Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Banques, RSI, retraites : le système social français est une kleptocratie !

Aux mains de Wall Street

Banques, RSI, ACOSS, CADES, Caisses de retraite, etc., tout le système social et fiscal français est désormais entre les seules mains du capitalisme financier le plus sauvage contrôlé par Wall Street.

MPI-TV vous propose de découvrir Éloïse Benhammou, comptable de son état, qui vient de publier Kleptocratie française, une analyse franche et sans concession des raisons du marasme social français. Nous sommes dirigés par des voyous !

 

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

 

Comprendre le régime social et fiscal français avec Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai déjà eu l’occasion de le dire ici mais je m’étais fait rabrouer : la France est un pays extraordinairement corrompu et le pire, c’est que personne ne le dit ! Le terme corruption est d’ailleurs très peu utilisé dans le débat public, on parle d’"affaires" alors qu’il s’agit d’un système de corruption généralisé.

     

    • Oui @Maurice, j’ai pu le dire de nombreuses fois également, moi j’ai essayé auprès des autorités, nous subissons une spoliation incroyable en France. J’ai essayé de porter-plainte. A un moment donné j’ai arrêté, parce que, toujours raconter son histoire dans des commissariats c’est pénible, faire des courriers aussi, d’autant qu’au bout d’un moment on comprend que l’on n’aura jamais gain de cause, j’ai constaté les liens occultes, ainsi que les réseaux qui agissent en coulisse, constatant également qu’il n’y a aucun contrôle envers ces kleptomanes.
      Merci à Eloïse de révéler ces escroqueries en tout genre.


  • Que nous dit Éloïse Benhammou, qu’en réalité à partir des années 1970, c’est à dire à l’adoption de la loi Pompidou-Giscard-Rothschild, les financements français sont passés au secteur privé en lieu et place de l’état. Et que dit-elle qu’une poignée de banque telles que BNP, la société générale, Barclays, JP Morgan, Morgan Stanley, Goldman Sachs et autres financent la France en faisant payer des intérêts.


  • Si je comprends bien, le RSI qui pille les artisans et les auto-entrepreneurs est une société privée totalement opaque, qui n’est soumis à aucun contrôle et qui place son argent à Wall Street. Mais qu’est-ce qui se passe dans notre pays ?

     

    • Il se passe ce qu’il se passe partout (parfois en pire ailleurs). Le capitalisme en phase terminale cherche ses profits partout ; on privatise tout pour ouvrir des sources de profit au capital et pour ne pas que s’effondre un système à la place duquel on ne sait pas (ou lon ne veut pas) quoi mettre.
      C’est tout


  • A retenir : c’est depuis Maastricht (la mère de toutes les batailles, et le début de nos ennuis), que nous sommes dans cette gabegie ; Zemmour comme les séguinistes et tout les souverainistes avaient raison, c’est clairement établi, maintenant.


  • La question est : peut-on encore créer une TPME en France sans être certain de couler ou de se faire voler ? Comment échapper au RSI lorsque par exemple, l’on veut ouvrir un petit commerce ?

     

  • Quelles sont les actions conduites par la police française pour mettre ces criminels hors d’état de nuire ?

    Est-ce que le gouvernement français croit que le peuple français ne va pas ré-agir quand la coterie qui est en train de le réduire en esclavage fiscal va faire passer les prélèvements obligatoires de la France de 50 à 60 % du PIB ?

     

    • C’est d’ailleurs instructif de constater que les gouvernements se font souvent élire sur des programmes prônant la mise en place de plus de moyens pour garantir la sécurité publique alors que lorsque vous poussez les gens à bout, que vous les saignez financièrement, vous vous doutez bien qu’ils ne vont pas tous rester assis sagement sur leur canapé à subir.

      Certains réagissent violemment en ne se reconnaissant plus d’appartenance à cette société qui les exclue.
      Si vous n’avez rien pour faire vivre votre famille, parce que l’état ne vous donne rien, ni travail, ni argent, au bout d’un moment vous allez prendre le vital et plus au final, vous servir chez les autres.

      A partir de là, la délinquance (violence, vols, braquages), le terrorisme, naissent, s’enracinent et croissent justement du fait de cette manière de gérer des gouvernements qui consiste à mettre les gens dos au mur. Vous ne pouvez plus reculer, comme un rat, vous attaquez pour survivre.

      Etrange programme de sécurité publique.


    • Analyse très pertinente Hélène, remplie de bon sens et de justesse


  • Éloïse Benhammou sur E&R ! ça c’est de la réconciliation nationale !
    Et en plus t’as vu, comme elle est belle ma fille et intelligente et tout, aïe, aïe, aïe !!!


  • Ce bouquin, c’est de la dynamite !

    Une œuvre de salubrité publique et un geste tacticien fort serait que le FN négocie avec Eloïse Benhammou et sa maison d’édition une version électronique de ce livre afin de l’offrir en cadeau de joyeuses pâques aux 3 millions de petits chefs d’entreprise Français (TPE). Peut être, y réfléchiront ils à 2 fois avant de se jeter à nouveau dans les bras de Fillon et de sa droite européiste ayant déjà prouvé ses allégeances aux complexes financiaro-banquaires .

    Un cadeau qu’il faudrait étendre aux 45 millions d’électeurs voir même aux 65 millions de Français histoire que plus personne ne puisse se draper dans l’ignorance pour continuer à maintenir au pouvoir les mêmes kleptocrates depuis 47 ans,...

    Pour ma part, je connais déjà le cadeau de noël que je vais faire à certains de mes proches.

     

  • Ahahah,et ils vont nous rabachez,endoctriner,persuader que l’Europe est pour le bien de la France.Tout ça avec la complicité des marionnettes politique et du peuple mouton esclave qui les élisent. Pauvre France,tout droit dans le mur,vers une DICTATURE phénoménale.Les peuples soumis se font piller sans broncher.Allez les troupeaux continuez de voter du bon coté,et c’est bien parti pour 2017... Ahahaha.....

     

    • Tout à fait. Sachant que l’on commence à être à la traîne en terme de politiquement incorrect... Deux Nations que l’on croyait perdues pour la cause à savoir les États-unis et le Royaume-uni se sont montrées plus couillues que nous ces derniers temps... J’espère que la France saura se montrer fière cette fois et regrette que l’Autriche ait fait l’objet d’un tel tapage médiatique que la population n’ait pas pu s’affranchir... Vive les Nations... Vive les vraies différences... Vive le Roi et Vive l’Empereur. Vive la France en gros...


  • Et les experts comptables ??
    Ils coutent une fortune aux entreprises, et au moindre contrôle fiscal, ils ne sont responsables de RIEN...
    Et c’est le gérant qui doit payer.
    Moi, je vais écrire un livre sur les experts comptables, et je l’appellerai
    "Les experts comptables sont des klepto, et les comptables sont des esclaves"

     

    • Les cabinets d’expertise comptable n’existent que parce que la comptabilité d’entreprise est obligatoire, ce sont de simples prestataires, vous vous trompez de cible, ce sont des entrepreneurs comme les autres .De plus, ils peuvent faire appel a leur assurance en cas d’erreur ou défaut de conseil pour indemniser leurs clients.


    • Aïe aïe aïe ! C’est l’éternelle histoire de la lune et du doigt. Pitoyable.


    • Tout à fait d’accord ! 1ans a payer un expert comptable. Pour au final un bon gros redressement de TVA, vu que madame travaille avec un soft sans rien regarder et passe 3 fois la même facture.
      Tout l’art de l’anarque consiste à avoir une armée de profiteurs qui les soutiendra aux prochaines élections. Maintenant que je ne vie plus en France je me marre de vous voir tous dans une merde dont vous ne sortirez jamais. " C’est pas moi c’est lui ".


  • Pour quitter le RSI il suffit :
    - D’être ou de devenir président d’une SAS ou d’une SASU.
    - D’être ou de devenir gérant minoritaire d’une SARL.

    - Transformer une société de SARL à SAS(U) cela coûte environ 900-1300€
    - Fermer une société cela coûte de 800-1200€
    - Monter une SASU toute fraîche cela coûte environ 250-350€
    - Changer le gérant pour passer d’un gérant majoritaire à un gérant minoritaire cela coûte 350-450€

    Ces sommes n’ont rien à voir avec les appels de cotisation exorbitants envoyés par le RSI.

    Dire au revoir au RSI c’est
    - Fini les cotisations minimales : pas de salaire = pas de cotisations sociales.
    - Fini les appels de cotisations bizarres, erronés et les recouvrement par huissiers.

    Aucun commerçant, aucun artisan ne se doit d’être au RSI, il suffit de choisir le bon régime de société et vous ne dépendez plus de cette dangereuse institution.

    Seuls quelques libéraux (médecins, avocats) ou quelques professions réglementées (débits de tabac par ex) sont obligatoirement affiliés au RSI.

    Tous les autres commerçants, artisans n’ont qu’à encadrer leur activité dans une SASU qui est une société simple et efficace, très peu chère à créer.

    Et le must : choisir le régime fiscal de la franchise en base de TVA, et hop vous n’avez plus à faire la comptabilité de la TVA, c’est idéal pour démarrer une activité professionnelle. Tout ce qu’il vous faut c’est une banque. Et contrairement à ce que dit Jovanovic, moi je vous conseille de démarrer à la banque postale, vous prenez le plus petit compte basique entreprise et roulez jeunesse vous avez une entreprise, et AUCUNE EMMERDES.

     

    • Merci pour ces infos Dauphinois ! De la part d’un Grenoblois justement....


    • Merci pour ces infos Dauphinois ! De la part d’un Grenoblois justement....


    • Exacte, mais je me permet d’ajouter :

      une SAS, C’est pas forcement adapté à tous les business et à toutes les situations. Surtout que tu payeras toujours + de charges sociales avec une SAS qu’avec une SARL.

      On peut aussi cumuler une SAS + le statut d’Auto entrepreneur , ce qui n’est pas possible avec une SARL.


    • Tout n’est pas faux dans ce que vous dites, mais le choix du meilleur statut social du dirigeant d’entreprise a bien plus d’implications (sociales, fiscales, juridiques, patrimoniales etc.) que vous ne le dites.
      De plus savez-vous qu’en tant que dirigeant assimilé salarié (SARL minoritaire ou Président de SAS) vous payez plus de charges (en % et à prestations égales) qu’un travailleurs salarié ? Savez-vous que si vous ne percevez aucune rémunération, vous payez effectivement des charges forfaitaires dans le régime RSI mais vous avez aussi une cotisation minimale retraite dans le régime assimilé salarié. Sans parler que ne pas percevoir de rémunération dans la durée peut causer des problèmes fiscaux que je ne développerai pas ici.
      Concernant les couts que vous énoncez, je vous indique par exemple que pour une transformation de SARL en SAS il faut un Commissaire à la transformation dont le seul coût est environ celui que vous donnez pour le cout total de l’opération (ajouter publications, frais de greffe etc). Savez vous que la rédaction de statuts de SAS est éminemment importante car totalement laissée libre par la loi et fort impliquante pour la vie de l’entreprise et de ses associés.
      En bref, car je n’ai pas le temps de faire un exposé complet ici, et n’étant pas là non plus pour défendre le RSI, mon propos est de dire :
      - que le conseil aux entreprises est bien plus complexe que vous ne semblez l’imaginer.
      - qu’il n’y a donc pas de recette miracle, ça se saurait, mais des recettes "sur mesure" en fonction de la situation familiale, fiscale, patrimoniale, professionnelle ...........
      - Le RSI fonctionne très mal
      - Le livre décrit dans l’article ne dénonce pas que le RSI mais aussi la gestion de l’URSSAF (régime général) et des caisses de retraite
      - S’il vous plait ne donnez pas des solutions toutes faites à des lecteurs qui pourraient faire de mauvais choix à cause de ça.


  • Questions
    1 - que font les syndicats professionnels ?
    Ils devraient porter plainte à la police et saisir la justice
    2 - que fait la police ?
    Elle devrait enquêter sur ces plaintes, à charge
    3 - que fait la Justice ?
    Elle devrait poursuivre...
    A croire que ces deux corps d’Etat, depuis 40 ans, n’ont pas encore été suffisamment mal traité. De leur côté, les indépendants gagneraient peut-être à mieux investir leur organisations syndicales ?!?


  • Ils contrôlent la justice, ils en profitent à mort évidemment ...
    Après ils sont là : ’’ah regardez on n’a réduit nos Salaires en tant que Président, Ministres etc...Ou pire comme Sarko , il faut qu’on s’augmente alors qu’ils raflent dèjà de tous les côtés (faisant entre autre des conf chez l’ultra véreuse Goldman Sachs 1 des plus gros donateur de politiques qui enc... tout le monde).

    Arrêt Medvediev CEDH 2008 :
    ’’Le Procureur Français n’est pas considéré comme une Autorité Judicaire selon la Jurisprudence de cette Cour, il lui manque l’indépendance vis à vis du Pouvoir executif pour être qualifié ainsi...’’


  • Le RSI c’est juste une des conséquences de la démocratie.
    C’est à dire de la ploutocratie.


  • J’avais lu il y a quelques annees que les frais de fonctionnement du RSI s’elevent a 30% ce qui est enorme. Qui s’engraisse sur nos TPME ?


  • Merci Eloise pour ce beau travail de recherche et ton courage de diffusion.


  • Ca fera parti de ma commande KontreKulture que je comptais me faire pour Noel.
    Ca à l’air très interessant ce bouquin et l’auteur aussi.


  • @Berutureb

    Merci pour ce si gentil compliment.
    Sincèrement.


  • Elle pose une question pertinente a qui appartient le RSI ? on peut toujours me répondre qu’il appartient aux indépendant ,sauf que cette réponse est une réponse de commercial qui rassure le client .


Commentaires suivants