Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Brexit – Les députés approuvent la tenue de législatives anticipées le 12 décembre

Nouveau vote et nouveau résultat. Ce mardi, les députés britanniques ont approuvé la tenue d’élections législatives anticipées le 12 décembre, par lesquelles le Premier ministre Boris Johnson espère retrouver une majorité et mettre en œuvre sa promesse de sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne.

 

Après plusieurs heures de débats mouvementés, le texte convoquant ce scrutin, troisièmes élections générales en quatre ans, a été adopté à une majorité écrasante de 438 voix pour (20 contre) à la Chambre des communes, qui avait auparavant rejeté un amendement de l’opposition travailliste fixant la date du vote au 9 décembre.

Le texte doit encore recevoir mercredi l’aval des Lords, où le passage du texte pourrait n’être qu’une formalité. Le Parlement serait ensuite dissous mercredi prochain à 00h01 (GMT), a indiqué le ministre chargé des relations avec cette institution, Jacob Rees-Mogg.

[…]

En cas de large victoire, Boris Johnson aurait les mains libres pour faire adopter l’accord de l’UE qu’il a obtenu à Bruxelles. Mais dans un contexte politique très mouvant, l’opposition pourrait s’unir pour faire dérailler sa stratégie, voire remettre en cause le Brexit.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur 20minutes.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bojo pourrait avoir gain de cause à deux conditions : d’abord que les Anglais soient demeurés majoritairement pro-Brexit . Mais ce n’est pas suffisant : même s’ils restent pro-Brexit, il n’est pas sûr du tout que le scrutin majoritaire à un tour lui donne une majorité à la Chambre, car ce mode de scrutin brutal est inéquitable : le peuple britannique n’est pas plus représenté à la Chambre des Communes que le peuple français ne l’est à l’Ass. Nat . faute de Proportionnelle . Seul un nouveau referendum pourrait vraiment trancher le débat .


  • Heureusement que " exit " veut dire sortie de secours !
    Mais y’a pas le feu au loch !!


  • Essayer de sortir de l’UE-SS c’est un peu les travaux d’Hercule du XXIème siècle....

     

    • Je dirais plutôt : David contre Goliath, mais la mythologie juive me casse les couilles, alors restons hellènes et comparons de préférence ceci au combat de Thésée contre le minotaure...
      et j’en profiterais pour comparer le sionisme/sabbataïsme/frankisme, à la putain d’hydre de Lerne.


    • Uniquement parce que le pouvoir britannique refuse d’appliquer la décision de son peuple et que le système britannique est très rigide pour ça. L’UE n’est pas pressée non plus de faire soi-disant un exemple à ne pas suivre, bizarrement.
      Sortir, en soi c’est facile, comme entrer, on fait une déclaration et hop, on voit pour les lois et accords ensuite.


  • Seul un nouveau referendum pourra trancher le débat, les législatives sont aussi truquées en Angleterre qu’en France, et pour la même raison : ils n’ont pas la Proportionnelle . TOUS les Etats sans proportionnelle ont des Parlements illégitimes .

     

  • Nous avons la preuve écrasante que l’UERSS n’est pas et ne sera jamais démocratique .Lorsqu’on enferme un pays comme dans une association de malfaiteurs , il est sûr que s’ il veut quitter l’association, on fera tout pour l’éliminer pour qu’il n’aille pas baver ailleurs les bienfaits de sa liberté .
    S’il y avait une once de démocratie, les pays pourraient renoncer sans problème à leur association pour profiter de leur indépendance voire de leur liberté .Sinon, cela s’appelle une prison..


  • Ca sent l’embrouille. Bourrage d’urnes et propagande massive à venir.

     

  • Boris ayant le dos au mur, il n’aura pas le choix de donner du lest, c’est écrit d’avance.

    Ça, c’est dans le cas où lui même ne ferait pas parti de la combine lui-même...

    Après tout,nos dirigeants (macrotte,trudoche) sont des pourris, bobo pourrait bien aussi en être un.

     

    • C’en est un : je suis si écoeuré de ce report perpétuel du Brexit que je suis allé demandé explication à un astrologue indien honnête (pour juger la chose depuis une culture éloignée) : nous avons fait la carte du ciel du jour et de l’heure de la tombée du résultat de la victoire au référendum, et voilà : la carte indique que les gens qui ont voté pour sortir de l’UE se sont fait complètement avoir par un groupe de publicitaires (tous sionistes et franc-maçons) dont aucun, pas même Farage, n’a l’intention de rendre au RU sa pleine souveraineté. Leur seul but était de faire voter le peuple le plus victimisé par les politiques thatchériennes pour le parti même qui les a mis en place du fait que le Labour malgré la corruption de son état major a réussi à redevenir un peu ce qu’il fut avant Blair au point d’être accusé d’antisémitisme.

      Le but occulte de ce vote pour le Brexit était d’invoquer une entité spirituelle extrêmement écrasante pour la population qui fête cette date comme une victoire ou une nouvelle naissance. Et comme on a pu voir dès le lendemain de ce vote pour le Brexit le train d’enfer des mesures ultra-néo-libérales a repris sa plus grande vitesse, seul le chiffre du rythme des affaires croît avec celui de l’emploi a repris bel et bien du poil de la bête (contrairement aux prédictions de récession faites par l’UE) mais ce sont des emplois de type tiers-mondien exclusivement pour des patrons pakistanais ou nigériens. Pendant que le peuple anglais de souche rêve d’un Brexit qui sera toujours reporté sine die jusqu’au jour où il se contentera d’un Brexit purement cosmétique, on lui aura fait les poches jusqu’au fond.

      Le Brexit est la version britannique de l’art typiquement américain de faire voter les pauvres contre leurs intérêts en flattant en eux une fibre nationaliste de ressentiment dont l’âme est en fait non pas anglaise mais anglo-israélienne. Ronald Reagan insista beaucoup (comme Trump maintenant) pour mettre fin à l’immigration mexicaine massive qui plombait le plus les salaires ouvriers. Il ferma bel et bien la plupart des bureaux d’immigration fédéraux au Mexique comme promis mais par ailleurs il donna aux grandes entreprises l’autorisation d’aller chercher leur main d’oeuvre manquante où que ce soit au monde si bien que ce sont les entrepreneurs qui se chargent du transport des Mexicains directement en autocar.

      Le RU peut bien quitter l’UE, la City n’en sortira jamais or le RU est un dominion de la City comme les autres.



    • le Labour malgré la corruption de son état major a réussi à redevenir un peu ce qu’il fut avant Blair au point d’être accusé d’antisémitisme.



      Labour qui est totalement européo-immigrationniste : mauvaise pioche.



      ultra-néo-libérales a repris sa plus grande vitesse



      Raison pour laquelle il FAUT sortir de l’UE avant que l’ultralibéralisme ne tue l’Angleterre.



      des emplois de type tiers-mondien exclusivement pour des patrons pakistanais ou nigériens. Pendant que le peuple anglais de souche rêve d’un Brexit qui sera toujours reporté sine die jusqu’au jour où il se contentera d’un Brexit purement cosmétique, on lui aura fait les poches jusqu’au fond.



      Si tous les gens qui savaient quoi faire sur internet se lançaient en politique ... le monde changerait !



      l’art typiquement américain de faire voter les pauvres contre leurs intérêts



      Art qui a raté avec Trump : les usines reviennent et les jeunes ricains n’ont plus à aller mourir dans des guerres débiles.



      Le RU peut bien quitter l’UE, la City n’en sortira jamais or le RU est un dominion de la City comme les autres.



      Oui mais si on quitte la sphère des belles phrases pour en revient au réel : l’UE, on est d’accord, c’est quand même la pire s******** qui existe, non ?

      Et puis entre nous : des colonisés par l’UE, l’Allemagne et Macron comme nous autres français sont-ils bien placés pour juger de l’Angleterre ?


    • Je persiste et signe : je suis d’accord avec vous que le Labour est resté immigrationniste et européiste, comme il le fut dès sa fondation (déjà dans les années 1920-30 il voulait mettre tous les petits anglais au yoga indien et au végétarianisme et mettre un max d’Indiens à des postes de responsabilité au point que Gerorge Orwell trouvait que cette gauche était plus une maladie mentale qu’autre chose) mais le Labour a repris ce qu’il avait perdu sous Blair, le parti-pris pour la classe laborieuse et l’ambition de revenir sur tous les "acquis" de l’état thatchérien pour remettre les mesures sociales et pro-syndicales des années 1960. La preuve en est que ce parti se fait taxer d’antisémite pour cette raison (vu que les grands maîtres d’oeuvre du Thatchérisme qu’il faut dénoncer pour ce faire sont juifs), évidemment un antisémitisme imputé désormais surtout à certaines communautés immigrées. Il y a de nouveau une logique de classe à l’oeuvre même si les protagonistes de la cause sont loin d’être fiables, je vous l’accorde. Mais pour ces gens qui croient avoir gagné la lutte des classes tous les moyens sont bons pour interdire d’en parler et le "revival" (sorte de carnaval) du nationalisme impérial en est un. C’est comme Zemmour qui dit vouloir restaurer la fierté d’être français alors que le seul nationalisme français qu’il entend mettre en marché est le nationalisme colonial franco-algérien des privilégiés du décret Crémieux, en fait un pré-sionisme.

      Comme beaucoup d’entre vous j’exultai le soir du 6 novembre 2016 à voir ces bien-pensants perdre leurs élections aux USA, c’était pour moi le spectacle grandiose d’un châtiment divin, voir trépigner toutes ces féministes qui avaint commandé des suchis et du champagne pour fêter la chute du dernier mâle blanc aux mains de la sorcière en chef était un délice. Mais attention, un châtiment divin reste un châtiment : le capitalisme américain sans complexe et sans le fard du politically correct des temps sudistes et du gilded age, la promesse d’une lutte sociale plus vraie. Il y a certes une certaine reprise de l’emploi en Amérique mais ce que l’histoire ne dit pas c’est qu’il s’agit uniquement d’emplois de très bas de gamme qui ne peuvent plus payer un petit loyer si bien qu’il y a plus de SDF en Californie qu’au Bengale désormais, les USA sont un pays voulant concurrencer l’Asie par l’offre de main d’oeuvre à bon marché, du jamais dans son histoire depuis l’esclavage sudiste.


    • @ Miville



      mais le Labour a repris ce qu’il avait perdu sous Blair, le parti-pris pour la classe laborieuse et l’ambition de revenir sur tous les "acquis" de l’état thatchérien pour remettre les mesures sociales et pro-syndicales des années 1960.



      En voulant rester dans l’UE ... donc autrement dit, tout ce que tu viens d’énoncer, ce n’est qu’une posture. Je ne dis pas que tous les travaillistes soient à jeter ... mais si on est même pas capable de rejeter l’UE ultralibérale, comment rejeter après les ultralibéraux de GB ? Un peu de cohérence, ça ne fait pas de mal.



      La preuve en est que ce parti se fait taxer d’antisémite pour cette raison (vu que les grands maîtres d’oeuvre du Thatchérisme qu’il faut dénoncer pour ce faire sont juifs)



      Et alors ? Daech aussi s’est fait taxer d’antisémite, les nazis ukrainiens aussi ... ce n’est pas pour ça qu’ils ont raison.

      Ensuite, je comprends que l’on ne fasse pas confiance à Zemmour en raison de ses positions géopolitique ... c’est la même méfiance saine qui encourage à craindre les tories si ceux-ci venaient à l’emporter. De toute façon, ils ne pourront gagner qu’en s’alliant aux LibDem et faire un LREM à l’anglaise ; ce qui finirait d’achever cette gauche cancérigène ... en plus d’achever l’Angleterre.



      Comme beaucoup d’entre vous j’exultai le soir du 6 novembre 2016 ... mais ce que l’histoire ne dit pas c’est qu’il s’agit uniquement d’emplois de très bas de gamme qui ne peuvent plus payer un petit loyer



      Bien-sûr que c’est du bas-de-gamme : tous les bâtons qui pouvaient être mis dans les roues de Trump ont été mis pendant ces 3-4 dernières années ...
      Comment faire pour faire revenir autant d’usines dans le pays que nécessaire quand on se prend chaque semaine l’équivalent d’une affaire Fillon dans la figure et que l’on doive se battre avec des équipes réduites aussi bien contre l’ennemi externe (les groupes d’intérêt Chinois) que l’ennemi interne ?



      si bien qu’il y a plus de SDF en Californie qu’au Bengale désormais...



      Maudit soit ce Trump qui n’a pas pu résoudre d’un coup de baguette magique ce que le deep-state a fait depuis des décennies !


  • Les électeurs du Royaume-Uni ne sont pas souverains. Aucun référendum ne peut être validé par le Parlement là-bas.


  • 2016, le peuple souverain decide de quitter l’UE.

    2019 certains croient encore a la démocratie.


  • La City est la lessiveuse de l’Europe des Banquiers, les britanniques reçoivent des subventions en échange de ce service et reversent une contribution en contrepartie à l’Europe.
    Ils veulent tous que ce système continu, mais ne sont pas d’accord sur le nouvel aménagement, et comment le rendre présentable, et compatible avec un Brexit !

     

  • Il semblerait que même les députés britanniques semblent se lasser des cette comédie et veulent en finir ! Je suppose qu’ils tentent le tout pour le tout en faisant un coup de poker audacieux : soit les pro-UE restent majoritaires voire confortent leur position et dans ce cas cela pourrait servir de prétexte pour renvoyer aux calandres grecques le Brexit voire faire revoter les Britannique dans un nouveau référendum (l’éternelle stratégie des euro-fascistes qui font revoter un peuple jusqu’à ce qu’ils obtiennent le "bon" vote), ou alors en cas d’une majorité des Brexiters en finir avec cette comédie tout en ayant la conscience tranquille, c’est à dire faire en sorte que le Brexit s’accomplissent sans avoir soi même à en assumer la responsabilité mais juste mécaniquement par le simple jeu des élections et de la loi de la majorité dans le parlement.


  • le scrutin était clair "sortir ou rester dans l’union Européenne" je ne comprend pas cet acharnement politique pour y rester alors que les Anglais ont voté pour en sortir !


  • La manoeuvre est simple :

    Les élections législatives vont "effacer" le référendum du Brexit.

    Le système accepte de faire de nouvelles élections alors qu’il aurait pu l’empêcher. Donc il sait que le parlement votera comme il faut.

    Les nouvelles élections vont donc donner un parlement pro-européen. Ce parlement élu " démocratiquement"par le bon peuple pourra dire que les Anglais veulent rester dans l’U.E. : ils ont changé d’avis.

    Le tour est joué : adieu Brexit.

     

    • Bizarre, les élections européennes ont plutôt prouvé l’inverse.

      Ha ! Mais oui, c’est le système qui est tellement fort qu’il a fait exprès de perdre pour tromper tout le monde ... bien-sûr !


    • @Bayinnaung

      Je n’ai pas la prétention de savoir réellement ce qui se passe. Je donne juste un avis. Il vaut ce qu’il vaut, (sans doute pas grand chose vu que je ne suis pas parlementaire anglais) .

      L’avenir proche dira si mon avis correspond à la réalité ou si je suis complètement fou.

      Mais j’ai quand même du bon sens :

      Quand une majorité de députés vote pour se dissoudre, c’est qu’une majorité de député pensent revenir sans problème au parlement lors des prochaines élections.

      Or une majorité de député sont anti-brexit. Donc cette majorité se retrouvera au parlement en décembre.

      Cela c’est du bon sens.

      Maintenant vous pouvez espérer que le bon peuple anglais "très intelligent" ne se laissera pas prendre au piège des élections et qu’il mettra une majorité pro-brexit en place.

      Cela c’est croire au père Noël. Mais comme on approche de Noël...


Commentaires suivants