Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

C’est le titre qu’on aurait pu donner à l’émission du samedi soir de Christine Angot, avec ses chroniqueurs Laurent Ruquier (le gauchiste homo) et Yann Moix (le droitiste partouzard).

 

Le Figaro consacre un grand article, signé Anne Fulda (que Nicolas Sarkozy avait voulu marier, comme Carole Bouquet ou bien d’autres), à Christine Angot. On a tout dit sur la folle du samedi soir, ce mélange de sottise et de méchanceté. L’une potentialisant l’autre, comme le piment la chaleur et la chaleur le piment.

Courageuse, Anne a donné rendez-vous à Christine au Corso, avenue Trudaine, à Paris, où la police avait ramassé plusieurs cadavres, il y a 35 ans.

Plus récemment, [elle] a torpillé des bénévoles en soins palliatifs, plus particulièrement ceux de la fédération Jusqu’à la mort accompagner la vie (Jalmalv). Selon elle, “des catholiques intégristes” constitués en “lobby”, faisant “intrusion” dans la vie des malades avec la complicité des médecins. Des propos d’une rare agressivité qui ont entraîné la publication d’un communiqué indigné de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) dénonçant “l’attitude, la violence des propos et des affirmations de Christine Angot”...

Pas très fine, la pute à clics de Ruquier. Qu’on ne se méprenne pas : putaclic est une expression consacrée sur l’Internet qui indique un article ou un thème très démago qui est là pour faire du clic, du flux, de la vue. Rien à voir avec la prostitution. Mais il faut être aveugle comme Christine pour voir dans les cathos intégristes un lobby et ne pas voir le lobby surpuissant au-dessus de sa propre tête. Et oublier qu’on a été soutenue financièrement par Pierre Bergé, homme d’une moralité inattaquable...

 

Le terrorisme (rentable) de la connerie pure

Si Catherine Barma et Laurent Ruquier – et Fulda ne donne que la moitié de l’explication – ont casté l’Insupportable pour le rendez-vous du samedi soir, c’est pour générer du clic, évidemment, mais aussi parce que politiquement, la Sotte est encore plus sioniste que Moix. De l’autre côté, le bénéfice de la connerie en télé n’est plus un mystère pour les producteurs depuis longtemps : en diffusant des programmes cons ou en médiatisant des cons, on fournit au téléspectateur la possibilité de se sentir intelligent à bon compte, et cette fascination rend accro. Difficile de zapper quand on peut exercer sa domination intellectuelle sur un animateur, un chroniqueur ou un candidat !

« Cette manière tranchée lui vaut souvent d’être largement incomprise. Elle le sait : “Ce qui m’ennuie, c’est que je me rends compte que quelquefois je ne suis pas comprise ; quelquefois, il y a aussi une mauvaise foi à ne pas vouloir me comprendre.” Et d’ajouter : “C’est compliqué pour moi l’expression. C’est difficile pour moi, ’le dire’. Je connais bien les codes sociaux du langage, mais je ne suis jamais parvenue à les utiliser au fond”, déclare-t-elle dans un style décidément très durassien.
“Il faut essayer pourtant de la comprendre, avance la journaliste Nathalie Saint-Cricq qui s’est récemment liée d’amitié avec elle. Elle a une pensée labyrinthique, elle est dans son monde, observe un processus presque talmudique, circulaire, dans sa façon de parler. Elle est la quintessence du non politiquement correct et elle a été prise pour ça.” Quintessence du non-politiquement correct ? Ce jugement fait bondir. Longtemps, Angot a en effet été l’idole des politiquement correct. Encensée par Télérama, Le Monde,Libération et Les Inrocks. Portée au pinacle par les cercles germanopratins frissonnant d’aise en retrouvant dans ses romans certaines figures du tout-Paris dévoilées sans aucun complexe. Ce qui lui a valu d’être poursuivie en justice. »

Nathalie Saint-Cricq, une référence !

C’est pourquoi, en moins de cinq ans, la paire des intelligences de droite et de gauche Zemmour-Naulleau a-t-elle été remplacée par des paires de plus en plus indigestes. Les jeunes, enfin les derniers qui regardent encore la télé, ingèrent du Ch’Tis à Miami et du Marseillais à Damas depuis longtemps. Ils sont habitués à se sentir soit en phase – pour les plus cons – soit au-dessus des candidats. Qui sont choisis entre autres critères sur leur arriération mentale. La télé est devenue une sorte d’anti-bac. Il y a une lecture naïve, et une lecture au second degré.

Cependant, dans le cas d’Angot-ONPC, la bécasse a été castée uniquement parce que le Laurent Ruquier Show perdait de l’audience. L’émission a donc dû adopter des principes de télé-réalité pour se survivre. Tant mieux pour Angot, qui empoche 6 000 euros par mois pour quatre crises de nerfs. Et tant pis pour le téléspectateur, qui se fait secouer de 136 euros par an pour financer ça. C’est pourquoi il ne faut pas abandonner la télé à ceux qui l’occupent, mais la leur reprendre. Cependant, l’oligarchie ne renoncera pas à ce pouvoir sur les masses si facilement.

Angot, énième symptôme d’un problème global,
à lire chez Kontre Kulture :

 

Angot ou le symbole éclatant de la télé « française », sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1959124

    Angot c’est l’israélite, c’est la patronne impassible . Moix c’est un souchien, donc il est bien forcé d’en rajouter dans la bien pensance et l’indignation abrahamique pour faire oublier ses origines ignominieuses . Mais c’est Angot qui tient la laisse .


  • #1959146
    le 05/05/2018 par EcartType
    Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

    Putain, le woman-spreading sur la tof ! Recherche de courant d’air dans les escalopes ou démangeaisons mycosiques ?

     

  • #1959159
    le 05/05/2018 par VORONINE
    Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

    Cette espèce d’hommasse est d’une laideur ...Je sais qu’elle n’en est pas ( entièrement) responsable , et que ce n’est pas charitable... Mais à ce niveau là, lorsque la laideur intérieure fait surface, celà doit avoir une signification .

     

    • #1960522
      le 07/05/2018 par Robespierre
      Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

      On aura beau clamer que Socrate était laid, ce que l’on a choisi de faire, et ce que l’on a choisi d’être finit par émaner physiquement. Une justice immanente tient soigneusement les comptes.

      Il y a des visages amers, des sourires faux, des corps déstructurés, des physiques bouffis, amollis, des regards pleins de mensonges. Il y a des visages lumineux, des sourires francs, des corps âgés mais ascétiques et souples, des physiques pleins de vie et toniques, des regards qui vont droitement. L’envie, la paresse, la gloutonnerie, la bêtise, la morgue, la lâcheté, le lucre ont leurs physionomies. La générosité, le courage, la mesure, l’intelligence, l’humilité, la chaleur, la franchise, l’action ont les leurs. Balzac a raison.

      Plus le temps passe, plus le corps de Christine Angoisse exhibe, comme celui ce tous, ce qu’elle a choisi d’être. Elle transpire la grogne, la rogne, la dessication intérieure. C’est la raison pour laquelle elle exerce sa triste fonction, bien payée, dans la morne boîte à images où tout est faux, monté, plaqué. Entre le petit clown grisonnant coiffé en brosse lâchant, depuis un quart de siècle, ses piètres jeux de mots préparés par une équipe, pouffant mal, et les glorioles transitoires venus asséner leurs « pensées » de grandes consciences car elles ont joué la comédie ou poussé la ritournelle à propos de sujets « sociétaux », la malheureuse vide sa bile. Rabelais la diagnostiquerait atteinte de picrocholine philautique couilloniforme.

      Tel peut réussir à se travestir le temps d’une jeunesse, mais en définitive les printemps défilent en cohorte, et la vérité d’un être se montre à chacun. Et puis tout cela s’engloutira dans l’éternité. Bravo et merci, sans ironie, à ceux qui ont encore le courage de s’infliger ce spectacle déprimant, si loin de la vraie vie, celle qui vit, rêve et souffre pour reprendre les verbes de Baudelaire, afin de tenir informer autrui de la creuse cacophonie des cymbales du monde.


  • #1959178
    le 05/05/2018 par dubitatif
    Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

    Je pensais pas qu’elle serait capable de se déplacer quelque part sans ameuter les foules. J’aimerai tellement la rencontrer dans le RER.


  • #1959233

    Fine équipe du siècle dernier, le binoclard pas drôle, l’ ex-révi-sionniste sadique et la mocheté qui fait des livres tout pourris. L’audience doit être de zéro.
    Mais bien aidée par nos impôts.
    Eh oui ces internationalistes-immigrationnistes forcenés se retrouvent les pires nationalistes quand il s’agit de palper des salaires qui n’ont rien de tiers-mondistes !


  • #1959305

    Le pire dans tout ça, c’est que ce genre d’émission perdure parce qu’elle est subventionnée par une redevance .Si elle était payée par le mérite et la qualité, elle ne ferait pas un rond, et leur salaire serait minable .C’est cela le plus insupportable. C’est tout simplement du racket .

     

  • #1959324

    « le bénéfice de la connerie en télé n’est plus un mystère pour les producteurs depuis longtemps : en diffusant des programmes cons ou en médiatisant des cons, on fournit au téléspectateur la possibilité de se sentir intelligent à bon compte, et cette fascination rend accro. Difficile de zapper quand on peut exercer sa domination intellectuelle sur un animateur, un chroniqueur ou un candidat ! »

    Cette analyse d’ER me semble très pertinente pour expliquer le succès de la connerie, de la bassesse, et de la médiocrité à la télévision. En fait, il s’agit d’un piège narcissique qui nous fait nous sentir intelligent, beau et fort en comparaison de la médiocrité que l’on nous donne à voir. Cette salissure de l’esprit est du même ordre que serait celle d’un restaurant qui nous servirait des conserves à bas coût avariées. Sauf que notre estomac, moins amadouable que notre esprit, ne s’y tromperait pas.


  • #1959326
    le 06/05/2018 par Catherine
    Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

    Il faut croire que la sociop...e Angot de par sa médiocrité connue et reconnue, déteint sur l’émission entière. Ruquier et Moix devenus pathétiques de tant de bêtise entachée d’un certain plaisir à défendre et soutenir la connerie humaine personnifiée par Angot, perdent le peu d’objectivité et crédibilité qu’il restait dans ONPC. Le bénéfice ? "OSCPT" (On se couche plus tôt) où on regarde une émission digne de ce nom.


  • #1959336
    le 06/05/2018 par kareg an tan
    Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

    Le règlement exige un extincteur dans les coulisses du studio ; il devrait plutôt exiger une camisole !


  • #1959562

    Ne plus payer la redevance télé, lancer une pétition à ce sujet et reverser cet argent à une cause vraiment nationale, ça doit être faisable ? Un juriste par ici ?
    Jeter sa télé est plus définitif mais esquive le problème de fond : la colonisation des médias par des allochtones.


  • #1959626

    Hier soir on a appris que Belloubet et Badinter se tutoient, ils sont donc de la même famille, elle serait aussi une (sionisto-)"aveyronnaise" : que cela fleure bon le terroir...


  • #1959890
    le 07/05/2018 par amejidonc
    Après Les Ch’tis à Miami, Angot à ONPC

    >Cependant, l’oligarchie ne renoncera pas à ce pouvoir sur les masses si facilement.

    ah ca c’est sur... tiens ca me fait penser ils risquent de bientot changer de technologie, un petit atterissage sur Mars pour nous vendre la VR comme media (controlé) du futur ?


  • #1960831

    Cette démoniaque se fout des jugements portés à son égard. J’ai l’impression qu’elle se sent missionnée, une allusion la shoah à toutes les émissions, l’islam n’en parlons pas et le catho en prend pour son grade, même si il n’a rien à voir directement avec le sujet traité.
    Je me fous de son passé de jeune fille violée par son père, je ne suis pas son père et je ne l’ai pas violé.
    Par contre, toucher 6000 euros pour insulter le goy majoritaire devant ses conneries, ça ne lui pose aucun problème, donc son mal de vivre ou je ne sais quoi, elle peut juste s’asseoir dessus, et pour compléter son tableau, je ne la regarde plus.


Commentaires suivants