Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cancer : études bidons, scientifiques douteux, médocs dangereux...

En quelques mois, trois informations majeures sont venues jeter le discrédit sur toute la filière pharmaceutique - et cancérologique en particulier.

1/ La plupart des études scientifiques portant sur le cancer... sont bidons !

C’est C. Glenn Begley qui a dégoupillé la grenade, le mois dernier. Dans un article publié dans la revue Nature, cet ancien Boss d’un labo pharmaceutique a lâché le morceau : sur 53 études de haut niveau (publiées dans les revues les plus sérieuses) qu’il avait jugées intéressantes dans le cadre du développement de nouveaux médicaments anti-cancer, 47 n’ont pas pu être reproduites par ses équipes ! Soit 88%, une broutille...

Sidéré, Begley a essayé d’aller plus loin. Il a rencontré plusieurs responsables de ces fausses études. Et voici ce qu’il raconte sur l’un de ces rendez-vous : "Je lui ai expliqué que nous avions refait leur expérience 50 fois sans jamais parvenir au même résultat qu’eux. Il m’a répondu qu’ils avaient fait six tentatives, obtenant le résultat une seule fois, mais c’est bien celui-là qu’ils ont choisi de publier car il sonnait mieux. C’est très décevant". C’est le moins qu’on puisse dire...

Ces conclusions ne sont malheureusement pas isolées. En 2009, une équipe de l’Université du Michigan était arrivée à un résultat similaire. De même que des scientifiques de Bayer AG, plus récemment. La cause ? C’est le système de financement des labos de recherche qui est à revoir...

2/ L’Université de Harvard impliquée dans une fraude scientifique

Plusieurs responsables de recherche de la très réputée Harvard Medical School ont tout bonnement falsifié les résultats d’études scientifiques... pour arriver à des conclusions qui leur permettaient de pouvoir prétendre à une subvention fédérale de 15 millions de dollars. Le procès se tiendra prochainement. Les affaires de ce genre ont une fâcheuse tendance à se multiplier (voir ici, ici ou ).

3/ Des médicaments contre le cancer... qui favorisent le cancer !

Malheureusement, toutes ces études (bidons) ne servent pas (que) à faire joli. Elles constituent aussi une base de développement de nouveaux médocs. Par exemple, le Glivec (imatinib) et le Sutent (sunitinib), qui sont censés bloquer l’irrigation sanguine des tumeurs. Et donc les tuer. Manque de bol, une équipe scientifique vient de montrer que ces médicaments tuent aussi des petites cellules répondant au doux nom de péricytes. Lesquelles cellules ont pour principale fonction de combattre... la tumeur. Résultat : la tumeur diminue bel et bien en volume, mais elle devient aussi plus virulente et diffuse beaucoup plus vite au reste de l’organisme !

"Si vous regardez juste la taille de la tumeur, les résultats [des études scientifiques] étaient justes", a déclaré le professeur Raghu Kalluri, responsable de l’étude. "Mais quand vous regardez l’ensemble du process, le fait d’inhiber les vaisseaux irriguant la tumeur ne contrôle en rien la progression du cancer. En fait, le cancer s’étend". Un détail : le Glivec est autorisé en Europe depuis 2001 et le Sutent depuis 2006.

La science médicale, une industrie comme une autre, avide et aveugle...

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tout le sientifique d’antan s’est muté en un gigantesque pool d’interets commerciaux et économiques par le jeu des termes de références de objectifs de recherches qui se soumettent à leur bailleurs de fond pour leur budgets .
    Presqu’ y a plus de science si ce n’est celle des interets économiques et stratégiques .
    Et puis la sience aujourd’hui n’a plus aucun contre poids pour sa régulation
    à tel point que tout ce qui est scientifique est bons à ingurgiter ; la science l’a dit Amen ! Ignorant qu’en amont de ces recherches les gros dynausores d’intérets ne recherchent que dans ce qui les fait grossir davantage pour encore davantage terroriser et dominer en imbécile bien gros et gras histoire de s’ammuser royalement sur ce monde ... qu’y aurait meme des banques aux usa de la résurection çàd le jour ou la science vous récussitera vous trouverez votre compte bien garni histoire de voir venir ..
    Alors science ou religion en imposture moderne ?
    .. !


  • Le GLIVEC est un médicament extrêmement cher : approximativement 2500 euros en 2011 pour une boîte de 30 comprimés de Glivec 400


  • Il suffit de rechercher sur le prix Nobel de médecine de 1929 pour se rendre compte qu’il y a quelque chose de sérieusement foireux dans le domaine de l’oncologie.
    Les résultats du Dr.Warburg datant de cette époque, et recomfirmés assez récemment (par l’Université d’Erfurt notemment), aurait dû être à la base de traitements préventifs (ne pas s’empiffrer de glucides surtout contenant du fructose (sodas et jus je vous vois)) et curatifs (réparer la chaine respiratoire des mitochondries). Mais cela n’aurait pas enrichi big-pharma avec autant d’efficacité et cela aurait aussi été dommage de ne pas utiliser les recherches sur les gaz de combats de la seconde guerre mondiale (et oui, la chimio classique fonctionne selon le principe particulièrement savoureux d’empoisonner les cellules cancéreuses plus rapidement que les cellules saines, la radiothérapie fonctionne selon une idée similaire).


  • Au-delà de la mal bouffe, des pollutions de notre environnement du stress (qui n’en sont pas moins fondamentaux)… Il y a la suralimentation qui est à éviter et est un facteur aggravant ! Parmi tant d’autres… Les mauvaises combinaisons alimentaires…

    Le Dr Gernez insiste bien sur ce point…

    Des revues comme effervesciences ou bien encore le bon guide de l’hygiénisme abordent cette problématique.

    Livres indispensables sur le cancer :
    http://www.priceminister.com/offer/...
    http://www.priceminister.com/offer/...

    en vous souhaitant une santé radieuse !


  • ne plus manger de viande ni de laitage, manger plus de fruits et légumes tout au long de notre vie ont des effets bénéfiques sur notre corps.
    Aucun docteur ne vous le dira.
    La santé est dans les produits de la nature et non dans les produits recomposés ( plats préparés).
    La pollution ambiante contribue aussi à l’épidémie de cancers, les médicaments aussi, alors à quoi bon prendre des médocs chimiques pour soigner un cancer ?
    Il faut que les gens reapprénent à se nourrir, c’est la qualité qui compte et non la quantité.

     

    • Absolument d’accord. L’alimentation est le premier médicament naturel.
      Cela est résumé dans un excellent documentaire : Hungry for Change


    • TOUT un programme !
      mais comment bien se nourrir dans ce monde ? en fait, cela demande surtout du temps ; ça ne coûte pas tellement plus cher de bien se nourrir( il faut faire soi-même ses propres yaourts et compotes, par exemple, et jardiner aussi)...


    • Comment se passer de viande ? les fruits et légumes ne suffisent pas, je crois ... les
      quant à la collusion entre big pharma et les scientifiques, c’est un secret de polichinelle : contrôlant déjà les politiques et les médias, il n’y a aucune raison qu’ils contrôlent pas aussi les scientifiques...


    • Il n’y a pas que la viande, les fruits et les légumes, hein. Il y a aussi les céréales, les légumineuses, les oléagineux, les champignons et mêmes les algues.

      Puisqu’on parle de cancer, les choux sont bourrés de substances anti-cancer, il faudrait en manger très souvent et de toutes sortes : chou vert, chou rouge, chou-fleur, brocoli, chou frisé, chou chinois, chou de Bruxelles, chou romanesco et d’autres encore. Sans oublier le chou fermenté : la choucroute.

      Aussi les épices, en particulier le curcuma, très intéressant contre le cancer, à mélanger avec du poivre noir pour avoir une meilleure absorption. Et de manière générale, penser aux épices : curcuma, poivre noir, gingembre, cannelle, clou de girofle, moutarde etc. Aussi le curry qui est un ensemble d’épices. Puis les herbes aromatiques, ne vous gênez pas pour assaisonner vos plats avec elles.


    • @ joseph
      Bien sur que si on peut se passer de la viande, les végétariens et les végétaliens le font bien.
      Il suffit de se documenter et de trouver les légumes et fruits qui remplacent les proteines de la viandce.
      La viande est nocive, bourrée d’hormones et de pesticides que les animaux mangent. sans compter la façon dont sont élevés ces betes et la maniére dont elles sont tuées : c’est manger de la viande "nefaste au niveau énergétique".
      La viande reste 3 jours dans nos intestins ! beurkkk


    • Bonjour à tous,
      Je suis tout à fait d’accord avec vous mais quand on y regarde de plus près, on se rend compte que le Codex Alimentarius fait tout pour nous empêcher d’avoir une alimentation saine...pire pour nous empoisonner.
      Les fruits et légumes d’aujourd’hui ont perdu la majeure partie de leurs effets bénéfiques en l’espace de quelques décennies. Il parait même que certaines plantes, comme le thym vont être ionisées avant commercialisation pour détruire tout ce qu’il y a de bon en elles.
      Mais bon...je ne peux qu’aller dans votre sens, éviter la merde en boite, c’est déjà se préserver !


    • C’est pour ça qu’il faut acheter le plus possible de produits bio. Et je parle pas du bio de supermarché du genre Bjorg ou Gerblé, mais dans les vrais magasins bio, les plus connus étant sûrement les Biocoop, mais il en existe plein d’autres. Il y a aussi les labels qui ne se valent pas tous, celui de l’Agriculture Biologique est bien, mais c’est qu’un label de base et on trouve beaucoup mieux comme par exemple le label Nature & Progrès ou encore le top du top, le label Demeter.

      Après, il faut avoir les moyens, mais ça tombe bien puisque comme la viande et le poisson sont chers, être végétarien permet d’économiser là-dessus pour acheter des aliments d’une meilleure qualité. Et je pense qu’il vaut mieux mettre son argent dans de la nourriture saine que dans une télé plasma à 1.000€. Comme dit plus haut, l’alimentation est notre première médecine.


  • Et on revient finalement toujours à la même question qui finance tous ces laboratoires de recherches contre le cancer et autres maladies ?
    au faites c’est qui, qui voulait réduire la population ?
    bienvenue au 21ème siècle !!