Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Arno Klarsfeld : comment répondre aux migrations sans livrer l’Europe aux populistes

Toute la problématique de l’ingénierie sioniste actuelle

Prologue

Le vrai titre de Causeur était :

« Comment répondre aux migrations sans livrer l’Europe à l’extrême droite »

Quand on écrit « migrations », on imagine celle des oiseaux, une migration toute naturelle. Si l’on écrit « choc migratoire » à la place de « migrations », on est tout de suite dans un réel plus contrariant. Et dans la dose violente qu’un médecin vaccinateur impose à un corps social...

Idem pour « l’extrême droite », qui n’est que la réaction saine d’un corps social qui ne veut pas être altéré par une médecine douteuse...

Mais nous ne perdons pas dans les analogies. Et analysons cette tribune d’Arno Klarsfeld dans l’organe national-sioniste d’Élisabeth Lévy.

 

L’ingénierie sioniste ne se cache plus !

On est là en pleine ingénierie sociale. Le but, pour Arno et ses amis, est d’arroser la France – ce pays à punir pour son passé vichyste, et donc pour sa possibilité vichyste – avec des millions de migrants. C’est-à-dire de déchirer le tissu social français, de réduire le vivre-ensemble qui a fait de la France le pays le plus vivable de la Terre. Il est évident qu’avec 10 ou 15 millions de jeunes crève-la-dalle équipés d’Adidas et de mobiles issus d’Afrique subsaharienne, on peut dire définitivement adieu à la France des 30 Glorieuses.

 

Le problème, pour Arno et sa clique, est donc d’assurer l’éclatement de notre pays par l’immigration de masse – bon, ça c’est en cours – tout en évitant une réaction nationaliste trop forte. Cela s’appelle une boucle rétroactive négative en cybernétique, où l’effet corrige le facteur (relire Couffignal et Laborit).

Dans ce cas, comme la réaction nationaliste est inévitable – elle aussi est en cours, on voit les scores du FN grimper depuis 10 ans –, il faut la contrôler. C’est ce qui a été réalisé avec l’éclatement du FN, son alignement sur les thèses sionistes, suivi par la prise en main de l’Internet non aligné (surveillance-répression).

Mais comme les internautes et leurs représentants naturels sont beaucoup plus radicaux que les partis politiques – en devenant le RN, le FN s’est complètement déradicalisé et s’est déporté vers le centre –, l’opération en cours consiste à éclater la « fachosphère » en deux blocs, l’un conciliable avec les intérêts oligarchiques, l’autre irréconciliable.

C’est ce à quoi on assiste objectivement avec les identitaires qui se soumettent à la volonté sioniste en France, volonté qui consiste à désigner les Arabes et les musulmans comme les grands ennemis du peuple français. Plutôt facile comme manip, puisque les racailles et les terroristes, laissés libres de tout mouvement depuis respectivement 30 ans et 10 ans, s’en donnent à cœur joie pour énerver leurs hôtes (forcés). Les manipulateurs attendent évidemment une réaction forte des Français contre ces cibles prédéterminées.

La police et le renseignement n’ont pas le droit de neutraliser ces virus qui détruisent le vivre-ensemble, et la justice est archi soumise à l’oligarchie, que ce soit via le parquet ou les officines communautaires, ces cabinets noirs de la République. Mais ça, tout le monde le sait. Il est donc intéressant de voir, noir sur blanc, un des représentants du lobby sioniste en France, le rejeton Klarsfeld, décrire clairement la problématique de son camp.

 

Résumé

- Détruire la résistance française par l’immigration de masse
- Terroriser les Français par l’impunité accordée aux racailles et aux terroristes (ces racailles avec des kalachnikovs)
- Contrôler et réprimer la réaction nationaliste dans le monde politique (MLP, NDA)
- Contrôler en la sectionnant la résistance nationaliste sur l’Internet (conversanistes contre E&R).

C’est de la cybernétique pure : corriger les effets d’une action politique en contrôlant ses boucles rétroactives. Là, le lobby crée des boucles rétroactives sur les boucles rétroactives... c’est-à-dire des effets correcteurs sur les effets correcteurs (ça c’est pour Lucien Cerise) !

L’immigration de masse détruit la France, qui se défend par une montée nationaliste, il faut donc réduire le nationalisme en le divisant. La vraie résistance française ne peut donc être qu’antisioniste. Qu’on se le dise ! Ceux qui se trompent de combat ou qui choisissent le plus facile comprendront trop tard leur erreur : le maître du jeu les sacrifiera sans aucun scrupule.

 

Maître Klarsfeld sur son arbre perché...

Passons maintenant au discours klarsfeldien, publié dans Causeur. Comme tous les agents sionistes, il a une fonction officielle vague, sans rapport avec une représentation républicaine, mais une place très précise dans l’organigramme du pouvoir profond. Arno K était par exemple en tête de la fronde anti-Dieudonné sur BFM TV le jour où le lobby a mis la pression sur le Conseil d’État, le 9 janvier 2014...

À chaque fois qu’il fait une sortie médiatique, c’est pour donner le ton. Arno K est en quelque sorte le porte-parole du lobby.

« L’Europe fait face à deux dangers. Le premier danger est que si l’Europe laisse rentrer trop de migrants, elle risque de diluer son identité à laquelle les Européens sont attachés et ainsi de faire monter les partis d’extrême droite. Mais si l’Europe se montre intraitable et inexorable avec les migrants la majorité indifférente deviendra alors la proie de la minorité d’extrême droite qui entraînera l’Europe dans des régimes qui lui feront perdre là aussi son identité acquise de l’expérience des tragédies de l’après Deuxième Guerre mondiale. Et cette Europe qui ne sera plus européenne renouvellera les erreurs et les guerres du passé.

Comment concilier générosité et fermeté. »

Traduction : comment concilier ouverture des frontières pour déglinguer les résistances nationales (« générosité ») et contrôler ces résistances (« fermeté »). On notera en passant que la montée des « extrêmes droites » ne peut mener, selon lui, qu’à une troisième déflagration mondiale... Attali ne dit pas mieux.

Arno poursuit en avançant ses pions et verrouille l’acquis :

« La vaste majorité des migrants en Europe y restera

Nous savons aussi que, malgré ce qu’affirment les politiciens de droite comme de gauche, la phrase “ceux qui n’ont pas leurs papiers ont vocation à retourner dans leur pays” est de la poudre aux yeux puisqu’il est impossible, sans devenir un État policier, de diligenter de gigantesques rafles sur l’ensemble du territoire pour appréhender des dizaines de milliers d’irréguliers avec leurs familles et les attaches qu’elles ont créées avec le temps en France, de les placer dans des centres de rétention exigus et de les renvoyer ensuite “chez eux”. Un “chez eux” qui, pour les enfants très souvent nés en France, ne l’a jamais été.

Il faut se résoudre à l’évidence : une fois que les migrants ont mis le pied en Europe et qu’ils ne veulent pas rentrer volontairement dans leur pays, la vaste majorité est là pour rester. »

JPEG - 208.2 ko
Carte qui permet de comprendre pourquoi l’oligarchie mondialiste a fait sauter le verrou national libyen

 

La justification de l’immigration est un morceau unique dans l’histoire des inversions accusatoires :

« Nous savons qu’il y a 50 ans il y avait 323 millions d’Africains, qu’aujourd’hui il y en a 1,2 milliard et que dans 50 ans il y en aura peut-être près de trois milliards. Et la question du planning familial reste tabou tant en Afrique que dans la diplomatie en général. Personne n’en parle ou ne veut en parler et celui qui en parle reçoit des coups de bâton.

Nous savons aussi que l’Europe porte une certaine responsabilité dans la situation du continent africain ; continent d’abord partagé entre quelques États européens s’arrogeant les droits de surhommes blancs, auréolés de gloire pour avoir vaincu et parfois massacré des peuplades hostiles et pour leur avoir apporté une civilisation qu’ils ne demandaient pas. Nous avons, oui, une responsabilité morale puisque sans les vaccins, sans l’hygiène que nous avons apportés la population ne se serait pas accrue comme elle l’a fait. »

L’homme blanc européen mérite donc sa piqûre migratoire. S’ensuit une petite concession aux anti-immigration (les identitaires siono-compatibles) sous la forme d’un plaidoyer en faveur d’une immigration choisie (on sait par qui), le tout ne mangeant pas de pain.

 

Épilogue

La conclusion de la tribune est sans équivoque :

« Dans la répartition des réfugiés il faudra se montrer compréhensif avec les pays de l’Est de l’Europe dont non seulement l’identité est forte mais aussi qui ne se sont pas enrichis par la colonisation et ont eux-mêmes été durement colonisés, un temps par les nazis et pendant quelques décennies par les Soviétiques.
La responsabilité que nous avons envers l’Afrique ne va pas jusqu’à nous saborder et donner le continent européen à l’extrême droite.
Rien n’est éternel, l’empire romain était l’Europe d’aujourd’hui et il a vécu. »

Ben oui, seul le Royaume d’Israël est éternel !

Français de tous bords, de toutes les couleurs, de toutes confessions : si vous voulez que la France reste le pays le plus vivable du monde, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Se tromper de résistance, c’est collaborer.

 


 

Pour participer au combat de la Rédaction d’E&R
et obtenir toutes les informations (contreparties, objectifs),
rendez-vous sur la page de financement participatif dédiée :

Le klarsfeldisme expliqué en trois volumes,
lire sur Kontre Kulture

 

Les « K », sur E&R :

 






Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • En fait, il n’y a pas eu d’éclatement du FN. Philippot n’a entraîné pratiquement personne avec lui. La vraie manipulation pour faire éclater ce parti, c’était plutôt Bruno Mégret en 1998.

     

    Répondre à ce message

    • #1996621

      En politique, comme en religion, il y a l’esprit et la lettre.

      Dans la lettre, vous avez raison de dire que Philippot n’a entrainé avec lui que lui-même.

      Mais, par sa sécession, dans l’esprit, il a symboliquement désintégré l’unité du parti qui n’y a donc pas survécu : le FN est mort et sa doublure le RN est sa momie.

       
    • Tout le monde se fiche du départ de Philippot, dans l’esprit comme dans la lettre. Il ne prendra des points qu’à Asselineau et Mélenchon. Le RN n’est pas concerné et va continuer à faire ce qu’il fait depuis quelques années, comme le mentionne l’article, c’est-à-dire élargir sa base électorale.

       
    • On pourra parler d’élargissement de la base électorale du RN lorsqu’il se sera traduit au travers de résultats électoraux. Il est tout autant possible que les gens continuent de voter pour lui selon cette bonne vieille loi de l’offre et de la demande comme il l’est que les scores du RN baissent du fait que de plus en plus d’électeurs potentiels risquent de se réfugier dans l’abstention ou dans le vote blanc.

       
  • Mais ils ont perdu leur identité/nation avant même le choc migratoire...il n’est qu’une conséquence de cet abandon.

    Et aujourd’hui on se referait un petite santé sur cette affaire ? c’est illusoire.
    Resistance oui, mais déjà que chacun se remette en question.
    Il y aura pas plus de grande solution que de grand soir, seulement, seulement de petites initiatives, aussi solides que discrètes.

    C’est comme ça qu’on perpetue les traditions, pas en fanfaronnant ou en faisant de la politique.

     

    Répondre à ce message

  • Quel malheur pour le fleuve qui traverse Florence !
    J’ai en tête d’autres prénoms composés à la manière amérindienne, évoquant torrent, immondices, égout buccal, rivière, sang, palestinien... mais par les temps-pas-très-charlie qui courent, les procès 2p2m...

     

    Répondre à ce message

  • Un petit extrait du Tao-to King (Traduit par Liou Kia-hway) (folio 2E)

    Ce qui est bien planté ne peut être arraché,
    Ce qui est bien étreint ne peut se dégager.
    C’est grâce à la vertu que fils et petits-fils célèbrent sans faillir le culte des ancêtres.

    Cultivée en soi-même sa vertu sera authentique ;
    Cultivée dans sa famille, elle s’enrichira ;
    Cultivée dans son village, elle grandira ;
    Cultivée dans l’État, elle sera florissante ;
    Cultivée dans le monde, elle deviendra universelle.

    Autrui, on l’observe d’après soi-même ;
    Les familles, d’après sa famille ;
    Les villages, d’après son village ;
    Les États, d’après son État ;
    Le monde, d’après ce monde ;

    Comment puis-je savoir comment va le monde ?
    Par tout ce qui vient d’être dit.

     

    Répondre à ce message

  • Arno Klarsfeld : "comment répondre aux migrations sans livrer l’Europe aux populistes ?"
    Phiddipidès : "En faisant en sorte que la seule démocratie la plus morale du monde du proche et moyen orient prenne sa part de ses migrations !"
    Arno Klarsfeld : "Israël n’est pas dans l’Europe !"
    Phiddipidès : "Et l’Eurovision, et la coupe d’Europe, c’est du blanc de poulet ?"

     

    Répondre à ce message

  • Oui, on a une responsabilité, celle d’avoir lui et sa bande au pouvoir.

     

    Répondre à ce message

  • « Rien n’est éternel, l’empire romain était l’Europe d’aujourd’hui et il a vécu »

    Tout est dit, L’empire romain = Edom. Edom est mort. Arno s’en accommode fort bien.

     

    Répondre à ce message

  • J’ajouterais même : Se tromper de résistances, c’est prendre le risque de se faire exécuter le jour ou les vrais résistants de la première heure prendront le pouvoir. Désolé d’être cash, mais y en a qui risque de ne pas être aussi compréhensif que nous à l’égard de ses égarés de la dissidence. Bien qu’à titre personnel je mettrais bien des claques à tout ses suicidaires qui conduisent notre beau pays à la ruine de part leur collaboration mortifère. Accueillir les migrants ou ne pas accueillir les migrants ? empêcher l’extrême droite d’arriver au ou poaa supercherie uvoir ou ralentir sa monté ? that is the question. Voilà que Klarsfeld nous fait une poussé Shakespearienne, c’est dinegue qu’avec autant de contradictioens les identitaires ne se soit toujours pas aperçu de la supercherie. Ils sont tellement omnubilé par leur épiderme qu’ils sont incapables de faire la moindre réflexion.

     

    Répondre à ce message

  • C’est excellent comme analyse, et montre une fois de plus dans l’histoire qu’il faut être radical pour trouver ou retrouver le centre, le centre de gravité des choses, des nations, de l’histoire. Etre radical, c’est être profond, et profondément juste. On ne l’est jamais assez, certes, mais on continue à creuser... et si au départ, on n’est pas compris, ce n’est jamais aussi grave que de trahir, de plonger vicieusement dans la pensée courte du sauve qui peut, qui tend la main pour recevoir ses trente deniers, même si c’est peu. Peureux, pleutres, bas et sinistres, rampants, lampistes, identitraîtes.

     

    Répondre à ce message

  • Le vivre ensembles des 30 glorieuses ??? Non mais allô quoi... C’etait la France coloniale à cette époque. Votre vivre ensemble c’était l’enfer pour les africains et autres colonisés d’Asie..

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents