Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Finkielkraut : "Le rire est d’abord le propre du barbare"

Dans un roman satirique, qui a fait scandale aux États-Unis, Tova Reich dénonce la marchandisation de l’Holocauste. Alain Finkielkraut a lu cette œuvre explosive.

 

On pense à votre livre Le Juif imaginaire (1981) à la lecture de Mon Holocauste.

Le Juif imaginaire, c’était moi et aussi tous les baby-boomers ashkénazes qui se prenaient pour des rescapés honoraires. Nés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, nous voulions, inassouvissable désir, avoir été des déportés, avoir été des résistants. Les non-Juifs n’étaient pas indemnes de cette obsession, comme en témoigne le célèbre slogan de 68 « CRS = SS ». Nous courions éperdument après l’aura du héros ou celle du martyr. Le Juif imaginaire, publié en 1981, était une tentative de désintoxication. J’ai essayé de séparer mémoire et captation de l’événement. Je ne me suis pas attaqué à l’Holocauste, mais à sa profanation par l’article possessif. [...]

 

Peut-on rire de tout ?

Non. Et toute hilarité n’est pas respectable. Le rire est d’abord le propre du barbare. Des films comme Les Damnés nous ont fait oublier que les nazis riaient à gorge déployée. Ils riaient de l’altérité des juifs en caftan, de leur barbe et de leurs papillotes, ils s’esclaffaient devant leur faiblesse. [...]

 

Tova Reich ne prend-elle pas le risque de faire le jeu des négationnistes ?

Les négationnistes remettent en circulation le rire barbare, comme on le voit dans la dernière vidéo de Dieudonné, Feu Foley. La décapitation du journaliste américain par les « Beatles » du califat est présentée comme un progrès de la civilisation. Et les parents de la victime sont invités à se détendre. Les faurissoniens boute-en-train chercheront-ils à récupérer Mon Holocauste ?

Lire la suite de l’article sur lejdd.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #977215
    le 24/09/2014 par Aiguiseur de guillotines
    Alain Finkielkraut : "Le rire est d’abord le propre du barbare"

    Psychiatrie...

     

  • comme dans le film "le nom de la rose " finky est restait au 12eme siecle sous l inquisition et sa question sur le rire dans laquelle il veut enfermer les goys ; par contre ATTALI peut rire meme en 2014b s il s agit de blagues sur les gentils

     

  • Nietzsche détestait les philosophes qui, dixit, "ont cherché à donner mauvaise réputation au rire".
    Sans doute que Finkielkraut aime à se faire détester…

    Quand il dit que "Le rire est d’abord le propre du barbare.", fait-il allusion au sens premier du mot barbare qui signifie, étranger ?
    Il serait intéressant de le savoir…
    Je vois une contradiction lorsqu’il ajoute plus loin :
    "C’est le paradoxe de notre situation : face à un politiquement correct de plus en plus agressif, l’industrie du divertissement devient une cour d’appel."
    Il semble regretter que notre époque ne nous permette plus de rire, ou de faire rire, sous peine de se prendre un procès.

     

  • Du même ordre : Les nazis respiraient !? Nous devrions tous arrêter de respirer !


  • M. Finkielkraut, des hommes en blouse blanche vous rappellent de ne pas oublier votre pilule du soir...


  • "Le rire est le propre de l’Homme" Monsieur F., "de l’HOMME"
    Ceci (entre autre) permet de le différencier de l’animal (quoi qu’on ait démontré récemment que certains autres mammifères rient aussi)
    Par cette tirade, vous vous placez donc au-dessus de l’Homme.

    Une chose est certaine :
    S’il a été prouvé que la masturbation pénienne ne rend pas sourd, celle de l’encéphale, elle, rend con. Vos logorrhées délirantes dénotent clairement l’abus de cette dernière...

    Méfiez-vous, votre piédestal tremble, et le sauvage lui, est malin... et patient

    Une sauvage, fière de l’être


  • Il y en a qui font rire,
    d’autres nous font pleurer,
    et certains pleurer de rire...


  • Avoir deux syllabes dans son nom qui sonnent comme "crotte" et avoir une capacité de pensée de ce niveau... quelque part la logique est respectée...


  • "Le rire est d’abord le propre du barbare".... peut être ?!......... mais la pleurniche a toujours été le propre du sionard !!!...


  • Encore et toujours l’entourloupe avec ces gens... Quelque soit l’endroit où ils nous font porter le regard...
    Démonstration involontaire et pittoresque de tribalisme de la part du "philosophe" qui veut abolir "les Jeux olympiques de la victimisation" —et ceux de la culpabilisation ?— et qui traite tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui d’antisémite. Ce champion olympique de victimisation toutes disciplines nous dit que pour se "déprendre de la surenchère victimaire", il faut... se plonger dans la littérature victimaire.

    Les personnages pathologiques de Mon Holocauste qui amusent Finkielkraut et sont décrits de manière à les rendre sympathiques n’ont aucun équivalent dans la réalité où l’on voit, à l’inverse de tourments auto-infligés, que c’est une véritable guerre tous azimuts, de destruction, permanente, qui est menée contre le goy, sa civilisation, son histoire, sa culture, son attention, sa vie, etc... C’est encore une fois une inversion, la règle de la caricature étant d’exagérer le trait, pas de l’atténuer.

    Concernant la collaboration, il est dommage que Mohammed Dajani n’ait pas été plutôt professeur de physique/chimie ; là ses élèves auraient peut-être appris quelque chose de leur voyage à Auschwitz...


  • Chaque fois que je fais l’effort de lire un texte de Finkielkraut, je ne comprends pas la moitié de ce qu’il raconte ni où il veut en venir.Je dois être un peu bas de plafond.

     

  • Il existe encore des gens qui croient en le mythe du barbare ? Ah... intéressant.


  • On peut rire de tout mais pas avec tout le monde, comme dirait l’autre...


  • Allez hop, quelqu’un pour dénicher une vidéo YouTube où Finkeul Croute rit aux éclat et fasse tourner.


  • Ce cher Finky devrait tester la cure à base de jus d’ananas recommandée par le docteur M’Foudi pour soigner cette hystérie qui le ronge depuis bien des lunes antisémites.


  • Merci Finky, tu m’as fait rire comme un barbare.


  • Le rire est le propre du goy, les autres c’est la pleurniche.


  • Je l’ai vu l’autre jour sur canal pute, il était invité et riait comme le dernier des tarés pendant la météo pas drôle. Après avoir vu son rire bête, je comprends parfaitement qu’il soit contre le rire.

    Voici la vidéo :
    http://www.canalplus.fr/c-divertiss...
    A 1:08, c’est sublime.

     

    • Le Juif qu’il prétend être devrait relire l’Ecclésiaste : vanitas vanitatum, omnia vanitas.

      Tout ici-bas semble futile.

      Et quelle misère pour un "philosophe" de se contraindre à rire à de pareilles nullités pour quelques miettes de notoriété.

      C’est moche...


  • il tord tellement ses textes que c’est a se tordre de rire....


  • Si on était vraiment des barbares, celui-là ça ferait longtemps qu’il se serait pris un coup de hache entre les deux yeux...


  • Bon ben, arrêtons de rire... Ils sont capables de nous pondre une loi Gayssot-Fabius bis...


  • Ce mec a un jour écrit un livre intitulé "Défaite de la pensée". Une autobiographie sans doute.


  • #977718
    le 24/09/2014 par Pierre Lagaillarde & son orchestre
    Alain Finkielkraut : "Le rire est d’abord le propre du barbare"

    «  Les non-Juifs n’étaient pas indemnes de cette obsession, comme en témoigne le célèbre slogan de 68 « CRS = SS  »

    Faut surtout dire qu’entre les Cohn-Bendit, les Geismar, les Krivine et toute la smala, il ne restait plus trop de place aux goyim ; secret de Polichinelle qu’a confirmé Yair Auron dans Les Juifs d’Extrême Gauche en Mai 68 .

    «  Nous sommes tous des Juifs et des Allemands  » qu’ils disaient...


  • Francis Cousin : "La barbarie est humaine, la civilisation est anti-humaine", pour expliquer que les temps "barbares" étaient les temps où les gens vivaient en communautés démocratiques (de fait, pas institutionnelles évidemment), tandis que maintenant nous nous auto-détruisons pour "l’avoir", l’argent et le pouvoir...


  • Finkel ne rigole pas avec sa bouche... il rigole avec son anus (ni vu ni connu).. la preuve, il a des fossettes aux fesses !


  • Pas de doutes. Avec sa gueule de croque mort endeuillé, ce triste sire, chantre de l’extrême droite identitaire et sioniste doit s’estimer très civilisé. Laissons ce "philosophe" (en réalité un sayan, alter ego de "droite" du sayan de "gauche" BHL), chialer devant son mur qui le sépare du reste de l’Humanité, et allons rire à gorge déployée aux spectacles de Dieudo. L’Empire judéen finira bien par s’écrouler sous la pression des barbares que nous sommes.


  • La fine fleur de la philosophie ashké(naze) ne fait pas état des massacres perpétrés par les gentils rebelles sous captagon en Syrie et ailleurs, qui les faisait commettre les pires atrocités en rigolant. Mais eux, je suppose que ce ne sont pas des barbares. Nan mesdames et messieurs, les barbares resteront à jamais les nazis qui font phantasmer les foules ; hors du nazisme, point de barbarie ; hors d’Israël, point de salut.


  • Sortez quelques mots bien complexes pendant les interviews, tellement complexes que personne n’en demandera le sens de peur d’avoir l’air con, faites écrire quelques bouquins par quelque nègre talentueux, prenez un air hystérique jusqu’à crier ou interrompre vos interlocuteurs, faites de grands effets de manches comme les avocats, surtout quand vous alignez les lieux communs et les phrases creuses, prenez également un air débraillé, cravate de travers et tête hirsute. Voilà, vous êtes "philosophe"...


  • le rire mérite notre haine...bouhou !.........bon, j’attends le prochain concept .


  • Ah la vache !!!
    Alors là je tutoie les anges.
    J’ai été pris dans cet article par ce syndrome que Bigard,
    (pas le général,l’autre,celui qui faisait rire a une époque)
    appel :" le vertige du bas" .Autrement dit "l’appel du vide".
    Je ne voulais pas le lire ce texte,mais mon regard a accroché une phrase,je me suis dit :"nooon"..
    Et de fil en aiguille,je me suis tapé tout le texte.
    J’ai failli saigné du nez,sincèrement !
    A un moment j’ai perdu toute notion de la réalité.
    Il mélange allègrement des thèmes et assertions sans queue ni têtes sorti du livre d’une amerloque juive ,que j’ai eu du mal a comprendre,notamment :
    "nous avons découvert que dans une vie antérieure il s’appelait Yankel Galitzianer, et qu’il avait été gazé et brûlé ici, à Auschwitz. Et maintenant il est revenu à la recherche de ses cendres pour tout enterrer et passer à autre chose."
    Alors là ,on va peut être me dire que je pousse un peu ,mais je pense qu’il nous prépare sans le savoir pour l’asso :"Les rescapés de la Chouina 2050" dont la maxime sera :
    "J’y étais dans une vie antérieur,j’ai reconnu ma lampe de chevet" et faites rouler les billets .
    Je pourrai continuer l’analyse sur presque chaque phrases,mais ce serait trop long.
    Alors tout ce gloubi-boulga de chouina intellectualisé sauce tartare pour quoi en fin de compte ?
    "Seuls les juifs on le droit de rire des juifs et de la sainte chouina" Voilà ,c’est tout ...
    Te tripote pas le trou du cul pendant des heures pour sortir des daubes pareils,finky.
    J’avais compris depuis longtemps et je ne suis pas le seul.
    Quant a ton affirmation "le rire est le propre du barbare",j’ai envie de te faire une réponse a la L.L.P.
    _ :"Mais espèce de dégénéré ,le rire est le propre de l’homme heureux.
    De l’humain qui sourit a la vie,qui goûte ,a cette légèreté fugace,que le rire donne a un instant d’existence.
    D’où sort tu cette théorie a la con que seuls les barbares aiment rire ?
    C’est de toi ça ?Ou tu a copié sur un livre ?
    Pendant que tu y est ,peux tu me dire,combien de dents faut il montrer ?
    Le volume sonore et l’ouverture de la bouche,avant que cela ne devienne trop "barbare" a tes chastes oreilles ?"
    Et je m’arrêterai là parce que je sent que je vais déraper.
    Ah oui,dernière chose.Arrêtes les menaces : "Les faurissoniens boute-en-train chercheront-ils à récupérer Mon Holocauste ? Peu importe. Il faut leur rendre la monnaie de leur pièce : faire comme s’ils n’existaient pas."
    Ah pi’tain ,t’es trop con, je suis terrifié !! j’ai plus un poils de sec !


  • En d’autres termes : “dire des conneries est d’abord le propre du crétin”


  • C’est sur nous qu’ils saupoudrent leur poison et c’est eux qui deviennent de plus en plus débiles, allez comprendre !


  • Hé Finkie ! N’oublie pas à qui tu dois ta surface médiatique. Tu la dois à cette formule mathématico-magique qui veut que 6-3=6. Je commencerai peut-être à te lire ou à t’écouter quand tu auras fait (ou commencé) le ménage sur cette vaste farce. Pour le moment tu n’es qu’un agent du sionisme galopant , mais au moins tu sers de contre-exemple à beaucoup d’entre nous, c’est déjà ça...

     

  • Nous sommes donc majoritairement barbares et rieurs.
    Les hommes donc non barbares se reconnaissent par leur sérieux. Il ne devrait donc pas y avoir un seul barbare à la télé ! dehors les comiques barbares : Cauet, Arthur, Hanouna,....


  • #986420

    J’en attrape le cancer du juif !!
    mille excuse..


  • Selon moi, le rire est le propre de l’homme...d’esprit.


Afficher les commentaires suivants