Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Après dix ans de traque, les autorités inculpent le hedge fund de Steve Cohen

Dans le collimateur des autorités depuis près de dix ans, le hedge fund SAC Capital, fondé par Steve Cohen, devrait être bientôt inculpé, au pénal, a révélé le Wall Street Journal.

Une première pour un fonds alternatif de cette envergure. Créé en 1992 et spécialisé sur les actions, il a gagné, en moyenne, 25 % par an, se positionnant parmi les meilleurs de son secteur. Le style flamboyant de son créateur, grand collectionneur d’art, en fait un des gérants les plus emblématiques.

Les autorités le soupçonnent d’avoir indirectement bénéficié d’informations d’initiés apportées sur un plateau par certains de ses gestionnaires et d’avoir fermé les yeux sur leur origine douteuse. Chacun d’entre eux gère un portefeuille autonome, mais ils remontent souvent leurs meilleures idées à Steve Cohen. S’il les retient pour son propre portefeuille, c’est la consécration pour le gérant, l’assurance de gérer davantage d’argent et de toucher des bonus très élevés. Mais les bonus sont parfois entachés d’irrégularités, selon les enquêteurs.

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • éternel dilemme, venant moi même d’une grande entreprise française et ayant côtoyer le sommet de la pyramide dans diverses réunions(entreprise que j’ai choisi de quitter avant de ressembler à toutes ces merdes), la mécanique est toujours la même, à savoir :

    - lorsqu’une décision va être prise, en fait s’agissant surtout de l’annonce de celle ci, chacun renforce son portefeuille d’action

    - on prévient les copains et la famille

    - puis deux mois plus tard, l’annonce est présentée à la presse et le cours s’envole, a telle point que l’entreprise ne vaut jamais plus que 10% des actions émises

    - on vend vite pour engrangé un max de plus valus(on étant les annonceurs...)

    - le cour chute ,ramenant les émissions d’action, à une valeur plus proche de ce que vaut vraiment ladite entreprise

    - pour finalement faire tout un tas d’investissement qui consistent à signer des contrats pourris avec tout un tas de "partenaires"pour dilapider le reste de la revalorisation sous forme de lignes de crédits, en fait des complices, en termes juridiques, afin que les petits porteurs financent, par leurs pertes , le pactole que se sont constitués les initiés.

    éternels recommencements, de l’argent avec de l’argent, le délit ne prenant souvent en compte que les dates de valeurs et d’émission, seule la justice ecclésiastique pourrai jugé ce genre de personnages et de faits...

     

  • Il est impossible de gagner de l’argent en bourse sans etre " initié ". Les non-initiés ne peuvent que finir par se faire pigeonner . CF Alfred Capus : " On est volé à la Bourse comme on est tué à la guerre, par des gens que l’on ne connait pas " .