Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : derrière les manifestations de rejet de la candidature de Bouteflika, le saut dans l’inconnu est assuré…

La candidature à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, mort-vivant muet et paralysé dont les sorties, sanglé sur un fauteuil roulant, relèvent du pathétique, passe très mal en Algérie.

 

L’ampleur des manifestations de rejet de cette candidature et, avec elle, de tous les profiteurs du régime, FLN en tête, est telle, qu’à moins d’un retournement de situation, le temps de survie du clan Bouteflika semble compté. D’autant plus que les forces de sécurité paraissent gagnées par le doute et que l’armée n’est plus un bloc monolithique.

Quoiqu’il en soit, c’est d’une Algérie ruinée et divisée dont vont hériter ceux qui auront la très lourde tâche de tenter d’éviter le naufrage d’un pays fracturé entre arabisme et berbérisme avec, en arrière-plan, les islamistes en embuscade. Comment pourront-ils redresser un pays frappé au cœur par l’épuisement de ses réserves pétrolières quand 60 % des recettes budgétaires et 95 % des recettes en devises dépendent des hydrocarbures ? Selon l’Office national des statistiques en date du 12 janvier 2019, durant le 3° trimestre 2018, la branche des hydrocarbures dans son ensemble a baissé de 7,8 %, la production de pétrole brut et de gaz naturel a décliné de 3 % et le raffinage de pétrole brut de 12 %.

La baisse de la production des hydrocarbures et les variations des cours font que les recettes baissent et que l’État doit donc puiser dans ses réserves de change pour financer ses importations. Comme l’Algérie ne produit rien, ou alors en quantités insuffisantes, elle doit en effet tout acheter sur les marchés extérieurs, tant pour nourrir, qu’habiller, qu’équiper ou que soigner sa population.

Les réserves algériennes de change qui étaient de 170 milliards d’euros en 2014, avant l’effondrement des cours du pétrole, ne sont plus que de 62 milliards au début 2019 et, selon les projections, elles atteindront 34 milliards en 2021.

Dans ces conditions, comment l’État pourra-t-il acheter la paix sociale avec une croissance démographique gommant toute possibilité de développement ? Comment relever une Algérie au bord de l’explosion avec un taux de chômage des jeunes atteignant au moins 40 %, une immense misère sociale, une industrie inexistante, une agriculture ruinée, un système bancaire d’un autre temps et une administration apoplectique ?

Comment faire redémarrer une Algérie pillée par la nomenklatura satrapique enkystée autour du clan Bouteflika et qui, entre 2000 et 2015, avant donc l’effondrement des cours, a « dilapidé » les 600 milliards de dollars rapportés par la vente des hydrocarbures, dans des « flux sortants » de plusieurs centaines de milliards de dollars auxquels s’ajoutent plus de 100 milliards de dollars dépensés « à la discrétion des gouvernements » (El Watan 31 janvier 2016), délicat euphémisme servant à habiller l’opacité de leur destination… ?

Comme personne ne voudra revendiquer un tel héritage, nul ne voulant associer son nom aux décennies de mise des ressources publiques au service d’un clan familial, la rupture est donc annoncée. Au profit de qui ? L’avenir peut-être proche nous le dira.

Bernard Lugan

Une solution pour l’Algérie ? Voir sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Dans ces conditions, comment l’État pourra-t-il acheter la paix sociale avec une croissance démographique gommant toute possibilité de développement ?"

    Pas facile, la vie d’un pays. Les allemands explosent les compteurs économiques mais ne font plus d’enfants. Les algériens sont dans le gouffre mais font des gosses à la pelle. Ah bah, la solution est toute trouvée. Faisons immigrer les algériens en Allemagne, c’est pas Attalope qui me démentira, pas vrai Jacouille la fripouille ?

     

  • Merci de gaule d’avoir donné le Sahara à l’Algérie avec l’indépendance !

     

    • Il faut être cohérent, être pour leur intégration totale ou être pour le rejet total. C’est d’ailleurs le reproche que je fais aux Algériens et plus largement aux Maghrébins. Ils ont voulu l’indépendance qu’ils se démerdent totalement, si en revanche certains Français regrettent l’Algérie française qu’ils aillent eux aussi au bout de leur démarche. Le Sahara leur appartient, il est peuplé d’Arabo-berberes, comme l’est le nord, jusque profondément au Sahel.


    • De Gaulle n’avait pas le choix c’était ça oû les attentats à répétition. De Gaulle était un sage, il savait qu’au final les premiers perdants seront les Algériens et c’est véridique. L’Algérie en perdant la France a perdu l’acension d’une civilisation qu’elle n’aura jamais, pire elle gagnera le choléra ou bien la peste même si en un demi-siècle la civilisation Française a fortement décliné vers le bàs.


    • Le Sahara fut un cadeau au FLN, il n’a jamais appartenu historiquement à l’Algérie. Merci de gaule et sa décolonisation à la con. Et sa trahison des harkis qui n’ont pas bénéficié, eux, d’un décret Crémieux !


  • Globalement d’accord sauf pour "fracturé entre arabisme et berberisme". Les Algériens comme les autres maghrébins fusionnent très bien leur 2 origines.

     

    • Ce que vous dites est parfaitement inexact, comme toute prétendue vérité générale. Si l’Algérie est un Etat, ce n’est pas un Etat-Nation et la fracture identitaire entre les berbérophones et les arabophones en est l’une des causes principales. Cet état de fait se retrouve également chez le Maroc voisin. De même qu’en Belgique, il existe une fracture entre les Wallons et les Flamands, indépendamment des différences de richesse économique.

      Dire l’inverse c’est jouer de mauvaise foi. La quasi-totalité des pays dits "arabes" du pourtour méditerranéen connaissent une problématique ethnico-identitaire, qu’elle soit liée aux Berbères (Maroc, Algérie, Libye et dans une moindre mesure, la Tunisie et l’Egypte) ou aux Kurdes (Syrie, Irak) en passant par l’opposition Phéniciens / Arabes au Liban.


    • C’est rarement ce que j’entends de la part des berbères.


    • Il n’y a aucune fusion ,les mariages mixtes sont rares et très mal vue et pour illustrer l’opposition des berbères a l’arabisation il faut se souvenir que 800.000 enfants ont boycotté l’école durant une années scolaires entre 1994 et 1995 pour réclamer l’enseignement de leur langue .
      On ne parle pas de quelques militants surexcité mais d’une population entière ,fortement mobilisé contre tout se qui peut la menacer ,c’est en tout cas la situation en kabylie ,cette ligne de fracture ne manquera pas d’entrer en jeux a la moindre secousse .


  • L’OTAN va s’occuper de l’Algérie et des algériens c’est certain. Quand ? Personne ne sait mais c’est prévu. Ce bateau plein d’armes par exemple (http://afrique.le360.ma/autres-pays...) en est la preuve mais, comme pour la Syrie, on ne commencera à comprendre les choses que 5 u 6 ans après. Le problème est comment gérer ceux qui vont venir et c’est ça qui tracasse, non pas l’Elysée, mais les gars des services de renseignements. Sans compter que les algériens ne sont pas aussi intelligents et disciplinés que les syriens. Ça va être un sacré merdier à 2h de Paris !!!

     

  • Comment un pays avec un taux de population tellement jeune pourrait accepter d’être gouverner par un si vieux monsieur, sans parler du fait qu’il faut le faire parler, dormir, manger etc... Pardon, dormir il y arrive tout seul.

     

    • La réponse est la recherche de la stabilité. Les algériens ne voulait pas des scénarios Syrien Lybien irakien .... maintenant que le peuple a atteint un degré de maturité qui lui permet d’assurer une transition démocratique en dehors des influences étrangères.


  • Ah ouais c’est vraiment la merde en fait...


  • Il y a tellement longtemps que l’on n’avait pas vu passer le terme « apoplectique » dans un article ou une conversation que tu te dis que là, vraiment, ça va mal...
    Normalement, en famille, lorsque tu vois arriver l’un des tiens en fauteuil et dans pareil état, tu commences sereinement à parler succession et modus operandi des funérailles : et tu fais récupérer les cartes bleues et autres chéquiers qui pourraient tenter le personnel soignant ; parce que les calculs de probabilité te font dire que le prochain à payer sa tournée de bière...


  • Les révolutionnaires du FLN, les vrais, sont vraiment morts pour rien ! Quoi qu’on puisse penser d’eux, il faut leur reconnaître un courage et un dévouement pour une cause légitime.
    L’Algérie et plus globalement le Maghreb sont incapables de se prendre en main de manière indépendante. Leur langue est truffée de mots français, leur économie dépend entièrement de la France et de l’étranger, 1/3 de leurs ressortissants vivent en France ou dans d’autres pays francophones, un autre 1/3 a pour projet de partir pour la France ou un pays francophone, leurs dirigeants viennent se soigner en France, ont des biens en France, leurs enfants vivent en France.
    Un Algérien, un jour, en Algérie m’a fait comprendre que contrairement à moi, il était un "vrai" Algérien, fier de son pays et tout le toutim, il vit aujourd’hui en France...
    Un ancien ministre français avait dit un jour de la relation qu’avait la France avec le Maroc que c’était comme avec une maîtresse avec laquelle on était obligé de coucher, je pense qu’on peut l’étendre à l’ensemble du Maghreb.
    Même un simple test adn de la PJ, en Algérie, est effectué en France.
    Si la France fait fasse à une maîtresse maghrébine qui n’arrive pas à passer à autre chose, je pense qu’elle est légitime pour y revenir.

     

    • Oui Monsieur, ils sont morts pour rien. En effet l’Algérie sans les Français ne pouvait pas existé puisqu’elle fut crée par ceux ci.

      Ils ont rendus cette terre fertile, construit des villes, des industries et la légion veillait au grains.
      Les deux peuples qui vivaient sur ce sol africain ont combattu cote à cote sur les pentes du Mont Cassin, et ce pour une cause commune : la France.

      Si la jeune Algérie a voulu prendre son envole et quitter le nid de la vieille France,ce qui semblait évident tôt ou tard, pourquoi les "révolutionnaires" du FLN ont ils fait un nettoyage ethnique lors de l’indépendance, alors que les Pieds noir étaient eux aussi légitimement algériens ?!

      Qu’on le veuille ou non, RIP Algérie 1830-1962.
      Le pays actuel n’est qu’un fantôme.
      Les Français devraient revenir ? Pour d’abord y laisser leur sueur puis après le sang ?!
      Allons Monsieur, avec tout mon respect, le peuple Français lutte pour sa propre survie, que les Algériens tentent de crée quelque chose à leurs tour à présent, il serait temps !


    • On en reparlera d’ici 50 ans. Les civilisations sont mortelles et sont remplacées par d’autres peuples disait Ibn Khaldoun et l’histoire pullule d’exemples ! Quant aux autres commentaires décrivant le paradis dont lequel vivaient les "indigènes" grâce aux colons, je les renvois aux récits de guerre des militaires Français.


    • abcd

      Incorrect,l’ancêtre de t’etat algérien s’appelle la Numidie et a 2200 ans d’éxistence, la preuve :

      https://www.zupimages.net/up/18/23/...

      ce n’est donc pas une création coloniale


    • Thémis Toclès

      Le pays actuel s’appel Numidie ?
      Non, il ce nomme Algérie, et ce depuis 1830. Donc le nom et l’identité trouve bien son origine de l’époque coloniale.

      Ce que vous dite en revient à dire qu’avant la France il y avait la Gaule, l’Empire Romain, les Royaumes Barbares, et pourtant ce son bien les Francs qui on fait la France. Sans remettre en cause l’influence réel qu’on pu avoir ces vieilles civilisations sur notre pays, la France a bien été crée par des Roi Fancs, et non par Vercingétorix ou Jules César.

      Et bien l’Algérie c’est pareil, les Numides sont les premiers habitants donc Berbère, les Arabes les ont islamiser, et les Français leurs ont crée une Nation.


    • abcd

      Premièrement il n’y a pas d’arabes en algerie, 90 % sont génétiquement berbères.

      Je viens de vous prouvé que le pays et ses frontières éxiste depuis 2200 ans, les frontières furent délimitées par Massinissa lui même et elle sont restée inchangées depuis -202 jusqu’à aujourdhui comme on le vois

      Faux le terme algérie n’a pas été inventé par les français encore une fois puisque "algeria", "algieri", "gézair", "el djazair" éxistait déja en 1750 un siecle avant la colonisation française

      dans ce livre écrit en "1750"
      https://gallica.bnf.fr/ark :/12148/b...’alger

      comme tu le vois l’algérie existait bien avant la colonisation française,

      Par contre le sahara lui est bien une création coloniale .Mais on s’en fiche un peu sachant que 80 % des "numides" vivent concentrés dans le nord.

      4) Les gaulois sont bien les ancêtres des français les francs germaniques ne dépassaient les 150 000, la majeure partie d’entre eux sont en Franche compté ou en ile de Fance


    • Cher Thémis Tocles, je suis désolé de voir à quel point nous n’arrivons pas à nous comprendre.

      Peut être est ce là un bel exemple du "bourbier" Algérien...
      Je n’ai jamais remis en cause les traces d’une (des) civilisation(s) qui fut toujours présent sur le sol de l’actuelle Algérie.
      Néanmoins, ne me dite tout de meme pas qu’en aucun cas les Français n’ont pas réveiller un sentiment National sur ce peuple. Les frontières du pays sont bien l’ancien tracé colonial, ses bâtiments et ses routes le sont aussi, une bonne partie de son industrie également.
      Ce que j’aimerais vous faire comprendre (et vous avez parfaitement le droit d’être contre mon avis, à ce moment là dite le franchement), c’est que les Français on participer (en grande partie tout de meme, merde quand meme ;) ) à la mise en forme du pays ACTUEL, et que ceux qui y vivaient (un peu plus d’un millions) était légitimement Algériens.
      Pour moi c’est logique et l’épuration ethnique qu’il y a eu fut contre naturelle car des générations de Français ont façonner ce pays vous comprenez ?

      Après libre à vous de rechercher un état de Race pure, mais je crois que vous vous éloignez de la doctrine Egalité et Réconciliation.
      J’en ai strictement rien à pété de la composition raciale d’un état. Je ne suis pas Allemand.
      Et il n’y a pas que des gaulois en France, et ce depuis des centaines d’années.


    • abcd

      " "Ce que j’aimerais vous faire comprendre (et vous avez parfaitement le droit d’être contre mon avis, à ce moment là dite le franchement), c’est que les Français on participer (en grande partie tout de meme, merde quand meme ;) ) à la mise en forme du pays ACTUEL " .

      Là dessus je ne peut que vous rejoindre et c’est ce que je ne cesse de repeter, comment les nations chamito-sémitique ( Egypte, irak ; Carthage, liban ( phénicie ) qui étaient autrefois les phares de la civilisations ont -ils pu tombé si bas ? Eh bah je répondrais que chacun a le droit son heure de gloire !
      ( d’ailleurs regardez dans quel état se trouve la Grèce aujourdhui, elle qui était le berceau de la civilisation européene
      Quant à l’Etat dans lequel se trouve l’algerie aujourdhui, On peut effectivement se demander si les français ont bien fait de partir, il faut aussi parfois savoir mettre sa fiertè de côté et reconnaitre ses tords....
      Mais sur l’histoire non, je ne vous rejoins pas , et j’ai précisé pourquoi, avec arguments historiques à l’appui, libre à vous d’avoir aussi vôtre avis et moi le mien...Voilà, bonne journée.


  • J´aurais voulu commenter plus longuement cet article de B.L avec des chiffres à l´appui mais je n´ai pas le temps. je dirais tout simplement que ce gars est viscéralement anti-Algérien (on ne sait pas pourquoi, peut être que ça a avoir avec le passé colonial ?). Il ne faut pas s´attendre a du positif lorsque il parle de (ou écrit sur )l´Algérie. par contre lorsqu´il s´agit de decrire ou parler du narco-état voisin, il devient euphorique. B.L parlant de l´Algérie c un peu comme meir kahane parlant des palestiniens.

     

    • On la connaît votre rengaine, dès qu’on critique la junte militaro-mafieuse au pouvoir en Algérie depuis presque 60 ans, on est forcément un haineux, un suppôt du "mkhzen" (sic)
      Cessez de vous lamenter et regardez la réalité en face, ce qu’est devenue l’Algérie est un immense gâchis, la France a donné clés en mains aux fellouzes un pays développé à tous points de vue, et les caporaux de la junte militaro-mafieuse en ont fait une véritable poubelle, à tel point que la jeunesse algérienne ne rêve que d’une chose, c’est de se barrer en Europe....Cessez donc de balayer toute critique de cette junte calamiteuse en brandissant chaque fois l’épouvantail du Maroc que vous haïssez tant, et regardez un peu la réalité en face, à moins qu’elle ne vous aveugle. Bravo à Bernard Lugan pour son remarquable travail.


  • le saut dans l´inconnu c´est la poursuite du règne du clan des frères Bouteflika.


  • L’Algérie et la France ont un point commun : ce sont deux dictatures . En France la dictature sioniste commence en 1958 avec la suppression de la proportionnelle, en Algérie elle commence en 1962 avec l’Indépendance, 1963 : parti unique, 1965 : coup d’Etat de Boumedienne etc... La France doit éviter à tout prix que ce soit le chaos en Algérie, car en ce cas des centaines de milliers d’Algériens se précipiteraient en France, et au nom des droits de l’homme ce traître de Macron se sentirait obligé de les "accueillir" . Il n’est pas impossible non plus que le pouvoir algérien ait organisé cette provocation qu’est la 5ème candidature de la momie pour créer un désordre qui permettra à l’Algérie de se débarrasser de centaines de milliers de jeunes sans emploi qui débarqueront en France .

     

  • Aux nostalgiques de l’"Algérie française", je dis ceci : pourquoi avoir chassé les Allemands en 1945 ? Nous roulerions tous en Mercedes, BMW, Audi ou VW, et nous serions la 1ere puissance économique européenne !
    Je ne savais pas qu’E&R cachait des colonialistes ...

     

    • Parfaitement ! Et en plus le FLN a été formé par la résistance française contre les allemands ! Ils ont bien appris les leçons et se sont débarrassés des français avec les mêmes méthodes ! Quand on est con, on est con...


    • @Awrassi,

      Tout simplement parce qu’ on avait pas besoin d’ être colonisé par les Allemands, d’ autant plus qu’ ils n’ ont fait que piller la France pour soutenir leur effort de guerre.
      Les Gaulois ont au moins appris des romains.

      Militairement on a toujours dominé pendant la guerre d’ Algérie. C’ est De Gaulle conformément au droit des peuples a disposé d’ eux même, qui lui a accordé l’ indépendance au nom du peuple français ( referendum), et il y a mis les formes avec le plan constantine. belles infrastructures, ect... de quoi faire un beau départ.

      aujourd’hui même sans être un nostalgique de l’ Algérie française, on peut se demander ce qu’ il aurait pu en être quand on voit des algériens ou apparentés manifester dans l’ ancienne métropole,
      quand on pense à tous ces Algériens venu au titre du regroupement familial, quand on pense à Ribery, quand on pense à tout ce gâchis de la manne pétrolière, on aurait sans doute pu être les premiers à envoyé un arabe dans l’ espace.
      Le FLN, avec le recul on dirait juste de la fierté mal placé, devant toute la douleur et la misère de l’ Algérie d’ aujourd’hui. D’ ailleurs un des ses éminents et vénérables membres va se représenter pour la cinquième fois à la magistrature suprême. On est partagé entre l’ envie de rire et de pleurer.


  • Monsieur, Lugan
    J’ai jamais lu un article positif écrit de vos mains sur l’Algerie, j’ai l’impressIon que vous lui vouez une haine viscérale, on sait bien que ce régime est pourri, mais on a pas lu un seul mot de votre article sur le caractère civique et pacifique de ces manifestations sans violence et ni dérapages qui’il soit du côté des manifestants ou des forces de l’ordre, les opposants politiques toutes tendances confondues manifestent librement sans etres inquietés par la police (aucun détenu politique dans les prisons algériennes) Dis moi je désire vous poser une question, vous qui a l’habitude de défendre bec et ongles le régime marocain et son mkhazen, que pensez vous du mouvement « Harik » rifain réprimé dans le sang par la police du mkhazen dont le leader du mouvement Zefzafi est condamné à 20 années de prison, on aimerait bien lire un article sur ce sujet signé de votre main
    Cordialement
    De la part d’un algérien de la région de Kabylie

     

    • S’il détestait autant ce pays il aurait simplement dit à quel point la bouffe y est dégeu, les gens cons et mal polis ... M. Lugan nous parle de gestion politique, le constat est amère certes ( surtout pour vous ) mais faites l’effort de l’objectivité par respect du travail servi sur plateau internet !


    • le Makhzen tout comme les chorfas au Maroc
      sont les premiers à bénéficier de la production
      du haschich et de son commerce à l’export
      qui pour rappel le Maroc et le Rif en particulier
      est la plaque tournante du narcotrafic mondial
      en cannabis et de ses dérivés qui génère des
      milliards d’euros en chiffre d’affaire d’import-export
      et sans compter sur le commerce illicite
      et criminel du tourisme sexuel et de ses
      réseaux pédo-satanistes attirant des milliers
      de pédophiles venant du monde entier .


  • C’est honteux, indigne, de se servir d’un homme dans cet état, laissez-le tranquille ! Où sont les "droits de l’homme" ?


  • Ils ont voulu leur indépendance, qu’ils assument et qu’ils se démerdent !...

    Quant à ceux qui se décrivent comme des "algériens" et nous parlent des "français" comme s’ils n’en faisaient pas partie, qu’ils soient logiques avec eux-même et qu’ils retournent au bled une bonne fois pour toute...

    Les types qui ont le cul entre deux chaises, qui aiment agiter des drapeaux algériens de ce côté-ci de la Méditerranée et qui ne sont en France que pour toucher le RSA et les allocs n’ont rien à foutre chez nous.

    La mère patrie leur tend les bras. Au revoir et bon vent !

     

    • Vous êtes venus nous chercher, alors assumez ! Ce n’est pas contre nous, les Maghrébins, les enfants d’analphabètes que tu dois déverser ta haine de pseudo-patriote. Il est vrai que c’est plus facile de s’attaquer au bougnoule qui partage ton atelier chez Michelin qu’aux maîtres qui violent ta dignité : Attali, BHL, Rotschild, Finkelkraut, etc. Libère-toi d’eux et après on s’en ira en Afrique. On sera sûr, alors, que l’Occident ne cherchera plus la guerre.


    • @awrassi, mais c’est aux algériens et franco algériens de se débarrasser des multinationales et des élites corrompus qui spolient leur pays !!! Le français lambda n’a pas été consulté sur l’envahissement présent et ne le sera pas car on connaît d’avance le résultat. "Vous nous avez fait venir"....Non, pas du tout.
      Les algériens réagissent très mal à la présence massive de chinois chez eux, parlez vous aussi de "haine" quant à eux ??


    • @awarassi

      regardez ce que la France a laissé en quittant ce pays et regardez ce qu’il est devenu, plutôt que de déverser votre bile. Mais peut-être regretez-vous l’époque ou vous etiez les sujets d’un sultan ottoman.


    • par awrassi

      quelle belle image d’Epinal !
      l’Algérien que la France est aller chercher pour se taper le sale boulot que les Français ne veulent pas faire ... et surtout quelle belle fumisterie !
      sachez que les sales boulots n’ont pas attendu ces pauvres maghrébins surexploités et que ces sales boulots ont toujours et depuis tout temps ont été effectués par les travailleurs Français de France .
      et quant on voit tous ces mêmes maghrébins aux 3/4 fainéants qui parasitent la France ...
      quand ils ne sont pas dealers ou narcotrafiquants ... une chose nous vient à l’esprit :
      REMIGRATION et démerdez-vous avec votre momie-président à roulettes .


  • #2153381

    A l’écouter les algériens n’ont plus d’espoir.
    Le 1er novembre 54, la situation était plus délicate... l’indépendance en 62.
    Le peuple algérien et un grand peuple à l’égal du peuple français pour qui rien n’est impossible avec la grâce de l’unique.


  • Du point de vue Français, la question algérienne n’est intéressante que du point de vue français.

    Que l’Algérie sombre dans le chaos à l’occasion de son élection, en soi, la France y verrait autant d’avantages que la CIA car le chaos chez le voisin est toujours propice à son pillage.

    Mais, l’Algérie est un voisin particulier, et la France n’a pas les moyens de la politique de la CIA.

    En un mot, un printemps arabe en Algérie deviendrait par ricochet un printemps musulman en France, les émeutes départementales de 2005 en version guerre musulmane métropolitaine.

    Or, la république, qui elle même ne tient plus qu’à un fil, a, en politique, la santé cardiologique de Bouteflika,et n’a donc pas plus que lui les moyens de sa guérison.

    Elle a déjà de plus en plus de mal à faire face à l’insurrection du pays reel (les GJ), l’ouverture d’un deuxième front, celui du pays allogène, encore plus par ricochet du "printemps algérien", lui serait fatal.

    En effet, les 16 semaines proto-insurrectionnelles des GJ ont démontré l’incapacité de la république finissante à se défendre :

    - elle n’a pas réussi à vaincre la résistance Gandhi des GJ mais l’a au contraire raffermie par sa répression.
    - 16 semaines de protestations pacifiques ont suffi à casser l’unité et le moral de ses forces de l’ordre bientôt spécialisées dans le congé maladie.
    - son armée est inutilisable : républicaine (et FM) au sommet, elle est GJ chez ses officiers et allogène dans sa troupe.

    OR :

    Le printemps algérien est certain car il est la suite nécessaire des printemps arabes et de la guerre de Libye, Washington et Tel Aviv ne travaillent qu’à cela.

    Au plus tard, le printemps algérien surviendra au plus faible sera la république car passée la 16 semaine, tout le monde a bien compris que le mvt des GJ n’est pas un mvt mais une révolution, qui en aura donc la durée, entre 10 et 30 ans.

    Et au plus tôt le printemps algérien explosera après ou à l’occasion de ses élections au plus certainement il sera violent, et donc violent en Algérie, violent en France devant une république impuissante parce que finissante.

    Après c’est à nous de choisir :

    - la république va mourir
    - dans le sang

    Si on ne veut pas du sang, acceptons notre bourreau.
    Si on ne veut plus de notre bourreau, acceptons le sang.

    Cette question est notre seul point commun avec l’Algérie
    Mais l’Algérie, Elle, a déjà répondu : le sang.

    Donc, notre réponse à venir est connue : c’est le pays allogène qui la donnera pour nous.

     

    • Je suis un "allogène" comme vous dites, j’ai aucun lien avec l’Algerie. Donc je vous dit juste si il y a une révolution en Algerie mais comment je m’en bat les biiippp arrêtez de croire qu’on est tous (les maghrébins ) une organisation qui complote ect... j’irai au boulot je suivrai ça avec attention prierai Dieu que les civils quelle qu’ils soient ne souffrent pas, mais à part ça je ne vais pas faire la guerre à la France ou je ne sait quoi arrêtez votre délire. PS : courage aux nationalistes Algériens qu’ils arrivent à libérer l’Algerie et courages au Français qu’ONT puissent libérer le NOTRE !!!


    • François, l’armée va tirer à balles réelles et tout rentrera dans l’ordre ! Le peuple algérien n’existe pas ; le berbère, dont je fais partie, ne voit pas plus loin que son village natal. Et dans son village, il peut survivre. C’est ce qu’il sait faire de mieux. L’Algérie ne connaîtra pas de guerre civile, car les années de terrorisme ont marqué les esprits pour toujours. Il y aura des élections, sans Bouteflika, mais l’avenir de l’Algérie sera toujours aussi incertain, car il n’y existe ni parti d’opposition ni politique économique. Les changements sont apportés par le prolétariat ... quasi inexistant en Algérie.


  • Vous ne cessez d’annoncer la ruine et la mort de ce pays. Et cela dure depuis 1962. En attendant, c’est sur la France sur s’abât la ruine. C’est elle qu’on assassine.
    Tout ce que l’on dit et tout ce que l’on fait nous revient, en bien comme en mal. C’est une loi cosmique qui ne s’apprend ni à l’Université ni dans une quelconque officine.
    Toute ma compassion.

     

    • @Hanane
      Depuis 1962, l Algérie vit une succession de crises du à ses gouvernants qui n’ont d’objectifs :

      - que de se distribuer la rente du pétrole et de placer leurs familles au chaud chez l’ancien colon
      Plus de 1200 anciens diplomates Algérien vivent en France dont une bonne partie sont des ancien ministre haut gradé de l armée. Les mêmes qui ont passé leur temps à cracher sur la France pour chauffer à blanc le peuple Algérien contre la France !

      - À nuire au Maroc en lui faisant une guerre d’usure via le polisario avec zéro résultat car la Maroc a résisté sans pétrole et aujourd’hui l Algérie n’a plus les moyens de continuer

      - À nuire à son propre peuple en témoigne les nombreux meurtres de masse jusqu’à la guerre civile qui a fait plus de 250 000 victimes !

      - À nuire à la région en bloquant les projets d intégration car l Algérie à 5 frontières fermées avec ses voisins

      L’Algérie n à aucune vision à part vendre du pétrole pour acheter du ketchup et de la mayonnaise et faire croire à sa population qu’enfin ils font parti des pays les plus développés du monde !
      Tout ça en exacerbant un pseudo sentiment nationaliste qui se révèle être un racisme contre toute ma planète avec une détestation profonde pour la France, le Maroc et les Africains !


    • Si votre grand voisin était si nuisible, pourquoi ne pas avoir, vous, fermé vos frontières ? ... .
      Mdr.


    • A propos de ruine, cf liste des entreprises françaises passées aux mains d’étrangers publiée par Pierre Isard (âmes sensibles s’abstenir).
      Ruissellement avez-vous dit ?. Sur qui ?.


    • Erreur : il s’agit de Laurent et non de Pierre Isart. : sa conférence a pour titre : la France vendue à la découpe.


  • J’ai l’impression que les réseaux maçonniques de la "France à fric" sont un chouïa en panique ! Un avenir sombre ? Vraiment ? Pire que maintenant ? C’est vrai qu’il est inquiétant pour la mafia maçonnique française de voir ses alliés algériens mis de côté et remplacés par des gens plus soucieux de l’intérêt national collectif plutôt que des finances du clan et de ses comptes en banque en Suisse...

     

  • Excellent Lugan, comme toujours.
    Cette révolution d’indépendance algérienne est la risée du monde. Une politique se juge à ses résultats disait Maurras.


  • L’histoire de l’Algérie est celle d’un ratage complet (à partir du décret Crémieux) comme l’histoire de France est celle d’un ratage complet (à partir de la Commune de Paris)
    Dans les deux cas, tout était possible et dans les deux cas, tout a foiré.
    L’histoire ne repasse pas les plats, comme disait si bien Marx, j’espère me tromper mais quelque chose me dit que les années qui viennent, si on considère le mouvement des gilets jaunes comme une Commune de Paris 2 (certes en un peu plus soft, et encore..) scelleront définitivement la défaite du travail vs la finance.


  • France Algérie, acte III ?

    Le diagnostic alarmiste de Bernard Lugan me parait pertinent sur de nombreux points. D’accord avec la fracture entre arabisme et berbérisme. L’islamisme avec sa composante salafiste est un facteur exogène récent ; même si le mal est bien installé, avec les parasites en cause effectivement en embuscade pour réactiver la fièvre.
    Le tropisme européen est également une donnée non négligeable.

    La colonisation française a cimenté les multiples tribus en une jeune nation multiculturelle. Si la guerre d’indépendance a conduit à un resserrement communautaire, elle a affermi un patriotisme, activement entretenu par un pouvoir post colonial dans sa tentative de légitimation. Ce patriotisme bien ancré dans la jeune génération et dans la diaspora sera-t-il suffisamment fédérateur pour surpasser les clivages identitaires, régionalistes, religieux ?
    En dépit des brutalités et les injustices de la colonisation, les populations ont majoritairement aspiré à faire corps avec l’Empire français. Avec l’espoir d’être à terme intégrés, la coopération avec la nouvelle puissance occupante fut rapide.

    Nonobstant les rivalités et confrontations entre tribus, l’islam constituait un liant culturel multiséculaire. La France, alors en pleine bataille sur la laïcité, peina à concilier cette question religieuse avec le principe d’assimilation.
    Les français ont alors négligé la position sociale singulière dévolue aux juifs autochtones, maintenus dans un quasi esclavage. Aussi, les traitements privilégiés dont ils bénéficièrent, particulièrement avec la naturalisation / décret Crémieux, fut source considérable de vexation pour les musulmans. L’arrivée en nombres de juifs français déjà émancipés, suivi d’une d’une immigration de juifs étrangers, inversa les rapports de domination, du fait d’une supériorité numérique dans les centres de décision. Leur emprise croissante dans les cercles de pouvoir, tant en Algérie qu’en Métropole, leur donnèrent les moyens d’une revanche impitoyable, avec une incidence certaine dans l’empêchement pour les musulmans d’accéder à la pleine citoyenneté. L’entretien d’une rancoeur, ferment d’une aspiration indépendantiste, que les autorités françaises n’ont pas déminée.

    Complément post suivant


  • D’après ce qu’on entend, c’est ou le statu quo, ou les islamistes au pouvoir.
    En quoi ce serait une mauvaise chose d’avoir l’islam au pouvoir si les algériens le décident ?? L’islam au pouvoir dans un pays musulman, ça semble logique, non ???


  • Bernard Lugan montre du doigt les profiteurs algériens de la manne pétrolière. N’a-t-il jamais entendu parler des profiteurs occidentaux, français compris, de cette manne ?. C’est ce qui se disait dans les milieux d’affaires il y a déjà bien longtemps. ils seraient payés en nature dans des quantités qui n’apparaissent sur aucun document.


  • l’Algérie a vu pire et ne tombera jamais


Commentaires suivants