Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Architecture contemporaine et laideur

Par David Orbach, Université populaire de Caen, 2012

Sur les projets de déracinement, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #458857
    le 09/07/2013 par GregM
    Architecture contemporaine et laideur

    C’est sur qu’entre Saint Guilhem le Désert ou même les Matelles, comparé à Paris la Défense, si on part du point de vue "art de vivre et bien être de l’individu", il n’y a pas photo.
    Quand on sait qu’en plus ces constructions n’étaient pas faite pour ça, on ce dit que nos architectes d’aujourd’hui n’ont pas de vrai raison d’avoir la grosse tête pour le plus grand nombre.

    ps : Les champs de batailles sont remplis de savoir faire, à jamais disparu.

     

    • #458917
      le 09/07/2013 par francky
      Architecture contemporaine et laideur

      Bien le bonjour d’un autre "montpellierain" et je confirme, mais le Pic sAINT lOUP a une archiecteure que nous envierais les gens de la cote d azur egalement...


    • #459891
      le 10/07/2013 par babykichon
      Architecture contemporaine et laideur

      "La côte d’azur également"

      Bonjour bonjour d’un Niçois,

      Bon alors là c’était trop ridicule pour que je laisse passer, je connais bien l’image que véhicule la côte ...
      Cependant, si au lieu de ne regarder seulement la télé lors de la montée des marches à Cannes ou d’un reportage sur Monaco, vous seriez venu dans le coin, vous auriez un tout autre discours.

      Vieux Nice (coeur de vie de la ville et de ses habitants) :
      http://bestoffrancetravels.com/wp-c...
      (Mise à part le drapeau européen, ça claque non ?)

      Pôle technologique de Sophia-Antipolis (rempli d’entreprise international, d’ingénieurs, etc etc ...) :
      http://www.rsi75.com/valbonne_image...
      Pas la même que la défense, non ? bah qu’où qu’ils sont les buildings ....

      Arrière pays Niçois :
      http://www.beyond.fr/picsvill2/tend...

      Ville franche (collé à nice) :
      http://aliana.a.l.pic.centerblog.ne...

      Je vais pas trop en rajouter je crois que tout le monde à compris ....
      Donc s’il vous plait, avant de dire n’importe quoi ... on se renseigne !

      Amicalement du pays Niçois
      (Au cas ou, je ne suis pas un indépendantiste, je ne suis pas un chauvin de mon comté, j’aime tout autant les autres régions de France, etc etc ... Je préfère préciser vu les généralités et les aprioris que je vois passer ...)


    • #460287
      le 11/07/2013 par GregM
      Architecture contemporaine et laideur

      @ babykichon : "Je vais pas trop en rajouter je crois que tout le monde à compris ...." Bah tu en as fait des tonnes donc c’est bon, moi j’ai surtout compris, que tu es partie sur tes grands chevaux pour pas grands chose.

      Sa phrase sur le Pic St Loup je l’ai pas spécialement comprise avec son MAIS et ses ... à la fin.
      donc je n’y est pas réagit.

      Tu es vraiment partie dans ton délire là. Les plages de l’Hérault c’est des marais avec des préfabriqués dessus, donc tu verras pas grand monde en chanter des louanges. Le Pic St Loup avec les vieux villages c’est un peu tout ce qu’il y ici.

      Mais bon dans tous les cas, c’est pas ce que je soulignais personnellement, donc tu sur réagis à une phrase qui n’est pas super claire en plus. Faut se détendre. :)


  • #458866
    le 09/07/2013 par percyV
    Architecture contemporaine et laideur

    Je ne sais pas comment l’expliquer mais michel onfray ne m’est pas franchement antipathique, ce genre d’université d’été populaire est tout a son honneur par exemple.


  • #458872
    le 09/07/2013 par Gerard John Schaefer
    Architecture contemporaine et laideur

    "Du concret, du factuel", à la Pierre Jovanovic : Le 19 juin 2013, des pluies torrentielles se sont abattues sur le Nord-Est de la banlieue parisienne. Mon bout de rue était immergé, les voitures garées de petit gabarit flottaient...
    La médiathèque municipale, qui est un bâtiment récent et clinquant a été inondée par le toit, jusqu’au sous-sol. D’après l’équipe, très gentille et catastrophée, il semble que les dégâts soient importants. Ils tiennent vaillamment une permanence dans un petit bâtiment adjacent, qui ne paient pas de mine, et qui est tout sec.
    La station "Magenta", qui est la station Gare du Nord pour le RER "E" a des seaux disposés sur ses quais, parce que le plafond fuit, et les luminaires horizontaux sont encrassés par la faute d’Isaac Newton.
    L’architecture, c’est l’idéologie concrétisée, dans le pire des cas. Je ne me suis rendu qu’une fois à la Bibliothèque Nationale de France, ce truc sans courbes, c’était Orwellien. Tout le quartier est d’ailleurs sans âme. La Seine s’y écoule encore, de gros rats agitent les poubelles, mais c’est bien peu.


  • #458875
    le 09/07/2013 par Simone Choule
    Architecture contemporaine et laideur

    La triste architecture contemporaine dont tous les modèles sont calquées sur Mies Van de Roe, Frank Llyod Wright ou Le Corbusier et le "style international" qui est le must dans les conseils régionaux et les mairies, nous servira bientôt à faire le camp de concentration pour les bobos avant de les juger ! Ils sont le produit de cette architecture, découplée du vernaculaire et du contact à la nature, au réel....Où sont les Gaudi ?
    Rudy Ricciotti est à suivre, car pour lui l’architecture doit raconter les racines de l’endroit où l’on construit.

     

    • #459027
      le 09/07/2013 par le colonel
      Architecture contemporaine et laideur

      Désolé mais FLW s’est opposer en son temps à toute cette école du style international.

      Ses œuvres par rapport à ses contemporains se passe de commentaire !


    • #459117
      le 09/07/2013 par Stéphane
      Architecture contemporaine et laideur

      Ce qui compte, ce sont les modes de production de l’architecture. Or Ricciotti construit comme les autres. Vous me direz en quoi son Centre Chorégraphique National d’Aix en Provence ou son Stadium de Vitrolles sont davantage couplés au réel que les projets des architectes que vous dénoncez et qui sont, au passage, le produit de conditions radicalement différentes de celles dans lesquelles Ricciotti construit aujourd’hui (ce qui, dans une certaine mesure, les excuse.) On a évidemment le droit d’aimer les projets de Ricciotti, mais son discours sur l’enracinement de l’architecture dans son environnement local tient avant tout de la stratégie marketing.


    • #459252
      le 09/07/2013 par Frédérick
      Architecture contemporaine et laideur

      @ Simone Choule



      [...] le "style international" qui est le must dans les conseils régionaux et les mairies, nous servira bientôt à faire le camp de concentration pour les bobos avant de les juger !



      Hilarant, je vois que tu as le sens du pratique !


    • #459924
      le 10/07/2013 par Mickael
      Architecture contemporaine et laideur

      @Stéphane

      Tout à fait d’accord avec toi Stéphane quand à la question des modes de production. Tant que ce problème n’est pas mis sur le tapis on évacue toutes les questions au profit des seuls aspects esthétiques ou fonctionnels (ou symboliques s’il plaît à Monsieur Orbach) : on interroge l’architecture en tant que telle mais jamais la société qui la produit. C’est bien commode... De ce point de vue, les architectes sont un peu des journalistes (au sens soralien du terme).
      Quand à Ricciotti, quand il définit l’"architecture en tant que sport de combat", demandons-nous : un combat contre qui ?


  • #458880

    Pas tout suivi, mais dans cette architecture messianique, talmudiste :
    On a pas le temps, on ne peut que faire de l’utilitariste minimaliste pour les "gentils".


  • #458884
    le 09/07/2013 par Amellal Ibrahim
    Architecture contemporaine et laideur

    Université populaire de Caen, c’est le truc à Michel Onfray ?

     

    • #459164
      le 09/07/2013 par Ysildor
      Architecture contemporaine et laideur

      Oui.
      Faut pas le mettre dans le même sac que BHL je pense. Michel Onfray est honnête dans ce qu’il dit (même s’il se trompe très souvent dans ses analyses politiques ; du moins il ne va pas au bout), et essaie de créer du débat au sein de son Université Populaire. Je trouve cela très sain. Si seulement ce genre d’initiatives se faisaient plus souvent...


  • #458898
    le 09/07/2013 par RKrishna
    Architecture contemporaine et laideur

    Très bonne vidéo ! Merci à E&R d’avoir partager !
    Seul bémol, la référence à Michel Onfray (athée) comme messie : j’espère que l’orateur blaguait.


  • #458902
    le 09/07/2013 par Sébastien
    Architecture contemporaine et laideur

    J’aime bien cette idée de s’affranchir un jour de notre condition terrestres/humaines. C’est grave docteur si je trouve beau cette architecture contemporaine ?

     

    • #459049
      le 09/07/2013 par xaccrocheur
      Architecture contemporaine et laideur

      Trouver belles les bow-windows verrouillées de son poulailler, ne pas se contenter de subir les attaques inhumaines, mais les goùter, s’en repaitre, et les fourguer aux générations futures avec la satisfaction béate de "l’homme moderne" oui, ça peut mériter la qualifiquation de gravité.

      La transcendance commence par l’intérieur de soi, et ne saurait être subie. Résumée à ce désir futile ("j’aime bien") elle n’est guère plus qu’une invitation cordiale adressée à la valetaille mécha-numérique (les machines et les logiciels) de nous mettre au plus vite en coupe réglée.

      Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ? ("cette idée de s’affranchir un jour de notre condition terrestres/humaines") s’affranchir ? Vous voulez dire, ne plus du tout (s’affranchir, c’est pas dépasser, améliorer, c’est quitter totalement sa condition) être un humain ? Si cette condition vous ennuie tellement, deux choses :

      - Avez-vous fait le tour de la question ("être un humain") ou bien êtes-vous juste à court de distractions ?
      - Avez-vous pensé à ceux qui, autour de vous, souhaitent rester des humains, s’assumer en tant que tel et continuer de donner un sens à cette condition ?

      Pour un vrai travail sur la question, je vous invite cordialement à entrer dans une église pour y prier Dieu, qui Lui, ne vous attend pas au tournant pour vous transformer en Tamagochi.


    • #459119
      le 09/07/2013 par tatiebaba
      Architecture contemporaine et laideur

      Votre message est une """SYNTHESE"" au sens AUDIARDIEN !!!!!!!!!!

      Ô ! jeune homme au crâne, Memento Mori......Oui c’est grave mais ne vous en faites pas la vie est bien faite car elle fint par la mort.

      En attendant vivez pleinement votre vie d’humain et un conseil de lecture : "QUE MA JOIE DEMEURE" JEAN GIONO.


  • #458912
    le 09/07/2013 par titine funeste
    Architecture contemporaine et laideur

    Un exemple de vandalisme "architectural" : le MUCEM de Marseille, " Musée des civilisations de la Méditerranée " boite à chaussure noire qui défigure l’entrée du Vieux Port, motif d’inspiration pour des milliers de peintres . Ils ont meme été jusqu’à percer de part en part la muraille du Fort St Jean pour y faire passer une passerelle amenant les visiteurs ! Autre exemple : celui qui se fait appeler Jean Nouvel a construit en plein centre de Barcelone une tour géante en forme de ...suppositoire !... (ou de gode pour les obsédés), constellée d’étoiles à 6 branches !... Regardez à Paris les plus beaux immeubles en pierre de taille, ils ont tous été construits avant 1914, au dessus de la porte d’entrée vous pouvez voir la date et souvent le nom de l’architecte . Malheureusement les tailleurs de pierre sont morts en 14-18, et les Français de l’après guerre n’avaient plus suffisamment d’argent pour faire édifier ces merveilles qui sont pour beaucoup dans la beauté de Paris . Regardez les Lycées de Paris construits au 19 eme, ils ne bougeront pas plus que le Pont du Gard, alors que les nouveaux Lycées élevés à la va vite ont une espérance de vie limitée à quelques dizaines d’années, sans parler des collèges que l’on devra détruire et reconstruire tous les 40 ans ... Un certain Adof Hitler considérait que l’Opéra Garnier était le plus bel Opéra du monde : il n’est pas impossible qu’il soit détruit un jour, pour faire place à une merde en alu et verre fumé, " Afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire "...

     

    • #459172
      le 09/07/2013 par GrosBill
      Architecture contemporaine et laideur

      On dirait que le thème du suppositoire est vraiment con-substantiel de l’architecture moderne. Il y en a deux beaux exemples à Londres.

      Le premier est le suppositoire neuf avant usage :
      http://img.over-blog-kiwi.com/0/31/...

      Le second, situé pas très loin, est quelque peu déformé, comme après utilisation :
      http://www.quizz.biz/uploads/quizz/...


    • #459185
      le 09/07/2013 par Stéphane
      Architecture contemporaine et laideur

      Amusant de vous voir conchier un bâtiment de Ricciotti alors qu’un autre intervenant fait l’apologie du même architecte quelques messages plus haut. Comme quoi, même parmi ceux qui s’inquiètent de la laideur de l’architecture contemporaine et des moyens d’y remédier, les avis divergent.


  • #458929
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    Il a oublié ce brave de parler de l’architecture national-socialiste ou fasciste !!
    Sans parler du fait que ça dépend aussi des gens qui y habitent. Le même immeuble n’aura pas la même vitalité en Italie qu’en France où les voisins se font chier les uns-les autres pour ne pas mettre le linge visible au balcon parce que ça fait "arabe" !! Embrasser les enfants, ça aussi ça doit faire "arabe" !! Il y avait plus de vie même dans les villes pauvres des pays de l’est, malgré une architecture "stalinienne" !!

     

    • #459196
      le 09/07/2013 par Gerard John Schaefer
      Architecture contemporaine et laideur

      Oui, il y a des lieux de vie (lol) et des façons d’y vivre. Les enfants sont appelés à devenir des adultes. Puissent-ils ne pas garnir ces lieux de vie en expansion appelés ici prisons de la République, ou ailleurs, "De Sa Gracieuse Majesté"... Ou même "De Sa Très Gracieuse..."
      Ce qui est le plus important, et ce pourquoi tu me permets de rebondir sur ton commentaire, c’est la façon dont les gens vivent et se comportent et les cadres plus ou moins imposés. Ca peut vite devenir très violent.
      Y a-t-il des lieux incitatifs ? Des configigurations spécifiques ? Les cités de ma jeunesse ont été détruites. A l’époque, c’était vraiment du gros, gros, ghetto. Du Mad Max, live, uncut. Aujourd’hui, un ghetto différent s’est déplacé dans la tête des jeunes. Assimilé.


  • #458935
    le 09/07/2013 par marmotte
    Architecture contemporaine et laideur

    Je dessine et j’ai adoré cette vidéo car nous sommes dans une imbécilité totale qui ne prend pas en compte les éléments de la nature.
    L’homme a besoin de nature mais également de paix et de santé.
    Par exemple, personne ne peut dormir sur un point téllurique, une source ou près un rayonnement électrique etc... et pourtant les gens l’ignorent et ces points porteront préjudice à leur santé.
    Au départ d’une construction, il faut déterminer le passage de source, le réseau hartmann etc
    La construction est l’art le plus complet et le périgord noir par exemple est un rêve de nature et de roches


  • #458940
    le 09/07/2013 par julio
    Architecture contemporaine et laideur

    Pas encore vu le reportage, et pas fan de l’architecture contemporaine.

    Néanmoins à partir du moment où on fait dans le vertical, les choix sont limités.. et tout se ressemble. On peut pas faire un immeuble haussmanien de 100 étages.


  • #458946
    le 09/07/2013 par kitchen
    Architecture contemporaine et laideur

    Onfray doit sortir de ses illusions(comme nous tous) pour se faire appeller messie,ce genre de choses n’arrivent jamais spontanément.


  • #458957

    1heure et 05 minutes !! dommage...
    1heure de conf pour en arriver à la sempiternelle phrase de conclusion maçonnique :
    "Il nous faudrait une nouvelle philosophie"...


  • #458970
    le 09/07/2013 par laurent
    Architecture contemporaine et laideur

    Les "modernes" sont des brutes qui ne savent créé que du laid,le triomphe de la quantité contre la qualité est assurément leur marque...


  • #458974
    le 09/07/2013 par goy pride
    Architecture contemporaine et laideur

    Je n’aime pas Onfray mais ce cours de son université populaire est de grande qualité !
    Merci d’avoir posté cette vidéo !


  • #458977

    Un architecte qui déplore la présence de machine à café, je sais pas vous, mais moi tout de suite je trouve ça louche.


  • #459005
    le 09/07/2013 par Estiù
    Architecture contemporaine et laideur

    Michel Ragon avait sorti une trilogie justement sur l’évolution de l’architecture très réussi
    http://www.amazon.fr/Histoire-larch...


  • #459017
    le 09/07/2013 par Régis
    Architecture contemporaine et laideur

    Enfin quelqu’un qui touche du doigt le problème réel de notre monde : l’intolérance.

    Le monde serait ce qu’il doit être, si enfin tout le monde respectait les valeurs des autres sans vouloir imposer les siennes, mais bien sûr sans oublier de défendre ses propres valeurs. En cela l’humanité a échoué et s’est laissé imposer les valeurs ultra libérales.


  • #459028
    le 09/07/2013 par david
    Architecture contemporaine et laideur

    moi qui adore l’architechture de toutes les epoques plus ou moins en fonction du batiment en question je trouve certains trucs pas mal et d’autres surtout insignifiant mais c’est d’abord un question de fric...ca coute moins cher de construire la stupide pyramide du louvre devenues vieillote que notre dame qui ne prends pas un rides et encore devancee de loin par la cathedrale d’amiens...apres c’est sur ca se vend toujours a des prix exorbitant cf l’ar moderne naulleau soral mais ce que ca coute au mec les lignes de droites c’est tout benef

    y a pas a chercher plus loi a mon avis...

    le scandale c’est largent public depensé apres on construit ce qu’on veut c’est jamais vraiement eternel une grue un boulet et pas par terre l’onu...ou bien un avion...apres tout


  • #459038
    le 09/07/2013 par Merci de rappeller le déclin du moderne
    Architecture contemporaine et laideur

    Excellentissime comme critique contemporaire .....A appliquer la memes approche sur les musiques, et autres ...

     

    • #459200
      le 09/07/2013 par la vitessse nous occulte la pause orthographe
      Architecture contemporaine et laideur

      ......comtemporaine .....en correction d’orthographe


    • #459614
      le 10/07/2013 par Gerard John Schaefer
      Architecture contemporaine et laideur

      "......comtemporaine .....en correction d’orthographe"

      Non, non, c’est bien "contemporain", avec un "n", comme "Nabila"...


  • #459052
    le 09/07/2013 par Lau974
    Architecture contemporaine et laideur

    Il donne des analyses justes, mais toujours au niveau de la métaphore. L’architecture est effectivement le reflet d’une culture et d’une pensée conceptuelle, mais elle est aussi faite de choses bien concrètes.
    Or à force de trop vouloir vulgariser il fait des amalgames, met tout dans le même panier de façon très imprécise, choisit les exemples qui servent son discours, mais oublie ceux qui l’invalident.
    Comment on construit un bâtiment aujourd’hui ? Quels sont les acteurs contemporains de l’architecture ? Quel est en France le cadre réglementaire et administratif dans lequel se débattent les architectes ? Quels sont les processus, économiques, politiques, sociologiques, etc... , qui contraignent l’architecture contemporaine ?
    Sans aborder ces questions de fond on ne fait que parler de concepts abstraits, effleurer la surface des choses. Et on désigne à la foule l’architecte comme l’unique responsable de la merde qui s’érige effectivement autour de nous à 90 %.
    Je suis architecte moi aussi. Et ce que j’ai remarqué, et que mon confrère ne dit pas, c’est que tout est mis en place aujourd’hui pour réduire le rôle de l’architecte à celui d’un prescripteur de couleur de moquette. Evidemment les maîtres d’œuvres fortunés pourront toujours échapper à la morosité de leurs espaces de vie. Mais le projet est clairement de détruire "l’architecture du quotidien", celle à laquelle sont confrontés la plupart d’entre nous. Le métier d’architecte va redevenir un métier d’élites, et ne sera plus exercé que sous la forme de très grosses agences internationales dont les compétences seront mises au service des plus riches. Et les petites entreprises d’architecture "artisanales" disparaitront sous le poids des contraintes économiques et techniques toujours plus invraisemblables (tout cela piloté par l’Europe, sous la pression de lobbyings diverses). Ces "petits architectes" pourront se reconvertir comme employés des grandes entreprises de construction (et perdront donc leur indépendance, lieu de l’expression et de la créativité), et ils seront là pour porter toute cette merde, les boucs-émissaires idéaux…
    Vous n’avez pas idée de la férocité du combat au quotidien d’un architecte qui aime son métier...
    Bon courage à tous !

     

    • #459314
      le 09/07/2013 par ChocàPic
      Architecture contemporaine et laideur

      Dans cette vidéo le conférencier aborde un peu le problèmes des normes européennes qui nuisent à la créativité :
      http://www.youtube.com/watch?v=2mpc...


    • #459543
      le 10/07/2013 par julio
      Architecture contemporaine et laideur

      exact.. un peu comme les ingénieurs dans un monde ou les projets R&D sont choisis par les banquiers et ou l’obsolescence programmée est obligatoire a suivre

      malheuresement etant ingenieur j’ai vite compris que le role de l’ingenieur n’etait plus d’etre creatif et innovateur mais d’etre un simple agent du capital sans voix, et que donc pour avoir un quelconque pouvoir decisionnel il fallait se rapprocher de la gestion du capital. c’est d’ailleurs pour ca qu’aujourd’hui un grand nombre d’eleves d’ecoles d’ingenieurs ne passent meme plus par la case ingénieurerie, ils vont directement travailler pour la Banque

      j’imagine que c’est pareil pour les architectes. tout ca est triste.


  • #459053
    le 09/07/2013 par titine funeste
    Architecture contemporaine et laideur

    La Grande Arche de la défense a été construite en 4 ans (1985-1989) alors que l’Arc de Triomphe de l’étoile a été construit en... 30 ans (1806-1836) : on peut mesurer l’abime qui sépare l’architecture du temps de l’Empire et celle d’aujourd’hui . Du reste le toit de la grande Arche a été interdit au public ... L’Opéra Garnier a été construit en 13 ans (1862-1875) alors que le ridicule fromage de l’opéra Bastille a été construit en 5 ans, de 1984 à 89 . Quelle différence sur le plan du raffinement . La tour Montparnasse : le gigantesque étron d’Aaron (l’architecte) chié au milieu de la plus belle ville du monde . Et que dire de Beaubourg, cette raffinerie totalement incongrue ?... Et les gracieux pavillons des halles, de Baltard, détruits pour laisser place au tocard "Forum" des Halles ? Il y a eu tout de meme un rescapé de cette campagne de vandalisme : alors que Pompidou voulait faire sauter la gare d’Orsay, Giscard a eu l’excellente idée d’en faire un musée du 19 eme, avec le succès que l’on sait .

     

    • #459280
      le 09/07/2013 par Slide
      Architecture contemporaine et laideur

      Oui, enfin, quand on compare les temps, faut quand même reconnaître que la technique a beaucoup évolué, ce qui permet d’aller beaucoup plus vite !


  • #459055
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    Une conférence très bien menée, le danger global bien cerné, analysé dans ses grandes lignes, et très abondamment illustré.
    Et l’on voit à la fin le conférencier en quête de salut se tourner vers Onfray, cet “athédoniste”, qui n’y peut donc grand-chose ; alors que le site E&R semble, en effet, au moins politiquement, bien plus adéquat et prometteur en réponse à son interrogation angoissée.
    Le diagnostic, quant à lui, laisse à désirer : le matérialisme moniste, en relation avec le Programme NBIC et le transhumain... Car la vraie question (et merci de ne pas la censurer, ne rejoignant pas - ou pas encore - la conception E&R) est de savoir si “le nouveau paradigme” (l’énergétique du chaos organisateur, qui a unifié Naturel et Artificiel, déniant jusqu’à la pertinence de la notion de “vie” [aucune “force vitale” détectable] au profit de “vivant” ou d’“organisé”) et qui domine toujours plus le monde technoscientifico-financier, voire géostratégique, s’avère ou non fondé.
    Or les divers domaine scientifiques : l’astrophysique, l’actuelle synthèse sur l’évolution du vivant, l’intelligence artificielle, la biologie de synthèse, etc., montrent chaque jour un peu plus la grande pertinence de cette nouvelle vision du monde... au moins dans sa redoutable efficacité, certes fatale, a priori, pour la diversité géo-historiquement forgée des cultures humaines... sinon dans une néo-différenciation “glocale” entre les serviteurs zélés, “élus”, de cette mégatrend adonnés au Grand Rabattement énergétiste-auto-organisateur... et les milliards de laissés-pour-compte sélectionnables à merci (“Géodarwinisme réel”).
    Le verdict concernant les religions - qui en somme n’auraient plus rien à nous dire -, est vraiment très rapide et erroné, de même qu’est assez infantile l’attente “goethéenne” du Magicien, seul à savoir arrêter l’arraissonnement-ensorcellement technicien (ce qui d’ailleurs relève d’un “messianisme-à-venir”, de type “vétéro-testamentaire”... contradictoire avec “le moulin mystique”, justement cher à l’orateur dans sa belle interprétation du chapiteau roman).

    [suite \]


  • #459057
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    [suite de /]

    Ce qui manque à sa fresque désespérée pourrait bien être encore, comme chez la plupart des contemporains désenchantés par l’idole progressiste, la reconsidération véritable et profonde des civilisations autres que celles inspirées des monothéismes : en somme ces “païennes” tant honnies, et leur “tournure d’esprit” en relation avec les dieux et plus encore les ancêtres (et donc au-delà même des analyses de Lévi-Strauss, qui s’en est tenu habilement à des Mythologiques n’ayant pas osé intégrer les sombres lumières de ses amis tardifs, chamanes de la Côte du Nord-Ouest).
    Dans cette direction de l’initiation (à une énergétique intime, de transe, qu’un Dieudo, aux racines négro-africaines encore profondes, évoque d’ailleurs parfois dans ses spectacles), une seule image dans toute la vidéo y oriente... mais, apparemment, à l’insu du conférencier...


  • #459059
    le 09/07/2013 par titine funeste
    Architecture contemporaine et laideur

    Heureusement tous ces buildings ne sont pas faits pour durer, ils sont faits pour faire du fric, et leur espérance de vie est limitée à quelques dizaines d’années . Le secret de leur laideur : les matériaux utilisés sont les moins chers possible pour faire le plus gros bénef possible , et ils doivent etre seulement "fonctionnels"... Et puis il y a le manque de gout : c’est ainsi que Martin Bouygues a acheté un chateau en Sologne, du 18 eme, il l’a fait raser et reconstruire à "l’identique" mais...en béton !... Quel con !

     

    • #459544
      le 10/07/2013 par julio
      Architecture contemporaine et laideur

      le beton est une avancee technique assez spectaculaire. on sait que la pierre de taille peut durer des centenaires voire millenaires, laissons sa chance au beton.. j’aimerais bien avoir l’avis de specialistes la dessus


  • #459060

    J’avais déjà écouté ça, c’est très vrai...


  • #459064
    le 09/07/2013 par laurage
    Architecture contemporaine et laideur

    en construisant, peu etre pense t ils deja a la destruction des immeuble a detriure


  • #459068
    le 09/07/2013 par CoucouCMoi
    Architecture contemporaine et laideur

    Je vais faire une pause. je reprendai plus tard l’écoute. Très intéressant, de bonnes idées.

    Mais par contre toujours cette vision chialeuse à la Française, cette maladie de l’âme qui vous conduit à la dépression.
    L’analyse ici est encore empreinte d’une idéologie sous-jacente et exprime une émotion triste et contrariée.

     

    • #459279
      le 09/07/2013 par chouardien
      Architecture contemporaine et laideur

      Et alors ? Il s’agit d’une idéologie mortifère véhiculée par ces néo-architectes, donc oui leurs bâtiments sont froids et sans vie, à leur image, comme le dit d’ailleurs le conférencier. À moins que vous ne vouliez pas comprendre. Aucun rapport avec le Génie français qui est synonyme d’innovation, de création, d’intelligence etc. : cette exception culturelle à la française un peu endormie certes, souvent par faute de moyens (raflés par qui on sait), et qu’affectionne tant Obama.
      Par contre dommage qu’il n’y ait pas une suite avec les questions-réponses, mais bon nous sommes tous d’accord je pense sur le constat, comme il le dit lui-même, il suffit de regarder ces buildings pour éprouver un sentiment instinctif de rejet... Et moi perso je m’y suis jamais fait. Transparence = sans âme. Il faut remettre du coeur à l’ouvrage !


  • #459123
    le 09/07/2013 par jr_lyon
    Architecture contemporaine et laideur

    Il y aurait beaucoup à dire sur cette conf par certains côtés très courageuse et par d’autres pas tout à fait honnête.
    Quelques rqs
    - l’archi contemporaine est le fruit de son temps (vitrine) donc, faut donc pas s’étonner d’y retrouver les critiques qu’on fait en générale sur celui-ci.
    - sur l’architecture vernaculaire, on peut dire qu’aujourd’hui pas mal d’archis s’en inspirent . C’est même tendance ! http://espace.lecolededesign.com/20...
    - Orbach dit en intro : « L’architecture contemporaine ne plaît à personne pourtant nous ne construisons plus qu’elle »... comment construire quelque-chose qui ne soit pas contemporain à moins d’utiliser la DeLorean de retour vers le futur ? Cela implique d’utiliser les outils, les matériaux, les contraintes et les savoir-faire de sont temps. C’est à dire de la société post-industrielle pour faire court. Ex:Les normes que défend Orbach tendent à éliminer toutes les petites entreprises ne pouvant se payer les certifications. Par exemple les menuisiers traditi n’existent presque plus... tout tend à la standardisation et la majeur partie des archis ne supportant pas ça se tournent vers le luxe qui permet le sur mesure (comme dans la mode).
    Pour parler des savoir-faire, je ne vais pas faire un dessin, il n’y a qu’à regarder un chantier. Par nécessité de rentabilité, le travail y est taylorisé presque comme à l’usine. Les ouvriers sont interchangeables, payés au lance-pierre et parlent de moins en moins français...
    En conclusion, on pourrait faire remarquer que cet archi issu d’une famille bien bourge ne parle pas des moyens de production, et très peu des utilisateurs, se plaçant dans la posture même qu’il dénonce de l’archi produisant de l’abstrait. Mais ça serait trop méchant !
    Faites quand même un tour sur son site : coste-orbach.fr. Je vous laisse juge : fait-il une archi différente des autres ?... je pense qu’il fait de son mieux avec conviction et les conditions qui sont les siennes, comme bon nombre d’archis (qui ne sont pas -j’en profite pour répondre à certains- à 50 ou 70% franc-mac...

    @Simone Choule : le discours de Ricciotti est plaisant pour nous puisqu’il site Malaparte et Pasolini sans arrêt tout en se disant volontiers populiste... mais son architecture est-elle fondamentalement différente ? Les fondamentaux de l’archi contemporaine sont bien là (de ma part, c’est pas 1 critique).
    (en toute amitié et avec l’humour que je peux : fais gaffe, on est toujours le bobo d’un autre...)


  • #459149
    le 09/07/2013 par DJL 93VIDEO
    Architecture contemporaine et laideur

    La beauté est mesurable par le nombre d’or ... La beauté n’est pas un concept subjectif ... tout ce qui a été construit au nombre d’or est forcément beau ... la nature et la flore sont construit au nombre d’or ... l’homme est construit au nombre d’or ... Les temples anciens et les cathédrales sont contruit au nombre d’or ...

    Si nos anciens construisait au nombre d’or ce n’était pas pour déconner ou pour jouer au beau ... tout ce qui a été construit au nombre d’or est transparent à la vraie lumière ... la "vraie lumière" n’est pas la lumière du soleil, C une énergie mystique et mystérieuse que nos scientifiques actuels nomment la matière noire ...

    Si les loges maçonniques sont construites au nombre d’or ce n’est pas pour déconner, C pour être transparent à la vraie lumière, comme celle des églises ou des temples anciens ...

    Construire une maison au nombre d’or permet de la rendre vivante. La maison se comporte comme une seconde peau qui vit et respire ... la maison construite au nombre d’or n’est pas isolé des influences de la terre et du ciel ... De nos jours, l’isolation si cher à nos architectes contemporains nous isolent de toutes ces énergies subtiles de la nature ...

    Pour bien faire, il faut construire sa maison avec des matériaux naturels et locaux. Les pierres, le bois ou la terre sont des matériaux vivant ... Le ciment est un matériau mort ... construire sa barraque avec du béton comme le fait Bouygues ou Vinci, C construire sa barraque avec des cadavres ... A ce sujet, les écolos bobos vous proposent même de construire votre maison avec des déchets, avec des poubelles ^_^ lol

     

  • #459176
    le 09/07/2013 par halluciné
    Architecture contemporaine et laideur

    Ce documentaire est ridicule.... Il mélange des arguments réels contre l’ultra-libéralisme et une certaine dérive de notre société avec un fatras absurde qui sent la frustration et l’architecte raté à plein nez...
    Comme certains maranes devinrent les pires des inquisiteurs, les renégats sont toujours les pires... Et rien de bon n’en sort en général... (je vous renvoie à l’histoire pour vérifier cette assertion)

    Ce type vomit son passé qu’il n’assume apparemment pas, pas plus que ses (non) choix de vie concernant son addiction à la technologie entre autres... résultat, pour ne pas se sentir seul face à ses responsabilités et ses (non) choix, il veut dégouter les autres en jetant le bébé avec l’eau du bain...

    Les exemples sont bien choisis pour aller dans le sens d’une thèse qui se veut universelle alors qu’elle en l’est pas (l’architecture contemporaine n’est pas unique mais diverse, mais à ne montrer que des HLM bas de gamme, des maisons délirantes d’architecte souvent construites pour eux mêmes et des "quartiers d’affaires" on ne montre pas l’ensemble mais une part infime... bien choisie pour servir la thèse développée oubliant qu’il y a aussi de beaux exemples de HLM ou même parfois de tour...) et évite bien les contre exemples et toute analyse critique de sa propre (non ?) pensée...

    C’est l’idéologie architecturale des années Pétain qui renait ici (ce qui va plaire à certains ici je n’en doute pas mais n’a aucun sens si on est un peu cultivé sur le sujet architecture) comme s’il y avait le moindre sens à pasticher une architecture vernaculaire (qui est le fruit de conditions historiques mais surtout de matériaux et de leur mise en oeuvre) avec des matériaux contemporains (qui qu’on le veuille ou non existent et ont permis de loger la multitude, problème qui ne se posait pas à nos ancêtres...) et des moyens techniques de mise en oeuvre qui n’existaient pas auparavant et existeront encore dans le nouveau monde auquel beaucoup d’entre nous aspirent...

    Il y a des enseignements à tirer du passé mais sans nostalgie pour construire un futur réel et pas une escroquerie idéologique délétère...

    C’est Onfray-compatible, un peu de vrai, beaucoup de faux et énormément de frustrations (de n’avoir pas réussi à devenir oligarque ou plus vraisemblablement laquais choyé de l’oligarchie ?...) pour un résultat vide de sens... mais très séduisant pour ceux qui ne maitrisent pas le sujet dont on parle...

     

    • #459329
      le 09/07/2013 par ChocàPic
      Architecture contemporaine et laideur

      Je veux bien qu’il ne sélectionne des bâtiments moches pour étayer sa thèse mais aurais-tu des exemples de belle architecture contemporaine pour étayer tes propos ? Ça m’intéresse vraiment de découvrir une architecture différente.


  • #459188
    le 09/07/2013 par Stéphane
    Architecture contemporaine et laideur

    J’ai écouté jusqu’à ce que me vienne l’idée d’aller vérifier l’architecture que produit ce monsieur Orbach.
    Jusque là je m’ennuyais poliment, mais entendre les récriminations de ce clown quand on a vu de quoi il est lui-même capable, vraiment, non, ce n’est pas possible.


  • #459218
    le 09/07/2013 par Scmitas
    Architecture contemporaine et laideur

    Très bon article. Merci pour cette analyse.
    Ces cités dortoirs sont effectivement créées pour que les gens s’abrutissent devant leurs téléviseurs ou leurs ordinateurs. J’ai vécu dedans et j’ai failli me suicider.
    La terre émet naturellement des ondes que nous recevons. Seuls les poètes et les gens sensibles les reçoivent consciemment et ouvrent leurs esprits.
    Mais le béton et le verre bloquent tout cela et nous transforment en robots.


  • #459227
    le 09/07/2013 par miranda
    Architecture contemporaine et laideur

    La destruction de la ville en temps de paix : tuer tout le charme citadin qui a une identité culturelle, une histoire, une vie de quartier au détriment de l’urbanisme qui est impersonnel, froid et qui pousse à la consommation. Leurs cibles : certains jeunes de banlieues sous-americanisés a qui on a fait détester tout ce qui rappelait la France (en France QUAND MÊME !), certains campagnards qui fantasment sur la ville, les arrivistes du capital en manque de progrès. Le projet ? Remplacer le citadin français cultivé(e)en un "Black eye pisse"désaxé ou une milady-Gogolifiée abreuvée de culture anglo-saxone. Vous constaterez que les bobos jamais ne s’y installeront mais prendront d’assaut les quartiers populaires. En fait tout ce qui reste d’authentique se paye désormais très cher alors que la plupart de ces quartiers furent habités par nos aïeux prolétaires. Prochaine étape la boite de conserve la rue ou le cercueil au choix...


  • #459249
    le 09/07/2013 par NeoCitran
    Architecture contemporaine et laideur

    Très très intéressant. Je comptais regarder 3min par curiosité mais et bu son discours en entier sans voir le temps passer.

    J’aime beaucoup lire ou entendre des critiques sur des sujets qui au départ ne m’intéressent que peu, mais dont la qualité et la portée large de la pensée m’en fait apprendre plus sur beaucoup de choses.

    Merci à E&R pour l’hétéroclicité de ses relais.


  • #459264
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    excellente cette vidéo ! il a l’air bien ce David Orbach.
    On aimerait voir ce qu’il construit maintenant ???
    Au passage, la parabole du moulin mystique qui transforme le grain/ancien Testament en farine/Nouveau Testament. "qui le rend digeste" : c’est vrai que l’Ancien Testament est vachement indigeste !

     

    • #459946
      le 10/07/2013 par Stéphane
      Architecture contemporaine et laideur

      Une simple recherche sur google vous permettra de voir ce que construit Orbach. Je vous conseille quand même le sac à vomis, au cas où.


  • #459292
    le 09/07/2013 par Ricine
    Architecture contemporaine et laideur

    De toute façon que ce soit l’architecture, l’art en général ou la sculpture, dès qu’on appose le mot "moderne" derrière, on sait qu’il n’y a rien de bon à garder.
    Notre époque est remplie d’artistes dénués de talent ou de génie.
    Et encore le mot artiste est trop fort.


  • #459300
    le 09/07/2013 par Nicheren
    Architecture contemporaine et laideur

    les dernières minutes contredisent tout ce que l’auteur avec plus ou moins de bonheur a essayé de dénoncer. Un appel vibrant à la Nouveauté puisque les religions on en veut plus mais avec retour du pseudo religieux clérical quand l’auteur demande l’aide(ou la bénédiction ?) de l’insignifiant Michel Onfray... l’auteur était pourtant sur une bonne piste en commentant une frise romane, en reconnaissant la valeur des corporations... là il devrait appronfondir ...Croit il vraiment que cet immonde libertaire d’Onfray héraut de la branlette va l’aider ? C’est l’esprit des bâtisseurs des cathédrales cher aux Compagnons et à la pensée traditionaliste d’unTitus Burckardt , mais quel archictecte lit encore cet auteur ? L’auteur reste encore enfermée dans ce qu’il dénonce : l’avenir en faisant table rase des religions


  • #459310
    le 09/07/2013 par paramesh
    Architecture contemporaine et laideur

    j’ai même pas envie d’écouter ce triste sire, je suis allé directement voir ce qu’il fait, c’est consternant, l’architecture contemporaine est comme l’art contemporain, une branlette narcissique à la gloire d’ individualistes mégalomanes et suffisants. et en plus celui là se permet de critiquer les copains (pour un petit billet ou une place au chaud dans l’administratif ?)
    Désolé je ne suis pas aveugle, et je n’ habite pas dans un discours


  • #459326
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    un aspect important de son très pénétrant constat est que malheureusment ce système, cette idéologie trouve des complices dans la vaste majorité des gens, cet enfer nous nous le tricotons nous-mêmes en nous comportant comme des beaufs à la fois intolérants, jamais contents et soumis, comme il le montre par des exemples ; comme le dit le chanteur du groupe Pafklik’ "Vi kreis min par via silenta konsento"


  • #459347
    le 09/07/2013 par Frédérick
    Architecture contemporaine et laideur

    C’est l’occasion rêvée pour vous refourguer ma théorie sur l’architecture !

    L’aspect fondamental de l’architecture, c’est la création d’un espace intérieur.
    Au delà des styles, l’histoire de l’architecture peut être lu à travers l’évolution de la taille de cet espace ainsi que des techniques employées pour l’augmenter.
    Je propose donc une observation historique de l’architecture dans son aspect structural.
    La première technique utilisée pour créer cet espace, c’est bien sûr le mur. Cette paroi portera un toit, produisant ainsi un volume intérieur.
    Puis l’espace s’ouvre et s’aggrandit avec l’introduction du pilier : la charge du toit peut être soutenue en un seul point plutôt que sur toute une ligne et la plasticité de l’espace créé en jouira.
    Ensuite arrivent la voûte, la double voûte, autant d’inventions qui servent à éloigner un support d’un autre, continuant ainsi l’ouverture de cet espace.
    La création d’étages, le style de la façade et bien d’autres éléments sont subordonnés à la nature du support : cette pièce mécanique à pour but de démarquer le dehors du dedans mais surtout de porter ce qui couvre l’édifice.

    Avec l’avènement de la cathédrale gothique s’achève l’histoire du génie structurel.
    En effet, celle-ci place une partie de ses supports à l’extérieur de l’édifice !
    L’idée était effectivement génial car bien entendu l’espace s’ouvre encore plus.

    Depuis, on a fait des édifices plus hauts et plus grands, mais seulement parce que nous avons acquis la technologie qui nous permet de modeler les matériaux pour en faire des supports plus résistants et plus malléables que les matériaux naturels : l’espace s’élargit, non pas par des solutions structurelles mais en "trichant" sur les moyens utilisés.
    L’extrême plasticité des nouveaux matériaux rend possible des choses jusqu’alors inimaginables et c’est ainsi que l’architecture exprimera de plus en plus la vanité engendrée par des hommes qui prétendent dominer impérieusement leur environnement et eux-mêmes.
    Mais ceci a un prix : se tenir à quelques centimètres d’un baie vitrée à cinq cent mètres du sol peut vous donner l’illusion d’avoir le monde à vos pieds, cependant intérieurement et inconsciemment, je vous assure que votre instinct vivra une angoisse sourde !

    En conclusion : la sensation que vous avez en vous promenant dans un édifice est tout aussi importante que son aspect extérieur. Si l’édifice tient debout par des règles universelles de géométrie, il exprimera l’harmonie et vous la sentirez en vous.

     

    • #459489
      le 10/07/2013 par Said Nursi
      Architecture contemporaine et laideur

      Bonjour,
      Je suis étudiant en école d’architecture depuis quatre ans. C’est une discipline imposante qui ne se laisse pas approcher facilement. Cette approche de l’architecture, je tente de la mener malgré tout. On est bien peu de chose face à l’immensité de l’univers. Comme-ci que cela ne suffisait pas, on nous inonde de divertissements, de technologies futiles, de distractions etc ... le monde moderne en crise de notre cher R.Guénon.
      Je serai clair et concis : l’architecture, selon moi, peut exercer son influence à deux niveaux différents dans le processus civilisationnel :
      -Elle peut énoncer l’organisation de la vie des hommes pour proposer par exemple une morphologie spécifique d’une ville, d’un village ... c’est à dire qu’elle peut dicter les fondements d’une société, la façon de vivre des individus.. Le premier niveau où peut donc se situer le rôle de l’architecture est la quintessence d’une civilisation, ses principes fondateurs.
      -Elle peut subir les impératifs d’une société déjà déterminée. Par exemple : dans une bureaucratie, il faut des immeubles de bureaux, dans une société de consommation massive il faut des hypercentres-marchés...

      Et il y a certainement l’entre-deux. Aborder la complexité que soulève cette question ne m’est pas utile pour vous faire passer mon idée essentielle. À savoir que je ne peux pas concevoir de contribuer à la dégénérescence de nos sociétés post-modernes en pratiquant une architecture conforme à un modèle "social économique culturel politique.." de l’apocalypse. Ce qui compromet fortement ma réussite en école nationale supérieure d’architecture !
      La vie c’est pas gaufrette, surtout quand on est conscient à la vingtaine que l’on vit dans un monde qui à la fois nous enthousiasme par son vaste champ de possibles et à la fois nous dépite par la décadence morale qui va de pair. Devenir un mondain ou devenir un ascète, c’est le genre de choix qui se pose à ma conscience.
      Demain premier jour de ramadan, enfin l’opportunité de s’élever un peu. On n’en a jamais assez de consommer, mais d’avoir faim ça nous calme, en quelque sorte ça nous rassasie. La plénitude par l’absence.
      Je n’écris pas souvent, j’en ai assez d’écrire.
      Cordialement


    • #459905
      le 10/07/2013 par Mickael
      Architecture contemporaine et laideur

      Bonjour Said

      Je suis moi-même architecte diplômé depuis 6 ans et suis bien placé pour comprendre ton malaise.

      Je me permets cependant une petite remarque.
      Croire que l’architecture peut "énoncer" comme tu dis, la vie des hommes, est, me semble-t-il, une illusion. Cette idée, entretenue par les écoles d’architecture, et que certains appellent "Spatialisme", suppose que les relations sociales entre les hommes pourraient naître de certaines conditions spatiales préalables et postule que tel homme ou telle société naîtra ipso facto de telle configuration spatiale, indépendamment de tout autre critère (économique, politique, culturel,etc.).

      Si tel était le cas, aucun édifice, aucune Cité n’aurait jamais vu le jour… Bien avant que Corbu ait pondu ses plans démiurgiques de villes ultra-fonctionnelles, l’homme moderne machinisé se tenait déjà là, tout prêt à être mis dedans. Mettrait-on par ailleurs tous les sous-prolétaires de banlieues dans des phalanstères fouriéristes qu’on obtiendrait pas des socialistes-utopistes à l’arrivée. D’ailleurs on le fait déjà en quelques sorte : ça s’appelle la prison !.. Une autre idée du socialisme…

      Le délire spatialiste était derrière nombre de projets urbains et architecturaux dans les années 60-70, raison pour laquelle a vu partout fleurir des Agoras ou autres Forums, ou qu’on a ressuscité des formes urbaines du passé, avec les résultats qu’on connaît.

      Sur le sujet je te conseille les ouvrages d’Henri Lefebvre et de Jean-pierre Garnier. Tu peux aussi trouver des articles intéressant sur le blog Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel. Je te conseille également La Cité à travers l’histoire et Les transformations de l’Homme de Lewis Mumford ainsi que le plus léger "il court, il court le Bauhaus", petit essai satirico-humoristique, de Tom Wolfe.

      Bon courage pour la suite de tes études
      Salutations


    • #459968
      le 10/07/2013 par Gerard John Schaefer
      Architecture contemporaine et laideur

      " ... se tenir à quelques centimètres d’un baie vitrée à cinq cent mètres du sol peut vous donner l’illusion d’avoir le monde à vos pieds, cependant intérieurement et inconsciemment, je vous assure que votre instinct vivra une angoisse sourde !" http://25.media.tumblr.com/tumblr_l...


    • #459978
      le 10/07/2013 par Gerard John Schaefer
      Architecture contemporaine et laideur

      @ Mickael : " Mettrait-on par ailleurs tous les sous-prolétaires de banlieues dans des phalanstères fouriéristes qu’on obtiendrait pas des socialistes-utopistes à l’arrivée. D’ailleurs on le fait déjà en quelques sorte : ça s’appelle la prison !.. Une autre idée du socialisme…"
      Le Panoptique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Panoptique
      http://en.wikipedia.org/wiki/Panopticon et un docu http://www.youtube.com/watch?v=x4DU...


  • #459388
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    et à la fin il évoque cet "ascetisme fou régi par une pulsion d’anéantissement" et qui correspond à ce que j’appelle la "Secte des Adorateurs de la Mort", à savoir la conjonction des freudiens psychanalysés férus de "travail de deuil"(devenus obligatoire) et tout ce qui s’ensuit, des bouddhistes parisiens/intellos, des passionnés de tranquilisants, "méditation" et euthanasie, la "pensée positive" quoi ! tous ces gens qui régissent à tous niveaux la société, et la "littérature" à destination des enfants, les revues "psycho-machin-chose" (y compris celles qui se prétendent catholiques !) et féminines, et tous les apparatchik du pouvoir de la pensée actuel.


  • #459400
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    enfin, quelqu’un qui a le courage de dénoncer la culture unique "jeans-cocacola-teeshirts" !
    qui m’a toujours fait horreur, et qu’on voit maintenant envahir la planète (et tous les courants de pensée, et toutes les classes sociales et milieux) jusqu’à ses plus lointains recoins.


  • #459409
    le 09/07/2013 par anonyme
    Architecture contemporaine et laideur

    et à la fin revient cette constatation que j’ai souvent faite "nous acceptons mal les vraies différences" car ceux qui se gargarisent de "tolérance" en général défendent uniquement qu’on tolère ... ceux qui pensent comme eux, mais ceux qui ne penset pas comme eux, là tout de suite la tolérance disparaît ! ceux qui se gargarisent complaisamment de la citation de Saint-Exupéry "si tu diffère de moi oh frère, bien loin de me menacer tu m’enrichis", quand ils se retrouve en face de gens réellement différents, y’a plus personne ! leur beaux sentiments disparaissent, et ce sont souvent les plus agressifs !


  • #459459
    le 10/07/2013 par pauline
    Architecture contemporaine et laideur

    Et c’est pas près de s’arrêter : http://www.pariszigzag.fr/visite-in...


  • #459526
    le 10/07/2013 par Louis Riel
    Architecture contemporaine et laideur

    égalité réconciliation c est l esprit de la résistance Francaise .bravo
    longue vie


  • #459561
    le 10/07/2013 par Laurent
    Architecture contemporaine et laideur

    Très bonne conférence qui prouve, là encore, que nous sommes devenus totalement "hors-sol", comme les fruits et légumes ou la viande que nous bouffons, les fringues que nous portons, les musiques que nous écoutons, les films que nous regardons...

    Et les villes suivent le même mouvement. Dans les grandes villes de province, les bars, restos, magasins sont aussi "hors-sol". Ils sont dans cette ville mais pourraient être dans une autre ville, un autre pays. Les bars "lounge" remplacent les bars de quartiers, les restos thématiques remplacent les restos à la cuisine familiale et les magasins indépendants cèdent la place à des magasins franchisés et quand bien même il reste des indépendants, ils vendent la même chose que les franchisés, ces marchandises exposées à longueurs de journées dans les télés, les magazines, les radios, les films, les panneaux publicitaires.

    Quant à ce qui reste d’"authentique" dans les villes & villages de notre pays, cela devient un faire valoir monnayable qui exclura le populo (remplacé par les CSP++ totalement hors sol) qui attirera quelques touristes consommateurs (muséïfication). Au delà des rocades, les villages bordant les grandes villes deviennent de sinistres zones pavillonnaires dont l’architecture est hors sol et dans lesquelles toute forme de vie a disparu dans les espaces publics.

    Bienvenue dans un monde triste, fonctionnel et uniforme.


  • #459600
    le 10/07/2013 par richard
    Architecture contemporaine et laideur

    L’architecture "moderne" née des mouvements avant-gardistes, entre autre du Bahaus, a perdu toute notion de frontière culturelle et géographique.

    Il s’agit donc de la concrétisation conceptualisée et matérialisée de toute la décadence du mondialisme.

    Il en est fini de l’adaptation humaine à l’environnement ; ainsi l’homogénéité architecturale régionale laisse la place à un foutoir éclectique d’esprit débridés et pervers où l’orgueil parasitaire domine en écrasant l’intelligence, le goût, et la témérité de nos aïeux.

    Je ne suis pas contre une évolution de la forme, mais encore faut-il s’incliner sur l’idée que l’architecture VRAIE, est, encore une fois, limitée par des facteurs environnementaux et culturels, et, de trop vouloir improviser serait s’en égarer.

     

    • #459715
      le 10/07/2013 par Frédérick
      Architecture contemporaine et laideur

      Rappelons également que le moteur conceptuel de l’école Bauhaus, c’était l’individualisme forcené.


  • #459654
    le 10/07/2013 par Taunteur
    Architecture contemporaine et laideur

    ENFIN je tombe sur un article traitant de l’architecture contemporaine, je finissais par désespérer d’être le seul à la critiquer !

    Cela fait longtemps que je me demande s’il n’y a pas une sorte de concours à la conception la plus anachronique et hideuse possible, tant nos jeunes diplômés d’écoles d’architecture rivalisent d’inventivité pour dénaturer des lieux parfois chargés d’Histoire.

    Il semblerait que l’absence d’âme, de cachet, de chaleur et de convivialité soit la condition sine qua non de tout ouvrage contemporain ... CF la Place de la République 2.0 et son carrelage de funérarium impersonnel et sinistre au possible.

    Ces apprentis sorcier considèrent faussement que le minimalisme épuré est gage d’élégance et de talent ... mais concevoir un monolithe gris n’a jamais fait de quiconque un génie.


  • #459788
    le 10/07/2013 par mars 31
    Architecture contemporaine et laideur

    Les vas nu pieds rivalisent dans la hauteurs des constructions ... mauvais signe ...


  • #459830

    Entendre Onfray dire :

    "l’architecture est moche parceque les idées qu’elle véhicule derriére sont moches"

    Ca n’a pas de prix, lui qui n’hésite pas à cracher sur les différentes religions, vecteur de haine et de totalitarisme (je rappelle qu’il un antithéiste invétéré).
    Il admet donc ici que ces même religions qui ont vu paraitre les cathédrales, ainsi que les principales périodes idéologiques (renaissance gothisme etc..) mais encore les pyramides egyptiennes, les temples grecques et les colisés romains, sont des idéologies qui par opposition au mot moche sont belles ?

    Il est temps de relire tes fiches Onfray, stop la dissidence au fromage car tes pseudos conférences ne sont que du vent, je pense ne pas être la seule personne qui ne soit pas dupé par ton double discours.

    Certe aujourd’hui les agglomérations pleines de barres et de tours ne sont pas spécialement agréable à regarder, mais elles répondent à un impératif étant donné l’urbanisation, le dépeuplement des campagnes..

    à noter : je n’ai aps regardé la vidéo, juste les 3 premiéres minutes et le premier paradoxe.

     

    • #459997
      le 10/07/2013 par Rodolphe
      Architecture contemporaine et laideur

      Ce n’est pas Onfray qui parle.


    • #460004
      le 10/07/2013 par fred13
      Architecture contemporaine et laideur

      Ce n’est pas Onfray qui parle, c’est un intervenant de l’université populaire organisée par Michel Onfray. Son niveau, y-compris philosophique, me semble bien plus élevé que celui d’Onfray.


  • #459870
    le 10/07/2013 par Ben le japonais
    Architecture contemporaine et laideur

    Oui,mais pas oublier pourquoi,on change l architecture ancien au moderne,ça vIens du minimalisme comme au Japon ,,,ici,un immeuble ne reste pas plus de 40 ans,il est détruit pour reconstruire derrière ,,,,c est tout simplement des arrangements être l état et les constructeurs qui amassent des milliards à Tokyo par exemple.c est du préfabriqué,et il ne faut pas s étonner si le style est moche...niveau du style ,,,c est comme la mode ...on désire ,que cela soit vite démodé.....ce n est pas qu une question de moche ou pas....
    faut bien comprendre des villes comme Tokyo pour comprendre .....en France,,il y des lois de protection qui protègent la plupart des styles haussmaniens et autres du centre ville de Paris.
    faut pas critiquer un génie comme Le Corbusier qui a révolutionner l architecture moderne,
    oui,il y a un rapport avec les entreprises ultra-libérales et l esprit Corbusier mais faut pas Tout mélanger,tout architecte qui passe un contrat avec un grand group feras du Corbusier pour le bien de l entreprise qui veut prendre un aspect relax à la Google ....
    la France ne va pas détruire des bâtiments d époque pour faire du tout Tokyo...
    la France est le premier pays du tourisme dans le monde,,,,,c est beaucoup d argent,,,
    je ne voit pas la France détruire tout pour faire 3 tours"design" dans le centre de Paris ou autres ,ça reste difficile ...
    sa synthèse reste tres très futuriste ,dans ce cas il serais le George Orwell de l architecture....


  • #460009
    le 10/07/2013 par raphael
    Architecture contemporaine et laideur

    Intéressant. Quand on voit ce qu’était Paris avant ils vont sacrifier la ville lumière... voici à quoi ressemblait Paris Avant http://www.pariszigzag.fr/histoire-...

    A bon entendeur ...


  • #460115

    Tres belle initiative, vous qui etes a l’origine de ce documentaire, je tiens a vous en remercier. je profite de l’occasion pour vous inviter a continuer et a ne pas hésiter un seul instant a vous exprimer sur tous les sujets.
    une belle bouffée d’air frais, merci ;
    Sam, macon philosophe.


  • #460392
    le 11/07/2013 par seber
    Architecture contemporaine et laideur

    L’architecture contemporaine n’est pas prioritairement idéologique mais d’abord fonctionnelle. Construire vite, beaucoup, tout en étant rentable en répondant aux critères -idéologiques eux- de l’économie et du progrès. Rien de plus réel et basique donc : augmentation de la population, énergie disponible, mécanisation. L’idéologie s’infiltre ensuite dans les interstices comme du ciment pour figer le tout et nous fonçons dans le mur bien lisse et propre que le système s’est lui-même construit.
    L’architecte, comme toutes les professions issus du système, n’est qu’un de ces clercs. Il a donc tout intérêt immédiat (l’architecture contemporaine représente la vitesse, l’immédiateté, donc l’éphémère) à suivre le mouvement. Il n’est pas payé pour se poser des questions mais servir la soupe dans une société qui ne fonctionne que sur les critères de l’individualisme et de l’être éclaté, soit ses boîtes empilées les uns sur les autres, les plus hautes (égo) et les plus brillantes possibles (richesses).


  • #460687
    le 11/07/2013 par emile2mars
    Architecture contemporaine et laideur

    Ca à l’air intelligent et réfléchi mais l’essentiel de l’argumentaire est assez creux et convenu.
    qu’est ce que c’est que ces pseudo-intello dont la seul problématique est : ancien contre moderne ?


  • #462247
    le 13/07/2013 par Koryo
    Architecture contemporaine et laideur

    Tout ce que dit David Orbach dans cette conférence est vrai même si beaucoup de ses propos sont discutables... Maintenant l’université, dans laquelle j’étudie, critique de la même façon l’architecture contemporaine et nous encourage à tenir compte du passé et du tissu urbain tout en apportant des solutions aux problèmes actuels.. Peut être suis-je trop optimiste où tout simplement trop jeune ( et con..) mais j’ai l’espoir que les autres universités travaillent de cette façon..


Afficher les commentaires suivants