Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Causeur panique : "À 1h15 de Paris, une véritable extrême droite menace la Belgique"

Pour Michel Rosenzweig, de Causeur, il y a la bonne extrême droite, celle de Causeur, c’est-à-dire celle de Zemmour, l’extrême droite prosioniste, et la mauvaise extrême droite, celle qui n’est pas sioniste, et qui se rattache donc au nazisme. C’est l’une, ou l’autre, mais pas les deux à la fois.

 

Avant le drame :

 

Après le drame :

- La Rédaction d’E&R -

 


 

À 1h15 de Paris, une véritable extrême droite menace la Belgique

En marge des élections européennes, la Belgique votait pour ses intérêts nationaux. Passée inaperçue en France, la poussée spectaculaire de formations flamandes d’extrême droite ouvertement racistes, comme le Vlaams Belang, a pourtant de quoi inquiéter. Au-delà de l’unité de la Belgique, elle pourrait mettre en péril celle de l’Europe.

 

Les élections européennes du 26 mai 2019 et leurs enjeux ont eu pour effet d’occulter totalement les résultats spectaculaires des élections fédérales et régionales belges qui se sont tenues le même jour. Or, ce scrutin belge a accouché, après une campagne électorale vaporeuse, inintéressante, soporifique, insipide et ennuyeuse, d’une hydre bicéphale : la victoire de deux formations flamandes dont l’objectif avoué est l’indépendance de la Flandre et l’éclatement de l’Etat belge : la N-VA (Nieuw Vlaamse Alliantie, nouvelle alliance flamande) et le Vlaams Belang (Intérêt flamand).

 

Sur les ruines de leurs lâchetés

Cette véritable chimère mine peut-être de manière définitive la pérennité de la Belgique en tant qu’État fédéral, la menant directement au confédéralisme qui n’est que l’antichambre, à moyen terme, de la séparation et de la scission et donc de sa disparition au sein de l’Europe.

Ces deux partis ont beaucoup de points communs dans leur programme et leurs scores respectifs. Ils répondent aux demandes de nombreuses personnes en Flandre, qui, à l’instar des autres pays européens, sont fatiguées, déçues, dégoûtées, voire plus encore par plusieurs décennies de gouvernances traditionnelles responsables et coupables de nombreux maux délétères : clientélisme, communautarisme, lâcheté, accommodements raisonnables, négligence, incompétence, paupérisation, cécité et déni volontaires face à l’entrisme de l’islam politique dont l’aboutissement dramatique des attentats de Paris en est la tragique démonstration.

Ces formations sont donc fondamentalement d’essence souverainiste, nationalistes, populistes comme le sont le Rassemblement national (RN) en France ou la Ligue en Italie. Leur naissance et leur essor n’étant que le résultat d’une équation simplissime et naturelle : la reconquête des peuples qui se sentent dépossédés de leurs territoires et se sentent envahis par une culture exogène qui refuse de plus en plus souvent de s’intégrer dans leur espace d’accueil en menaçant gravement la vie quotidienne.

 

Le cordon sanitaire est coupé

Avec la foudroyante progression du Vlaams Belang c’est un véritable tsunami sociopolitique qui s’est déchaîné le 26 mai dans la mesure où ce parti a fait un bond de 4% à 12% au niveau fédéral (national) et de 6% à 18,5% au niveau régional flamand, et ceci en l’espace de quatre ans, à peine.

Derrière la N-VA qui perd 4% (16,03%), le Vlaams Belang au niveau national (fédéral) devance à présent en pourcentage (11,95%), les trois partis traditionnels qui ont gouverné la Belgique pendant plus de 50 ans : les socialistes francophones (9,46%) et néerlandophones (6,71%), les réformateurs libéraux francophones (7,56%) et les néerlandophones (8,54%) les socio chrétiens démocrates francophones (8,89%) et néerlandophones (8,89%).

Le scrutin belge étant soumis à un régime à la proportionnelle très complexe, cela donne en nombre de sièges au parlement fédéral, 25 sièges pour la N-VA, 18 pour le Vlaams Belang, soit 43 sièges ensemble sur 150. Le reste de l’hémicycle est dominé par les socialistes (20 sièges), les libéraux (14), les verts (13) et la poussée aussi spectaculaire du PTB (Parti du Travail de Belgique marxiste-léniniste très islamophile), seul parti unitaire non linguistiquement divisé que l’on pensait mort depuis la fin du siècle dernier et qui ressuscite en sortant du tombeau avec 8,6%. Le Vlaams Belang et le PTB sont donc les deux réponses populaires épidermiques les plus radicales fournies par des centaines de milliers d’individus se sentant trompés, abandonnés et trahis par leurs élites traditionnelles pour lesquelles elles ont continué de voter docilement conformément à l’obligation de vote en Belgique.

Face à cette situation inédite, le roi Philippe Ier n’a pu refuser de recevoir le président du Vlaams Belang, le jeune Tom Van Grieken, 32 ans, une grande première dans ce royaume qui a mis en place depuis longtemps un cordon sanitaire autour de toutes les formations jugées infréquentables et anti-démocratiques pour cause de xénophobie et de sympathie non dissimulée envers le nazisme. A titre de comparaison historique, il faut savoir que la dernière fois que le Palais royal a reçu un représentant de l’extrême droite pro nazie et réellement fasciste, c’était en 1936 : Léopold III recevait Léon Degrelle, dont le parti Rex avait obtenu 11,5% des voix lors des législatives. Les cadors des grands partis traditionnels s’offusquent, mais la constitution a ses lois et la loi est la loi, « dura lex sed lex ».

 

Un Flamand sur cinq

Le grand vainqueur de ces élections belges, c’est donc bien le Vlaams Belang, un parti bien plus à l’extrême droite que celui de Marine Le Pen puisqu’il charrie en son sein des opinions franchement racistes. Une quinzaine de candidats de ce parti sont mêmes soupçonnés de sympathies nazies, selon une enquête de Het Laatste Nieuws relayée également par De Morgen. Selon ces deux journaux, il ne s’agit pas de déclarations de soutien à des groupes d’extrême droite comme Schild & Vrienden, mais de « likes » pour Adolf Hitler. Les membres dirigeants de la N-VA, embarrassés face cet allié politique et stratégique potentiellement incontournable mais politiquement pas très correct, sont tous étrangement contaminés par ce double mot béquille : « oui mais » lorsque la presse leur demande s’ils envisagent de gouverner ensemble avec des personnes ouvertement racistes. « Oui il y a des personnes qui sont racistes au Vlaams Belang, mais… »

La solidarité des indépendantistes/séparatistes semble donc ici l’emporter sur la morale et l’éthique politiques, du bout de la langue, en français du moins…

Dans ces conditions sulfureuses, la formation d’un gouvernement fédéral majoritaire s’avère déjà improbable sinon impossible, personne ne voulant jusqu’à présent gouverner avec le Vlaams Belang. Ignorer ses électeurs, qui représentent quand même environ 700 000 personnes, soit un Flamand sur cinq en âge de voter, est pourtant difficilement envisageable.

[...]

La Belgique n’est ni l’Espagne ni le Royaume Uni ni l’Italie. Amis français, c’est arrivé près de chez vous, à 1h15 de Paris en Thalys et ce n’est pas du cinéma.

Lire l’article entier sur causeur.fr

 

Un documentaire de 2006 sur la montée du Vlaams :

La révolte belge, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Heureux Belges : ils ont la proportionnelle, et ils sont beaucoup moins ridicules que les Français qui depuis 1958 votent à des législatives truquées .

     

    • On pourrait penser ça vu de France mais en tant que belge je peux vous dire que notre pays est complètement ridicule ! Les mêmes partis se partagent le pouvoir depuis 60 ans, certains sont ministres depuis 20 ans (!) et les accords entre partis rendent les votes des électeurs caduques.
      En Belgique, à cause du régionalisme, il y a environ 5 gouvernements. C’est à dire, 5 Ministres de l’Ecologie par exemple ! Et ce pour 11 millions d’habitants !
      La Belgique est une particratie à cause principalement de ce principe de proportionnelle et je peux vous dire que beaucoup de belges envient le système français à deux tours ou un gagnant clair et net se dégage et non pas une coalition ou les perdants des élections gouvernent ensemble !


    • réponse à Rajja : depuis le 26 mai les patriotes belges ont 43 sièges sur 150 au Parlement Fédéral . En France les patriotes du RN sont "représentés" par 1% de députés à l’Assemblée Nationale ! Vive la Belgique qui est une véritable "démocratie représentative" .


    • Ainsi, un candidat peut obtenir admettons plus de votes que tous les autres, il ne peut être effectivement élu que si le parti auquel il appartient obtient le nombre nécessaire de voix prévu par la constitution. C’était arrivé à Laurent Louis avec Debout les Belges il y a quelques années...
      tout est fait en réalité pour qu’aucun élu hors des partis traditionnels n’arrive au pouvoir...


    • @pépé J’aimerais que vous définissiez qui sont les "patriotes belges" Si vous parlez des séparatistes flamands pro-UE de la NVA vous vous trompez complètement. Il n’y a pas de parti patriote belge au sens où on l’entend sur ER.


    • @Mandark
      bien au contraire les Flamands sont des Patriotes et des Nationalistes
      qui défendent leur identité, leur culture, leur histoire, leur langue
      et surtout leurs pays : la Flandre


  • Pour caricaturer le pays :

    Au Nord, c est plus prospère économiquement. Le taux de chômage est plus faible dans cette partie du pays. Ils sont pro-actifs. La qualité de leur enseignement est l une des meilleures en en Europe. Ils sont pragmatiques, économes et ont une vision à long terme. Ils sont rigoureux. Ils ont le sens des affaires, savent gérer l argent et sont presque tous polyglottes (maîtrise minimum de 3 langues). Ils n aiment pas les magouilles et le clientelisme. Côté francophone de Bruxelles et en Wallonie, c est tout l’inverse...

    Dans la mesure où dans le Nord, ça cotise plus puisque y a plus de boulot, d’actifs, la NVA veut se séparer de la Wallonie puisqu ils considèrent que cette dernière est "entretenue" par le Nord via le budget de la Sécurité sociale (compétence fédérale).

     

    • La realité est beaucoup plus complexe que ça, et c’est justement cette vision en surface qui rend le discours de la NVA et du Vlaams Belang "séduisant" pour tout le monde. Le Nord=bien, le Sud=mal.
      Il faut creuser plus loin dans l’histoire pour comprendre le problème.


    • Vous avez raison mais le problème c’est qu’en Wallonie il n’existe pratiquement, comme offre politique, que des partis de gauche ou d’extrême gauche.
      Mais le véritable problème de la Belgique réside dans le fait qu’elle n’est pas du tout un Etat, c’est à dire qu’elle est séparée en 4 parties ayant chacune leur gouvernement en plus du gouvernement national ! C’est à dire que là ou il existe un Ministre en France, en Belgique nous en avons parfois le quadruple !


    • Comme le mentionne le commentaire précédent, la réalité est au-delà de la surface des apparences et se recherche dans l’histoire du pays, du temps où, précisément, les rapports étaient inversés justement.
      Si les flamands ne veulent plus avoir à supporter les wallons économiquement, ainsi que sur d’autres aspects, il fut un temps ou c’était l’inverse, et où les wallons n’ont pas fait sécession pour autant.
      Que les cousins belges qui butinent sur le site me corrigent si je dis une bêtise.

      Pour travailler avec les deux communautés, les mentalités sont en effet très différentes.


    • @ Tchek,

      L histoire m a appris que le milieu du 19ème, en Belgique, c était tout le contraire. En Wallonie, les industries tournaient à plein régime. La Flandre était plutôt une région où l on travaillait plus la terre. Économiquement, la Wallonie était plus riche (mines de charbonnages, métallurgie, textiles).

      Le Français était la langue parlée par la Bourgeoisie, l Aristocratie, çad, ceux qui avaient le pouvoir de décider dans le pays. En effet, comme les Provinces belges étaient rattachées aux Pays-Bas du Nord et que le Roi Guillaume Ier d Orange régnait dans cette Belgique qui n existait pas encore, il a imposé le néerlandais comme langue officielle alors que même la bourgeoisie flamande parlait le français.

      Il est bon aussi de rappeler que le premier Roi des Belges, Leopold Ier avait des souches allemandes. Il a été choisi par les Anglais et par un grand banquier nommé Rothschild. La noblesse de l époque a préféré choisir un "gars" de l extérieur plutôt qu un des leurs (pourquoi ? rivalités entre Aristos).

      Autre fait, la partie hollandaise, flamande était plus protestante, alors que le reste du pays était plus catholique.


    • #2215815

      avec la prolifération des mafieux narcotrafiquants allogènes et du narco banditisme international les afro-maghrébins entre autres les Rifains-marocains, les Kabyles-algériens et les turco-albanais sont très mal perçus et d’ailleurs à juste titre en pays Flamands et ce n’est pas du tout étonnant que le Vlaams belang arrive en tête du peloton des partis identitaires et nationalistes Flamands en Belgique Néerlandophone en général et en particulier avec Antwerpen ville-port qui est devenue une plaque tournante mondiale du narcotrafic et du grand banditisme avec les ports de Rotterdam et d’Amsterdam et ou les gangs de la mocro maffia et des narcotrafiquants du Surinam et des Antilles Néerlandaises qui s’entretuent pour avoir le monopole des trafics de drogue (Coke, Héro, Opium, cannabis, ecstasy...etc...etc...) et le Vlaams Belang est l’un des seuls partis qui a ouvertement déclaré la guerre à tous ces narcobandits et ces dealers de drogues qui minent de l’intérieur et parasitent la Belgique en général et les Flandres en particulier


    • @leila

      Oui, ce que tu dis est juste (à part le fait que la partie Flamande était très catholique, non protestante).
      Mais en ce qui concerne les sources du problème : La Flandre moderne est une invention prussienne, sur base Pan-germaniste.

      Pendant la première guerre, l’occupant Prussien a imposé la Flamenpolitik, qui est une politique pan-germaniste, pro-Flamande, en créant une séparation administratives des Flamands et des Wallons (sur base prétendument raciale), et la Flandre moderne est née. Les Allemands continueront cette politique pendant la deuxième guerre.
      Les Flamands se sont doté d’un "roman national" ou le Francophone est responsable de tous les maux (Fête nationale flamande : la bataille des Eperons d’Or en 1302 ou les flamands tuent les francophones qui ne peuvent prononcer "Schild en Vriende", qui est aujourd’hui le nom de la milice de Dries Van Langenhove membre du Vlaams Belang).

      Les Francophones ont été expulsé de l’université de Gand en 1917 (par l’armée prussienne), comme ils seront expulsé de l’université de Louvain en 1968 (le chef des étudiants flamands était un proche de Cohn-Bendit, d’ailleurs ; Cohn-Bendit membre de l’ALE avec le nationaliste flamand Eric Defoort, comme l’a rappelé Pierre Hillard ; bizarre... sujet à creuser).
      Aujourd’hui la Wallonie a touché le fond, mais certains pensent que le déclin de la Wallonie est une démolition controlée.

      Il y aurait beaucoup à dire et à creuser. Le sujet est très vaste est difficile a résumer, mais contrairement le Vlaams Belang est très à droite du FN (or RN). En fait ils n’ont rien à voir.


    • @ vlaams, vlanderen, burgundy,

      Je ne nierai jamais le trafic de ces personnes allochtones. Ils sont la honte de nos communautés. Je ne peux pas défendre la criminalité et le banditisme (d où qu elles viennent d ailleurs). Mais vous devez savoir qu aussi bizarre que cela puisse paraître, j ai plus d estime pour ces deux partis (NVA VB) , car au moins, chez eux, il n y a aucune langue de bois, contrairement P. S (je rassure tout le monde, ils sont plus virulents que le VB et la NVA). Pour avoir "infiltrée" le milieu, je peux vous affirmer qu ils sont plus "xénophobes" mais ils le disent en "stoemeling" (catimini). Au moins avec la NVA et VB, pas d hypocrisie et on sait où l on va. Rien que pour ça, ça force quelque part le respect...




    • Oui, ce que tu dis est juste (à part le fait que la partie Flamande était très catholique, non protestante). 



      Exact. Même le sud des Pays-Bas voisins (Breda, Maastricht, Nimègue...) est catholique. La Hollande protestante, c’est plus au Nord. A Amsterdam, Utrecht ou Haarlem.

      Sinon, pour en revenir au côté économique, contrairement à une idée reçue très tenace dans le monde francophone, l’âge d’or de la Flandre est bel et bien derrière nous. À l’époque de la mondialisation triomphante, dans les années 90, ce petit territoire au cœur de l’Europe de l’ouest tirait parti de son secteur tertiaire haut de gamme et très compétitif. Depuis, les lignes ont bougé. Des travailleurs du tertiaire qualifiés et polyglottes, le marché peut en trouver en Bulgarie ou en Estonie. Hors d’Europe, les grands pays émergent eux aussi ont contribué à changer la donne.

      Il y a aussi des working poor en Flandre. Le vote N-VA ou VB, même s’il est surdéterminé par les questions linguistiques et communautaires, a aussi valeur de vote sanction.


  • Camarades de E&R

    Le Vlaamse Belang est un parti séparatiste qui veut scinder la Belgique en 2 son siège

    est à Anvers ...ca ne vous dit rien....

    Causeur le sait très bien , ils feignent. Quid de nous ?

    Ne varietur
    Lavrov.

     

    • Le VB et la NVA ne sont pas du tout nationalistes au sens ou on l’entend en France. Ils sont en réalité séparatistes et indépendantistes donc ils ont la volonté de détruire leur pays, c’est à dire que ce sont des traîtres, ni plus ni moins !
      En dehors de la question sociale sur laquelle ils sont plutôt à gauche, ils sont également pro-UE et pro-atlantistes.
      Il n’existe absolument AUCUN parti souverainiste en Belgique et la remise en cause de l’UE est un tabou total.


    • La Belgique est une création artificielle du congrès de Vienne en 1815.

      La Wallonie est terre française et un jour sera rattachée à la France. ’Clovis est né à Tournai : nos rois Francs sont belges !)


    • En effet.
      Quand le Vlaams Belang a invité la blonde décoloré hollandaise à venir parader dans les rues d’Anvers, juste à coté de lui se trouvait... Un rabbin ! Ou un orthodoxe je ne sais pas.

      Bref pas un journaliste pour relever ce léger détail.


    • @François Desvignes
      100% d’accord avec vous, en ce qui me concerne, Wallonie rattachée à la France et la Flandres rattachée dans une confédération néerlandaise avec leurs frères des Pays-Bas et hop problème réglé !
      Dans un tel scénario, les wallons réaliseraient très vite leurs erreurs qui à consisté à voter communiste et à gauche durant toute ces années et à quel point les flamands étaient un véritable enrichissement culturel et économique contrairement aux immigrants issus du tiers-monde que les Attali et consorts essaient de vendre/imposent aux européens !


    • Waouh, les grands espécialistes de la politique et de la Belgique !

      BRUXELLES, ça vous dit quelque-chose, la capitale du royaume, la première région BILINGUE du pays avec 1.2 millions d’habitants, les institutions européennes, l’OTAN, la 2e place mondiale du lobyisme, vous voyez un peu ou pas ?

      Et pour vous renseigner également sur votre propre langue , le X de Bruxelles à valeur de S comme dans soixante .. ou soixante-dix (ridicule mdr).


    • @Ed

      Bruxelles deuxième ville la plus ’’cosmopolite’’ du monde.. lire la ville européenne(avec Londres et Paris) la plus multiculturelle(la plus envahie) du monde !
      Bref une poubelle, et de toute façon il n’y à qu’à comparer Paris et Bruxelles avec Rome ou Gand, ya pas photos, les deux premières sont des poubelles, les 2 autres sont magnifiques !
      Et c’est triste et dégueulasse pour Paris surtout en fin de compte !


  • A noter que les partis "d’extrême droite" en Belgique sont séparatistes (donc anti-patriotiques) et surtout pro-UE ! Une véritable arnaque.

     

  • Ce qui est curieux c’est le refoulement collectif en Europe, dans la presse, mainstream ou non, sur cette percée de l’extreme droite séparatiste dans un pays au coeur de la construction européenne, menaçant d’etre eclatée et pouvant emmener l’UE avec elle, dans laquelle se trouve 4 millions de francophones en plein coeur de l’Europe.
    Personne ne l’a même *évoqué*. Dans les comptes rendus médiatiques faisant le tour des élections européenes, tous les pays sont évoqués SAUF la Belgique.
    Amnésie volontaire ? Ignorance ? Omerta ?

    J’ai mes théories.


  • Rosenzweig, la brindille rose...


  • Le Vlaams Belang et la NVA sont des partis nationaux-sionistes. Comme la plupart des partis populistes européens, ils n’échappent pas à la règle.

     

    • @ARCHILOQUE
      C’est à cette condition de sionistes qu’ils émergent, aucune remise en cause de l’UE, tous atlantis( Trump ou pas Trump) même si parfois ils osent parler du bout de leur langue de Poutine, et encore ils se retournent deux minutes plus tard contre lui avec des arguments fallacieux, histoire de paraître dans un équilibre, on se demande toujours lequel.


    • #2215842

      argumentations fallacieuses et mensongères que de pointer de l’index un parti identitaire patriotique et nationaliste en l’accusant systématiquement de parti sioniste
      alors dans ce cas là !
      les marocains sont sionistes, les algériens sont sionistes, les tunisiens sont sionistes, les turcs sont sionistes... etc ... etc ...
      et de facto toi alors aussi t’es sioniste !


    • Le problème n’est pas qu’ils soient sionistes (?) le problème c’est leur position vis à vis des instruments de domination politique. C’est à dire l’UE et l’atlantisme. Or le VB et la NVA sont résolument européistes et atlantistes.
      Ah et évidemment on oublie le plus gros défaut : ils sont séparatistes.


    • @Vlaams-Vlaanderen-Burgundy



      les marocains sont sionistes, les algériens sont sionistes, les tunisiens sont sionistes, les turcs sont sionistes... etc ... etc ...




      Au fait, pourquoi tu ne m’as pas cité la Finlande ?
      Tu ne me cites que des pays musulmans, pour la très grande majorité ces pays sont soumis aux ricains et aux sionistes. Par contre la plupart des peuples musulmans sont anti israel, les dirigeants eux sont corrompus ou manquent de courage sauf pour opprimer leurs peuples..


    • @ Vlaams-Vlaanderen-Burgundy

      Les leaders du Vlaams ont été reçu en grande pompe en Israël par des membres du Likoud le parti de Netanyahu. Renseigne toi avant de répondre par l’argument Fdesouche "silisiounistes" a deux balles.

      https://www.haaretz.com/.premium-li...


    • et alors ! ce ne sont pas Albert Moshé ou/et Paul Abraham et Ni les sionistes qui commettent des actes barbares et qui décapitent des têtes pour les placer face a des bars à chicha à Amsterdam ou à Anvers et ceci comme avertissements et pour terroriser la concurrence dans la guerre féroce, cruelle et sanglante que livre la mafia marocaine, turco-albanaise et les gangs des Antilles Néerlandaises...
      et les Flamands, les Néerlandophones ont bien raison de voter Vlaams Belang ou/et le NVA
      tous ces racailles, ces parasites sont des nuisibles et des nocifs pour la Flandre et les Flamands
      point barre et No comment


    • @Pitchou
      Allez donc dire ça à un Anversois et de surcroit Flamand authentique
      il vous répondrait :

      des Finlandais ? des envahisseurs Vikings vous en voyez ici ? à Anvers ?
      Non ! par contre des Sarrasins, des Maures et des Mahométans invasifs et qui plus est belliqueux et qui ont en détestation les Flamands dans leur propre pays ! ça ! il n’y a qu’à ouvrir les yeux !
      ca saute aux yeux les merguez harissa ont évincé les frites fricandelles Belges une fois
       !


    • les Finlandais ont plus de points communs
      et sont génétiquement plus proches cousins
      avec les Flamands-Néerlandais
      qu’avec les faux frères affreux Oh !
      excusez du peu : afro-maghrébins


  • Moi aussi j’ai fait l’école du journalisme :

    Le VB dit que l’Europe est blanche.

    Et toute l’Europe (qui n’est que blanche) est d’accord avec le VB.

    Seuls les colored et les apatrides disent le contraire.

    Mais heureusement pour eux ils tiennent encore (mais de moins en moins) la presse.

    Par exemple, en France, ce pays décadent, tous les partis qui se sont faits sortir du paysage politique, à droite comme à gauche, sont ceux qui ont prétendu que la couleur de la peau n’avait rien à voir avec la nationalité.

    Et si le RN n’a pas explosé le compteur, c’est parce qu’il cru pouvoir être "multi ethnique et multi religieux compatible".

    C’est idiot : ce qui fonde la nation depuis Socrate c’est la race et la religion. Ou, ce qui revient au même, chez Barrès, l’Histoire et le territoire.

    Seuls des apatrides, des vendus et des bâtards nous soutiennent l’inverse.
    Et que s’est-il passé ?

    Une charrette des leurs a été envoyée à l’échafaud aux élections pour servir d’exemple et de leçon aux autres.

     

    • @François Desvignes

      Très juste une nouvelle fois.

      « Les luttes séculaires des races ont surtout pour origine l’incompatibilité de leurs caractères. Il est impossible de rien comprendre à l’histoire si l’on n’a pas toujours présent à l’esprit que des races différentes ne sauraient ni sentir, ni penser, ni agir de la même façon, ni par conséquent se comprendre. Sans doute les peuples divers ont dans leurs langues des mots communs qu’ils croient synonymes, mais ces mots communs éveillent des sensations, des idées, des modes de penser tout à fait dissemblables chez ceux qui les entendent. Il faut avoir vécu avec des peuples dont la constitution mentale diffère sensiblement de la nôtre, même en ne choisissant parmi eux que les individus parlant notre langue et ayant reçu notre éducation, pour concevoir la profondeur de l’abîme qui sépare la pensée des divers peuples. On peut, sans de lointains voyages, s’en faire quelque idée en constatant la grande séparation mentale qui existe entre l’homme civilisé et la femme, alors même que celle-ci est très instruite. Ils peuvent avoir des intérêts communs, des sentiments communs, mais jamais des enchaînements de pensées semblables. Ils se parleraient pendant des siècles sans s’entendre parce qu’ils sont construits sur des types trop différents pour pouvoir être impressionnés de la même façon par les choses extérieures. La différence de leur logique suffirait à elle seule pour créer entre eux un infranchissable abîme.

      Gustave Le Bon, Lois psychologiques de l’évolution des peuples, 2e édition revue, Paris, Félix Alcan, éditeur, 1895, p. 10-12. »


    • @François Desvignes
      Juste pour le plaisir, définissez moi les US ?
      Je ne suis pas engagé dans le sens dogmatique du terme, j’ai des opinions sur ma patrie comme vous, mais votre affirmation me questionne par rapport à notre présent.
      La France est blanche et catholique, une définition historique très juste à laquelle vous y mettez une connotation politique, me semble t’il.
      Vous souhaitez mettre en place un processus remettant le catholicisme et la blancheur comme seuls critères patriotiques ?


    • @Victor44
      Épargnez nous les théories racialistes sous une soi disant étude des genres ou de civilisation différente.
      Nous sommes à un niveau de connaissance scientifique assez élevé de nos jours pour admettre toute sorte de différence au sujet de n’importe quel domaine concernant l’humain, il serait ridicule d"habiller l’homme, la femme ou autrui du même costume.
      Ceci dit, vouloir émettre une supériorité quelconque est une erreur à ne pas commettre, les compétences ou les incompétences dans divers domaines peuvent varier d"une ethnie ou simplement d’une personne à une autre dans la même société. On peut aussi trouver des gens complètement stupide dans une civilisation brillante et des gens hors norme au sein de familles originaires de civilisation dites inférieurs, bref aucun humain ne peut en soi porter les valeurs de sa civilisation comme un curseur de sa personne.
      Je ne vais pas faire long, si Dieu avait voulu ne faire qu’une nation ou qu’un groupe d’humains, ils les l’auraient faits.


    • encore Un qui ne vote même pas et dès qu’il entend le Nom Le Pen
      ou le mot FN ou RN ses cheveux se dressent sur sa tête et il se met
      à traiter les identitaires de racistes et d’islamophobes
      alors qu’en réalité et dans les faits les véritables racistes
      qui se croient supérieurs aux autres sont ceux là mêmes
      qui accusent et culpabilisent les autres de ce qu’ils sont réellement eux-mêmes
      et ça ! il faut bien le reconnaitre que ces doubles nationards et maghrébins
      de souche sont fortiches pour ce genre d’exercice . . . et qui plus est en raffolent
      de la victimisation inversive pour une culpabilisation subversive !
      n’est ce pas monsieur @Pitchou ???


    • @Pitchou

      Si vous n’êtes pas catholique, je ne me fatiguerais pas à vous expliquer ce que votre incrédulité dogmatique refuse d’admettre.

      Mais si vous êtes catholique, je n’aurais pas besoin de vous expliquer que la nation est une création divine, qui, comme telle, obéit à Ses Lois, qui sont la race, l’histoire et le territoire.

      Les US n’infirment pas la règle mais l’illustrent a contrario :

      - la nation américaine s’est fondée sur le génocide des peuples indigènes
      - et s’est partiellement construite sur la déportation et l’esclavage des noirs

      Si elle a pu ainsi par son histoire obtenir son territoire, elle n’est pas parvenu à cause de son système de déportation à donner à sa race sa cohésion nécessaire.

      Elle est in situ et à l’adresse de l’humanité bien pensante le démonstration que la nation poly ethnique est une nation structurellement en guerre civile.

      Maintenant, je réponds à votre question sur la mise en place des nouveaux critères du patriotisme : une race, une religion, un territoire.

      Et je recommence :

      Si vous n’êtes pas catholique (donc Francisable) ....bla bla bla ...go to hell.

      Mais si vous êtes Français (donc catholique), nous on veut rien :vous ne voulez que ce que notre Dieu veut. (C’est marqué dans le Pater).

      Or, nous savons ce qu’Il veut puisque :

      - Il nous l’a dit
      - Et nous l’avons accepté, et pas n’importe comment , par serment.

      Ça s’est appelé le baptême de Clovis.
      Et le testament de Saint Rémi.

      Dieu, Qui est plus intelligent que nous, fonde la nation sur la race, le territoire et la religion.

      Et ainsi fût dressé ce décret dit de la loi salique :

      "....Et ainsi fût dressé ce décret :

      Vive le Christ qui aime les Francs !
      Qu’Il garde leur royaume et remplisse leurs chefs des lumières de sa grâce !
      Qu’Il protège l’armée !
      Qu’Il leur accorde des signes qui attestent leur foi, leur joie, la paix, la félicité !
      Que le Seigneur Jésus Christ dirige dans le chemin de la piété ceux qui gouvernent !

      Car cette nation est celle qui, petite en nombre, mais brave et forte, secoua de sa tête le dur joug des Romains et qui, après avoir reconnu la sainteté du baptême, orna somptueusement les corps des saints martyrs que les Romains avaient consumés par le feu, mutilés par le fer, ou fait déchirer par les bêtes ... »

      (Traduction de l’abbé Lemann d’après les Leges Salicae illustratae de Godefroy Wandelin. Anvers 1649)

      Ainsi ce que vous croyez "nouveau" est éternel : la race, le territoire et la religion fondent seuls la nation.


  • "à 1H15 de Paris
    -à l’étranger
    _- à 1H15 de paris !!!
    -à 15 minutes de paris c’est le ghetto, à 3H de paris c’est la france périphérique, alors ferme ta gueule ! physiquement et à tout jamais !"


  • Les mêmes amènent le nazisme en Ukraine et le djihad en Afrique, Asie (surtout au Moyen Orient). Donc tuer au nom de la démocratie et des droits de l’homme est bien, avoir une opinion contraire n’émanant pas des EU mérite aussi la mort. Pour nous sauver du fascisme, car on est très libres en UE.
    Comme un chien enchaîné par exemple.


  • L’auteur de cet article, Michel Rosenzweig, est un national-sioniste totalement hystérique.
    Alors que je commentais sarcastique, un de ses posts Facebook reprenant un article intitulé "les juifs et la république" de Yves Mamou et qui commence comme suit : "En renoncant à être une tribu ghettoisée, les francais juifs ont joués le jeu de l’assimilation citoyenne...", le Michel a decidé de me bloquer tout en publiant sur sa page FB ma photo de profil et un appel à la haaiiiiine me concernant.
    Le texte accompagnant cet appel (supprimé depuis par le Michel suite à une plainte pour harcellement), que je recopie mot pour mot ici (J’ai conservé une copie d’écran) concerne Alain Soral :

    « Signalement : Si l’un ou l’une... d’entre vous croise un certain Jean Quatrevents (pas Quatremers), sachez qu’il s’agit d’une veritable pourriture antisémite que Rebatet et Drumont ne renieraient pas. Un vrai clonage de Soral et Dieudonné. La véritable peste brune est encore bien présente en France et ailleurs chez ce genre d’individus. C’est elle qu’il faut continuer à combattre et non cette peste imaginaire construite par le parti de l’ordre du commandeur. Ce profil est tres certainement un profil masqué »

     

    • Les Français juifs, pour la majeure partie, n’ont pas le temps d’enquiquiner leurs compatriotes avec la lutte contre la bête brune au ventre fécond, ni l’envie de crever pour un ghetto géant, peuplé de paranoïaques et construit sur des terres volées.

      Vous avez bien fait d’étriller ce semeur de discorde en retournant contre lui ce qu’affirme son camarade Mamou. Être qualifié d’« antisémite » par ce genre de raclure est un honneur.


  • c’est bien mais la flandre c’est la moitié d’un faux pays rattacher a un petit vrai pays de 42,508 km² qui va se faire innonder donc je me la peterai pas autant...l’importance de la belgique en europe est vraiment purement fortuite...un pays morne de pedophiles avec deux trois jolies villes qu’on a chez nous en France

    insignifiant

    la France est seule mes amis...l’angleterre ne compte pas, l’allemagne ne compte pas...nous sommes les grands freres et personne ne peut nous aider...a part la Russie

     

    • un pays de pédophiles ? Du grand n’importe quoi. Y a eu l’affaire Dutroux, et ça vous généralise tout un peuple. Vu la taille de la Belgique, la Françe doit proportionnellement contenir plus de pédophiles... " la France est seule" ... non mais parlez un peu à un chinois ou un américain et expliquez lui que la France à une importance capitale dans le monde, il va vous rire au nez.


    • L’importance géopolitique de la Belgique n’est pas insignifiante, elle est primordiale : c’est un épicentre névralgique de l’Europe comme l’a rappelé Pierre Hillard récemment et même, quoiqu’on pense de lui, Eric Zemmour dans "Mélancolie Française".

      Aussi, la Hollande (ton soit-disant "vrai pays") n’etait qu’un lac géant qui n’a commencé a exister qu’après le siège d’Anvers en 1585 ou les belges (pays-bas espagnols) ont fuit pour le nord et ont drainé les marécages. C’est le début de l’age d’or Hollandais. Avant, c’était des marécages et quelques vaches (pendant que le territoire Belge était le berceau des Carolingiens et des Mérovingiens). La Hollande est, elle, un nouveau pays, réellement artificiel et sans passé (ce qui l’a rendue pionnière du capitalisme) .

      Si tu veux voir des chateaux et des vieilles pierres, entre la Belgique et les Pays-Bas, y a pas photo.


    • Après Fontenoy (1745) le Maréchal de Saxe a conquis la Belgique pour Louis XV… Qui n’en a pas voulu, prétendant "faire la guerre en roi et non en marchand" : il a gagné la guerre "pour le roi de Prusse", Frédéric II, alors qu’il aurait dû au moins annexer la Wallonie francophone . C’est à partir de cette faute capitale que Louis XV a cessé d’être pour les Français "le bien aimé" et qu’il est devenu impopulaire .


    • Je ne trouve ni sain ni moral d’insulter ainsi un pays ! C’est pour ça que les Français ont si mauvaise réputation à l’étranger.....


    • par contre quand ce sont des afro-maghrébins qui vocifèrent des nique la France avec des doigts d’honneur ! personne ne s’en offusque et crient au scandale surtout venant de la communauté concernée : ils se reconnaitront très facilement .


  • Oups ! ! ! c’est Causeur qui le dit , chez nous on aurait pas de véritable extrème droite , on nous aurait menti ???


  • #2215914

    Comme l’a signalé quelqu’un très justement, la Belgique est une construction artificielle, créée de fraîche date, qui fait coexister de force des peuples qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, qui, au mieux, s’ignorent totalement, et bien souvent se détestent. Ce « pays » n’est en mesure de fonctionner, et de continuer à vivoter, que dans la mesure où les compétences politiques sont scindées progressivement ; dans les compétences restées communes (pour combien de temps ?), ce n’est que bagarre incessante. La Belgique est une Europe en miniature, et prouve qu’un État plurinational ne peut absolument pas fonctionner. Que cet État implose est donc une bonne nouvelle. Un intervenant a traité de traîtres à la patrie ceux qui souhaitent la fin de cet État fantôme ; mais cet État n’est pas une patrie, c’en est l’exact contraire. La Wallonie fait partie, c’est pour moi une évidence absolue, de la France ; elle est une région française au même titre que la Picardie, la Bourgogne ou le Périgord. Je suis Wallon, mais marié à une Flamande et vivant à Anvers depuis des décennies. Dans ma belle-famille, on ne cache pas, même en ma présence, sa détestation de tout ce qui est français, parle français, vient de France, et on se réjouit des malheurs de la France ; cette haine inexpiable, et totalement irrationnelle, pourrait servir de remède implacable à l’hystérie eurolâtre qui sévit encore à peu près partout en France. On se rend compte bien vite que la civilisation européenne, ou judéo-chrétienne, ou helléno-chrétienne, ou comme il vous plaira de la nommer (opposée au monde musulman), dont certains ici se gargarisent, n’est que baliverne. Du reste, ce n’est guère mieux aux Pays-Bas. La véritable ligne de faille qui divise l’Europe coïncide avec notre « frontière linguistique ». Il est naïf, d’une naïveté coupable, de croire encore que les ressortissants de ces pays défendront les intérêts de la France.

     

    • #2215969

      la réalité et la vérité historique c’est que a Flandre était et est toujours et encore un pays à part entière et une entité linguistique (le Flamand) qui allait de la Zélande flamande en passant par l’Artois, le Hainaut et la somme et Lille qui s’appelait Rijsel quand elle était flamande originellement et ce sont les rois de France et en particulier Philippe le Bel et Louis XIV qui ont toujours eu une vue sur la Flandre pays riche et cultivé pour envahir par les armes et franciser de force ce pays Flamand :
      ainsi que les ducs de Bourgogne qui par affiliations et mariages sont devenus pour un temps les seigneurs et souverains des Flandres bourguignonnes et des Pays-Bas bourguignons et dont le Français était la langue parlée par la noblesse et la royauté dans les palais ducaux de Brussel, Gent, Rijsel, Valensijn...etc...
      ainsi que par les chevaliers de la Toison d’Or !


  • C’est pas compliquer les néerlandais(flamands) produisent la richesse en Belgique et les français(wallons) sont la région paumé et bénéficient grâce à l’état belge de redistribution de la richesse des flamands !
    Déjà sa c’est insupportable et de 2 les wallons ont massivement votés communiste et partis gauchistes en tout genre alors que les flamands comme on l’à vus votent de plus en plus nationaliste !
    Sans compter que Bruxelles, une poubelle, est déjà complètement envahis.
    Du coup soutient à 100% aux flamands ya pas photos, que les flamands se séparent et gardent tout le fruit de leurs travails et de la richesse qu’ils produisent et que les wallons pourrissent avec leur gauchisme/communisme et continuent leur implantation du tiers-monde dans leurs villes, c’est une excellente stratégie civilisationnelle.

     

    • Visiblement, vous ne comprenez rien aux problématiques belges. Vous feriez bien de vous renseigner sur la question tant elle est complexe et ne pas vous réjouir de la destruction d’une nation.


    • Bruxelles est une "poubelle", au même titre qu’Anvers . On comprend pourquoi quand on remarque que certains éboueurs africains laissent la moitié des détritus sur les trottoirs… peut être pour faire croire à leur employeur qu’ils ne sont pas assez nombreux .


    • @touriste
      Voilà pourquoi ces braves flamands(néerlandais) nationalistes veulent que les immigrants issus du tiers-monde dégagent d’Anvers et de toute la Flandre !


    • c’est bien simple : Antwerpen (Anvers)
      c’était la Jérusalem du Nord une ville respectueuse, propre, ordonnée, riche et prospère avec entre autre ses diamantaires judéo-hassidiques
      tout comme la Venise du Nord Bugge (Bruges)
      et maintenant Antwerp est devenue une ville criminogène, crasse, glauque et qui s’est appauvrie avec tous ses narcotrafiquants et ses dealers de drogue type maghrébins en général et marocains en particulier ... ... ...


    • Correction : Les Flamands, ethno-communautaire, ont subrepticement tiré la couverture vers eux depuis un siècle, face a des Wallons universalistes sans conscience ethnique ; ils ont federalisé le pays (6 réformes de l’état) de manière à "pieger" le coeur économique de la Belgique (situé sur l’axe Bruxelles-Anvers) pour eux même, laissant la Wallonie sans aucun investissement. C’est pour ça que la Flandre a des constructions flambants neuves partout, alors que la wallonie sous-financée s’écroule en lambeaux. On passe de Dubai à la Roumanie en traversant la frontière.
      Les soit-disants transferts ne vont qu’au système social, mais coupé de tout projet d’investissement (reservé à la Flandre) ce qui maintient les Wallons dans la pauvreté.

      Les Flamands appliquent ouvertement une stratégie appelé "Doctrine Maddens" qui consiste a confisquer tous les leviers de l’état Belge et d’etouffer la Wallonie économiquement pour la pousser a réclamer elle même la scission.

      Je ne compte pas les peaux de banane lancés par la Flandre pour empêcher la Wallonie de se déployer (genre, construire un mur de béton a la sortie d’un complexe industriel Wallon, virer tous les francophones de l’Armée... ).
      En ce qui concerne l’immigration de masse attribué aux Wallons, c’est le très Flamand Guy Verhofstadt, néolibéral, qui a imposé le "Snel Belg Wet" qui a accelèré l’immigration.

      Même si la Franc-maçonnerie socialiste Francophone a achevé le boulot.


    • Guy Verhofstadt a toujours été un eurodéputé xénophile pro immigrationniste et de surcroit ouvertement Le Penophobe d’ailleurs tout comme son acolyte et complice Danny le rouge Cohn Bendit que ce soit à Bruxelles ou à Strasbourg
      et qui plus est Franc-maçon du 33ème degré dont les parlements Européens de Bruxelles et de Strasbourg en sont littéralement infestés .


  • Dès que j’entends le mot "extrême", je sais qu’on me prend pour un con.


  • Bonjour
    je suis belge et je confirme, ce parti est ultra sioniste il suffit de vous renseigner
    ils n’ont de nationaliste que leur slogan et comme pas mal de parti dit d’extrême-droite, leur unique combat est l’islam et les musulmans.et n’oubliez pas que le sionisme a tiré ses fruits du nazisme.
    suffit de faire des recherches sur le net et vous constaterez mes propos.

     

    • On oublie pas !
      et même que le grand Mufti le Hadj Mohammed Amin Al-Husseini
      était le grand copain du Dr Josef Mengele pour lui donner de bons conseils pour
      reconnaitre les bons Juifs !
      vous n’avez pas oublier s’emblerait il !


    • Léon Degrelle est le seul Wallon digne d’être un Flamand du Vlaams Blok


    • c’est tout à fait normal et somme toute logique que les Flamands ont en aversion les Français
      depuis toujours les Français ont voulu envahir et annexer les Flandres , c’est d’ailleurs ce que Louis XIV à fait en son temps avec la Flandre Française et dont le parler Flamand était interdit, banni tout comme le Breton en Bretagne et de Dunkerque (Duinkerk en Flamand) en passant par Hazebrouck (Hazebroek en Flamand) pour arriver à Lille (Rijsel en Flamand) ont toutes été des villes originellement Flandriennes et Flamandes annexées par les armes par le roi Louis XIV qui se prenait pour le soleil ...
      et pour revenir à notre époque plus contemporaine les Flamands ont particulièrement en détestation tous ces pseudo Français pour la plupart frontaliers et qui sont d’ailleurs majoritairement plus maghrébins que Français et qui viennent exclusivement pour foutre la/leur merde en Belgique Néerlandophone ... ... ...
      quoi de plus Normal et logique alors que les partis Nationalistes et identitaires Flamands ont le vent en poupe et connaissent ce succès actuellement !


  • À 1h15 de Paris ? On parle bien de la ville de Paris ?
    En hélicoptère alors, à la rigueur...


  • C’est peut-être ce que la France aurait fait de mieux, mais pour éviter la menace de l’extrême droite la France a préféré voter pour être en dictature . C’est un autre chemin, mais je pense qu’on s’est égaré, pour ne pas dire perdu .
    Avec l’expérience que nous avons en France, les Belges devraient nous demander avant..


  • Avez-vous remarqué ? Sur les 4 minutes de sujet de BX1, absolument rien ne ressort.

    C’est affligeant, la Belgique est le labo de l’Europe, son peuple en guise de rats dociles... et les rats ne montent jamais au créneau, ils fuient par les caves.

    C’est comme ça qu’on peut résumer l’ensemble de la politique belge ... laquelle n’a d’ailleurs même pas besoin de gouvernement pour faire tourner le business.

    Circulez, y a rien à vivre.


  • La Belgique se nomme la Flandre .Le reste la Wallonie est en état de décomposition avancé dans lequel personne ne parle ni Belge ,ni Flamand ni Français .

     

  • Quoiqu’il en soit, j’espère que les flamands obtiendront leur indépendance au plus vite.
    Non pas parce qu’ils sont flamands et que peut-être ne nous aiment-ils pas, je m’en fous complètement ; mais bien parce qu’étant wallon et de culture francophone, je me sens de fait affilié à la culture française et francophone (je vis en Wallonie).
    Bien que plus de la moitié de ma famille soit flamande (par ma mère), je ne me sens pas dans cette culture ’Vondélienne (van den)’ bien qu’y ayant été initié et étant bilingue.
    En effet, la Belgique est un état artificiel qui disparaîtra sans aucun regret de ma part (tout en précisant que mes liens familiaux sont bien au dessus de ce genre de contingences et mes cousins flamands je les apprécie pour ce qu’ils sont et non pas en dépit qu’ils soient belges ou flamands) et je souhaite la disparition de cet état qui est un non-sens.
    De plus, le roi Philippe est juste une honte à ce pays, non mais, vous avez vu quelle cloche est à notre tête !
    Vive la wallonie française ! (Bien que la France ait d’autres défauts mais c’est un autre sujet)

     

    • Je suis français et vis en Wallonie depuis quelques années, et j’ai l’impression qu’il y a un tabou à ce sujet dans la société wallonne. Beaucoup de wallons semblent penser comme vous mais rares sont ceux qui l’expriment publiquement. La faute à une sorte de chauvinisme ("wallon avant tout et belge au-dessus de tout") mal placé qui échappe à toute lecture historique sérieuse...
      Beaucoup de mes voisins (d’ascendance largement italienne au passage mais c’est une autre histoire) laissent libre cours à leur francophobie "ras des pâquerettes" alors même que les flamands, majoritaires en Belgique et décisionnaires au niveau de l’état fédéral, leur vouent un profond mépris.


  • Je suis en Belgique tous les jours, je confirme que Bruxelles est une poubelle, tout comme Anvers qui ressemble à une ville du 93.
    Les pseudo-élites politiques y sont comme en France infectée jusqu’à la moelle !

     

    • les grandes villes Flamandes comme Wallonnes de la Belgique
      sont gangrénées par le narco banditisme des barons de la drogue
      Rifains-marocains, Kabyles-algériens, Anatoliens et turcophones des Balkans qui tiennent le haut du pavé et qui plus est ont pignon sur rue et tout particulièrement à :
      Anvers, Bruxelles, Gand, Charleroi, Mons, Liège . . .
      sans compter l’islamisation rampante et envahissante dans toutes ces villes
      pas étonnant alors que les Flamands votent de plus en plus pour des partis
      nationalistes et identitaires comme le N-VA ou le Vlaams Belang
      et les Belges francophones pour le FN Wallon




    • et les Belges francophones pour le FN Wallon



      Renseignez-vous avant de commenter, le FN Wallon n’existe plus que sous une forme résiduelle depuis presque 10 ans.

      Les partis actuels anti-immigration en Wallonie sont le Parti Populaire et la liste Destexhe. Le PP de Modrikamen est un "parti Bannon", libéral et pro-israel, caricaturalement anti-islam mais qui ne remet en question ni l’UE ni l’OTAN.

      La liste Destexhe est presque pire : même ligne idéologique que le PP mais elle est conduite par un type qui a tapiné pendant des décennies chez les libéraux immigrationnistes du MR.


    • @Jean C
      votre préférence va peut être pour : ISLAM
      parti politique islamiste radical qui vise l’établissement d’un état islamique en Belgique
      ou encore pour Sharia4Belgium : organisation jihadiste salafiste belge prêchant pour un Etat islamique régulé selon la Charia en lieu et place de la Belgique


  • Bruxelles-capitale avec ses fiefs d’islamistes radicaux et plaque tournante des djihadistes belgo-marocains
    que sont Molenbeek et Schaerbeek ...
    et d’où viennent d’ailleurs les frères Abdeslam Brahim et Salah, Mohamed Abrini, Abdelhamid Abaaoud, Chakib Akrouh ... etc...etc...
    et après ca !
    les maghrébins, les arabes, les turcs accuseront encore les Flamands d’islamophobie ... ... ... et les Wallons de xénophobie


Commentaires suivants