Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bachar al-Assad : "Si Monsieur Fillon met en application ce qu’il dit, ce sera très bien"

Interrogé par trois médias français (franceinfo, RTL et LCP) dans le cadre de la visite de trois députés français sur place, Bachar al-Assad considère que « si Monsieur Fillon met en application ce qu’il dit, ce sera très bien ». « Sa position sur les terroristes, quand il dit que ça reste la priorité et que l’on ne doit pas faire ingérence dans les affaires des autres pays, cette position est la bienvenue », ajoute-il au sujet du candidat du parti LR à la présidentielle française. Prudent, il rappelle que « nous avons appris dans cette région, ces dernières années, que beaucoup de responsables disent des choses et font le contraire », et ajoute ne pas avoir « de contact » avec François Fillon.

 

 

Alors que la France n’a plus d’ambassade en Syrie, Bachar al-Assad déplore cette situation. « Le problème maintenant, avec la France en particulier, c’est qu’elle n’a pas d’ambassade, ni aucune relation avec la Syrie. On peut donc dire que c’est un État aveugle. Comment définir une politique envers une région si vous êtes incapables de voir, si vous êtes aveugle ? » Il ajoute que la France n’est pas « en position de nous accuser ». « Si on parle de la France, attaquer la Libye (NDLR : en 2011), cela faisait partie des droits de l’Homme ? Donc ils ne sont absolument pas en position de discuter de cela avec un quelconque pays dans le monde. »

Il qualifie par ailleurs de « très prometteur » le programme de Donald Trump. « S’il y a une approche sincère, une initiative d’améliorer les relations entre les États-Unis et la Russie, cela aura un impact sur tous les problèmes dans le monde, y compris en Syrie », déclare le chef d’État syrien.

[...]

[...]

Benoît Hamon : « Sa situation relève des tribunaux »

Sur RTL, le candidat à la primaire de la gauche, Benoît Hamon, a jugé « incroyable qu’un homme qui a délibérément bombardé sa population civile, des femmes, des enfants, avec des armes chimiques, puisse aujourd’hui donner des leçons alors que sa situation relève des tribunaux ».
L’ancien ministre de l’Éducation a déploré que « certains, en France, le remettent au centre du jeu » : « Monsieur Fillon, à travers monsieur Mariani, en est à faire la courte échelle à Bachar al-Assad », a-t-il tancé au sujet du député parti à Damas, la capitale syrienne. Pour Hamon, il faut parler à la Russie, non au président syrien.

Lire la suite de l’article sur sante.leparisien.fr

 


 

Dans la veine de la réaction « socialiste » du candidat Hamon, celle du sioniste Glucksmann :

Où l’on sent les pressions permanentes et automatiques exercées contre une politique étrangère française indépendante. À chaque fois qu’un officiel français prend une position équilibrée dans ce conflit, loin des postulats israélo-américains, il subit rappels à l’ordre et invectives. Quand il ne s’agit pas d’insultes.

- La rédaction d’E&R -

Pour « comprendre » l’agression de la Syrie par l’empire,
chez Kontre Kulture :

 

Assad et la situation syrienne, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Fillon était présent lors des menaces de sarkosy face à Assad.
    Bachar ça ne t’as pas suffit 5 ans de chaos ?


  • Par ses propos M. Hamon montre qu’il est aussi incompétent que Hollande. La diplomatie, c’est savoir gérer habilement les différents intérêts en jeu, en essayant de défendre ceux de son pays. Ce n’est pas le monde des Bisounours, ni un club d’amis.


  • Pauvre benoit Hamon et ses inversions accusatoires sur la Syrie ; en même temps, son destin est connu : après les primaires, ce sera les oubliettes pour lui, profitant de ses rentes de politicard et de sa richissime compagne, cadre chez LVMH.


  • Quels tribunaux ? Ces tribunaux spéciaux qui coûtent une blinde aux pays qui se retrouvent obligés de les accueillir (voir TS Hariri), avec des magistrats corrompus et des stagiaires hors de prix ?
    L’ancien ministre démontre, si c’était encore nécessaire, toute l’étendue de sa démagogie et de sa méconnaissance de la réalité de la "justice" transnationale.

    Et sur la question libyenne, Benoît ? Tribunal ou pas tribunal pour ceux qui l’ont commencé et ceux qui la poursuivent ?
    Et si au passage, vous pouviez nous dire qui mérite et "ne mérite pas d’être sur terre", je vous serai "lié de manière éternelle."

    Crapule et compagnie.


  • En tant que "Francharlie" soumis à la "justice à nous" d’Aziza, à la liste de cohen et à la violence barbare des fachos en noir de la Ligue de Défense juive qui détient comme projet sociétal de "boire un cerveau à la paille", je ne souscris pas en totalité aux propos du président Bachar Al Assad sur l’ingérence et ne verrais pas d’inconvénient à un petit coup de pouce venu de l’Est pour la libération de la Fronce occupée. Parce que ça urge, ici c’est vraiment une dictature.


  • Que peut-on attendre de propre de Fillon, ce type qui a été le porte flingue du nabot pendant 5 ans ?


  • VIVE BACHAR , dehors les racailles qui ont tenté de le déstabiliser comme ils ont fait en Irak et en Lybie -
    les vrais criminels de guerre , c’est ceux qui ont détruit le pays en s’associant avec Al Nostra ....


  • Fillon a allègrement participé à la préparation de la déstabilisation de la Lybie et de la Syrie, comment Bachar peut-il dire ça ? Poutine a dit une chose du genre, qu’est-ce qui leur prend bon sang ?

     

    • C’est cela que l’on nomme, la real-politique, chacun son tour, tu crois sincèrement que le docteur Bachar Al Assad et Vladimir Poutine n’ont pas conscience de cette état de fait.

      Après une ingérence de 5 ans sur le sol Syrien, voici le retour de boomerang.

      Le rapport de force à changé de camps.
      Ouvrir un champ de réflexion pour la France et pour les Français manipulés depuis 2011, en leur faisant prendre conscience que cela ne fût qu’une tentative de coup d’état organisée par leur "élites" sous contrôle sioniste, c’est une occasion pour le peuple français de retrouver la raison, et si ce réveil profitait aux courants authentiquement patriotes genre le FN et demain RN ?


    • Peut-être ne veulent-ils pas qu’il soit élu. Etant conscient de leur impopularité en France, Fillon est grillé s’il est aimé par ces deux "monstres aux mains pleines de sang" et seront donc sûr qu’il n’arrivera pas au pouvoir...


  • Benoît Hamon, comme beaucoup d’autres, semble ignorer que les "bombardements chimiques" dont on accuse Assad étaient en fait commis par les rebelles armés par l’Occident, et que le mensonge a été démontré dès janvier 2014 par des experts militaires... américains.

    https://s3.amazonaws.com/s3.documen...

     

    • @rectificateur

      Permettez-moi d’aller un peu plus loin que votre affirmation, notamment concernant la jeunesse. Nous voyons des images insupportables de daesh utilisant des enfants dans leurs plus immondes saloperies.

      Pour rappel, pour celles et ceux qui douteraient de la source de cette idéologie que c’est bien chez nous qu’est pervertie la jeunesse. Ce m. bejach de terra nova n’a-t-il pas été condamné pour pédophilie ? notre civilisation décadente qui n’a rien de chrétienne mais .... (je vous laisse deviner le mot qui manque) vit enfin ses derniers moments.

      Que les gens se rendent compte une bonne fois pour toute de la gravité de la situation :

      daesh = notre ’élite’


  • Incurable naïveté des Arabes qui font confiance - souvenez-vous de Saddam et de Kadhafi - à des politiciens occidentaux à la botte d’Israël quand ils ne sont pas carrément sionistes .

     

  • Fillon ? Je ne l’ai pas tellement entendu et vu s’opposer à l’Etat d’urgence et à la politique de Manuel Valls. Il ne changera rien car il n’osera jamais s’attaquer à la structure actuelle.
    Et puis si c’est juste pour s’aligner sur la politique de Trump, ça veut dire qu’on reste les caniches des américains quoi qu’ils fassent.


  • Si ça peut discréditer Fillon ou lui donner un boulet supplémentaire aux yeux des bobos tant mieux !


  • Nietzsche l’avait dit, le XXème siècle a été celui des masses. Idem pour le XXIème...
    J’imagine que pour Glucksman, les Rois de France furent des tyrans sanguinaires.
    La masse est stupide et féminine il paraît, ça se tient !


  • Indépendamment de ses positions sur tel ou tel sujet, il est à noter que ce glucksman a vraiment une tête à claques......


  • Sur France Info hier ils parlaient de : "Chute d’Alep" au lieu de "Reprise d’Alep" et rapportaient que Bashar el Assad "assumait" les 300 000 morts en Syrie quand il ne faisait que dire logiquement que toutes les guerres sont mauvaises mais parfois nécessaires ( et oui quand on est agressés il faut bien se défendre, et en face ce ne sont pas les Droits de l’Homme ( au sens noble du terme ) qui vont les guider).

    Un des "experts" de l’émission "Les informés" attribuait avec certitude 90% des morts en Syrie au gouvernement syrien et a ses alliés sans que le présentateur ou qui que ce soit ne lui demande d’où il tenait ses chiffres (eux qui sont si pointilleux à ce niveau lorsqu’il s’agit "d’attaquer" le FN.

    Quand à Glucksman ( et ses potes idéologiques ), il ne comprendra peut-être jamais qu’il se décrédibilise totalement en attribuant malhonnêtement tous les morts en Syrie au gouvernement syrien et à ses alliés, dédouanant, de fait, les terroristes de tous bords + occultant le fait que sans l’aide occidentale, qui a favorisé des "rebelles islamistes modérés armés", il n’y aurait jamais eut autant de morts ( la coalition arabe étant occupée au Yemen n’aurait pas put se concentrer sur la Syrie non plus).

    Les médias ne comprendront donc jamais pourquoi ils perdent de plus en plus d’auditeurs / lecteurs, et pourquoi de plus en plus se tournent vers l’information dite "alternative"...

     

  • Je cite : "Benoît Hamon, a jugé « incroyable qu’un homme qui a délibérément bombardé sa population civile, des femmes, des enfants, avec des armes chimiques, puisse aujourd’hui donner des leçons alors que sa situation relève des tribunaux »".

    Ce que je trouve "incroyable", c’est que quelqu’un qui prétend vouloir devenir président de la République se permette d’affirmer des choses sans preuve formelle !
    Quand on ne sait pas, on ferme sa gueule !


  • Peut-être que Fillon président, ce serait bien pour la Syrie, mais Marine présidente, ce serait mille fois mieux !
    Mais bon, c’est pas plus mal que Bachar n’en parle pas.
    En effet, il ne le sait sûrement pas, mais il vient de livrer Fillon à la vindicte avant-gardiste qui va le diaboliser pour cette congruence nauséabonde.


  • Il débloque Bachar ! Fillon était 1er Ministre à un moment, il a du oublier. Il a aussi oublié de citer le seul parti qui a toujours soutenu sa légitimité, le FN


  • Le Président al-Assad n’est certainement pas aveugle (comme aucun autre Président), quand-au contenu de la réaction de Monsieur Hamon, elle est évidente et conforme. Une question : pourquoi le Président Syrien a-t-il fait cette déclaration:les sondages lui laissent-ils à penser que Monsieur Fillon - ou un de ses "proches" - a toutes ses chances pour la future présidentielle française, ou bien joue-t-il avec plusieurs coups d’avance ?


  • Les médias et politiques qui ont tous repris en coeur pour le critiquer de criminel la phrase du président Syrien Bachar Al Assad "c’est parfois le prix à payer"..
    Quand la secrétaire d’état américaine de Clinton madeleine Albright
    dit en 1995 que tuez 500 000 enfants Irakiens que ça en vaut la peine, à l’époque et même aujourd’hui le silence, avant de critiquer Benoît Hamon, Raphael Glucksmann
    depuis 1995 il doit y avoir plus de 2 000 000 d’enfants victimes de vos idées.



  • Wistabliche de dyalogh’ wiss Syriââh djou you expècte heuu it "cookies" zi elekchiones, if he is electèède coude change the position of Fwannce abo’t Syriââh ?



    En tout cas, félicitations à Bachar Al-Assad d’avoir su garder ses nerf et répondre à ça ; quelque chose me dit qu’elle n’a pas dû faire d’immersion linguistique, la journaliste :p


  • Si j’étais le président Assad ,je n’ouvrirais plus jamais aucune ambassade avec ceux qui ont participé avec la coalition occidentale .. fini les relations diplomatiques avec les va t -en guerre ,les assassins ,les menteurs , les manipulateurs ,les prostitués de N.O.M !


  • Benoît Hamon est issu d’ un parti totalement discrédité ,alors ses déclarations sur la Syrie et son président ...on s’ en tape .Les prochaines élections vont le jeter lui et ses semblables dans les poubelles de l’ histoire.


Commentaires suivants