Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cessez-le-feu fragile en Ukraine

Les deux camps refusent le retrait des armes lourdes

Le cessez-le-feu en vigueur dans la nuit de samedi et dimanche en vertu des accords passés à Minsk semble être respecté.

Les deux camps s’accusent mutuellement de violer l’arrêt des hostilités. Les combats ont eu lieu dans le village de Chyrokiné, à une quinzaine de kilomètres du port de Marioupol et se poursuivent autour du « chaudron » de Debaltsevo, où survivent encore 5 000 civils et où sont retranchés plusieurs milliers de soldats de l’armée de Kiev. Les rebelles ont proposé aux assiégés la mise en place d’un corridor d’évacuation, ce que ces derniers ont refusé, affirmant ne pas vouloir « rendre cette ville ».

Après l’accord conclu à Minsk la semaine dernière, Vladimir Poutine avait désigné Debaltsevo comme la zone la plus sensible à l’établissement d’un cessez-le-feu. Ces affrontements ont poussé les deux camps à revenir sur le point numéro 2 du plan de paix, qui prévoyait le retrait des armes lourdes.

Des bombardements émanant de l’artillerie de Kiev ont touché Donetsk, ce qui fait dire à l’un des responsables séparatistes, Edouard Bassourine :

« Le retrait des armes lourdes (...) ne peut être réalisé que sous certaines conditions et notamment après l’arrêt total des tirs. »

Même son de cloche du côté des forces du régime. Vladislav Seleznev, porte-parole de l’état-major de l’armée ukrainienne, a déclaré :

« Il n’est pas question pour le moment d’un retrait des armes lourdes. Comment peut-on retirer les armes si les rebelles tentent de nous attaquer avec des chars et qu’ils tirent sur nous en permanence ? »

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1120790
    le 16/02/2015 par Amiral
    Cessez-le-feu fragile en Ukraine

    En même temps, il fallait être vraiment crédule (comme Normal Ier quoi) pour croire que ce cessez-le-feu aboutirait...


  • #1121076
    le 17/02/2015 par Liberté
    Cessez-le-feu fragile en Ukraine

    Ils veulent un cessé le feu sans discuter avec les principaux
    intéressés de la région qui demandent l’autonomie , comment
    voulez-vous croire un instant que ça puisse marché ?

    Hollande a dû vouloir se faire mousser pour faire voir qu’il était un
    géant politique , pour continuer à faire monter sa côte après
    l’événement "Charlie" il ne perd pas de temps , maintenant il y a
    celui du Danemark ......à suivre.....


  • #1121117
    le 17/02/2015 par momo
    Cessez-le-feu fragile en Ukraine

    Je repense à ce qu’avait annoncé le sheikh Imran Hossein dans une vidéo comme quoi cette élite est très clairement sataniste et serait prêt à sacrifier toute l’humanité si nécessaire.
    Ils ont mis beaucoup de pays musulmans à feu et à sang, mais cela ne leur suffit pas, ils peuvent tout aussi bien s’en prendre à des européens de souche si il le faut (5500 morts en Ukraine), quand même.
    Sans revenir sur la 2nde guerre mondiale, etc.


  • #1121169
    le 17/02/2015 par kirikoo
    Cessez-le-feu fragile en Ukraine

    une partie de poker menteur s’engage. Jusque quand ?
    Avant la fin de l’été la guerre va reprendre très probablement à moins que le peuple ukrainien ne se révolte contre ses dirigeants assassins.