Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Charles Gave : "Le danger c’est que la Grèce sorte de l’euro... et que ça marche !"

30 mars 2015

 

 

Extrait de l’émission Les Experts diffusée sur BFM Business le 30 mars 2015, avec pour invité Charles Gave (économiste et entrepreneur) :

 

Comprendre la crise économique et chercher des solutions
avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La Grèce a tout perdu avec l’ euro mais Tsipras veut encore plus perdre, elle est belle la résistance...

     

  • Eh oui ,il est bien la le danger ,et je trouve çà abominable de la part d’un économiste ,ils ont peur que les Grecques s’en sorte ,soit heureux, et retrouvent la croissance vous rendez compte du scandale .Seulement l’Eu et l’euro ,partiraient dans les abîmes ,et çà c’est pas bon pour les banquiers .Conclusion : s’ils ont peur c’est qu’ils savent d’avance que çà va marcher.


  • Propos encore plus risqués du même Charles Gave sur la video suivante :

    https://www.youtube.com/watch?v=gaU...

    Je n’ai jamais entendu les choses énoncées aussi clairement sur une chaine de télé !

     

  • Loin d’être le premier à le dire mais juste.


  • ils finissent par le dire mais c’est lent
    les colonels avaient rendus une Grèce sans dette en plein emploi


  • Ben pour le coup c’est un aveu de plus sur le fait que l’économie ira de toute façon de plus en plus mal...

    Le pire c’est qu’il n’évoque pas que l’argument pour la Grêce, il justifie la "bonne santé" de l’Islande qui a refusé de prendre l’euro !

    Mais à terme, soyons clair, un nouveau système économique apparaitra, mais pas à cause de la sortie d’un pays, il faudra une catastrophe majeure qui n’aura rien à voir avec l’économie (soi-disant) qui passera pour argument que les pays ne s’entendent plus et donc doivent revenir à leur monnaie nationale. Après qu’est ce que ça peut être : désaccord sur la mise au point d’une armée européenne ? Désaccord sur une organisation de l’OTAN ? désaccord sur un traité majeur de l’UE ? etc... mais pas une crise économique, car cela serait avouer l’échec et le fait qu’ils savaient que ça arriverait...


  • Depuis 3 mois, La Tribune suit de très près l’évolution de ce dossier. Romaric Godin, le journaliste qui alimente 3 à 4 fois par semaines la rubrique par des articles de grandes qualités (très construits et argumentés) sur ce sujet mérite d’être lu. Godin joue gros sur ce dossier (comme les Grecs, comme Syriza, comme l’Europe d’ailleurs). En effet, ses articles, même s’ils irritent certains de ses lecteurs par la constance du cap pris et tenu depuis trois mois, sont tout, sauf ennuyeux !!
    Prenant le risque d’offrir des analyses prédictives très orientées, RG joue sa crédibilité. Si les évènements des prochaines semaines lui donnent tort à l’issue du bras de fer qui oppose en ce momentent le gouvernement Grec et le reste de l’Europe, je vois mal comment M. Godin pourra encore convaincre quelqu’un de lire ses futurs articles. Par contre, s’il s’ avère qu’il est dans le vrai, alors nous pourrons nous féliciter de compter parmi nous, en plus d’un journaliste libre, courageux et engagé, un homme de presse brillant et visionnaire comme il en reste peu pour le moment !

    http://www.latribune.fr/economie/un...


  • Ce commentaire soulève deux interrogations, soit c’est la pression exercé par la société civile (le peuple) via le net et les réseaux sociaux qui poussent des Charles Gave à enfin dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, ou la c’est fin de carrière qui libèrent leurs paroles.
    Je penche pour la première hypothèse même si l’on peut raisonnablement penser qu’il y a corrélation entre les deux.
    En tout cas ça fait plaisir à entendre, quand même !


  • Wow. Ils ne vont plus oser l’inviter avec des interventions comme ca :-)


  • Le genre de discours qui semble mettre Nicolas Doze un peu à l’étroit au niveau de l’encolure..


  • Ça parait tellement évident l’Euro ... je veux dire : Si tu veux aller te promener dans une belle forêt et que tu te retrouves les deux pieds dans le caniveau ... à un moment donner tu peux que reconnaitre que c’est pas la bonne direction !

    Nous non ...


  • On reconnait un arbre a son fruit. L’UE ne profite pas aux peuples, et n’oublions pas que les pays europeens s’ en sortaient tres bien sans l’UE pendant des millenaires....


  • Que la Grèce s’en sorte mieux ou pas une fois sortie de l’Euro est secondaire.

    Pour les Eurocrates, accepter la sortie de la Grèce de l’Euro c’est prendre le risque d’une crise de défiance généralisée sur l’Euro dont lune des issues possibles est la disparition de l’Euro.

    L’Euro est une monnaie impériale sans réelle puissance impériale sur laquelle s’appuyer. Elle est vouée à disparaître soit par un retour des pays membres à leurs monnaies locales soit par sa fusion à 1 pour 1 en dollar américain, rebaptisé pour l’occasion en dollar transatlantique pour faire passer la pilule.

    Le "sens de l’Histoire" plaide en faveur de la seconde hypothèse.


  • Logiquement si la Grèce sort de l’euro les ploutocrates financeront des terroristes pour pousser à la guerre civile comme ils le font un peu partout pour diviser toute opposition et rendre impossible toute réforme constructive.Aujourd’hui c’est la révolte permanente en Grèce et on en entend pas parler, demain une fois la Grèce sortie de l’Europe on aura une mise en scène de la violence à tous les coins de rue et dans tous les journaux télévisés. Histoire de faire peur à ceux qui voudraient suivre l’exemple grec.


  • Je ne comprends pas pourquoi mes derniers commentaires ne sont plus publiés . C’est le cas
    du commentaire portant sur l’avis de Charles Gave à propos du drame grecque . Le second
    concene l’attaque pernicieuse d’Agnès Soral contre notre frère Alain . Demanderais-je à nos amis de E&R de les publier,sauf s’ils jugent que c’est difficile de le faire pour des raisons liées
    aux normes de publication .
    Commentaire1 sur l’avis de Mr Gave :
    En fait,l’effondrement des économies occidentales,signifie,tout simplement,
    l’effondrement du capitalisme lui même .Le capitalisme financier mafieux,n’a fait qu’accélérer la faillite de ces économies bâties sur des principes,dont la
    structure de leur ADN,est cancérigène . Aussi,l’euro est un aspect de la tumeur
    maligne,et non de toute la tumeur et de ses métastases culturelles,philosophiques, sociales et civilisationnelles .
    A ce propos,il est de la plus haute importance de rappeler que l’Angleterre,qui
    fait partie de l’union européenne,mais pas de la zone euro,connaît,elle 
    aussi,une grave crise économique,et ce,malgré le pétrole de la mer du nord .
    Les mouvements de résistance et de lutte,contre l’oligarchie sioniste et leurs
    réseaux mafieux qui ont enseveli gouvernements,finances et médias,ont
    fondamentalement compris la gravité du mal,ses ressorts et l’étendu apocalyptique de son désastre . Un salut,fait de respect et de vénération,est
    à adresser au frère Alain,qui,par sa brillante intelligence,a saisi tous ces
    gigantesques enjeux,y compris celui de l’expliquer,par une talentueuse pédagogie, au peuple français ,dans le but de réveiller sa conscience endormie
    par une propagande satanique,savamment orchestrée,sans le moindre répit ou
    le moindre relâchement .
    Aujourd’hui,le nœud coulant de la corde de pendaison,se noue inexorablement 
    autour du coup de l’empire du mal . Son resserrement ultime ne dépend plus
    que du déclenchement d’événements qui,imperceptiblement ou violemment,
    bouleverseront le cours,souvent trompeur,de l’histoire .
    Commentaire2 : figurera sur la page réservée à l’attaque d’Agnès contre Alain Soral.


  • Énorme, gspr que cette phrase sera reprise par l’histoire lorsque le monstre de la finance mondialiste sera tué. Les financiers craignent que hors de leur contrôle financier les pays s’en sortent. Qu’ils ne pourraient plus dépouiller les peuples pour des cacahuètes, si les peuples s’en sortent par indépendance monétaire.


  • Énorme, Charles Gave de l institut des libertes (qui se disait casher après le 11 janvier)
    repris par ER. Assisterait on a la jonction des libéraux lucides avec la mouvance dite dissidente.


Afficher les commentaires suivants