Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Carte des plans sociaux : jusqu’à 90 000 postes en sursis

C’est la liste noire qui donne des sueurs froides au nouveau gouvernement. Cet après-midi, la délégation de la CGT va remettre au Premier ministre et à Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, un document répertoriant 46 grands groupes et PME menacés, ou sous le coup d’un redressement ou d’une liquidation. A en croire le syndicat, entre 44 000 et 46 000 emplois sont en jeu.

Une liste non exhaustive. Jusqu’à 90 000 postes seraient en effet en sursis sur tout le territoire, comme le montre le document ci-contre et la carte interactive mise en ligne sur le site de notre journal.

« Nous avons réuni nos fédérations la semaine dernière pour pointer tous les dossiers en cours dans toutes les régions de France », explique Mohamed Oussédik, le Monsieur Industrie de la CGT.

De l’agroalimentaire, en passant par le textile ou l’automobile, des multinationales aux PME… Personne n’échappe à la purge. Pas même les entreprises publiques. Comme de nombreux observateurs le craignaient, le mouvement se serait même amplifié depuis la fin de la campagne présidentielle, selon le syndicat.

Lire la suite de l’article : leparisien.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les élites ont tiré leur marrons du feu et ont deguer-pillé pas mal joué diables de cadres qui ne font plus que dans le profit au mépris presque du social et de l’économique . Ces élites iront graviter autour de la nouvelle mondialisartion tandis que les espèces sans ailes traineront leur carpace au travers des incertitudes des lendemain .
    Et bien joué élites pour les abandons des postes soyez fièrs roublards sans autre grade !

     

  • Le changement, c’est maintenant !
    --->
    <---
    _ :)


  • #162011

    Compte tenu de la gravité de la situation.
    Les acteurs économiques devraient cesser de contribuer au racket fiscal et peut être même social.
    Jusqu’à ce que l’on trouve des responsables politiques qui feraient cesser l’escroquerie monétaire.
    Condition impérative pour la remise de l’économie sur pieds.
    Il n’existe d’ailleurs pas d’autre moyen réel de pression.