Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ces prêtres qui œuvrent à l’acceptation des unions homosexuelles

C’était le but de la rencontre informelle et très discrète de certains évêques à Rome, autour du très controversé (voir ici , ici , ici , et là) cardinal Marx, selon le vaticaniste Edward Pentin. Il a rendu compte dans le National Catholic Register de cette rencontre confidentielle. Jeanne Smits a traduit ce qu’en dit Pentin :

La rencontre a rassemblé une cinquantaine de participants : des théologiens, des évêques et même des représentants des médias, à l’invitation des présidents des conférences épiscopales d’Allemagne, de Suisse et de France, soit le cardinal Marx, Mgr Markus Büchel et Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille. Tout cela, on le sait, en revanche, la réunion s’est tenue à huis-clos et l’un des thèmes clefs, selon des participants qui ont tout de même parlé, était de déterminer comment l’Eglise peut mieux accueillir les personnes se trouvant au sein d’unions stables de même sexe. Il semblerait que « personne » ne se soit opposé à la reconnaissance par l’Eglise de ces unions comme étant valides.

Incise.

- S’il y avait des représentants des médias, la rencontre ne peut pas avoir été confidentielle et discrète, et encore moins secrète !, direz-vous.

Mais si, justement. Un journaliste sait se taire, c’est même une de ses principales et paradoxales qualités. Il sait quoi dire, et jusqu’où. Il semble, s’il faut en croire Edward Pentin, ou plutôt un observateur qu’il cite, que ces représentants des médias soient importants dans le dispositif, leur rôle étant de promouvoir les thèmes soulevés et leur traitement, conformément aux choix de ce Rhineland Group qui pivote autour de l’épiscopat allemand, dans les semaines qui précéderont le synode sur la famille à l’automne prochain. Pour la France, des journalistes de La Croix et d’I-Media étaient présents selon The New Catholic Register qui affirme être en possession de la liste complète des participants.

Quoi qu’il en soit la rencontre aura été à la fois une opération discrète et une opération de communication. S’agit-il de préparer les esprits à une tentative massive de modification de l’enseignement multi-séculaire – et surtout certain ! – de l’Église catholique ?

Outre le nouveau regard sur les unions homosexuelles, les participants ont évoqué, selon Pentin, la nécessité de « développer » l’enseignement de l’Église sur la sexualité humaine, afin de remplacer la « théologie du corps » de saint Jean-Paul II par une « théologie de l’amour ». [...]

Mais poursuivons avec Pentin. Un prêtre suisse a mis en avant « l’importance de la libido humaine » ; un autre participant, parlant de la communion pour les divorcés remariés, demande :

« Comment pouvons-nous la refuser, comme si c’était une punition pour les gens qui ont eu un échec et qui ont trouvé un nouveau partenaire avec qui commencer une nouvelle vie ? » [...]

Edward Pentin rapporte que le cardinal Reinhard Marx est sorti de la réunion en insistant sur le fait qu’elle n’était pas « secrète », mais pressé de questions sur le manque de publicité qui lui avait été donnée, il s’est irrité, affirmant qu’il était là de manière « privée » et qu’il avait tous les droits de s’y rendre comme il voulait.

Personne ne se trompe en tout cas sur les grands objectifs de la rencontre, discrète ou pas, puisque le cardinal Marx ne cache pas sa volonté de voir modifier l’approche de l’Église vis-à-vis des homosexuels : dimanche dernier, jour de la Pentecôte, son homélie appelait à une « culture de l’accueil » de la part de l’Église à l’égard des homosexuels :

« Ce ne sont pas les différences qui comptent, mais ce qui nous unit. »

Parmi les participants, Edward Pentin évoque la présence du chef de la conférence épiscopale suisse, Mgr Büchel de Sankt-Gallen qui préconise l’ordination des femmes. Mgr Pontier, également présent, ne brille pas par la rigueur de ses déclarations. Le Père jésuite Hans Langendörfer, secrétaire général de la conférence épiscopale d’Allemagne, a été la cheville ouvrière de lois du travail allemandes qui permettent aux divorcés remariés et aux couples homosexuels de travailler au sein d’institutions catholiques.

Une mention spéciale pour le P. Eberhard Schockendorff, théologien moral : les catholiques allemands de tournure plus traditionnelle y voient le « cerveau » des attaques contre l’enseignement certain de l’Eglise au sein de l’épiscopat allemand. Il est connu comme critique de Humanae vitae et comme soutien du clergé homosexuel, ainsi que de tous ceux qui demandent une modification de l’éthique sexuelle.

Dès 2010, il donnait une interview où il rendait hommage à la permanence et à la solidarité que l’on constate au sein de certaines unions homosexuelles, d’une réelle « valeur éthique », disait-il. Toute évaluation des actes homosexuels « doit être reléguée au siège arrière » parce que les fidèles se distancient toujours davantage de la « morale sexuelle catholique » qui leur paraît « irréaliste et hostile », disait-il. Le pape et les évêques « doivent prendre cela au sérieux et ne pas rejeter ces idées comme laxistes », disait-il. Sans surprise, il propose de « libérer » la théologie morale de la « loi naturelle » et que la conscience doit s’appuyer sur « l’expérience de vie des fidèles ». Il est partisan de l’accès des divorcés remariés à la communion au motif que cela « ne remet pas sérieusement en cause l’indissolubilité du mariage », ce qui est le signe soit d’un ramollissement cérébral soit d’une totale absence de foi en la présence réelle de Notre Seigneur dans l’Eucharistie…

Edward Pentin cite encore parmi les présents Marco Impagliazzo, président de la communauté laïque Sant’Egidio, le père jésuite Andreas Battlogg, professeur de philosophie et de théologie, rédacteur en chef du journal de gauche Zimmen der Zeit, et le salésien Mgr Markus Graulich, auditeur prélat de la Rote romaine, l’un des rares représentants officiels de la Curie à prendre part à ce qu’il faut bien appeler cet exercice subversif. [...]"

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Aimez vous les uns les autres....c’est un conseil spirituel. Mais dans le monde matérialiste, nous aurons le meme souhait, mais beaucoup plus concret......avec tous les dérivés du verbe aimer....baisez vous,enculés vous mais avec amour !!


  • #1194166

    il semble bien que la hiérarchie romaine ait déjà adopté une doctrine et un plan...
    chez moi, à Lille, notre évêque Mgr Ulrich, se répand en largesses envers le lobby LGBT, annonce l’accueil fraternel des couples homosexuels dans l’Eglise, sussurre la possibilité même de bénir ces unions ( en attendant le mariage à l’Eglise ?? )
    On en pense chacun ce que l’on veut, mais au moins ça nous laisse entrevoir que l’affaire est déjà cadrée et décidée.
    J’ai bien vu aussi que cette orientation politique va de pair avec une forte avancée œcuménique... mais œcuménique dans le sens rapprochement avec les protestants, pas du coté orthodoxe !
    Cela ressort directement des homélies, des messages envoyés aux paroisses, des manifestations diverses...
    Tolérance et accueil sont vertus du Christ. Démagogie et corruption sont l’inverse. Où situer cette politique ?

     

    • "Où situer cette politique ?"

      Quelque part entre les pâturages de Bélial et d’Asmodée si tu veux mon avis.


    • "On en pense ce que l’on veut".Non, vous devrez rendre des comptes de la manière dont vous aurez utilisé votre intelligence. Libre à vous de suivre des apostats condamnés par l’ Eglise en ordre et la sainte Ecriture en continuant de vous illusionner sur le fait que ces gens soient évèques", ou bien de rentrer dans la résistance catholique authentique en écoutant les conférences et le catéchisme de l’ abbé Lafitte par exemple...Si vous etes ici vous etes "débugué" politiquement, alors ne vous arrétez pas en route tant qu’à faire. Vatican II est une des composantes de la religion de l’ ananas chaud. Le catholicisme intègre, lui, tranche cet ananas...


    • Ceux qui arrive au religieux par le politique !

      Conférence de l’Abbé Pierre Lafitte en date du 30 avril 2015 !

      https://www.youtube.com/watch?v=qdN...


  • Trouvera-t-on encore dix justes au sein de la "curie" dépravée de la secte conciliaire pour lui épargner le sort de Sodome et Gomorrhe ?...

    Combien de temps encore ces serviteurs de l’Antéchrist vont-ils donc continuer à usurper et SOUILLER le nom de l’Église Catholique ?...

    Cette éclipse que la Sainte Vierge annonçait à la Salette est décidément aussi longue que pénible.


  • C’est dans la logique chrétienne d’amour, de compassion et de rejet de la virilité. Et je ne trolle même pas.

     

    • @ Ulfberht (Mansur)
      Vous êtes vous déjà interrogé sur ce que pouvait être l’Amour élevé dans des sphères au delà de l’humain ?
      Ces pratiques là constituent un suicide démographique, un nihilisme, une spirale infernale et le règne de l’infra-humain.


  • La question des unions homosexuelles doit rester une affaire politique, et non philosophique ! tout comme la question de la peine de mort, d’ailleurs...on peut accepter l’idée d’union des homos à condition de valider ce qui suit : la fin de la civilisation patriarcale et la fin du modèle familiale antique ! si l’Eglise valide ces unions, elle doit aussi valider sa propre disparition -car si ce n’est plus dame nature qui est le centre de toute chose et si les êtres humains peuvent se déterminer librement selon les pulsions et caprices, alors Dieu perd sa raison d’être !!!

    Ceux-là même qui applaudissent à ces changements sociétaux ne sont pas conséquents : on ne peut vouloir les unions homos, la GPA ( et accepter aujourd’hui d’unir des homos, c’est accepter demain la GPA ) et conserver l’ancien monde dans le même temps...il faut choisir !!!

     

  • Voila pourquoi l’Islam n’a pas d’instance représentative, pour éviter d’en arriver là...


  • Lorsqu’il est venu sur terre, Jésus a choisi comme chef pour son église un type qui l’a trahi et renié. Il a également eu dans son entourage une pute.
    Il aurait très bien pu aussi côtoyer des homos ou des pédophiles.
    Il y a eu aussi un mec, qui était un homme de confiance puisqu’il était en charge des finances et de l’organisation du groupe des apôtres. C’est Judas.
    Mais lui a fait la pire erreur, celle de croire que sa faute était trop grosse pour pouvoir être pardonnée.
    Ce qui est important ce n’est pas qu’on soit tellement imparfaits mais qu’on ait la ferme volonté de faire des efforts pour être meilleurs et ainsi se rapprocher de Dieu.

    L’église est imparfaite puisqu’elle est composée d’hommes. Elle est néanmoins un roc qui traverse les millénaires et qui est le moyen privilégié pour accéder au paradis.
    Alors je ne suis pas inquiet sur ces possibilités de dérives, je ne crois pas un instant que les mariages homo puissent être reconnus par l’église.


  • " Le revenu moyen des couples homosexuels étant supérieur à la moyenne, il ne faut pas négliger l’apport qu’ils pourraient représenter pour le denier du cul-te " .


  • sur qu’apres avoir tendu l’autre joue y a plus rien a tendre que ses fesses pour la prendre profond...chesterton


  • Ces prêtres sont des agents de l’empire déguisés en agneaux pour tromper les foules ! Excommunication sur le champs. Les textes sacrés sont très clairs la dessus.

    Le fait même d’émettre l’hypothèse d’accepter ces dérives sexuelles privées au sein de l’Église nous ramène à Vatican 2 et son instigateur, le traître Jean Paul 2 adulés de toutes les crapules humanistes et mondialistes.

    Je ne saurais que trop vous conseiller à ceux qui souhaitent rencontrer les originaux et vous retrouver les textes sacrés, de vous rapprocher des traditionalistes. L’église telle que vous ne la connaissez pas et surtout pas comme elle est présentée par les organismes maçonniques divers.

    Gloire et longue vie a la FSSPX !

     

  • "épargner le sort de Sodome et Gomorrhe ?..." Ces deux villes, comme Jéricho avaient le tort de se trouver sur une terre convoitée par une certaine tribu. Ces villes ont été "vouées à l’interdit" et détruites, habitants et animaux, pour faire la place aux nouveaux arrivés, et accessoirement supprimer les témoins......


  • #1195843

    http://www.egaliteetreconciliation....
    http://www.politis.fr/Appel-contre-...
    http://translate.google.fr/translat...




    - Pink-watching-israel comprendre la politique LGBT & celle d’Israël...
    Appliqué à la France et au monde...(gay friendly ou gay compatible destruction des nations par l’homosexualité...)



    https://www.youtube.com/watch?v=oy7...




    - 20’30" Lucien Cerise... (israel-progret…)



    «  Comprendre et diffusez l’info...  »



  • L’église peut bénir les homosexuels , mais pas leur union . Cela reviendrai à bénir la sodomie qui est, dans la bible, une "abomination aux yeux de Dieu". il faut arrêter de raconter n’importe quoi .

     

    • L eglise benit les homosexuels, cela voudrait dire que l eglise benit la sodomie, ce qui voudrait dire qu elle benit aussi sodome et gommmorhe, et oui logique ! Non ? Quel malheur !! On a vraiment touché le fond, on ne peut descendre plus bas !
      SEIGNEUR AU SECOURS !!


    • Ce que je veut dire c est qu il est IMPOSSIBLE que l Église catholique puisse bénir l union homosexuelle, pour la raison expliquée ci dessus. C, est pourquoi je me pose des questions sur cet article et sur la sincérité de son auteur.


  • #1202978

    « La tisane du cardinal Kasper »
    Dans le quotidien italien Corriere della Sera du 27 mai 2015, le cardinal Walter Kasper, tête de file des prélats progressistes qui militent en faveur de l’accès des divorcés remariés à la communion, déclare à propos du partenariat homosexuel : « S’il existe une union stable, des éléments de bien existent sans aucun doute et il faut les reconnaître ».
    Déjà dans un entretien du 18 septembre 2014, le même cardinal demandait s’il ne serait pas possible d’envisager que des éléments du sacrement de mariage se trouvent dans un mariage simplement civil. Car, selon lui, « l’engagement définitif, l’amour et le soin mutuel, la vie chrétienne, l’engagement public » qui unissent certains couples mariés civilement, pourraient être considérés comme des éléments du mariage sacramentel.
    Au fond, le cardinal Kasper est un grand chercheur. Avec un microscope, il cherche des particules sacramentelles dans le mariage civil, et maintenant des traces de bien dans une union contre-nature. Bientôt il finira par trouver que, dans une infusion de menthe additionnée d’arsenic, « il y a des éléments de bien sans aucun doute et il faut les reconnaître », comme les vertus digestives de cette plante…, sans oublier sa saveur exquise qui donne à l’arsenic un goût mentholé si rafraîchissant.
    En avril, à l’annonce de l’Année sainte sur la miséricorde, le prélat allemand, âgé de 82 ans, a déclaré que c’était « une réponse géniale et prophétique aux signes des temps », expliquant : « l’Eglise doit devenir une maison ouverte à tous ». Ouverte au pécheur repenti ou au péché assumé et revendiqué comme un droit ? D’un côté, on a le remède de la grâce apporté par le Sauveur ; de l’autre, une miséricorde falsifiée et terriblement toxique.




    «  Article DICI.. FSSPX  »
    Voila ou on en est avec le Vatican 2.0....
    Terrible et anti-Catholique ceci nous est caché ils en parleront une fois acquis...
    Et ces nouveaux (faux) Catholiques dirons super notre Eglise est dans le vent...



    ✞« Extra Ecclesiam nulla Salus... »✞



Afficher les commentaires suivants