Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

C’est en Syrie que se dessine la carte du nouvel ordre mondial…

Celle des peuples

Nul doute que l’entité sioniste tire un grand profit de l’état de dislocation et des conflits qui se déroulent dans le monde arabe, surtout à l’ombre de ce qu’on appelle le « Printemps arabe ». Pourtant, cela ne cache pas la réalité selon laquelle « depuis 1948, le monde arabe n’en était pas moins favorable aux exigences du projet sioniste ».

Il est vrai que l’attitude arabe vis-à-vis de la question palestinienne a bénéficié des avancées réalisées, dès le début des années cinquante, par la tendance nationaliste et du grand attachement à l’idée de la libération de la Palestine par ce qu’on appelait les « États progressistes », au niveau de la mobilisation massive des masses arabes et avec l’éclatement de la révolution palestinienne à la fin des années soixante.

Néanmoins, la défaite du juin 1967 suivie par la Guerre d’octobre 1973 a préparé le terrain, que l’on considère cette dernière comme étant une victoire ou une défaite, à l’état de capitulation arabe quasiment totale devant l’entité sioniste, et ce à travers la signature de traités de paix par l’Egypte, la Jordanie et l’OLP et l’établissement par la plupart des Etats arabes de relations directes ou indirectes avec l’entité sioniste.

On est même arrivé à s’allier avec elle d’une manière plus ou moins affichée contre les forces de libération dans la région et, plus précisément, contre l’axe de la résistance comprenant l’Iran, la Syrie et les deux Résistances au Liban et en Palestine.

Toutefois, et en dépit de tout le progrès réalisé -grâce à l’aide et à la compromission arabes- par le projet sioniste sur les plans de l’expansion, de la colonisation et de la judaïsation, et en dépit de la gigantesque force de frappe dont dispose l’alliance israélo-arabe soutenue par l’Occident, aussi bien que les situations catastrophiques qui prévalent dans les pays des « révolutions arabes », la même conjoncture actuelle permet de dire que les rapports de forces commencent à être nettement favorables à l’axe de la résistance dans la région.

Il va de soi que l’émergence de cette situation est due à la fermeté de la Syrie, seul pays arabe qui n’a pas été souillé par les traités de paix unilatéraux et la normalisation avec l’entité sioniste, et qui est, pour cette seule raison, soumis à cette « correction » qu’est la guerre mondiale destructrice qui s’y déroule depuis trente mois.

Il va de soi également que la fermeté de la Syrie a tiré profit du soutien actif fourni par la République Islamique d’Iran, l’Union russe, la Chine populaire ainsi que de la contribution limitée de la part de la Résistance libanaise et certaines factions de la Résistance palestinienne.

C’est grâce à cette fermeté, qu’il est devenu possible de dire avec assurance que la version israélo-étasunienne du plan dit du Grand ou du Nouveau Moyen-Orient, commence à céder la place à l’émergence d’un Grand et nouveau Moyen-Orient susceptible d’avoir des répercussions sur le plan international et ce en parfaite concordance avec les aspirations et les intérêts des peuples de la région et du monde entier.

Trente mois après le début de la guerre mondiale multiforme et multinationale soutenue par ce qu’on appelle les « Amis de la Syrie » sur tous les plans de l’entraînement, de l’équipement, des renseignements, de la propagande et de la diplomatie, sans oublier l’envoi de 180 mille combattants, mercenaires et takfiris, pour se battre sur le sol syrien, les États-Unis ont tenté une ultime intervention visant à anticiper la défaite dont les prémisses commencent à s’apercevoir au niveau de toutes les parties locales régionales et internationales impliquées dans cette guerre. C’est dans ce contexte qu’ils ont déployé leurs flottes et annoncé leur intention d’adresser à la Syrie des « frappes limitées ».

Abstraction faite des causes qui sont à l’origine du recul étasunien en ce qui concerne l’agression contre la Syrie, cet événement a constitué une défaite majeure subie par les ennemis de la Syrie. Cette défaite a eu pour conséquences des bouleversements, des subversions et des confrontations au niveau de tous les alliés dans la guerre contre la Syrie, et ce à partir des bouchers qui sèment l’horreur, avec une barbarie sans pareille dans l’histoire, dans les villes et villages syriens, des arrivistes qui végètent dans les hôtels d’Istanbul, de la chute -assumée- de Morsi et de Hamad et -attendue- d’Erdogan, et à finir par les régimes au pouvoir qui perdent la boussole dans les pays du Golfe et en Occident.

La défaite subie par les États-Unis, leurs alliés et suppôts rien qu’en renonçant à l’idée de frapper la Syrie donne une idée de l’ampleur de la défaite qu’ils auraient subie au cas où ils avaient osé de mettre leurs menaces en application. Et il est normal que les conséquences de cette défaite continuent d’entraîner davantage d’affaissement au niveau de toutes les parties de l’alliance anti-syrienne.

Pour s’en rendre compte, il suffit de se rappeler les enquêtes et les rapports de la commission Winograd suite à la défaite israélienne lors de la guerre contre le Liban en 2006 qui a enfoncé profondément un gros clou dans le cercueil de l’entité sioniste, et de le confronter aux polémiques, accusations et contre-accusations qui secouent toutes les parties impliquées dans la guerre contre la Syrie, à commencer par « Tel-Aviv » et à finir par Washington, en passant par les autres capitales arabes, régionales et européennes. Sans bien sûr oublier les gangs de « révolutionnaires syriens » et leurs guerres ouvertes les uns contre les autres.

Retrouvez les analyses d’Alain Soral sur le sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #541800
    le 29/09/2013 par le defenseur_de_peu_de_liberté
    C’est en Syrie que se dessine la carte du nouvel ordre mondial…

    Et pendant ce temps, François Hollande, dit gras triple, fait de la pédagogie envers soi-même.
    Il a ridiculisé la France, les français, envers la scène internationale, avec des preuves hypothétiques, et des politiques inexpérimentés, comme Laurent Fabius, qui a trouvé sa nouvelle idôle ,Lara Fabian, pour imiter la tonalité triste de la chanteuse dans ses chansons, envers les enfants syrien gazés, avec une perfide hypocrisie de larmes et de pathos,mais en réalité il s’en moque, puisque ce sont des arabes, et préfère traiter avec le gouvernement Israélien, au lieu d’essayer d’arrêter le massacre dû à ses amis du Quatar et de l’Arabie Saoudite .

    Marc Lévy, écrivain de la dernière heure, mais avec une mégalomanie extrême, se croit le plus grand écrivain de tout les temps, dépassant même Platon, Aristote, Rousseau, se permet de faire de la géopolitique de pacotille qui frôle l’idiotie caractérisée, comme dans ses écrits et ses dires aussi, devrait se regarder dans la glace,et réfléchir 5 secondes à son existence, et il comprendra qu’il n’existe pas réellement. Il se verra grand pantin d’Israël, et sa condition d’Homme aura quasiment disparu par le sang des victimes , qui n’ont demandé rien à personne. Cette remarque va de même pour Laura fabianus (contraction de Laura Fabian et Laurent Fabius)

    Et pour terminer le clou du spectacle, il y a gras triple,qui croit faire de la pédagogie envers le peuple, mais c’est surtout pour se rassurer car lui même sait très bien qu’il manie mensonge, mélangé avec stupidité, puisque quasiment plus personne ne le croit.

    De plus, il est tellement charismatique qu’il a été mis de côté lors de la négociation avec la Syrie.

    Je me plaignais du gouvernement précédent, mais là, je n’aurais jamais crû qu’on aurait un gouvernement aussi décalé, menteur, hypocrite, hautain, pervers et manipulateur . Cela n’existait pas, mais François Hollande l’a crée.En fait je me trompe, j’ai l’impression de revenir à l’époque de Louis XV le beau.

    Enfin, qui dire ? Le gouvernement sent que ces dernières heures arrivent, et on a le grand Emmanuel Valls, sosie de Sarkozy, mais en pire, qui essaie d’exister avec les roms, puisque ces politiques n’ont plus grand choix de décisions, dû à Bruxelles qui les prennent à la place des Français.

    Mais les français ne sont plus dupes.

    D’ailleurs, je rajoute une chose.

    Vive la Syrie,et à bas les extrémistes sionistes, wahhabites et autres consors, extrémistes de la fausse démocratie

     

    • la France a déjà était ridiculisé bien avant hollande, rien que sur la destruction de la Libye et je ne parle même pas de tout ce qui avait avant.

      La France se bat pour Israël depuis longtemps et son peuple l’accepte très bien.


    • "LOUIS XV LE BEAU " ? Ne dit on pas plutot : " le bien aimé " ? - LOUIS XV ne peut etre comparé à hollande , il a eu cette phrase qui est peu connue et le réhabilite : " le sang des ennemis est aussi le sang des hommes ,et la véritable gloire est de l’épargner " la république irréprochable devrait s’en inspirer.


  • Je pense que la détente irano-saoudienne souhaitée par Teheran est un des facteurs qui risque de boulverser la donne, Ryad ayant sans doute bien compris qu’il plus d’autres choix pour survivre aux exigeances de ses propres alliés et ce, depuis l’abdication forcée de l’émir du Qatar.


  • bonjour

    faut il mourir pour la Palestine , pour les qq millions de Palestiniens ( combien exactement ?) ou bien ne vaut il mieux pas leur trouver une terre d accueil dans la multiplicité des pays arabes de la région pour en finir avec ces guerres locales et internationales qui alimentent un terrorisme largement manipulé par le condominium israélo-yankee ? A quoi servent ces morts d enfants écrasés sous les bombes au phosphore israéliennes ? des pays détruits et rasés , des centaines de milliers d existences balayées ? Ce conflit ne cessera jamais sauf à dégénérer en guerre nucléaire auquel cas il cesserait faute de combattants !
    Il faut être réaliste , l ennemi israélo yankee est le plus fort , mieux vaudrait reculer en bon ordre pour affermir les luttes futures de défense des nations et les luttes de classes occultées par les impératifs de libération nationale. Cette guerre perpétuelle en arrange beaucoup et notamment les classes bourgeoises arabes qui détournent les masses de l exploitation qu elles subissent de leur part . Le courage dont font montre les combattants serait mieux employé dans des conflits nationaux .

     

    • Quitte ta terre natale va ailleurs comme étranger ... Tu comprendras 1) l’immigration, 2) le projet SIONISTE ! Je te rappelle aussi que les sionistes pourraient rester dans leurs pays respectifs (USA, Canada, Russie, Roumanie, Argentine, etc.) et laisser ce petit bout de terre aux Arabes !! La solution au conflit est simple : rayer Israel, établir une Palestine laïque et démocratique et y laisser vivre ceux qui le veulent ! Cela a toujours été le projet des Palestiniens ...


    • bobforrester

      En Gros tu veux que les palestiniens s’inspirent de l’expérience "pétainiste" quand la France s’est soumise à l’Allemagne d’Hitler par réalisme, à l’évidence l’ennemi allemand était le plus fort...

      Le Meilleur DK


  • La Syrie est tenue à bout de bras par Poutine, c’est lui qui en faisant détruire deux missiles US qui se dirigeaient vers la Syrie a fait reculer et mis en échec la racaille sioniste. Si vraiment les Russes ont de nouveaux missiles qui peuvent empècher l’écrasement de la Syrie, on assiste à un tournant de l’Histoire, la fin des agressions sionistes comme le furent celle de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye, etc ... Il est possible également que les Israéliens se montrent plus "compréhensifs" avec les Palestiniens, ce n’est pas impossible .


  • Bashar, traduit de l’arabe ca veut dire Etre humain.