les excès !!! de plus un enfant traumatisé sexuellement le restera pour le restant de sa vie -


    • si on met la majorité sexuelle à 15 ans,( un français a raison, c’est biologiquement normal), et à cet âge tout devient open bar et du coup la pédophilie n’est pénalement condamnable qu’ en dessous de 15 ans. quid de la sexualité des gamins entre eux ?, cela doit être du ressort des familles, à elles de gérer les problèmes.
      Par contre l’âge legal du mariage a été remonté à 18 ans depuis 2005.
      pour rappel, en thailande, la majorité sexuelle est à 18 ans comme le mariage et la justice ne rigole pas avec les détournements de mineurs (quand on vous choppe) il suffit d’une plainte des parents (quand les parents sont d’accord, pas de problème, les jeunes de moins de 18 ans peuvent donc avoir des enfants sans être encore mariés) ce n’est pas la sexualité qui est combattue mais la perversion (pédophilie et détournement de mineurs)


    • @Éric, oui, il y a aussi la morale, la préservation d’une innocence, la loi etc.

      En effet, il n’y a pas que la biologie. Mais nous sommes aussi des êtres biologiques.

      Et c’est bien aussi de ne pas jouer de trop la chasteté partout.

      J’ai 36 ans, j’ai du mal à être attiré par une fille qui n’a pas au moins 30 ans, parce que j’ai vraiment la sensation d’un barrage générationnel au niveau de la peau, de la voix , des goûts bref du style.

      Mais quand j’avais 20 ans, je pouvais être attiré par des filles de 15 ans, oui.

      Et toi ? Tu vas me dire qu’à 20 ans tu te limitais à l’âge de la majorité ?


    • @un français, vous êtes dans le bon courant sans aucun doute, dissocier la sexualité de la reproduction, c ’est la grande mode ! que dire d’une jeune fille de 13 ans, de race blanche qui tombe enceinte ? Cela vous a-t-il effleuré ? soit cette malheureuse commence sa jeune vie de femme par un avortement, soit son jeune organisme se met en danger sanitaire considérable par l’arrivée à terme d’une grossesse, dont elle ne pourra en outre, assumer les conséquences sur aucun plan. Vous parlez de la biologie qui n’a que faire de nos bons sentiments, mais le psychisme vous connaissez tout de même ? Ou vous confondez une chèvre et une fillette ... Reprenez-vous français ou nous aurons des doutes !


    • « @Éric, oui, il y a aussi la morale, la préservation d’une innocence, la loi etc.
      En effet, il n’y a pas que la biologie. Mais nous sommes aussi des êtres biologiques. »
      Merci de me confirmer ce que je dis en me paraphrasant, ce qui ne me paraît du coup ni nécessaire ni même utile. De même que de répéter que nous sommes « aussi des êtres biologiques » juste après avoir convenu que nous n’étions pas que ça, loin s’en faut. Bis repetita donc. Comme disait Camus, « Un homme, ça s’empêche ».
      « Et toi ? Tu vas me dire qu’à 20 ans tu te limitais à l’âge de la majorité ? »
      Euh non ! Qu’est-ce que ça veut dire exactement et qu’est-ce que ça vient faire là ?!


    • Que ce soit dans le goût sexuel de certains ou dans l’obsession protectrice (presque cupide) de l’enfance, notre société EST pédophile. Elle aime, elle raffolle, elle s’obsède, elle craint même, les enfants. Elle veut ressembler, elle totémise, idolatre, couronne l’enfance. Elle cultive non seulement le désir des enfants, sous toutes ses formes, mais la "grâce" de rester enfant au sens le plus niais (toute la signalisation urbaine est tournée vers l’enfance, depuis les messages intrinsèquement infantilisants, jusqu’au petit lapin qui se coince le doigt dans la rame de métro parisien). Elle EST intrinsèquement, rigoureusement, psychatriquement, hystériquement pédophile. Est-ce que cela est clair dans la tête de chacun ?
      Il n’y a pas de chasteté dans cette adoration effrénée de l’enfance comme d’une sorte de pureté naïve aux frontières de laquelle frôlera toujours, chez les plus « curieux », le vague désir de déflorer. Pas de chasteté ni de pudeur dans sa publicité permanente, omniprésente, son fantasme de fausse innocence, que ce soit de la part des jeunes papas trentenaires qui, dans leurs idées et méthodes d’éducation, ressemblent déjà à des mamies gâteaux, ou du vieux pervers nu sous son imper à la sortie des écoles (pour rester dans les clichés). Pas de chasteté dans la prostitution du corps enfantin au cinéma et ailleurs.
      Alors retenez simplement : la dernière société NON pédophile ne peut qu’être une société qui se fout de la mortalité ou de l’alphabétisation infantile comme de sa dernière chemise, qui traite l’insolence des marmots à coup de martinet, qui colle son fils au piano dès 4 ans, qui l’envoie en pension, qui lui colle raclée sur raclée quand il met le doigt sous la jupe de la dame, qui reste persuadée que l’enfant est tout sauf innocent, qui recherche avant tout le confort, l’autorité et la santé de l’adulte (en particulier du père, pilier de la famille) AVANT celle de l’enfant (qui d’ailleurs s’en fout, et se contentera d’un bout de bois pour s’amuser) ; Et a contrario, cette société NON pédophile ne comprendra pas que l’on fasse faire aux enfants la comédie (films, chanson), que l’on s’habille comme une petite fille, bref, que l’on cultive ce désir bizarre, ambigu et dangereux.

      Avant les LGBT, il fallut faire rentrer à nouveau les hommes dans le vagin douillet de l’enfance. Maintenant il ne reste plus qu’à regarder sortir de ce chapeau toutes sortes de lapins foldingues, défigurés, illusionnés, prêts à toutes les transformations


    • @Éric, ce que ça vient faire là, c’est que le prévenu qui a été acquitté récemment a 20 ans.

      Et qu’un mec de 20 ans avec une mineure, c’est pas choquant.

      Reste à s’entendre sur l’âge acceptable pour « ça » dans la minorité en question.

      Paraphrase pour nuancer ou pour contredire fait partie des figures de style, et celle-là avait pour but de montrer que c’est aberrant de vouloir reculer ou avancer le pion de la biologie qui nous est propre.

      C’est pas plus inutile que d’avoir rappelé en premier, comme tu l’as fait, « qu’il n’y a pas que ça ».


    • On ne parle pas pas du prévenu mais de la gamine. Inversion, donc.
      « C’est pas plus inutile que d’avoir rappelé en premier, comme tu l’as fait, « qu’il n’y a pas que ça ». »
      Si, ça l’est !
      Comme il est gratuit et insuffisant de dire « Et qu’un mec de 20 ans avec une mineure, c’est pas choquant. »
      On ne parle pas d’une haine de 17 ans en l’occurrence.
      Ensuite, c’est insuffisant car encore une fois, à soi seul, cela ne suffit pas pour pouvoir être admis. Il faut, je le répète, que la personne ait un minimum de maturité au sens large et puisse faire des choix suffisamment en conscience. Ce n’est pas le cas par exemple d’une gamine de 13 ans. Faut juste vous rentrer ça dans le crâne ou alors vous avez juste un « léger » problème de discernement.


  • La Schiappa, grosse maligne opportuniste improductive, applique soigneusement la feuille de route de sa Loge. De quoi être promue...(mais toujours aussi mal coiffée)

     

  • Ce qui me parait dingue dans cette histoire c’est que jusqu’ à présent, toute relation sexuelle avec un mineur pouvait être perçue comme "consentie"...
    Donc on en est arrivé en 2017 à devoir fixer un âge "légal"... Mais qu’est ce qu’elle fout cette justice de m... ?


  • Cela mérite en effet d’être débattu. Il est question ici de la sexualité de jeunes hommes et de jeunes femmes, que certains persistent à considérer comme des enfants, en dépit des évidences biologiques. Quand on est en âge de produire des ovules ou des spermatozoïdes, et donc de se reproduire, on est définitivement sortis de l’enfance. Et définitivement entré dans l’âge adulte. C’est un fait biologique, et la biologie n’a que faire des sentiments ou des superstitions des uns et des autres. Le concept d’ "adolescence" est une invention moderne dont nos arrières grands-parents riraient, et dont les sociétés dites "primitives" rient encore. Un enfant est un enfant, et un beau matin il devient un homme, ou elle devient une femme, dans tous les cas les draps s’en souviennent. C’est la nature humaine, il faut l’accepter et non pas la nier. Ces passages de l’enfance à l’âge adulte donnaient lieu à des rites symboliques de passage, inexistants aujourd’hui depuis l’invention de l’adolescence, ce temps biologiquement fictif où le jeune adulte a la permission de se comporter comme un enfant. Jusqu’à 35 piges bientôt. Les "adulescents" on appelle ça. Bref.
    Ce qui m’amuse dans ce débat c’est l’incohérence totale et l’hypocrisie de ceux qui sont capables de comprendre et de rappeler les indépassables réalités biologiques aux idéologues modernes qui sans rire soutiennent qu’un homme peut devenir une femme (et inversement) parce que c’est ce qu’il ou elle ressent, et dans le même temps nier d’autres réalités biologiques tout autant indépassables au nom de leurs sentiments ou de leur idéologie. Ceux-là ressemblent trait pour trait aux idéologues du camp d’en face, des aveugles et des sectaires.

     

    • Tout fait d’accord avec ce que vous dites.
      En précisant, l’adoslecence à été créé pour manipuler l’adulte dans le but du consumérisme économique.

      En rétablissement la réalité biologique ont permet de protéger les enfants.
      Est-t’il normal de voir un adolescent de 14ans, faire l’amour, avec un enfant de 12ans,bien sur que non.
      Cet ados est un pédophile qui ayant gouté à un enfant, sera un pervers narcissique.


    • @ un français
      On a pas dit le contraire... C’est pas qu’une fille fabrique des ovules qu’un adulte peut se la taper en toute tranquillité... Il y a la maturité de la victime qui entre aussi en ligne. Après les rapports entre ados, c’est autre chose. Mais là encore, coucher à 13 / 14 ans je trouve ça trop jeune. C’est un avis perso.


    • Il n’y a pas d adolescence mais il y a bien une période d’apprentissage quand même.
      Il ne suffit pas de déclarer l’enfant "homme" pour qu il acquiert le savoir, l’expérience ou la force nécessaire aux taches quotidiennes.

      Pareil pour la "femme", elle doit bien apprendre elle aussi ce qu’on attend d’elle dans la société.
      Et même quand on marrie les gens très tôt, en principe ils n’ont pas d’enfants tout de suite, ou ne vivent pas ensemble tout de suite.


    • Ce commentaire est parfaitement répugnant. Bravo à Marlène Schiappa, les pervers se lâchent grâce à elle !

      Le consentement n’est pas une affaire de biologie mais de maturité et de discernement. À cet âge-là, on est un bébé dans sa tête, et ceux qui font tout pour se taper légalement des jeunes de cet âge sont des pédophiles. J’espère que les gens se bougeront et se feront entendre pour protéger les jeunes.


    • @ un francais (de papier)

      Les evidences biologiques pour les arabes et africains (puberte de 7 a 12 ans), pas pour les europeens (Puberte de 12 ans a 16 ans). Pourquoi chez vous on discute en dessous de 16 ans ?.


    • La nature est là, qu’on ne peut, ne doit nier
      avant, pour ce genre d’affaires, il y avait le mariage qui rachetait tout, sans rien nier.
      Aujourd’hui l’homme "libre" est seul face à son acte, et de ce genre de "rencontres" il ne reste plus que le caractère sexuel, la faute, le coup de viande.
      D’un bout à l’autre où l’on voudrait prendre cette affaire, l’Occident fait face à sa propre misère.

      et pourtant on continuera de nous parler de l’Eglise comme responsable de la culpabilisation des peuples européens, et d’une prétendue libération de la faute par la loi laïque.


  • Il y a aussi un grand tabou : le développement des adolescents n’est pas le même pour les noirs et les blancs. Fait scientifique.
    Les premiers poussent plus vite. Une fille de treize ans blanche (non lavée du cerveau, biologiquement parlant) correspondrait grosso modo à une fille de onze ans noire.
    Tout se complique et même se trouve impossibilité quand on prétend adapter la biologie au territoire, plutôt que laisser faire l’inverse par la judicieuse nature.


  • Le droit des pédophiles d’abuser d’enfants par la persuasion.
    Et pour ce qui est des enfants avec retard mental ou de familles defficientes, ou en fragilité affective, les criminels pedophiles pourront faire leur marché grâce à l’institution judiciaire fronçaise inféodée aux loges maçonniques.


  • Dans cette action il ne faut pas voir seulement le lobby pédophile, c’est pinut’s. Par contre les musulmans peuvent se marier avec de très jeunes filles et donc il ne faut pas qu’ils tombent sous le coup de l’illégalité. Vu tous ceux qui rentrent en France actuellement, vu le regroupement familial cette loi devient indispensable. Elle est pour eux.

     

    • attention aux propos que vous tenez.
      Vous pouvez parlez des différentes cultures qui entre dans le pays, des différentes traditions ou origines, mais tout mettre sous l’étendard "musulman" est encore une grossière erreur.
      En Islam la femme doit être consentante, les mariages forcés ne sont pas musulmans, ils sont tribales, ils reflètent la tradition d’un pays mais pas d’une religion. De même en Islam, la femme a le droit de demander le divorce.

      Pour ce qui est de l’âge effectivement, très tôt une femme peut être mariée, je ne le contredirais pas. Mais quand on prend l’Islam dans son intégralité (ce que peu de musulmans font), la femme a beaucoup de droit et on ne mari pas sa fille comme on vendrai une voiture. C’est de l’ignorance à l’état pur ces comportements.

      Que Dieu guide et protège tout être humains de l’ignorance qui détruit les cœurs.


    • Je n’ai jamais dit que le mariage était forcé. C’est vous qui bizarrement l’inventez.

      Le fait est qu’il y a des mariages avec des filles très jeunes et que les rapports sexuels ayant lieu, ils tombent sous le coup de la loi actuelle, car une mineure n’est jamais consentante ici et heureusement . Mais ça, il faut faire attention d’en parler d’après vous. Pourquoi, c’est gênant ?


  • Allez les pédophiles ! la grande prêtresse Schiappa a donné son consentement .De 13 ans à 15 ans vous pouvez y aller, ça mange pas de pain, et faites vous plaisir. Dans peu de temps on va fêter la journée des culs tendus . Nous entrons dans une phase psychologiquement ouverte, où tout est permis, et l’avantage c’est qu’il n’y a pas d’âge, donc, il y en aura pour tout le monde, il n’y aura qu’à se servir . Un bel avenir nous tend le cul, j’en avais rêvé Schiappa va enfin l’exaucer .
    Jeanne au secours !


  • moi j’attends que la schiappa ait une fille et je lui ferai ma demande par ecrit !!!


  • #1838612
    le 13/11/2017 par un homme.e.s pas contante
    Âge minimal du consentement sexuel à "13 ou 15 ans" selon Schiappa

    Selon la presqu’encyclopédie WIKIPEDIA, ça existait déjà, mais dernièrement les juges ne l’ont pas appliqués. Du coup, la Schiappa va juste réussir à faire baisser une peu plus l’age légal, au cas ou les juges daignent appliquer la loi.

    « Le fait, par un majeur, d’exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d’un mineur de quinze ans est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. »

    — Article 227-25 du Code pénal3

     

  • Non, les lobbies pédophiles n’existent pas. Complotistes !


  • 13 ans, ce n’est pas l’âge de la Barthmitzva chez les juifs.
    Soit le passage de l’enfance à l’âge adulte.

    Je dis cela, je dis rien...

     

  • Les dirigeants veulent peut être nous ramener au Moyen-Âge, quand l’espérance de vie était à 30 ans (maladies, vaccins, guerres...) ! Plein de main d’oeuvre pas cher, qui n’aura pas le temps de réfléchir, et qui paiera chaque impôt.... Autant faire coucher et enfanter dès les règles ? C’est une vue conspirationniste, certes, mais qui a une certaine valeur.... De déjà vu dans les livres d’histoire.....

     

  • Mme schiappa n’est rien qu’un agent de l’unique pensée tolérée..... Elle disparaîtra bientôt sur C8.....


  • Malheureusement énormément, de personnes n’y verront pas le mal. Les français en majorité sont déjà acquis à tous ça. même des gens très conscients qui ont une pensée assez critique sur des sujets politiques. pensent qu’à ce niveau il faut une évolution des moeurs avec arguments organisés à l’appui ils sont déjà d’accord avec ça

     

    • Dans ce cas qui occupe les médias la « fillette de onze ans » est seduite par un « homme de vingt ans » ces deux personnes viennent de pays et de cultures où la maturité sexuelle est précoce, tout jeune de vingt peut être trompé ar une fillette avec des seins abondants et toutes autres caractéristiques féminines ( voir photo). Alors les juges ont jugé en leur âme et conscience, quid des sentiments qui ont présidé à cette relation. Nous ferions peux d’interroger la surinformation sexuelles qui ouvre la porte aux dérives que l’on voit à tous les âges, partout dans. Les écoles aussi. Cela dit si m’age Du mariage possible est 15 ans disons que le consentement c’est après quinze ans aussi. Pour le cas qui nous occupe on manque d’infos et les pauvres parents ignoraient la ossibilite de s’affranchir d’une grossesse, à moins que celle cin’est Été une aubaine !...


  • Cela me fait penser aux réseaux sociaux, à la pornographie. Les enfants n’ont pas besoin de ça ! Ils ont besoin d’une famille, de principes, d’éducation ( l’instruction est une autre matière... ) ! Français et fiers, occupez vous de vos enfants vous même ! Je le fais... Je n’ai pas besoin de ces élus ou nommés !


  • c’est étrange ces gouvernements successifs qui s’immiscent dans les culottes des enfants pour des fois leurs faire changer d’identitée sexuelle , puis une autre pour les faire se divertir avec des adultes.

    peut étre que ces mémes personnages politiques présentent leur enfants de 13 ans ou 11 à des adultes ?

    peut étre ces mémes personnages politiques souhaites se divertir avec des enfants de 11 à 14 ans ?

    je ne comprend pas le zéle qu’ils pratiquent envers ces passages en force de lois, et d’un autre coté le laxisme envers le pillage économique à tout les étages.

    cela en méme temps confirme les accusations multiples de la collusion des politiques avec les réseaux pédophiles.

    qu’ils ne s’étonnent pas si la vision "complotiste" se propage .

    là les medias n’établissent aucuns liens , tout ce rabattage leur parait naturel , normal et évident.

    à qui tout cela profite ? à la population ?

    poser quelques questions et osez émettre que ces lois sont suspectes et voilà que les medias viennent jouer le roles des crs ..


  • Tout le monde sait que de nombreuses filles pré ado entre 13 et 15 ans ont une libido exacerbée, elles sont précoces : je me souviens, en tant qu’animateur de colonie, des manœuvres pour éviter de les croiser dans les toilettes et douches communes, les détours pour regagner ma piaule tranquillement, les fausses accusations d’attouchements de la part d’animateur stagiaire adressées par lettre anonyme à la direction… Un jour nous avons même organisé une battue en forêt pour retrouver un animateur stagiaire qui n’avait pas su résister aux avances d’une pré ado toute faite sur le plan physique : il fallait se manier sinon ça aurait été le directeur de colonie le père.
    C’est dégueulasse ce genre de mesure.


  • A la fin de " Maudits soupirs pour une autre fois ", autre mouture de "Féérie" qui n’en est pas moins un chef d’oeuvre à part entière, on trouve une scène extraordinaire où Céline ne fait littéralement "agresser" sexuellement par une gamine de... 11 ans . Une dizaine de pages exceptionnelles .


  • Au train ou vont les choses .....Schiappa nous fera bientôt une petite dérogation pour que l’école maternelle puisse profiter aussi de cette fornication !!!...


  • C’est la fin des fins. Moi j’ai eu ma première relation avec ma femme quand on s’est marié j’avais 25 ans, enfin ça c’était avant maintenant n’importe quelle nana couche à avant 16 ans, et ça dérange personne, évidemment avoir une société de jeunes cons illettrés c’est beaucoup plus simple de se faire de l’argent sur eux. Pourquoi pas descendre la majorité à 16 ans et le droit de vote à 14 ans après tout ça va de pair ??


  • Après le mariage pour tous, j’ai l’impression que c’est une façon qu’a trouvé Macron pour apaiser les relations entre l’Etat et l’Eglise catholique.

    Ça sent le deal passé à l’occasion d’un fait divers pour d’un côté fermer les yeux sur la pédophilie si les bénéficiaires acceptent de fermer les yeux sur les comportements de porc qui touchent plutôt une autre communauté.

    Femmes et enfants longez les murs, quand les religions gagnent des faveurs la cécité à votre égard transforme la société en jungle moyenâgeuse.


  • Et pourquoi pas 8 ans tant qu’à faire ça peut être sympas, au point où on en est.


  • Du coup, Brigitte ne tomberait pas sous le coup de cette loi....Il était consentant Micron !!!!! mdr :)

     

  • C’est vraiment le moment de lire (ou de relire) "La marche rouge" de Marion Sigaut.


  • Un projet de loi ambigu.
    Enfin c’est quand meme cool pour les pedos qui pourraient faire la sortie des collèges des la 5éme a la recherche de l’ame soeur, pour les parents ça sera un peu moins cool mais on arrête pas le progrès.
    Avec un peu de perseverence il y aura bien un ou deux consentements.. et puis grâce a l’accès a la pornographie sur internet des le plus jeune age, le travail sera déjà a moitié fait.
    Sérieusement, au collège, il y a de très jolies jeune filles mais ont voit bien qu’elles ont encore un physique d’enfant, faut pas déconner, 15 ans oui, 13 non.


  • un juge a besoin d une loi pour savoir si a 11 ans l acte etait consentant ??????


  • cela va faire plaisir a nos elus notamment a frederic mitterand ( au dessus de 14 ans c’est dégueulasse). décadence totale


Commentaires suivants