Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Agnès Buzyn contre "l’industrie du vin" : la dictature de l’hygiénisme

« L’industrie du vin laisse croire aujourd’hui que le vin est différent des autres alcools. En termes de santé publique, c’est exactement la même chose de boire du vin, de la bière, de la vodka ou du whisky. »

Qu’est-il arrivé à Agnès Buzyn ? Comment s’est-elle transformée en intégriste de l’hygiénisme au point de vanter comme seul remède à l’alcoolisme la totale abstinence. Quel prédicateur a transformé celle qui, il n’y a pas si longtemps, plaidait pour une consommation intelligente médicalo-compatible, en doublure d’un Claude Got intégriste (pléonasme) ? Pourquoi cette femme brillante et dénuée de l’ego surdimensionné du célèbre professeur « maître à penser » (comme il se définissait lui-même) a rallié le clan de ceux qui veulent « le bonheur des autres » sans leur consentement ?

 

Cette attaque du ministre de la Santé proférée sur France 2, mais déjà amorcée bien avant a, certes, été plus que « modérée » par Édouard Philippe à l’Assemblée nationale. Certains ont même évoqué un recadrage sévère du ministre par le chef du gouvernement rappelant :

« L’importance de ce qu’est le vin, la culture de la vigne, l’attachement des Français à ce produit. Dont nous pouvons dire sans conteste qu’il occupe une place particulière dans l’imaginaire et la culture française. »

Rubicon

Mais au-delà de l’incident lui-même, cette montée observée depuis trois décennies d’un hygiénisme militant pose un certain nombre de questions. Oublions un moment le rôle économique du vin et son poids ainsi que celui du cognac dans nos exportations comme le démontrent les derniers chiffres publiés la semaine passée. Il s’agit davantage de penser la société dans laquelle nous avons envie d’évoluer et du rôle de chacun.

Il est du devoir des médecins d’alerter et d’informer sur les risques que nos écarts peuvent coûter à notre santé. Mais il y a un Rubicon à ne pas franchir, celui que Jules Romain a si bien mis en lumière avec le personnage de Knock qui peu à peu emprisonne la population d’un village dans un rétiaire indémaillable au nom de « l’âge médical peut commencer… » C’est le passage du conseil, de l’avis à l’obligation. C’est ce que Claude Got – encore lui –, passé de l’amphithéâtre aux couloirs des ministères, résumait par ces mots : « Faire évoluer la société dans le sens correspondant à mes idées. »

Dès les années 90, Philippe Muray, traçant au vitriol un portrait de l’intéressé – « Marionnette terrorisante du Bien-Être » –, alertait sur les dangers d’un hygiénisme conquérant, ogre des libertés. Par ces récentes déclarations, Agnès Buzyn quitte son habit de ministre pour revêtir celui d’une militante d’une religion collective pour ne pas dire collectiviste où la liberté de chacun doit disparaître au profit d’un « intérêt commun » qui, à l’horizon, ressemble à la vie dans une douce caserne où les seuls plaisirs tolérés devraient être mesurés par une sorte de mètre étalon médical.

« Vous parlez de plaisir à partager un bon vin avec un ami et l’on vous répond misère, alcoolisme et 49 000 morts »

[...]

Le danger de ce « médicocentrisme », c’est qu’il balaie tous les autres arguments. Vous parlez de plaisir à partager un bon vin avec un ami et l’on vous répond misère, alcoolisme et 49 000 morts. La statistique, même douteuse, car ce chiffre avancé par une épidémiologiste relève d’une estimation basée sur la consommation et non sur des bilans cliniques, vient en conclusion finale à toute discussion. L’émotion des plateaux de télévision et la statistique au service du bien-être collectif contre toute velléité de défendre la liberté individuelle.

« Une idéologie nous menace, que j’appelle le pan-médicalisme ; une civilisation tout entière centrée sur la médecine, qui ferait de la santé le souverain bien – et donc de la thérapie la seule sagesse ou religion qui vaille », écrit le philosophe André Comte-Sponville.

Lire l’article entier sur lepoint.fr

 

Pour échapper à l’industrialisation du secteur et à la désinformation officielle sur les produits, pour maîtriser sa nourriture et sa santé, visiter le site www.aubonsens.fr !

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

Agnès Buzyn et la santé publique, sur E&R :

Il y a alcool et alcool, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • le vin est innocent si l’ivrogne est coupable !!!

    qui sait déguster ne boit plus jamais du vin mais goute des secrets (S. Dali)


  • Intéressant ce concept de "sante publique" pour lequel l’état n’interdit pas ce qu’il considére nocifs (tabac, alcohol) mais le légalise et le taxe.

    Il faut donc comprendre qu’il s’agit en réalité de la sante des rentrées monétaires publiques.

     

    • #1905452
      le 22/02/2018 par Le Hall d’entrée est dangereux.
      Agnès Buzyn contre "l’industrie du vin" : la dictature de l’hygiénisme

      C’est vrai que c’est profondément incompréhensible voir ridicule ça ressemble beaucoup aux réflexions intellectuelles de Marlene Shiappa, c’est à dire du non-sens total. Parfois on se croirait dans un pays musulman avec toutes ces questions relatives à votre consommation d’alcool personnelle..


  • Buzyn a raison, comme Bernard Debré quand il dit un jour à la télé que le tabac devrait être interdit .


  • Ca me donne envie de déboucher une bonne bouteille de Bourgogne ce soir


  • Bonjour,
    Une boisson alcoolisée à 10° ou 40° c’est très différent.
    Boire du vin, bière, cidre en mangeant, c’est bien, intéressant au goût.
    En dehors des repas, quel que soit le dégrè d’alcool c’est toujours néfaste pour l’organisme.
    Les sportifs ne se désaltèrent pas avec ces boissons là.

     

  • Que dirait-on de Buzyn si elle prônait la consommation de vin "pour améliorer le pouvoir d’achat des viticulteurs" ?

     

    • Le vin est bon pour la santé lorsqu’il est consommé normalement. Il contient de nombreux tanins antioxydants. Buzyn l’ignore sûrement ou elle mène, comme on l’a vu avec ses vaccins empoisonnés pour les enfants, une politique de dégradation de la santé des Français.


  • Américanisation sans cesse et sans trève. D’Hiroshima aux sphinges du féminisme.

    Mais quand une sphinge du féminisme a la bombe atomique et des tenailles à castrer les hommes, un entonnoir à leur faire avaler de force de l’eau, on ne rit plus

    L’eau, cela sert à se laver les pieds.

     

  • Il vous faut impérativement agrandir l’affiche pour la rendre lisible car elle distingue bien les bons alcools sains et revigorants (vin cidre poiré, bière) d’avec les mauvais pouraves (betteraves, pommes de terre, grain). De production estrangère.

    C’était en fait une propagande pour les alcool de production bien française pour dézinguer les alcools allemands (pommes de terre : schnaps) et anglo-saxons (alcools de grains veut dire whisky et bourbon). Il n’est pas parlé du cognac et du calvados. Curieux ;

    Donc cette affiche est pas mal du tout.

     

    • petite mise au point au sujet de SCHNAPS
      "Le terme désigne normalement une eau-de-vie transparente, distillée à partir de céréales, de racines ou de fruits, en particulier de cerises (Kirschwasser), de pommes, de poires, de pêches, de prunes comme les mirabelles et les quetsches, d’abricots , de cormes, etc. Il arrive souvent que le produit de base utilisé soit le marc restant après que les fruits ont été pressés pour en extraire le jus. Le véritable schnaps ne reçoit aucune adjonction de sucre et n’est pas aromatisé."


    • #1905433

      La Royal Club, la Koenigsbier noire, la Amsterdam rouge, dorée ou verte, la Brauperle à 8 ou à 10.5, la 8.6, la Atlas, la Grafenwalder noire, la Falsbourg noire, la Extra Strong "requin" à 10, la Kingsbräu à 8, sont considérées comme des bières, mais je n’ai toutefois pas l’impression qu’elles revigorent les épaves que je croise dans les rues de Paris en train de les siroter, pour peu qu’ils en aient encore la force, noyés dans la pisse et le vomi.


    • Oui, c’est toute la différence entre boissons fermentées et boissons distillées. Un gouffre de plusieurs dizaines de degrés les séparent !


  • A passées 60 piges, j’ai naturellement revu à la baisse, ma consommation d’alcool et ma consommation de viande. j’ai même équilibré mes repas. C’est dire.

    Mais si j’ai fait tout ça, c’est en concertation avec mon médecin et PERSONNE d’autre. J’ai toujours aimé boire un verre, de manière festive et sans jamais avoir été accro. J’aime également la bonne chère et, hormis quelques régimes, ne m’en suis jamais privé. Malgré mes récentes restrictions spontanées, j’ai néanmoins DOUBLÉ ma consommation d’alcool, durant les fameux 40 jours, où des illuminés en suggéraient l’abstinence totale. J’ai également sciemment bouffé de la VIANDE, chaque jour, durant la période ou d’autres illuminés (on vit entourés de sectes) me poussaient à la boycotter. Je suis non fumeur par nature, mais j’arbore ostensiblement un énorme cigare au bec, chaque journée sans tabac. Et comme d’obscurs crétins ont inventé la journée pour la planèèèèèèète, au cours de laquelle, ils voudraient me voir couper l’éclairage, j’ illumine non sans plaisir, ma propriété des deux puissants projos de 1.500 Watts chacun, toute la soirée. J’emmerde tous ces connards qui interfèrent, QUI VIOLENT ma vie, telle que j’entends la vivre. Si on les laisse faire, ils vont se multiplier à l’infini. Si on fait l’inverse de ce qu’ils suggèrent (avant de nous l’imposer) ils disparaîtront par la force des choses. Ils sont dangereux. Ce sont des violeurs, des porcs, à leur manière ! Il suffit d’un peu de bonne volonté et d’une dose d’indifférence, par rapport au "qu’en dira-t-on ?" pour tenir ces connards, en échec ! Pensez-y !

    Sans oublier le plaisir toujours suave de la contradiction. Mais ceci, s’adresse exclusivement aux... fins connaisseurs... LOL

     

    • je suis de votre génération et vous comprends parfaitement.
      Je prends par exemple un malin plaisir à rouler bourré et sans ceinture, juste en souvenir des années de ma jeunesse où toutes ces conneries n’existaient pas (à commencer par les limitations de vitesse), jamais eu d’accident, simplement car quand je roule chargé je fais particulièrement attention. on pourra toujours descendre le taux l’alcoolémie à 0,1, un connard restera toujours un connard. et un chauffard un chauffard. Notre monde est vraiment devenu un putain de monde de merde et les jeunes générations n’ont même pas l’expérience de ce qui se passait avant, ils n’ont donc même pas la chance de pouvoir en être nostalgiques et surtout qu’on vivait très bien sans toutes ces merdes


    • Gerard R
      Êtes vous le "GerAAAAARD !!!.." dont parlait le sketch de notre Coluche National ?
      Parce qu’on s’y tromperait, sauf vot’respect !!!


    • Si vous faites l’inverse de ce qu’on vous demande juste parce qu’on vous le demande vous êtes tout autant un esclave.
      Si il est demandé pendent le carême de ne pas consommer de viande ou d’alcool c’est parce que, d’un point de vue matérielle, le jeûne est bon pour la santé. Libre à vous de le faire ou non. Mais faire un anti-carême ça vaut finalement moins que de ne pas le faire du tout...

      Vous avez plus de 60 ans, vous êtes donc un baby boomer et ça n’étonnera personne parce que vous êtes un cliché de cette génération ultra individualiste qui n’a eu que "moi je" à la bouche et qui, de vos propres mots, se sent "violée" quand on leur fait remarquer et fait tout l’inverse de ce qu’il est bon de faire "juste pour faire chier", pour faire "comme il l’entend". Aucune réconciliation n’est possible avec votre genre car elle implique de dépasser son individualité pour le bien du groupe, ce que vous ne semblez pas capable de faire.

      Néanmoins merci d’être un modèle de ce qu’il ne faut pas être pour qu’une réconciliation soit possible.


    • Rassurez-vous courageux "Anonyme" ! Question contrariétéS, on me les rend bien. J’ai aussi mes contradicteurs, mais moi, je ne les harcèle pas et ne me mêle pas de leur vie privée au point de vouloir qu’il en changent. Tout au plus, m’arrive-t-il de m’étonner, voire de critiquer certains de leurs travers. Mais c’est tout ! C’était sans doute une des qualités des ces "beaufs" de ces..." moi je"...


    • #1906151

      @GERARD R.
      Pendant très longtemps la sodomie et l’homosexualité étaient interdit là aussi t’as fait ton rebelle ?
      On conseille même d’éviter les bouteilles de champagnes dans le rectum , pour risque de non re-sorti, alors ?
      Ah tous ces connards qui t’interdisent de faire ta fureur de vivre (il est interdit d’interdire on voit le poids de ton age (né avant mai 68) c’est rageant
      Que Dieu (NSJC) t’éclaire de sa Verité


    • @GERARDR C’est le commentaire le plus intelligent sur la question que j’ai jamais lu.


  • Elle veut qu’on arrête de boire du pinard , mais pour s’envoyer du vaccin la , c’est open bar !

     

  • A croire que tout ce qui est Français ou qui représente la France est une menace pour nos marionnettes gouvernantes.
    Tant qu’on y est, je leur propose aussi de s’attaquer au pain de campagne, produit non indispensable, qui fait grossir, bourré de gluten, etc etc...

     

    • ... la quenelle, l’ananas en masse media bombing.


    • C’est exactement ça...
      A mettre en parallèle avec l’affaire de la fête de Jeane d’Arc, ou l’histoire du jeu Kingdom Come.

      Ils veulent modifier, réécrire le passé, en détruire une partie, pour nous effacer.
      Comme ce qu’a fait daesh dans les musées syriens en somme.

      Surtout que le vin contient des polyphénols qui sont bons pour la santé cardiovasculaire. Ce qui est en partie lié au "french paradoxe" : on mange plein de graisse, mais il y a beaucoup moins d’arrêts cardiaques ici que dans les pays alentours.
      Donc en plus dire que le vin n’est pas meilleur que les autres alcools est un mensonge.


  • #1905413

    "Comment s’est-elle transformée en intégriste de l’hygiénisme au point de vanter comme seul remède à l’alcoolisme la totale abstinence."

    Oui, il y a effectivement au moins un autre remède à l’alcoolisme que la totale abstinence :
    - la mort.


  • A propos de Claude Got ’alias le chanoine de Garches), lu ce passage édifiant dans un livre sur la répression routière :
    "Aujourd’hui toutes les grandes causes de « santé » publique ont leur caution médico-scientifique via un médecin-joker. Les soutanes blanches sont partout, prêchant abstinence, morale et censure, au nom du Bien. Celui de la Sécurité routière se nomme Claude Got.
    Notre bon docteur a fait ses classes à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches, au service des accidentés de la route. Son bureau placé en face de la morgue expliquerait dit-on, son air sinistre. Par la suite, cet austère anatomo-pathologiste approvisionne des constructeurs automobiles en cadavres frais - ils remplacent avantageusement les mannequins en plastique - pour leurs crash-tests, étudiant les bilans traumatiques avec eux. Il ne tarde pas à se définir « accidentologue », un métier aux contours flous lui permettant d’occuper une nouvelle niche sociétale. Notre professionnel des lésions se sent pousser des ailes sous sa blouse. Il en profitera pour sortir du strict cadre médico-technique et bientôt s’autoproclamer « expert » en sécurité routière. Et même en plein d’autres choses. Ce professeur Nimbus des accidents s’est progressivement transformé en Docteur « No », s’indignant sur tous les fronts : l’amiante, l’alcool, la drogue, le sida, le tabac, les armes à feu, la publicité, les 4x4, et maintenant la vitesse ! Les combats gotesques sont légion. Ne manque à son CV que la corrida. Alors qu’il était la risée de la classe médiatique des années 80 - c’est tout juste si on ne lui lançait pas des canettes -, cet hyperactif de la coercition totale est aujourd’hui invité partout, médias et pouvoirs publics se le disputent."

     

  • C’est super étrange ce discours et surtout que ça passe avec autant de facilité
    On veut interdire le gavage des oies (bien d’accord) mais on tolère les nuggets des poulets élevés en batterie des McDo (? ?) on veut interdire l’élevage des lapins et autres pour les fourrures (ça peut se concevoir, pourquoi pas) mais on tolère les tennis en plastic et pétrole (? ??) on veut interdire la charcuterie dans les écoles cantine ( allons-y pourquoi pas ) mais on tolère qu’il y ait des fast-food (Quick, MacDo, etc...) à coté des collèges, lycées, universités, primaires (? ???) on ne veut plus d’Eglise (Femen, Antifa) mais on veut plus de mosquées (? ????) on interdit les skinheads dans les stades (d’accord) mais on tolère et on protège la LDJ (? ?????) on interdit Dieudo, Soral (très bien) mais on tolère on diffuse des P.Bergé, des Angot, des Fourest, des Hazziza, des Habib, Joey Star,etc...liste non-exhaustive (? ?????) on veut interdire l’absentéisme, contrôler les fraudeur aux allocs et au chômage (super) mais on a une ministre (Schiappa) qui expliquait sur internet comment on fraude la sécu et les contrôles, on veut mettre un revenue universel (? ??????) on veut plus le vin (a bon ? ) mais on veut légaliser la drogue (? ??????) , on juge, on réprime et arrête des paysans qui expriment leur dure réalité, des petits patrons "Thierry Borne" (pourquoi pas) mais on relaxe des violeurs pédophiles et on relaxe des logeurs de terroristes Bendaoud (? ?????) on veut interdire la cigarette (d’akodak) mais on veut vacciner nos gosses avec 11 vaccins et de l’alu et des métaux lourd (? ????????????)
    Donc pourquoi dans un sens bien dans l’autre pas bien ?
    Et surtout pourquoi on se laisse faire comme des moutons !!!!
    Servitude volontaire disait de La Boétie..........


  • Mme Agnès Buzyn fait ce qu’elle veut, si elle n’aime pas le vin, qu’elle n’en dégoute pas les autres . Un bon Pomerol, c’est certainement mieux que ces discours à la con , dont j’en ai rien à foutre .Vaut mieux un bon verre de vin, que 11 piqures .Les seules séquelles que l’on peut avoir, c’est d’en boire un autre, et ça n’a jamais tué personne, mais pour les 11 piqures, je ne tenterais pas le diable..

     

  • Ce qui est cocasse avec Dame Byzyn, c’est que d’un côté elle impose de manière dictatorial 11 vaccins d’un coup pour les nourrissons, dont les adjuvants contiennent des produits nocifs, et vont inévitablement nuire aux enfants, et de l’autre, elle veut sauver les gens de l’alcoolisme en incriminant le vin.

    Si Dame Buzyn, ne sait pas faire la différence entre un vin à 12°, et un whisky à 45°, on peut se demander quelle scientifique elle est. Mais surtout se poser la question, de savoir si elle n’a pas trouvé son doctorat en médecine, dans une pochette surprise ?

     

    • Cette annonce n’ a pas d’autre but que de préparer à une prochaine hausse des taxes sur les alcools . Ce qui me différencie de madame BUSZYN , c’est que dans ma culture , le vin , bu avec modération , est indissociable de la vie ....Le Christ ( je ne sais pas si elle en a entendu parler)n’a t il pas déclaré " prenez et buvez, ceci est mon sang..." alors la mère BUSZYN ....Et puis , à Verdun , ce qui nous a fait tenir , face à l’envahisseur , c’est le pinard ! BUSZYN nous prépare à la défaite qui vient .


    • @VORONINE
      Aucun risque de défaite
      "Aussi moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre Elle." (St. Matthieu Chap. XVI, 18.)
      Ils peuvent tous nous tuer , jamais ils ne vaincrons Notre Seigneur Jésus Christ et ça ils le savent et ça les enrage


  • Comme si cette ministre aux ordres se souciait réellement de notre santé.......... elle en a rien à foutre ! Ce qu’ils veulent tous ces élus c’est leur profit.... bientôt tout sera interdit sauf la tv hanounesque et les bfmwc et compagnie qui seront garant du bien-être du peuple lobotomisé !!!!


  • Il faut comprendre cette attaque à buts multiples comme une offensive de destruction du secteur viticole français afin de faire à terme de la France un pays importateur des vins californiens tout en réduisant le nombre de viticulteurs propriétaires de terres arables qui seront à vendre aux multinationales lorsqu’ils seront ruinés. D’autre part, il s’agit aussi de détruire l’aspect chrétien et son rituel social. Buzyn fait partie de la Communauté de Lumière et est donc ultra-sioniste, ne perdez jamais cela de vue !


  • Pour marquer le coup je débouche une bouteille offerte par un kamarade bordelais !


  • Cette guerre contre le vin dure depuis au moins une trentaine d’années où régulièrement il y a des campagnes ciblant spécifiquement cette boisson alcoolisée française. Cela me rappelle le "combat" anticlérical des Mélenchon, Charlie Hebdo etc...c’est à dire des combats d’arrière-garde dépassés sur des problèmes, en supposant qu’ils en aient été, qui ne sont plus. Les curés et l’Eglise n’ont plus aucun pouvoir en France, quant au vin ou plus exactement la piquette, si elle fit des dégâts sanitaires et sociaux considérables durant la première moitié du XXe siècle, je doute qu’aujourd’hui l’alcool principalement consommé par les alcooliques soient le vin.
    Cette lubie anti-vin est une manifestation parmi d’autres de la profonde antipathie de certains fanatiques à l’égard de tout ce qui peut représenter la France. Une volonté pathologique et obsessionnelle d’attaquer et d’effacer tout ce qui peut rappeler de près ou de loin la France et ses racines !


  • Ce genre de déclaration , à l’ouverture d’un salon de l’agriculture qui s’annonce difficile pour choupinet ....il est certain que ça va faire de l’effet ! des amis producteurs négociants de la cote de Nuits s’en réjouissent par avance .


  • Cela va beaucoup plus loin qu’une simple histoire de "santé publique Franco-Française".

    Il faut bien replacer cette "histoire" dans le violent contexte géopolitique actuel pour comprendre que madame la ministre DE LA RÉPUBLIQUE veut et doit faire disparaître (rapidement ?) un autre marqueur de l’identité FRANÇAISE (le vin) afin que ces chers "réfugiés/immigrés à 0% d’alcool" se sentent encore plus "chez eux" sur notre sol.

    Mort à la république et VIVE LA FRANCE ... champagne* !!!

    (*) Appellation d’Origine Protégée ... cocorico


  • En terme de santé publique, Buzyn ne fait pas notre affaire : le vin 2ème ou 3ème marché de France !

    Elle ferait mieux de s’en prendre au tabac et regarder ce qu’on y met dedans.


  • L’alcool est la pire des saloperies qui existe.

     

  • C’est le moment de lancer le hashtag #balancetonpoivro.
    J’imagine que dans nos élit(r)es politicomédiat(r)iques, ça doit cartonner.


  • Entre l’homme subversif à la trippe enivré par le sang de la terre et la chose soumise au cerveau qui baigne dans le coca-cola le système fait son choix et trace son chemin de mort .


  • Tout le monde comprend que cela vient de "l’Europe" et que Buzyn ne fait que lui obéir obséquieusement. Or derrière l’Europe, il y a les lobbyistes américains des alcools de grains américains, whiskies, bourbons. Donc de la merde.

    Le pseudo-gouvernement français capitule avant même qu’on le lui demande. Il capitule plus vite que son ombre et ne sait plus ensuite où donner de la collaboration. Noyons cette administration de collabos dans du whisky.

    On a plus besoin de gouvernement et d’état français. Foutons les en l’air. Et la France sera sauvée.


  • Revoir l’étude d’E&R : "Alcool plaisir et alcool pathologie" du 9 juillet 2015 avec les citations de Céline.


  • J’ai quasiment fini mon verre de vin en lisant. Je préfère le vin rouge à une combinaison de 11 vaccins. Je préfère le vin blanc sec à un Doliprane de comfort . Je préfère le crémant à Agnès Bouziinzin


  • Je m’étonne de cette prise de position de Madame La Ministre De La Santé, j’imagine que derrière d’autres ont agi en sous mains.
    L’alcool est une drogue plus dure que les drogues cocaïne etc. Il est quasi impossible de s’en défaire de décrocher malgré cures de désintoxication etc car l’alcool est partout et le vin fait partie de la culture et gastronomie française donc les rechutes par rapport à un drogué héro/ cocaïne sont plus fréquentes et systématiques.
    J’ai souvenir de congrès médicaux qui lorsqu’ils se déroulaient à Bordeaux ou Reims, nous avions droit aux visites de caves etc vignobles et en cadeau dans notre chambre d’hôtel offert par les labos pharmaceutiques une bouteille de Bordeaux si si ;-) ce qui ne doit plus se faire depuis la loi Bertrand anti cadeau.


  • Mme Buzyn(ess) préfèrerait-elle un vin KHR à un bon Quincy de chez nous ???


  • Dans Bagatelle pour un massacre, Céline n’est pas tendre non sur l’industrie du vin. Et c’est clair qu’en écoutant les récits de mes grands mères qui étaient dans le milieu ouvrier, le vin était un véritable fléau et les hommes en crevaient jeunes.
    Je pense que l’image du vin qu’on voit comme une identité française est en grande partie issue de campagnes de pub du 19ème siècle.
    Cependant, j’adore quelques verres de bon vin pour accompagner un bon repas, mais c’est une autre histoire...

     

  • Demain le tour du pain ? Il y aurait quelque chose dans le blé cultivé en France qui...


  • Aux Etats-Unis il y a une vingtaine d’années, il y avait plein d’articles dans la presse vantant la consommation de vin pendant les repas afin de rester mince, en bonne santé et avec le moral. C’est ce qu’ils appelaient le "French paradox".
    Il y avait la variante du régime crétois, mais toujours avec du vin pendant les repas.

    La Ministre ferait mieux de s’intéresser à la fourniture de cannabis et autres produits aux abords des établissements scolaires.


  • Une industrie française qui se porte pas mal et exporte... Quelle horreur !


  • Qu’est-ce que Bouson est saoulante, pia pia pia faut taxer les sodas, pia pia pia faut taxer le vin, pia pia pia faut taxer le tabac. Par contre pour taxer la pédérastie y a jamais personne et pourtant elle constitue une plus grosse source de mortalité que l’alcool.


Commentaires suivants