Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

Avec ou sans l’Union européenne ?

La région de la Catalogne organisera un référendum le 1er octobre prochain pour statuer sur une possible sécession d’avec l’Espagne. Le Parlement de la région a voté favorablement pour la tenue de ce référendum. Selon les experts financiers, un « Catalexit » aurait des conséquences plus graves qu’un Brexit.

 

Le Premier ministre de la Catalogne, Carles Puigdemont, a déclaré que le taux de participation serait indifférent sur les conséquences du référendum. Si le « oui » l’emporte, il semble donc que la Catalogne proclamera son indépendance, même si le taux de participation est inférieur à 50 %.

La Catalogne représente 21 % du PIB espagnol et 19 % de la population espagnole vivent dans cette région. C’est donc assez proportionnel, même si la Catalogne ne bénéficie que de 8 % des investissements totaux faits par l’Espagne.

Cela fait déjà trois ans que les politiciens séparatistes exigent un référendum officiel pour obtenir l’indépendance de la région. Mais c’est seulement maintenant qu’il se concrétise. À l’époque, environ 80 % des électeurs avaient voté pour la séparation d’avec l’Espagne, mais seulement 2,3 millions sur les 5,4 millions d’électeurs inscrits avaient voté. Selon les sondages les plus récents, les Catalans opposés à la séparation seraient aujourd’hui plus nombreux que les Catalans séparatistes.

 

Le gouvernement espagnol veut annuler la tenue du référendum

Si une majorité soutient l’indépendance catalane, l’indépendance sera déclarée en quelques jours. Si le camp du « non » gagne, des élections anticipées vont être organisées pour élire un nouveau gouvernement. Le Premier ministre catalan Carles Puigdemont a déjà indiqué que le taux de participation au référendum ne serait pas pris en compte. Donc, même si seulement 40 % des électeurs votent, le résultat du vote sera valide.

Le gouvernement espagnol a fait appel aux meilleurs juges du pays pour attaquer ce référendum, qui devrait avoir lieu le 1er octobre. La vice-Première ministre Soraya Saénz de Santamaría a déclaré que le gouvernement national avait demandé à la Cour constitutionnelle d’annuler la tenue du référendum. La loi espagnole n’autorise pas une partie du pays à se séparer.

Lire la suite de l’article sur fr.express.live

Quel avenir pour l’Europe ? À lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1796597

    Ce résultat n’est que la conséquence logique de la lutte contre les nationalismes traditionnels européens...

    Si un nationalisme (espagnol par exemple) s’efface, il sera très naturellement remplacé par un autre nationalisme de substitution vu que la nature à par définition horreur du vide.

    Par conséquent, si vous expliquez à un espagnol que "de par le sang de ses ancêtres espagnols", c’est un salaud qui doit expier pour des fautes passées, il est parfaitement logique qu’il finisse par vous réponde que cela ne le concerne en rien vu qu’il n’est pas espagnol, mais catalan/basque/galicien/asturien/etc...

    Je peux en parler, vu qu’en Bretagne, le phénomène commence à émerger lui aussi...
    Rien ne me fait plus plaisir que d’envoyer bouler un petit militant gauchiste de merde lorsqu’il vient me parler de colonisation en lui rappelant "que son pays" colonise le mien depuis 5 siècles et que moi aussi je lui demande réparation pour "les crimes de ses ancêtres".

    La gueule qu’il tire dans ces cas là ressemble à s’y méprendre à un "error 404 / File not found !", c’est un bonheur de les regarder se décomposer lorsqu’ils sont pris à leur propre jeu. ^^

    Se prendre régulièrement ce genre de réponse cinglante dans les dents lorsqu’ils nous sortent ce petit laïus bienpensant à la con est potentiellement à même d’amener à certaines prises de conscience, même chez le plus intégriste des laïcards anti-français.

     

    Répondre à ce message

    • #1796666
      Le 7 septembre à 19:43 par Remise à niveau
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      Euh, excuse-moi mais c’est justement le gauchiste qui est anti-français, prend les subventions, bénéficie du système de santé puis crache sur la France.

      Vous ne les voyez pas ces indépendantistes bretons typiques qui font du yoga, ont des pantalons baggys, parfois des dread locks, un pétard dans la bouche, et qui hurlent contre le colon français, ce qui est un mélange de ’’leur retour à la nature’’ et de leur idéologie sans frontiériste (cad indépendantistes bretons dans l’UE), anti-Etat et compagnie ?
      Moi, j’en vois souvent.

       
  • #1796600

    « Nul ne devrait douter que si la Catalogne obtient son indépendance le 1er octobre, l’Andalousie sera la prochaine (...) Avec tout ce qui se passe dans le Rif, où nous avons une délégation, les gens cherchent à obtenir leur indépendance du Maroc afin de se fédérer à l’Andalousie. (...) Nous n’allons pas envahir le Maroc ni le Portugal, nous lançons juste un appel au cas où nous obtiendrions l’indépendance de l’Andalousie » Pedro Ignacio Altamirano, président de l’ANA.

     

    Répondre à ce message

    • #1796664
      Le 7 septembre à 19:38 par Remise à niveau
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      Ce type andalou raconte n’importe quoi.
      La situation au Rif est tout autre.
      Il n’y a pas d’Union Européenne par exemple là-bas.
      De plus, si la CIA finance les euro-régions, comme l’a prouvé Asselineau, au Maroc, ils ne finançeraient pas de petits mouvements indépendantistes qui n’ont aucun impact, mais ceux d’en face.
      Si vous croyez pouvoir faire une argumentation par association, c’est raté.
      Ce n’est pas parce que ici, avec la Corse ou la Bretagne, ou en Espagne avec la Catalogne, (régions chéries qui ont toutes les subventions qu’elles veulent, qui exigent tout du pouvoir central (qui a même parfois peur...) et qui l’obtiennent... de vrais enfants gâtés pourris... maintenant regardons la situation au Maroc : y a pas photo : on sait qui s’en met plein les poches) des agents étrangers veulent destabiliser les nations européennes, que vous arriverez à associer à ces pays et à leurs situation le Maroc, et à mettre sous le tapis les crimes du régime en place là-bas comme si c’était une pauvre victime...

      Questions à tous les eurorégionalisto-béats, catalans notamment :
      Vous considérez que donner votre argent (parfois obtenu par du trafic de drogue, de la prostitution, et des boîtes gay, on sait ce qu’est Barcelone, où il n’y a pas que du tourisme familial...) aux pauvres ’’bouseux’’ (le catalan peut faire sa victime, mais il n’hésite pas à taper sur les autres et les rabaisser) d’Extrémadure ou d’Andalousie est un haut crime et que vous n’avez rien à voir avec eux, mais donner votre argent (ce que vous serez obligés de faire grâce aux paltoquets européistes en poste à Bruxelles) aux Roumains ou Lettons, ça vous va ? Vous estimez avoir plus de liens avec ces gens qu’avec Madrid ?
      Comme il y a eu des Catalans en Italie à une époque, entendez-vous aussi reprendre la côte italienne ?
      Jusqu’à ce qu’un groupuscule néo-césarien de l’empire romain viennent vous la reprendre ? Puis que les Phéniciens viennent demander les territoires à leur tour ?

      Vous ne vous définissez que par la négative (’’je ne suis pas espagnol’’) et pas la haine, le ressentiment, l’aigreur. Comment peut-on avancer comme ça ?

      Quand ça ne marchera pas en indépendant, accuserez-vous l’Espagne ?

      Le problème est Bruxelles, les nations n’ont plus de pouvoir, mais vous accusez aujourd’hui la nation de tous vos maux... pour ensuite rentrer dans l’UE.
      ’’Quand le sage montre la Lune...’’ dit le proverbe.

      Je note qu’il n’y a aucun mouvement régionaliste en Allemagne et aux États-Unis. Je le note.

       
    • #1796680
      Le 7 septembre à 20:11 par Remise à niveau
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      Autre petite question aux régionalistes eurobéats :
      Vous qui n’avez que l’Europe à la bouche, et si être dans l’UE ne vous gêne pas, pourquoi ne parlez-vous jamais de la possibilité d’une Union Espagnole des différentes régions, cela en dehors de l’UE ?
      Comme c’est la mode des petits états, du retour au local, ça doit naturellement signifier une réduction de la taille de l’Union aussi, passant de l’Europe à l’Espagne, selon votre réduction de logique mais d’Union.
      Bizarrement, aucun de vous n’en parle...
      Perdriez-vous votre salaire de la part de Bruxelles si vous diriez cela ?

       
    • #1796718
      Le 7 septembre à 21:26 par Remise à niveau
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      ’’Logique de réduction’’ et pas ’’réduction de logique’ bien entendu.

       
    • #1796746

      "pourquoi ne parlez-vous jamais de la possibilité d’une Union Espagnole des différentes régions, cela en dehors de l’UE ?"

      Ben... En fait, un indépendantiste conséquent et intelligent défendra assez naturellement cette idée.

      Mais évidemment, vu qu’on ne te montre jamais que des caricatures d’indépendantistes, tu risques assez vite de nous amalgamer avec tous les dingues et autres fumeurs de joins dépourvus de la moindre once d’intelligence politique.

      Je suis un indépendantiste breton, mais je n’ai absolument aucun problème avec l’idée qu’un "Royaume de Bretagne" autonome, fasse pourtant partie d’une fédération de royaumes appartenant historiquement à la sphère civilisationnelle française...

      Historiquement parlant la France à aussi été un empire intégrant plusieurs royaumes autonomes (Bretagne, Frise, Aquitaine, Bourgogne, Provence, Austrasie, Neustrie, etc...), mais solidaires entre eux et vassaux d’un même empereur (Charlemagne, puis son fils Louis le Pieux)...

      Bref... Avoir un "Roi de Bretagne" qui soit l’allier et le vassal d’un "Empereur de France" ne me poserait personnellement aucune problème.

      Par contre, la nation bretonne n’a rien à foutre dans la ripoublique française... On ne doit certainement pas notre allégeance à cette structure francophobe et christianophobe.
      C’est de la merde, et elle ne nous a que trop fait chier depuis plus de 200 ans.

      Bref, qu’elle aille pourrir.

       
    • #1797784
      Le 9 septembre à 10:43 par Remise à niveau
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      @Talion
      Merci de votre commentaire.
      Très intéressant comme idée, je vois que contrairement à d’autres, vous êtes dans la finesse et l’intelligence.
      Sur le reste, nous sommes d’accord, ce n’est pas avec la république que la France et ses régions s’en sortiront.
      Elle représente, l’anti-France et l’antichretienté.

      A ce propos, sachez que le risque existe aussi chez les indépendantistes régionaux : Morvan Marchal le breton avait des tendances druidiques, car, me semble-t-il, il disait que cela était un énième colonialisme. Or il me semble que le christianisme celtique est quelque chose qui existe, et que la catholicité fait partie intégrante (et indissociable) de la culture bretonne.

       
  • #1796609
    Le 7 septembre à 17:23 par Ramon Mercader
    Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

    Imaginons que le oui l’emporte et que la Catalogne devienne un état indépendant.
    Cela pourrait il inciter la Catalogne française à demander son rattachement à ce nouveau pays ????

    Ensuite, l’effet domino pourrait entraîner l’indépendance du Pays Basque qui serait elle-même suivie d’une demande de rattachement du Pays Basque français.....

     

    Répondre à ce message

    • #1796661

      Très bien vu camarade... Je pense d’ailleurs que c’est bel et bien le but recherché.

       
    • #1796707
      Le 7 septembre à 21:05 par Pennanec’h
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      Et Alors, nous aussi en Bretagne nous souhaitons que ce soit au plus près les bretons qui gèrent les bretons , Normal !..Plutôt que des préfets aux ordres de ministères lointains et incompétents !..
      Ex : nos écoles Diwan en difficultés sans emploi aidés ( et précaire depuis 40 ans, quelle honte !)..nous voulons avec les impôts que nous payons la gestion de notre langue, enfin !
      Il faut arrêter avec vos lubies de Cia,etc...Hillard et Asselineau sont des Impérialistes jacobins franco-parisiens.
      Leur carte des 100 régions ’ soit disant déstabilisant les Etat-nations accapareurs et conquérants d’autrefois, ces100 entités sont les vrais peuples ethniques européens depuis l’antiquité et le moyen-âge, antèrieur aux Etat-nations. Ces peuples ont le droit à l’auto-détermination tels les textes de l’ONU, et Unis ils peuvent très biens s’unir, réussir là où vos Etats on échoués et sont impuissant.

       
  • #1796655

    Si comme le souligne Asselineau le veritable projet de l Europe est de creer une Europe des régions et si la Catalogne arrive a se séparer de L espagne en Octobre alors non seulement la Catalogne réintégrera tres rapidement le giron de l UE (sans avoir a sortir de l euro) mais benificiera probalement des largesses budgétaires de Bruxelles et de capitaux Nord amercains afin d en faire une succès story économique qui servira d exemple aux autres regions d Europe voulant s emanciper a leur tour (pays basques, Nord italie,etc...)

     

    Répondre à ce message

  • #1796676
    Le 7 septembre à 20:03 par Emmanuel pas macron
    Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

    Les habitants de catalogne sont à 65% non catalans. Le nombre d’andalous dans cette région est hallucinant et il est du au fait que sous Franco, on a décidé de relocaliser l’economie en Catalogne et au Pays Basque pour calmer les indépendantistes. Ce que ces deux régions payent pour le reste de l’Espagne sont ce qu’elles lui ont pris à un moment. Cette indépendance n’aura jamais lieu tout simplement car une majorité de catalans qui d’ailleurs ne pipent que 3 mots en catalan se sentent avant tous espagnols. Mais soyons fous, imaginons que Valls bourre les urnes, quelles seront les frontières de la Catalogne avec la France ? Que feront les banques castillanes qui réprésentent 70% de l’économie bancaire catalane ? Et l’armée ? En fait cette indépendance n’a absolument rien à voir avec l’indépendance que la France est en devoir de reclamer à l’ue et à l’Otan. D’ailleurs, en quoi la Catalogne est-elle dépendante de l’Espagne ? C’est une communidad autónoma, qui a son enseignement ( apprentissage du catalan). En fait je vois plutôt un moyen d’affaiblir l’Espagne plutôt que de renforcer la Catalogne. Le but n’est-il pas de détruire les nations ? Que se passerait-il si la Corse et le Pays Basque français voyaient les catalans obtenir l’indépendance ?

     

    Répondre à ce message

    • "sous Franco, on a décidé de relocaliser l’economie en Catalogne et au Pays Basque pour calmer les indépendantistes"

      Ces régions étaient, juste avant la guerre civile, les plus avancées économiquement de l’Espagne. Elles ont été détruites pendant la guerre civile par le parti de Franco, c’est-à-dire celui des grands propriétaires agricoles.

       
    • #1797411
      Le 8 septembre à 18:03 par Emmanuel pas macron
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      L’un n’empêche pas l’autre, Franco a en effet détruit les régions les plus fortes pour ensuite les reconstruire. Mais pourquoi étaient-elles les plus fortes avant ?
      Vous avez le même argument que les faux catalans qur je connais, de ma famille. Nés en Extremadura il se pensent catalans car ils vivent à Barcelone et trouve qu’ils travaillent trop pour le reste de l’Espagne !

       
    • #1797467

      Indépendance de la Corse ? Comparons ce qui est comparable. Une chose est une chose, autre chose est autre chose. Sevrez la Corse des perfusions sociales métropolitaines, vous obtiendrez un cadavre. Vous croyez qu´ils vont vivre de 2 ou 3 oliviers et 4 ou 5 touristes ?

       
    • @ Emmanuel pas macron
      Un modèle économique fondé sur l’exploitation de la rente foncière (telle que définie par David Ricardo) n’a pas une capacité de croissance très grande.
      Inversement, une économie industrielle naissante ( si elle survit à l’opposition des rivaux économiques étrangers, et des rivaux politiques domestiques), bénéficie d’un potentiel de croissance incomparable.

      Presque tous les pays développés ont dans leur histoire une période de conflit politique intense (et même de guerre civile, une fois sur deux) lorsque l’inévitable finit par arriver, à savoir la traduction de la domination économique des entrepreneurs en domination politique.

      Pour revenir à la question de fond, il me semble que votre tentative de faire apparaitre une dette de Barcelone envers Madrid ne tient pas la route. Elle ressemble à une tentative de légitimer le pouvoir de Madrid. Tentative dont on voit bien la nécessité si l’on se rappelle que le pouvoir politique des entrepreneurs de Barcelone, juste avant la guerre civile, avait été gagné de la manière la plus légale, alors que celui finalement obtenu par Madrid n’est que le résultat de la violence d’un simple coup d’état militaire dont la réalisation a pris plusieurs années.

      En passant, ce qui m’intéresse, c’est d’avoir une analyse objective, pas de soutenir avec passion un camp ou l’autre. La revendication autonomiste du peuple Catalan m’apparait plus légitime que cet espèce de droit de propriété inventé par Madrid. Et c’est tout. Je n’ai aucune passion personnelle dans ce débat

      Pour autant, il m’est également évident qu’il y a dans les tiroirs de Bruxelles un projet (déjà bien amorcé) de découper l’Europe en une cinquantaine d’entités d’environ 10 millions d’individus.
      Il s’agit de diviser pour régner. Reproduire le modèle des US où le sommet du pouvoir est à une distance telle des individus qu’il est facilement monopolisé par les agents du très grand capital (les lobbyistes, les médias et les acteurs du théâtre politique).

       
  • #1796700
    Le 7 septembre à 20:42 par Pennanec’h
    Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

    L’indépendance des régions ?!..non, de nos nations premières, historiques !...vous le souhaitez pour votre Nation..mais l’interdisez aux autres.Catalogne, Bretagne, Québec, kabylie, Ecosse, Kanakie Martinique, kurdhistan
    ..Pierre hillard est un impérialiste franco-parisien voilà tout !
    Les petits pays comme la suisse, monaco, les pays-bas, Danemark. !..sont mieux protégés économ. qu’un grand pays comme la france ou l’Espagne.le fédéralisme est plus pragmatique aussi et on se gère mieux au plus près !..
    Pour une Europe fédérale ,Unie, solidaire, Indépendante..de nos peuples premiers ( plutôt que les Etat-nations anti-démocratiques et ethnocideurs)..Breton, Francilien, Catalan, Occitan..,Ecossais..Anglais...

     

    Répondre à ce message

    • Voilà, il nous faut une Europe avec un programme solidaire et démocratique, qui sera mis en oeuvre par la caste financière solidaire, appuyée par un complexe militaro-industriel solidaire, graçe à l’action solidaritaire de leurs lobbyistes solidaires à Bruxelles D.C..

      En passant, je me demande pourquoi Rajoy s’énerve autant et ne laisse pas les indépendantistes se tirer une balle dans le pied, si les sondages leur sont réellement aussi défavorables.

       
    • #1796769
      Le 7 septembre à 22:31 par Mort de rire
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      Ce serait un très bon compromis que de construire un empire européen à base régionale mais le problème c’est que les élites dirigeantes seraient les mêmes merdeux dépravés qui nous dirigent aujourd’hui...

      Avant d’envisager quoi que ce soit il faudrait d’abord réorienté le projet européen dans un sens qui serait plus en accord avec les identités traditionnelles.

       
  • #1796788
    Le 7 septembre à 22:47 par Georges 4bitbol
    Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

    Que la Catalogne fasse un petit geste pour nous en récupérant " el Blanco" on a déjà l’âne de Paris...

     

    Répondre à ce message

  • #1796842

    Que les indépendantistes des quatre coins de l’Hexagone se réjouissent. Ils vont dans les années à venir obtenir ce qu’ils cherchent. Je n’ai pas le moindre doute là-dessus. La France est déjà morte. Probablement depuis un certain temps déjà. Mais le cadavre met du temps à se décomposer.
    Il y aura de petites protestations en réaction à ce démembrement de notre territoire. Il y aura de la stupeur. De l’effroi. C’est selon. Et puis ma foi on acceptera. On acceptera tout.
    Ou peut-être qu’on maquillera bien les choses. Ça se fera progressivement. En douceur. Subrepticement.
    Cela étant on sent une accélération des événements vous ne trouvez pas ?
    Je dirais même une certaine précipitation.
    Par contre, pour nos chers indépendantistes, leur joie sera de courte durée.

     

    Répondre à ce message

    • #1797012
      Le 8 septembre à 10:08 par Pennanec’h
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      Pistache

      Nous en Bretagne (et ailleurs en hexagone), par votre Etat, nous avons été dépersonnalisé, francisé, américanisé..maintenant africanisé..on devait disparaître..alors quitte à jouer le tout pour le tout !..
      Maintenant , il est certain que face à l’autre empire (le mondialisé / colonial ,comme évoqué ici) il faudra s’organiser. Et puis, c’est ds l’intérêt de tout les européens (et de la diversité terrestre) d’avoir des territoires adultes, plus prospères, fiers de leur identité épanouie..Plutôt que des provinces (provincum= terre conquise)..infantilisées (bécassine..Y’a.bon Banania..) smicardisées (la.bretagneSouveraine avait la 1ère marine marchande du monde connu en1492, devenue française, pas intéressée, effondrement..exode..alors que les rivaux Hollandais conservant leur liberté face au désir d’annexion Germanique, développèrent à territoire et pop équivalent aux Bretons le plus gd port au monde pendant longtemps, Rotterdam.)
      Aux journées de Corte, en Corse, depuis des années se retrouvent des élus et responsables Corses,Bretons, Sardes, Catalans..etc afin d’entrevoir une 3e voie, notre europe de nos peuples,, sociale, solidaire, Unie.

       
    • #1797779
      Le 9 septembre à 10:38 par Remise à niveau
      Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

      @pennanec’h

      Tout cela est très charmant, moi-même durant des années (en ayant moi-même des origines bretonnes près de la ’’frontière’’ normande), j’ai adoré les régions françaises et leurs langues, c’est ce qui fait sa diversité, mais je n’ai jamais pensé à l’indépendance de ces régions, je ne peux pas, passez-moi l’expression, être une ordure comme ça et poignarder dans le dos mon pays.

      Ensuite, je ne sais pas si vous le dites sincèrement ou si c’est une énième logorrhée européiste, mais une autre Europe (sur ce modèle-là) est impossible, Asselineau l’a déjà montré assez de fois. Donc, quelle Europe voulez-vous ?
      J’ai peur qu’avec ce genre de discours vous tombiez dans le piège européiste et américain... et les temps à venir seront très durs : en effet, qui peut s’opposer à ’’la liberté’’, l’indépendance, l’identité locale, la diversité linguistique et culturelle, etc... c’est comme quand on vous montre un garçonnet pleurant, que vous gardez votre sang-froid, votre esprit rationnel, intelligent, non-émotif, et qu’on vous dit que vous êtes donc une ordure. Les autres succombent à la pleurnicherie et derrière, Soros passe à la caisse.

      Si les US et l’UE s’acharnent à détruire les nations européennes, ainsi qu’en promouvant les eurorégions, c’est quand même qu’ils ont une bonne raison de le faire pour eux et une idée derrière la tête...

      Si le débat sur la diversité des cultures en Europe se pose, le débat sur cette même diversité au sein d’un pays devrait se poser. Un pays doit-il être homogène stricto sensu ?

       
  • #1796848
    Le 8 septembre à 00:27 par Forçalcanut
    Catalogne : les experts financiers s’interrogent sur le "Catalexit"

    Il faut savoir que la Catalogne a déjà son ambassade à ... Bruxelle !!!
    ça m’a choqué de le constater lors de mon dernier voyage en Belgique (2013).

     

    Répondre à ce message

  • #1797023

    ’Diviser pour mieux regner’. Cinder les pays pour les affaiblir, tout ca avance vers le plan de l’Europe des regions et la disparition des nations. Ces regions ’indépendantes’ resteront sous le tutelle/gouvernance de l’UE. Le grand plan avance comme prévu, rien a s’inquiéter, l’UE se réjouit et dort sur ses deux oreilles.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents