Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Biden reconnaît l’impossibilité d’arrêter la construction du Nord Stream 2

Évoquant le gazoduc Nord Stream 2, Joe Biden a déclaré mercredi 21 juillet qu’à ce stade du projet il n’y avait aucun moyen d’arrêter son achèvement.

 

Le jour même où la vice-secrétaire d’État américaine a annoncé que les États-Unis et l’Allemagne avaient trouvé un accord sur le Nord Stream 2, Joe Biden a fait savoir qu’il était déjà impossible d’empêcher l’achèvement du projet.

« Le Nord Stream est terminé à 99 %. L’idée que quelque chose allait être dit ou fait pour l’arrêter n’était pas possible », a-t-il déclaré mercredi 21 juillet cité par les journalistes du pool présidentiel.

« Mais j’ai eu, comme vous le savez, des discussions très, très fructueuses avec Angela Merkel […], ainsi qu’avec le gouvernement allemand, sur un engagement qui suggère que si la Russie s’efforce d’infliger délibérément des souffrances à l’Ukraine ou à d’autres pays, ils répondront. »

 

Berlin et Washington s’arrangent sur le Nord Stream 2

Le 21 juillet, la vice-secrétaire d’État Victoria Nuland a fait savoir au comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants des États-Unis que Washington et Berlin étaient parvenus à un accord sur le Nord Stream 2.

Une des conditions consiste, selon elle, à soutenir un renouvellement de 10 ans de l’accord sur le transit du gaz entre la Russie et l’Ukraine qui prend fin en 2024.

« Nous allons plaider et faire pression […] pour 10 années supplémentaires », a-t-elle détaillé.

M.Nuland a précisé que l’accord prévoyait des mesures efficaces au niveau européen, y compris des sanctions pour limiter les capacités d’exportation russes si le Kremlin tentait d’utiliser l’énergie comme une arme ou de commettre d’autres actes agressifs à l’égard de l’Ukraine.

 

Entretien téléphonique entre Poutine et Merkel

La Russie a plus d’une fois appelé à cesser d’évoquer le projet comme étant politisé sachant qu’il est commercial et avantageux aussi bien pour elle que pour l’Union européenne.

Mercredi 21 juillet le service de presse du Kremlin a annoncé que Vladimir Poutine et Angela Merkel s’étaient déclarés satisfaits, au cours d’un entretien téléphonique, du prochain achèvement de la construction.

« Le président russe a pointé l’engagement cohérent de la partie allemande pour la réalisation de ce projet qui revêt un caractère éminemment commercial et vise à renforcer la sécurité énergétique de l’Allemagne et de l’Union européenne », a indiqué le service de presse.

Le Kremlin a ajouté que les deux dirigeants avaient abordé la prolongation de l’accord sur le transit du gaz entre Moscou et Kiev après 2024.

L’opérateur du gazoduc, Nord Stream 2 AG, avait déclaré qu’il comptait achever la pose de tuyaux à la fin du mois prochain.

À lire, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents