Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aliot, non mais Aliot, quoi !

T’es au FN et tu vas en Israël ?

Louis Aliot, le plaignant dans l’affaire des propos outranciers d’Alain Soral, est allé se consoler devant le Mur des Lamentations. Du coup il a gagné.

 

Quand on voit la liste des procès intentés à Alain Soral, on a le vertige. Et on en tire une conclusion très simple : on peut le diffamer, mais lui ne peut pas diffamer. Ce qui donne une justice non pas à deux vitesses – ce serait déjà bien – mais à une justice à une vitesse, celle (par ordre d’apparition) de la mairie de Toulouse, de Louis Aliot, de Frédéric Haziza, de l’UEJF, de Caroline Fourest, de Bertrand Delanoë, de la LICRA, de Sébastien Thoen et Sandrine Sebbane, de Manuel Valls, d’Aymeric Chauprade, de Pierre Bergé et d’Arno Klarsfeld, objectivement unis dans une espèce de front néo-républicain. L’autre justice, à l’arrêt celle-ci, vaut pour Soral, lorsqu’il est agressé, menacé, injurié, ou diffamé.

La nouveauté, dans ces affaires qui interrogent la morale publique, et la conscience de chacun, si on veut être honnête, c’est l’irruption parmi les plaignants et les geignards d’un haut gradé du Front national, Louis Aliot. Le vice-président a essuyé en décembre 2011, dans l’Entretien de Noël, une bordée de jurons gaulois relativement sportifs. Chose courante dans un monde politique qui n’est pas exactement le couvent des Oiseaux : François Fillon traite carrément l’actuel président de la République de « salopard » et de « pervers » (Le Figaro du 29/01/15). Va-t-il encourir les mêmes foudres que le fondateur d’Égalité & Réconciliation ?

Les micro-affaires qui font les joies des journalistes avides de « off » finissent rarement devant le juge. Le 29 juin 2007, Patrick Devedjian avait qualifié Anne-Marie Comparini de « salope », sans trop qu’on sache si c’était une injure à l’élue, ou un compliment à la femme. Le Premier ministre Fillon décrétera « l’incident clos », faisant ainsi preuve, en bon chrétien, d’esprit de pardon. Le président Sarkozy déclenchera l’hilarité générale – pour qui connaît sa tendance à rabaisser son entourage – en déclarant « ce n’est pas une façon de parler aux femmes, ni à qui que ce soit d’autre ». Devedjian – longtemps trésorier du RPR – s’excusera, et tout rentrera dans l’ordre.

Au XIXe siècle, les plumes s’invectivaient d’un journal l’autre avec une férocité  oubliée. Aujourd’hui, la pratique du duel étant interdite, les différends se règlent dans les prétoires, courage physique et pardon de grand seigneur n’ont plus cours. La critique politique est devenue condamnable, la liberté d’expression un risque. Dans ce concert de pleureuses, la parole publique se rétracte, craintive, calculeuse. Le niveau d’hypocrisie généré par cette démocratie faussement apaisée est tel que la première vérité qui s’envole se fait descendre à la chevrotine par les chasseurs attitrés du Système. Et si jamais on y ajoute une petite pointe d’antisionisme, alors là, c’est le bouquet final.

Devant un tel carpet bombing, il n’y a plus de doute : il faut éliminer le soldat Soral, dont la parole libre choque. En réalité, ce ne sont pas ses invectives qui scandalisent – puisqu’il en reçoit cent fois plus qu’il n’en donne –, mais bien le fond de son discours, trop subversif pour le pouvoir en place. La moindre glissade sémantique déchaîne la machine de répression médiatico-politico-judiciaire, où le journaliste se mêle au juge, et le juge au politique. Tenir, dans ces conditions, tient du miracle. Mais la Vérité est une transcendance qui donne à ses combattants une force indestructible, que les puissances du Système ne peuvent comprendre.

 

Le spirituel, c’est bien, mais il y a le réel…

 

La relaxe en octobre 2004 du « petit con » de Brigitte Bardot asséné au pauvre Marc-Olivier Fogiel n’aura pas suffi : Alain Soral, ainsi que le directeur de publication du site E&R, ont été condamnés en appel le 3 juin 2015. Les deux vilains devront chacun verser la somme de 7177,33 euros au plaintif, soit 14 354,66 euros au total. Ce qui fait cher l’insulte dévitalisée, « con » étant devenu quasiment affectueux : eh, cong !, comme s’apostrophent les pieds-noirs du Sud, à ne pas confondre avec Vietcong. Certes, il y avait le reste, les quolibets à la capitaine Haddock… à travers lesquels Soral dénonçait une tendance dangereuse du FN, incarnée par le même Aliot. Une sorte de personnalisation poussée de la critique politique, n’est-ce pas… Mais le FN a choisi : ce sera Aliot plutôt que Soral, ce qui a l’air de provoquer moins de blocages médiatiques et juridiques… mais un peu plus de cas de conscience, chez les militants. On mettra ça sur le compte de la realpolitik.

Tout le monde aura compris que le FN de 2015, même s’il est encore interdit de Knesset, s’éloigne du FN des années Jean-Marie, et de celui des années Soral, quand il conseillait son Président, qui avait alors pris un virage très social et… toute la gauche à contre-pied. En attaquant Soral, et en gagnant (enfin) un procès (grâce à l’arbitre), Aliot parachève la mue du FN, ou plutôt son recentrage sur l’échiquier politique. Et sans tomber dans la sionisation – osons le barbarisme – pure et dure, il devient progressivement siono-compatible. Et les moulinets anti-FN de notre ministre de la Guerre BHL ou du loukoum Boujenah ? Bah, ces reliquats de la vieille (ré)pression médiatique perdurent uniquement pour hâter ce changement. Pendant ce temps et derrière l’écran de fumée, l’éclaireur négociateur Zemmour est déjà en contacts beaucoup plus avancés… Les dernières diatribes anti-Soral et anti-Dieudonné servant en creux à blanchir, si l’on ose dire, encore un peu plus le FN. On a les diables qu’on peut.

De cette affaire sortiront au moins de vraies avancées pour la liberté d’expression. Si on ne pourra plus dire d’Aliot qu’il est :

- le « con du mois »
- un « colleur de timbres au départ »,
- « dans la nostalgie de la colonisation, dans la haine de l’Arabe »
- un « suceur de sionistes »,
- un « crétin saboteur »,
-  « une saloperie »,
- « un peu finalement le Marc Georges de Marine Le Pen »,
- un « petit bonhomme » servant « de punching-ball, de défouloir et de crachoir assez pratique »

ou bien qu’il :

- a « la capacité dialectique et la puissance d’élocution d’une moule marinière » ,
- « incarne le fond du panier de la bêtise, et l’inverse même du génie français »,

on aura le droit de le traiter de :

- « bras cassé »
- « saboteur qui fait un sale boulot ».

Les grossièretés coûtant trop cher à Soral, lors du prochain entretien de Noël, il saura ce qu’il faut proférer : des insultes gratuites ! Allons, que les défenseurs rengainent leur Code pénal, ce n’est qu’une franchouillarde boutade. Notre ministre de la Justice Alain Jakubowicz a dit qu’on avait le droit : « Lâchez-vous, n’ayez pas peur de heurter ! »
Oui, enfin, on se méfie quand même. C’est peut-être un piège.
Et pendant que l’on fêtera Noël, en regardant la vidéo du diable, on aura une pensée pour le petit Louis, à qui l’on souhaite un peu en avance un joyeux Hanoucca, la Fête juive des Lumières. Il en aura besoin.

 

La demande de paiement reçue début octobre 2015 par le directeur de la publication du site Égalité & Réconciliation :

 

Le délibéré de la cour d’appel :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement judiciaire contre Alain Soral et E&R :

 

Voir aussi, sur E&R :

Pour soutenir Égalité & Réconciliation :

Les analyses politiques que le pouvoir essaie d’étouffer,
chez Kontre Kulture :

Défendre les intérêts de la France en rejoignant
le parti de Dieudonné et Alain Soral :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1292093
    le 14/10/2015 par Patricia
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    La réalité : tous les procès contre Soral sont des procès politiques. C’est un fait.
    Pour confirmation : il suffit de lire le dernier livre de P. de Villiers pour comprendre définitivement ce qu’est la nature du monde politique et médiatique actuel, en France.
    Nous sommes dans une dictature mondialiste via toutes les institutions.
    Nous sommes dans un "goulag-mou" depuis très longtemps.
    Leur projet : faire de chacun d’entre-nous des esclaves "pucés" ; des sous-êtres.
    Il est temps de passer à l’action.
    Notre-Dame de France nous protège.
    Vive La France Libre !


  • #1292102
    le 14/10/2015 par Zom
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Une question de fond c’est
    qu’est ce que cette justice ou c’est l’argent qui rend juste...


  • #1292135
    le 14/10/2015 par skro
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Alain Soral est traité dans son pays comme un gazaoui. Soral dissident opprimé est le plus gazaoui des français.


  • #1292144
    le 14/10/2015 par Thierry
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Un mail facturé 50 balles ? La purée d’nous z’otres !...

     

    • #1292343
      le 14/10/2015 par Gerard John Schaefer
      Aliot, non mais Aliot, quoi !

      lol, pour moi, "balles", le terme s’est arrêté avec les francs...

      50 francs = 7,62 euros
      50 euros = 327,98 francs

      Question générationnelle, peut-être...
      La "Justice" étant une dimension à elle toute seule, à nombreuses failles spatio-temporelles.
      Le Droit comme tremplin vers l’irrationnel...


    • #1292448
      le 14/10/2015 par balle à dur
      Aliot, non mais Aliot, quoi !

      Ah non Ami Gérard,
      "Balle" mot d’argot correspond à une "unité monétaire" quelle qu’elle soit. 50 balles d’aujourd’hui = 50 Euro dans l’ex-France européanisée (Euro est invariable d’ailleurs). Le mot "balle" (balle d’arme à feu ou petit ballon) est d’ailleurs employé dans d’autres expressions, par exemple : Au gouvernement, le "trou de balle" qui est en tête ne vaut pas "peau de balle"...
      Mais ne voyez là, Cher Gérard, qu’un peu d’humour (un peu didactique cependant), tant il est vrai que vos commentaires sont plutôt bien écrits (et judicieux, le plus souvent).
      Bien à vous,


    • #1293479
      le 15/10/2015 par Bomek
      Aliot, non mais Aliot, quoi !

      Non, euro n’est pas invariable en français convenable. Un euro, deux euros. Un franc, deux francs. Une endive, deux endives. Euro est un nom de monnaie comme un autre.


  • #1292196
    le 14/10/2015 par tjoursplus
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    ah mais y a des interests pour les amendes, l’usure dans la justice... ?


  • #1292417
    le 14/10/2015 par Palikao
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Le FN est mort ...Charlie l’a tué...

     

    • #1292435
      le 14/10/2015 par Titus
      Aliot, non mais Aliot, quoi !

      Mort, le FN ? C’est le premier parti de France, tous partis confondus, et c’est celui qui présente le meilleur programme pour la France parmi tous ceux disponibles.
      Aliot n’est qu’un membre du FN et pas le FN tout entier. Le FN, c’est aussi Bruno Gollnisch, David Rachline et Marion Le Pen, entres autres.


    • #1292482
      le 14/10/2015 par Testou
      Aliot, non mais Aliot, quoi !

      Non Marine.

      Mais en même temps, le père a tendu la main par le passé...
      Il saura que la communauté est soudée depuis des millénaire et ceux qui ne l’on pas compris... Mise a part réussir à se marier avec une personne de la communauté, c’est pas possible d’avoir leurs agréments... (Voir toutes la clique dirigeante, mis à part de marier à eux... Et encore...)

      Allez, jeunesses FN, continuez de penser que vous vous en ferez des Amis. Qui a trahi Jésus déjà ?


    • #1292817
      le 15/10/2015 par Patricia
      Aliot, non mais Aliot, quoi !

      Oui, le FN est mort !
      Le Néo-FN n’a pas le FN... Il faut regarder les choses en face car "perdre des illusions, c’est un peu de liberté intérieure de gagnée."
      J’ai cotisé 2 ans au FN et j’ai arrêté. Pourquoi ? Parce que c’est encore un leurre.
      Les gens du Néo-FN sont dans le système.
      Des fait pour preuve : aucune subjectivité là-dedans. "Seule la vérité rend libre."
      - Le Néo-FN est d’abord "républicain" ; La France-historique vient en second lieu, lorsque accessoirement, ils y pensent.... "Ils" : ceux qui se nomment eux-mêmes "les cadres du parti." Très arrogants.
      Il convient de se rappeler que "la république" n’est qu’un système parmi d’autres et que La France est notre Pays existe depuis le Baptême de Clovis ( depuis 496) ; bien avant la république maçonnique (1789)... ce système nous opprime et détruit notre Pays ; il va s’effondrer, nous en voyons les prémices dans la pagaille qu’il induit. .
      - Le FN était "un Mouvement." Le Néo-FN est un parti électoraliste... comme les autres.
      - Tous les gens qui ont contribué dans la durée et parfois pendant 40 ans, (une vie !) à faire vivre ce Mouvement, sont peu à peu ou brusquement démis de leur poste en province... comme des indésirables. EPURATION.
      Par respect, je ne peux les nommer ici.
      - Le jeunisme y est favorisé ; c’est insupportable et contre-nature. En effet, si nous avons besoin de l’énergie et du dynamisme de la jeunesse... nous avons aussi besoin de l’expérience et de la sagesse des anciens, ceux qui ont fait leur preuve tout au long de leur vie, sur le terrain. Il ne faut pas être supérieurement intelligent pour comprendre cela.
      - Le fait qu’il y ait des francs-maçons et que la plupart se taisent... pour ce qui me concerne c’est rédhibitoire.
      "La franc-maçonnerie est un état dans l’Etat" S. Coignard en poche. (et autres ouvrages disponibles depuis très longtemps sur le sujet.)
      - Marine Le Pen s’est rendue à N.Y. pour recevoir un prix du Times, médias du système mondialiste.
      - Elle a des contacts avec les sionistes, preuves à l’appui.
      - Elle est sans cesse dans les médias (TV, etc.)
      - Elle est dépendante de Philippot. Il y a aussi "quelque chose" d’autre" que l’on ignore encore ; c’est évident. Mélanchon le dit aussi (voir vidéo inter-net)
      - Elle a "viré" et n’honore pas son père (4e commandement).
      - Elle n’a pas de morale ni de transcendance, etc.
      Marine Le Pen n’est pas "La" Personne providentielle qui doit sauver La France.


    • #1295011
      le 17/10/2015 par Soralien
      Aliot, non mais Aliot, quoi !

      tué , er, sinon l’autre serait coupable ;p


  • #1292431
    le 14/10/2015 par Fred89
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Libération : dépêche de l’AFP du 2 juin 2014 à 07:35
    "Taubira reconnaît « le manque d’effectifs et de moyens » de la justice ".

    Une idée qui ne coûterait pas un sou et permettrait de résoudre en partie ce problème serait de légiférer pour que cessent d’être considérer comme justiciables les plaintes qui aboutissent à ce genre de procès à la c**.

    Mais Madame le Ministre aurait préféré qu’on remplace par une amende le procès d’un chauffard qui met la vie d’autrui en péril sur les routes.

    On a le sens des responsabilités qu’on peut.


  • #1292463
    le 14/10/2015 par Pierre Loup
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Les intérêts de la France ne doivent pas se décider a Berlin, Bruxelles ou Washington.....mais a Tel Aviv oui !


  • #1292466
    le 14/10/2015 par Petula
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Voila pourquoi je ne voterai plus pour ce parti


  • #1292559
    le 14/10/2015 par Jean-Philippe
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Pauvre Jean-Marie... Il doit être vraiment embarassé de voir de tels énergumènes au sein du Parti politique qu’il a fondé courber l’échine de plus en plus.

    Avoir un gendre comme Alliot, je me sentirais bien mal...


  • #1292621
    le 14/10/2015 par Arrière garde
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Ce qu’hitler a voulu faire avec le nazisme, israël et son avant garde à la superiorité dominante le reproduit avec le sionisme.


  • #1292846
    le 15/10/2015 par Hijo
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    La sagesse délivre souvent des réalités simples là où l’on était persuadé, avant, d’observer des schémas élaborés résultants de vérités mutilées.

    Si vous dites devant la France que je suis un pédophile en puissance, violeur de chat, que je bat ma femme et que j’ai abandonné mes enfants, avec tout le respect et la sympathie que je vous porte, je pourrais bien vous intentez le même genre de procès : Quoi de plus naturel ? Que ses déclarations soient vraies ou fausses d’ailleurs.

    Il y a toujours une limite à ne pas franchir et sans doute au moins un moyen de la distinguer, voir paragraphe1.
    tch.


  • #1293950
    le 16/10/2015 par baba
    Aliot, non mais Aliot, quoi !

    Si quelqu’un porte des accusations contre toi, dépêche-toi
    de t’entendre avec ton adversaire pendant que tu es encore
    en chemin avec lui.

    Jésus


Afficher les commentaires suivants