Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bachar el-Assad : "L’attaque chimique est une fabrication à 100 %"

Dans une interview donnée à l’AFP, le président syrien dément toute implication du régime dans le bombardement chimique présumé du village de Khan Cheikhoune, et assure ne pas être en possession d’armes chimiques.

 

Pour Bachar el-Assad, le bombardement chimique présumé du village rebelle de Khan Cheikhoun le 4 avril est une « fabrication à 100 % » des pays occidentaux. Dans sa première interview à un média occidental depuis l’attaque qui a fait 87 morts, le président syrien a nié toute implication de son régime. « Il s’agit pour nous d’une fabrication à 100 % », a-t-il affirmé dans un entretien accordé à l’AFP.

« Notre impression est que l’Occident, principalement les États-Unis, est complice des terroristes et qu’il a monté toute cette histoire pour servir de prétexte à l’attaque » menée le 7 avril par les États-Unis contre une base aérienne du régime syrien, a-t-il ajouté.

L’attaque chimique présumée a provoqué une brusque montée des tensions autour du conflit en Syrie. Dénonçant une attaque « très barbare », le président américain Donald Trump a ordonné le bombardement de la grande base d’Al-Chaayrate, la première frappe américaine contre le régime depuis le début du conflit en 2011.

« Notre puissance de feu, notre capacité à attaquer les terroristes n’a pas été affectée par cette frappe », a affirmé Bachar el-Assad à l’AFP. Pour l’administration américaine, il n’y a « pas de doute » que le régime de Damas est responsable de l’attaque chimique présumée. Et Donald Trump a jugé « possible » que la Russie, principal allié de Damas, ait été au courant de cette attaque.

Dans son entretien à l’AFP, le président syrien a assuré que son régime ne possédait plus d’armes chimiques depuis leur destruction en 2013. « Il y a plusieurs années, en 2013, nous avons renoncé à tout notre arsenal (...) Et même si nous possédions de telles armes, nous ne les aurions jamais utilisées ».

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Qui agresse qui ? Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et voilà les americains interviennent encore sous prétexte d’armes chimiques QUILS ONT UTILISES. En effet j’en mettrais ma main au feu car Bachar n’aurait jamais le courage de gazer SON PROPRE peuple comme ces merdias mais vraiment de merde veulent nous faire croire. Le seul espoire aujourd’hui c’est Poutin et Lepen sinon je vous le dis mais cheres amis Israhell et Ses enfants nous aneantirerons .


  • A force de vouloir virer Bachar al Assad, c’est Hollande qui prépare son baluchon pour quitter l’Elysée.
    Certains élus jouent à la guerre comme s’ils étaient devant une console de jeux...
    Combien et de malheurs laissent-ils après leur départ ?
    Heureusement que Poutine calme le jeu car de l’autre côté les américains doivent être bien déçus par Trump.


  • Qui peut croire à ces conneries ? Faut être sacrément crédule,ou idiot pour croire qu’un président tu son peuple en le gazant .Le peuple se révolterait .Faut s’appeler Hollande pour sortir des ignominies pareils ,en une phrase ,il dit deux énormités 1/ massacreur 2/ chimique .

     

  • #1701804

    Une enquête impartiale, et l’affaire sera vite réglée (ce que les américains feront tout pour éviter ; la claque que leur a mis del Ponte est encore dans leur esprit...)


  • "Fake news" et "false flags" sont les deux mamelles de l’Empire..


  • Ce sont les canons qui tirent les obus à gaz, pas les avions .


  • Ces groupes sont extrêmement violents, ils sont capable de tout, aider en sous-main par des nations qui les finances et qui les formes au maniement des armes chimiques...
    Que se passera-t-il M hollande dans le futur si c’est même groupe décidais de préparer avec les mêmes armes un attentat en europe.

    Enfin, vous pourriez toujours dire " que vous ne saviez pas"

     

  • On peut admirer Poutine ou Chavez. Moi, c’est Assad que j’admire le plus pour sa détermination, son courage, sa droiture et son dévouement à un pays que les Occidentaux, télécommandés depuis Tel Aviv, ont mis à feu et à sang depuis six ans. Que ce héros soit présenté comme un monstre sans foi ni loi par toutes les carpettes censées faire l’opinion et gouverner la France, voilà qui en dit long sur l’état de déliquescence de la patrie de Clovis et de Jeanne d’Arc. Nous sommes tous complices, que nous le voulions ou non, et nous allons payer, rubis sur l’ongle.