Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Autour de Poutine, trois groupes

Texte extrait d’un entretien accordé le 16 janvier 2015 par l’économiste Mikhaïl Khazine, membre permanent du Club d’Izborsk, au magazine Business Online (Бизнес-Онлайн). Il nous fait part de l’émergence d’un phénomène récent dans l’entourage immédiat du président Poutine. Et nous permet d’acquérir une perception plus affinée des enjeux. Avec en toile de fond la question récurrente dans toutes les évaluations de la situation : Vladimir Vladimirovitch Poutine parviendra-t-il à se maintenir en fonction jusqu’au bout de son mandat ?

Poutine ne se débarrasse pas de l’élite libérale, dans la mesure où elle contrôle de façon directe un flux de centaines de milliards de dollars. Si on commence à balayer ce groupe, alors il s’agira du remplacement complet de ceux qui maîtrisent des flux financiers sous le trillion de dollars. Vraisemblablement, pas un seul oligarque ne resterait. Tout changerait.

Tout d’abord, Poutine n’est pas convaincu qu’il puisse maîtriser une telle situation. En outre, il s’agit de personnes avec lesquelles il collabore depuis quinze ans. Et pour lui, éliminer des gens proches, c’est un drame psychologique féroce. Mais je suis habité par la conviction intime que s’il ne s’y résout pas, c’est qu’il doit se préparer à sa propre fin. Le comprendra-t-il ?

Aujourd’hui, Poutine est entouré de trois groupes. L’un veut préserver à tout prix le système du dollar, simplement parce que s’il éclate, il ne restera plus rien de ce groupe de gens incapables de faire quoi que ce soit d’autre, incapables de s’occuper de business. Ils se sont simplement trouvés au bon moment au bon endroit, et les Américains les ont fait monter car ils sont faibles et manipulables. Et ils comprennent parfaitement qu’après la crise, ils seront tout simplement incapables de survivre et de préserver leurs actifs et leurs capitaux.

Le deuxième groupe ne possède pas tant d’argent, mais brûle d’en acquérir. Ce qui est plus important, ce sont leurs ressources. Elles ont la forme du mécontentement social, provoqué et alimenté, entre autre, par des instructeurs pro-américains. Ce groupe s’efforce de faire pression sur les États-Unis pour que ceux-ci annulent immédiatement les sanctions, afin d’acquérir de la technologie étrangère en échange de nos actifs. Les meneurs de ce groupe, nous ne les voyons pas personnellement, car ils ne peuvent expliquer cela ouvertement.

Le troisième groupe considère que la Russie ne doit accorder aucune attention aux États-Unis et construire elle-même son propre système. Deux personnages importants en font partie : Loukachenko et Nazarbaïev.

Aujourd’hui, le deuxième et le troisième groupe sont unis contre le premier. Mais s’ils viennent à vaincre, leurs divergences éclateront… à propos du moment et de l’objet des négociations avec les États-Unis.

Il ne s’agit donc pas vraiment d’un conflit entre les siloviki [1] et les libéraux, d’ailleurs, une partie des siloviki sont tout à fait libéraux. En l’occurrence, le libéralisme correspond à une activité concrète : l’exécution des instructions du FMI. Aujourd’hui, les partis sont prêts à aller jusqu’à un certain niveau de conciliation avec les États-Unis. Par exemple, le principal protecteur de haut niveau de Nabioullina n’est autre que Sergueï Ivanov. Il ne s’agit pas d’un libéral au sens classique du terme, mais il ne veut pas secouer la barque.

Dmitri Medvedev est apparenté, sous conditions, au premier groupe. Ce n’est pas du tout un politicien indépendant. Mais il n’est pas facile de dire aujourd’hui quel politicien appartient à quel groupe. La distinction entre groupes est un phénomène récent, apparu lorsqu’il fallut comprendre que les États-Unis ne fourniraient plus de ressources.

Notes

[1] Les « siloviki » (« silovik » au singulier), détenteurs de la force publique en Russie, sont d’anciens officiers du KGB ou du Service fédéral russe de lutte antidrogue ayant pris pied dans les ministères et les différents services étatiques. (NDLR)

Voir aussi, sur E&R :

Sur Poutine, chez Kontre Kulture :

L’indépendance économique, la prospérité,
et les outils pour y parvenir, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1104978
    le 28/01/2015 par Marcus
    Autour de Poutine, trois groupes

    Article de haut niveau qui montre une très clair compréhension de la complexité des régimes politiques dans le monde ! Tout comme Thierry Meyssan nous démontre les fractures et les différentes factions dans l’État américains, cet article nous montre bien qu’en Russie c’est pareil ! Poutine et sa garde rapproché ne sont pas les maîtres incontestés de la Russie, ils doivent jongler avec les autres factions qui eux aussi ont du poids dans la société !
    Je trouve que ces divergences interne explique bien la débandade actuel dans l’économie russe et les risques que sa amène pour la stabilité de Poutine !
    Il existe des chances que Poutine soit éjecté ce n’est plus de la fiction !

     

    • #1105505
      le 29/01/2015 par geoffrey
      Autour de Poutine, trois groupes

      et ça, c’est très inquiétant : il ne reste plus beaucoup de pays solides capables de résister.
      question : pourquoi les gens riches - en l’occurrence, les oligarques en Russie - en veulent-ils tjrs plus ? ils sont comme nous, mortels, et destinés à "se présenter devant leur créateur".
      je n’appréhende pas leurs "psychés"
      merci pour une réponse
      Geoffrey le communiste belge


  • #1104991
    le 28/01/2015 par Marcus
    Autour de Poutine, trois groupes

    merci beaucoup E&R pour m’avoir fais découvrir ce site de géopolitique russe, c’est vraiment le genre de site que je recherchais ! Des analyses profondes sur la Russie fais par des russes !


  • #1105591
    le 29/01/2015 par lephil
    Autour de Poutine, trois groupes

    Bizarre cette explication car faire abstraction du pouvoir militaire et religieux concernant la Russie c’est comme faire abstraction des usa concernant la France !....

     

    • #1106724
      le 30/01/2015 par brumagnes
      Autour de Poutine, trois groupes

      Oui tout affet d’accord avec toi.
      N’oubliez surtout pas qui a mis Putin là ou il est..... le complexe militaro-industriel Russe ; ce sont eux la vraie source de pouvoir.
      Si Putin est monté jusqu’à aller défier les USA , c’est que son bloc de soutien est solide, et ils sont prêts à aller jusqu’à une confrontation militaire si il le faut.

      N’oublions pas non plus le soutien de l’Eglise, donc du soutien morale, donc du soutien d’une grande partie de la population qui verront une cause juste de defendre la mère patrie.

      Toute la préparation militaire des exercices et même la simulation d’attaques nucléaires ennemies, nous montrent que Putin a préparé ces troupes à la guerre. et ça malheureusement les autres oligarques du pouvoir comme Medmedev et autres sont déjà hors circuits. ce sont des gens comme Rogozine qui sont à la manœuvre maintenant en faveur de Putin.