Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bruno Gollnisch sur la soumission de l’UE à l’OTAN : "À quoi ça sert ?"

Bruno Gollnisch intervenait le 22 février 2018 en commission des Affaires européennes à propos de « l’Europe de la Défense ».

 

 

Retrouvez Bruno Gollnisch, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Rien à ajouter, excepté que Asselineau (L’homme au 0.92%) ferait bien de reconnaitre les qualités de B Gollnisch au lieu de continuer à lui "cracher" dessus sous pretexte que M Gollnisch est toujours (plus ou moins) au FN...
    En effet qui y a t il de commun entre ce monsieur tres respectable et tres erudit et un guignolo comme L Alliot ???? Asselineau (qui se prend pour le boeuf, alors qu’il est à peine une grenouille) est pourtant suffisement intelligent pour en faire - et le dire - le distinguo...

     

    • Asselineau s’en fiche de Gollnisch et il ne lui crache pas dans la gueule, il constate. Le siège d’eurodéputé à vie à 15 000 boules par mois est la meilleurs clé d’explication de sa fidélité au FN. D’ailleurs il l’avait lui même reconnu face caméra une fois.
      Pour le prix que nous a couté son siège d’euro-député (plus de 3 millions d’Euros maintenant), les résultats sont bien maigres.
      Il est temps de se réveiller pour l’impact qu’à notre appartenance à l’OTAN sur notre alignement stratégique et diplomatique. Ça dure depuis plus 25 ans maintenant (la chute de l’URSS c’était 1991).
      On juge un arbre à ses fruits. Il y a urgence à quitter les organisations qui nous vassalisent parce qu’elles sont en train de travailler à la balkanistion ethnique de notre pays. C’est le seul objectif d’Asselineau d’empêcher ça. Et il ne crache pas dans la gueule gratos des gens qui poursuivent le même objectif. Mais il dénonce les gens qui détournent les suffrages en faisant semblant de s’opposer à l’engrenage malveillant où nous somme piégé.


    • Peut être parce que Asselineau (qui se prend pour le boeuf, alors qu’il est à peine une grenouille...) est le seul, entendez-vous bien, le SEUL, qui prône la sortie de L’Euro, de l’UE ET de l’OTAN. Maintenant, profiter d’un très bon passage de Gollnisch pour sortir votre vomi, n’est pas vraiment dans la "réconciliation". A diviser, on ne gagneras jamais RIEN.


    • @David

      Non, Asselineau n’est pas le seul à prôner la sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN. Florian Philippot le fait aussi - et mieux - avec son parti Les Patriotes. C’est le candidat du FREXIT.


  • Quenellier en chef ! Et quel orateur ^^


  • Tout est dit. Analyse claire factuelle et juste.


  • Bravo Mr Bruno Gollnisch , votre intervention est net et sans bavure, et d’un grand bon sens .Bien sur que l’OTAN ne sert strictement à rien, puisqu’elle avait été organiser pendant la guerre froide , ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui, et que vous n’avez pas oublié de rappeler .


  • L’OTAN ne pouvait être la réponse au Pacte de Varsovie car il a été créé en 1949 . C’est le Pacte de Varsovie qui fut la réponse à l’OTAN, car il n’a été créé qu’en 1955 .


  • Très bon Gollnisch. Un truc qu’on entend pas sur les écrans El Krief, Haziza ; El kabash ou Karim Rissouli.


  • On a l’impression pénible que l’UE n’est rien, l’OTAN n’est rien, l’ONU n’est rien, la France est moins que rien, la Russie pas grand chose et que les Etat-Unis écrasent tout de leur surpuissance imbécile et obtuse.


  • Clair net et précis, on aimerait entendre la réponse du pourquoi du maintien de la France dans l’otan avec la même clarté.


  • Parfois je me prends à imaginer un parti avec Gollnisch-Soral-Phillipot qui viendrait défourailler dans la ménagerie politico-médiatique. Pis je dois rapidement prendre ma dose de bromazépam ensuite...


  • Tout à fait d’accord avec Gollnisch.

    En revanche, précisons que l’OTAN n’était pas la réponse au Pacte de Varsovie, c’était l’inverse... il suffit de regarder les dates de création (OTAN : 1949, Pacte de Varsovie : 1955). Sauf à considérer que l’Europe était de toute façon déjà à moitié sous le joug soviétique, pacte militaire ou pas.


  • L’OTAN est là pour veiller au grain et protéger la construction européenne qui est un projet de la CIA recyclé à partir de l’idée d’Hitler et confié au juriste nazi Walter Hallstein. Lorsque les peuples d’Europe deviendront moins "soumis", l’OTAN changera son casque pour devenir le bras armé de l’ONU et matera les rebelles qui se dresseront contre l’oligarchie financière et le Nouvel Ordre Mondial.

     

    • L’idée de la construction européenne remonte bien avant Hitler, ce qui pourrait même expliquer son ascension.
      Car enfin, comment sans l’aide de puissances financières et politiques, un petit artiste peintre inconnu et fauché aurait pu se hisser à la tête d’un pays vaincu et ruiné et reformer une armée suffisamment puissante pour menacer le continent européen tout entier ?


  • Dans le traité de l’union européenne, il y a un article, le 42 qui subordonne la défense Européenne à l’OTAN :



    1. La politique de sécurité et de défense commune fait partie intégrante de la politique étrangère et de sécurité commune. Elle assure à l’Union une capacité opérationnelle s’appuyant sur des moyens civils et militaires. L’Union peut y avoir recours dans des missions en dehors de l’Union afin d’assurer le maintien de la paix, la prévention des conflits et le renforcement de la sécurité internationale conformément aux principes de la charte des Nations unies. L’exécution de ces tâches repose sur les capacités fournies par les États membres.

    2. La politique de sécurité et de défense commune inclut la définition progressive d’une politique de défense commune de l’Union. Elle conduira à une défense commune, dès lors que le Conseil européen, statuant à l’unanimité, en aura décidé ainsi. Il recommande, dans ce cas, aux États membres d’adopter une décision dans ce sens conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.

    La politique de l’Union au sens de la présente section n’affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres, elle respecte les obligations découlant du traité de l’Atlantique Nord pour certains États membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et elle est compatible avec la politique commune de sécurité et de défense arrêtée dans ce cadre.



    Et pour modifier cet article, il faut l’unanimité des états membres en vertu de l’article 48 du TUE. Y compris donc l’accord des Polonais et des Baltes Nazis... et vous pouvez être sur qu’il ne le donneront pas par peur des Russes et par désir d’avoir un protecteur mafieux !

     

    • Et vous aurez remarqué, je suppose, que la clause concernant l’unanimité nécessaire était planquée dans un tout autre chapitre du TCE. On a sciemment essayé de nous ligoter en douce à l’OTAN.


    • Toutes les arguties de l’UE (on ne peut plus se libérer, il faut que tout le monde soit d’accord, y compris le plus faible des plus faibles des adhérents auquel il suffit de filer un chèque) ne tiennent pas face à ce simple constat : la France a voté NON au traité machin, rebaptisé par la suite et passé de force.
      Par conséquent, elle a été liée et vendue de façon scélérate à cette UE par des traîtres. On me répondra que ces traîtres ont été adoubés par "le peuple français".
      Même pas. Un : nombreux abstentionnistes.
      Deux : organisation électorale malhonnête et triche sur beaucoup d’étages à l’intérieur du processus (machines, compilations, calculs...).
      Trois : l’absence d’information, cette dernière occultée ou déformée par des médias commerciaux de grande diffusion, dirigés par des profiteurs et décideurs de l’UE.
      Quatre : sabotage de l’éducation et de la réflexion, qui donne des adultes immatures et perroquets auxquels les "décideurs" scélérats prétendent s’adresser via la "pédagogie" (vient du mot grec signifiant "enfant").
      Il est donc parfaitement légitime de se tirer de cette organisation illégitime d’esclavagistes, tricheurs, affairistes et "pédagogues" sans le moindre justificatif.
      Encore faut-il pouvoir le faire. Il faut une force armée, un gouvernement ferme et bienveillant, des mesures d’urgence (qui feront mal, c’est inévitable). Et un événement déclencheur important.
      Dur mais possible. Il suffit peut-être d’un seul pays qui se rebiffe pour que les autres suivent. Les Européens ont été menés à la ruine, d’abord allegro vivace (pauvre Beethoven, embarqué sans son avis dans la joie symphonique de la mise en esclavage). Aujourd’hui on n’entend plus que d’obsédants tam-tam, tombant des hautes sphères, finie la jolie musique.


  • Arguments imparables mais c’est peine perdue. L’UE a été créée par les américains et le but est la destruction de l’Europe. Les fonctionnaires de l’UE ne peuvent l’ignorer, donc ils ne changeront pas de cap car ils sont grassement payés pour détruire et non pour construire quoi que ce soit de positif.

     

  • Ce ne sont donc pas « nos alliés » monsieur Gollnisch. C’est un pays qui fait valoir ses intérêts, et nous ferions bien de nous redonner les moyens de faire valoir à nouveau les nôtres, à plus forte raison à l’heure actuelle.


  • Il n’y a pas beaucoup de politiques de la trempe de Gollnisch en France aujourd’hui.
    Tout ce qu’il a dit est et factuel. Et cela fait mal.


  • Fais gaffe Bruno, comme pour Wauquiez tu as un type derrière toi qui enregistre et qui envoie tout par texto...
    Ou bref, qui n’en a rien à foutre : et l’on viendra interdire les portables aux jeunes, en cours, au prétexte de respect et de devoir écouter les enseignements qu’on leur prodigue.
    D’ailleurs, même un jeune qui écouterait d’une oreille distraite, le résumé ici présent, répondrait que ce sont bien les États-Unis, « l’ennemi » - en tout cas son impérialisme - de la France.


  • L’UE est consubstantiellement liée à l’Otan. Elle a été créée par les USA afin de former un glacis politique et stratégique en réponse à l’Union Soviétique. L’UE doit impérativement être démantelée, il en va de notre survie en tant que nation et peuple souverains. Et entre parenthèse l’UE n’est pas réformable, le principe même de nations souveraines transférant leur souveraineté, droits régaliens à un pouvoir central qui leur impose l’application de normes et politiques qui sont les mêmes pour tous, ne tenant pas compte des spécificités économiques, anthropologiques, climatiques, historiques...de chacune de ces nations ne peut que mener à la destruction de chacune d’elle.


  • Gollnisch se trompe : c’est le Pacte de Varsovie (1955) qui est une réponse à l’OTAN (1949) et non l’inverse.


  • alors pourquoi être adhérant d’un parti qui refuse le FREXIT ?


  • GOLLNISCH, excellent, comme d’hab.


Commentaires suivants