Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Après 50 ans de mythes et légendes, Magma enregistre Zëss !

Qu’il est difficile de parler de la musique de Magma tant c’est une musique qu’on peine à décrire alors qu’il faut l’écouter. Et en cela Magma c’est de la musique, c’est même la musique. De même que les nombreux musiciens qui ont parcouru le groupe (plus de 150 en cinquante années) ne jouent pas de la musique, mais sont en musique comme l’exprime avec justesse Christian Vander, le mythique fondateur et compositeur du groupe.

 

Fondée en 1969, Magma est une formation totalement atypique que l’Officiel de la musique lui-même n’a jamais pu classer parmi les milliers de groupes et les dizaines de genres musicaux recensés. Las, ils inscrivirent « Inclassable » sur la fiche du groupe et n’en changèrent plus jamais. Dès lors, ne comptez pas sur nous pour vous affirmer qu’il s’agit de jazz, de rock, de musique progressive, ou d’un mélange de tout cela.

 

Zeuhl et Kobaïa

Et pourtant la réponse était simple : Magma, c’est de la musique Zeuhl, c’est-à-dire en français « Musique céleste » ou « Musique des forces de l’univers » et même par extension « Puissance de l’esprit ». Car Magma c’est aussi une langue, le kobaïen, celle dont on parle naturellement sur la planète Kobaïa. Christian Vander l’a créée, ou plutôt probablement comme pour sa musique, c’est elle qui est venue à lui. Et elle n’est pas une fantaisie car rien n’est arbitraire dans ce monde musical, mais elle est un langage articulé dont les sonorités font partie intégrante de la musique de Magma.

De cette langue qui semble martiale pour le profane voire militaire pour l’hystérique, on disait déjà en 1971 qu’elle paraissait hitlérienne ! Ce à quoi feu François Cahen, un des premiers pianistes du groupe, répondait de ces mots qui nous touchent particulièrement 50 ans plus tard : « Un jour ou l’autre, de toute façon, on est toujours l’Hitler de quelqu’un ».

Da Zeuhl Wortz Mëkanïk Zeuhl Wortz
Ewëhn dëh Šlakëhnd/ë
Wïrr ün dos wëhlilip zïmeuhn
Dëh reuG Ïrkahn Meurdëk
Da Zeuhl Wortz Mëkanïk Zeuhl Wortz
Dos Mëkanïk kamkaï
Ewëhn dëh Šlakëhnzaïn
Zeuhl !

Wurdah dëh reuG Ïrkahn Meurdëk
Da Feltëš komëštah
D/ët nünd ëk da ëhrdzort fuh osk
Ün dïs brukëhnzanïogah
Weuhrlip Kobaïa
Zeuhl Wortz !

« Zeuhl Ẁortz » (Theusz Hamtaahk)

Zëss, 1977

Joué pour la première fois à Bourges en 1979, Zëss sera filmé en 1981 à Bobino, concert mythique mais dont l’enregistrement audio et visuel signe une autre époque et les choix vestimentaires découvrent un goût singulier mais heureusement éphémère – et très éloigné des tenues d’un noir profond des origines de Magma.

 

 

Cette œuvre sera enfin gravée pour l’histoire, avec une belle qualité, dans le DVD « Mythes et Légendes : Epok IV » de l’indispensable collection qu’on trouvera sur le site du producteur et distributeur Seventh Records.

Zëss n’est pas un morceau long (pour Magma) : il ne dure qu’environ 34 minutes ! Il se déploie progressivement à partir de motifs qui se répètent mais jamais ne rabâchent leur structure. Différents instruments interviennent, enveloppant le chant mystique de Christian Vander qui se transfigurera par moment en John Coltrane et son saxophone, lors d’un scat onirique.

L’on priera notre lecteur d’éviter la piètre sonorisation d’un ordinateur portable et de préférer a minima les écouteurs avant que de consacrer la petite quarantaine de minutes nécessaires à une écoute quasi-religieuse de cette œuvre, c’est-à-dire dans une attitude mystique permettant à sa propre conscience de digérer la musique en lui permettant de s’y déployer sans contrainte ni a priori.

 

(Conseil : à visionner directement à partir de la minute 4’31 en cliquant ici)

 

Zëss, 2019

Monumentale œuvre parmi les monumentales œuvres de Magma, elle a acquis avec le temps une dimension légendaire. Inattendument, Christian Vander n’y joue pas de la batterie, instrument qu’il maîtrise tel un maître Sensei (« celui qui me précède ») inégalable et d’ailleurs inégalé, mais il y chante. Et quelle voix ! Psalmodiant d’abord un texte en français naviguant entre ésotérisme, poésie et prophétie, il adopte ensuite le kobaïen pour s’enfoncer dans une musique itérative mais évolutive jusqu’au souffle final, celui des voix seules qui se perdront dans le Néant enveloppant définitivement toute chose. Car, comme on le dit trop souvent comme un bon mot, ici le silence après Magma c’est encore Magma.

« Salut, ô divin maître des forces de l’univers. Nous sommes là. Nous sommes prêts. En ce stade antique nous sommes venus pour le dernier rendez-vous. Aujourd’hui est le jour où nous allons mourir, et je te dis merci.

Je suis le maître de la vérité, du blasphème et du mensonge. Je suis le maître de la conscience, je suis le maître du Moi, je suis le maître des mondes où le “je” n’existe plus. Ils sont là, les planètes, les galaxies, les oiseaux qui ont chanté depuis l’aube des temps. Tous les univers, toutes les âmes, toutes les musiques, toutes les joies, toutes les peines. Et toi aussi, Kreühn Köhrmahn.

En ce stade antique nous sommes venus pour le dernier rendez-vous. En ce stade antique commence la fin des fins, le chaos des apocalypses où tout retourne au néant. En ce stade antique nous allons mourir, et je te dis merci. »

En ces temps eschatologiques, et alors que le projet Magma en son jubilé s’est désormais propulsé comme un Spoutnik musical dans le temps et l’espace infinis – et peut-être pour la dernière fois – cette rencontre avec le « Jour du Néant » que propose l’oeuvre Zëss semble autant prédicative que définitive.

 

 

On acquerra l’opus Zëss en pré-commande (frais de port gratuit) en suivant ce lien (note : nous n’avons aucun lien commercial ou autre avec Seventh Records).

 

Pour aller plus loin

Nous pourrions vous entretenir de nombreuses heures sur Magma (mais aussi Offering !), tant il y a à dire sur 50 ans d’aventure et une telle profondeur artistique ! Nous vous invitons déjà à découvrir (ou apprécier de nouveau pour les connaisseurs) les deux vidéos ci-dessus.

 

● L’art du rythme

Même si cette conjoncture est vraie avec toute musique où Christian Vander nous gratifie de son art, les batteurs un peu déprimés souhaitant arrêter la pratique de leur instrument trouveront avantage à visionner par exemple – malgré la piètre qualité de la copie – le morceau Last seven minutes (un des rares titres en langue anglaise) dans sa version « vue batterie » :

 

● L’art du discours

De même nous conseillons vivement cette interview de Christian Vander. On y approche sans l’épuiser la richesse de ce musicien visionnaire et inspiré qui nous parle de sa musique, de celle bien sûr de John Coltrane, et d’autres choses tout autant importantes :


 

●●● / ●●●

 

Tournée Magma (50 ans)
 
8 juin 2019 Helsinki Helsinki – Sideways Festival
26 juin 2019 Paris La Philharmonie de Paris
2 juillet 2019 Lyon Festival Les Nuits de Fourvière
16 juillet 2019 Juan Les Pins Festival Jazz à Juan
16 août 2019 Saint-Nolff Saint-Nolff – Motocultor-Festival
20 septembre 2019 Tokyo Tokyo – Shibuya
21 septembre 2019 Tokyo Tokyo – Ex Theater
22 septembre 2019 Osaka Osaka – Sankei Hall Breeze
4 octobre 2019 Londres Londres – Islington Assembly Hall
13 octobre 2019 Newcastle Newcastle – Tuskfestival
17 octobre 2019 Berlin Berlin – Kesselhaus
18 octobre 2019 Bruxelles Bruxelles – Le 140
19 octobre 2019 Francfort Francfort – Batschkapp
31 octobre 2019 Stockholm Stockholm – Fasching
1 novembre 2019 Stockholm Stockholm – Fasching
2 novembre 2019 Goteborg Goteborg – Brewhouse
3 novembre 2019 Oslo Oslo – Cosmopolite

 

Magma et Vander, par Alain Soral, sur E&R :

Magma et Lockwood, sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2192748

    J’ai adoré l’époque du rock progressif en banlieue parisienne. Alors que la plupart des gars de mon âge étaient fringués de vieilles parkas et Kickers, écharpe mauve parfumée au patchouli, et qu’ils se fumaient des bédos les paupières mi-closes en écoutant Yes, Genesis ou Magma, moi je roulais en moto (blouson de cuir, bottes allemandes…) et je me faisais toutes les jolies filles du coin. Rock n’roll ! :)

     

    Répondre à ce message

  • Magma, la musique des ténèbres ,le sublime .Ecoutez Maahnt ,c’est la folie.

     

    Répondre à ce message

  • #2192885

    Merci E&R et merci Magma.

     

    Répondre à ce message

  • #2192970

    Immense merci à E&R pour avoir informé sur Magma, l’avoir à nouveau écouté m’a fait un bien inouï ! Quelle joie !

     

    Répondre à ce message

  • #2193049

    En tant qu’adhérent ER j’ai bien tout lu le publi-reportage, tout bien cliqué les vidéos où il faut et maintenant j’ai bien envie de me suicider.
    S’il vous plait, je me peux me faire un petit ramones maintenant ? Celui-là j’aime bien https://www.youtube.com/watch?v=x92...

    C’est court, ramassé, prenant, en clair c’est vraiment pas la musique, mais qu’est-ce que ça fait du bien :)

     

    Répondre à ce message

  • #2193183

    De l’éclectique... Magma, çà n’a jamais été ma tasse.
    (mais on s’en fout)

    Par contre :

    The Robert Fripp String Quintet
    King Crimson
    Tony Levin...

    Pour ceux qui veulent découvrir...

     

    Répondre à ce message

  • #2193185

    King Crimson : Elephant Talk... çà décoiffe...

     

    Répondre à ce message

  • #2193347

    Excellent article, mais vous prêchez un convaincu.

    Christian Vander est un grand compositeur, pianiste, chanteur, mais surtout, un des plus grands batteurs de l’histoire de la musique (aux côtés d’Elvin Jones, Tony Williams, Art Blakey, Billy Cobham...)

    Malheureusement, écouter Magma sans parler couramment le langage d’Igor Stravinsky ET celui de John Coltrane, quand on vient du rock, c’est comme écouter un discours de Jean-Marie Le Pen en n’ayant jamais entendu parler d’Alain Soral et Dieudonné tout en venant de la gauche : on a toutes les chances de passer à côté.

    Ce n’est pas pour rien que Jacques Attali comme Pierre Jovanović qualifient Christian Vander de génie, de prophète visionnaire...

    Le dernier opus, s’il s’annonce grandiose, ajoute à ce bagage la fine connaissance de l’histoire du groupe en lui même ; un peu casse gueule pour le néophyte.

    Je conseillerai donc ces morceaux :

    https://www.youtube.com/watch?v=nd5...

    https://www.youtube.com/watch?v=a9c...

    Et conclurai me citant moi même, commentaire que j’avais posté pour la onzième fournée de Soral Répond :



    le 14/03/2019 par Douve Opaque
    Soral répond... sur ERFM ! – Onzième fournée !

    Un conseil à ceux qui aiment la musique, allez voir Magma en concert. Le seul groupe qui peut faire un carton au Hellfest comme à Jazz à Vienne ; ça dépasse le statut d’ "inclassable".

    https://www.youtube.com/watch?v=NoZ...

    Un conseil à ceux qui n’aiment pas le jazz, allez voir Christian Vander (Quintet, quartet, trio...) en concert. C’est le meilleur moyen de changer d’avis.
    Des boules quies sont parfois pré-distribués sur les sièges, attachez votre ceinture !

    Si vous ne connaissez pas déjà, n’écoutez pas de CD, ne regardez pas de vidéo, car Christian Vander a un jeu de batterie virtuose très particulier, mettant en avant les reliefs de volumes, des contrastes de puissance jouissifs d’une qualité et d’une profondeur impossible à retranscrire par enregistrement. Vous pourriez être surpris.
    Son attitude est bouleversante, tant il est transcendé par son message.

    Je l’ai déjà vu yeux révulsés, larmes le long des joues, mettre des claques monumentales à tous les techniciens de la batterie qui n’ont pas un centième de sa sensibilité, de sa sincérité et de sa pertinence ésotérique implacable...

    Le groupe Magma, qui n’a rien à envier aux internationaux éculés (type "led zeppelin" et consort), fête cette année ses 50 ans, comme le souligne l’auditeur.


     

    Répondre à ce message

  • #2193348

    C’est totalement luciférien ! Ya qu’à voir leur symbole ! Vander est clairement possédé par Belzebuth !
    Ah Ah, je plaisante !
    Merci. Sans ER, je serai peut-être mort sans connaître Magma.

     

    Répondre à ce message

  • #2202153

    Très instructive est la réaction des membres du groupe Facebook consacré à Magma quand un de ses membres s’est avisé de relayer le présent article. On a assisté à un déferlement d’hystérie antifa, avec des appels à la censure pure et simple, sur la base du "fait" supposé que E&R serait un site de "fafs". C’est assez ironique quand on sait la réputation sulfureuse que traîne le groupe par ailleurs, de voir que son groupe FB n’est visiblement peuplé que, dans le meilleur des cas, de gens qui défendent la non-censure du lien tout en validant l’accusation "E&R = site de fafs".

    En réalité, ce qui apparaît en creux, c’est qu’il y a sans doute des gens qui n’en pensent pas moins, mais savent ce qu’il en coûte de donner un avis qui, sans aller jusqu’à un soutien à 100% à la ligne E&R, se montrerait simplement réceptif à certaines de ses analyses ou trouverait qu’il y a, ici ou là, des choses intéressantes sur le site... Non, pas d’alternative au slogan "pas de liberté pour les ennemis de la liberté". C’est un bon résumé de ce qui pend au nez sur les réseaux "sociaux" et bientôt sur tout Internet de ceux qui ne sont pas sur cette ligne. Ça fait un peu peur, comme ça glace un peu de voir qu’on en est encore à ce niveau d’inculture et de sectarisme politique. Y a du boulot !!!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents