Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chercher du travail "au lieu de foutre le bordel" : mépris social de Macron ou vérité ?

 

 

Mercredi 4 octobre 2017, le jeune président Emmanuel Macron veut faire un coup social... et pas un coût social. Il s’est fait organiser un voyage en Corrèze, dans cette France profonde et ouvrière que les politiques maîtrisent mal. Un langage qu’il a aussi mal maîtrisé puisque, après les heurts entre manifestants de l’entreprise GM&S et les CRS (une entreprise de maintien de l’ordre, très développée en France), il s’est adressé aux officiels, dont le Président de la région Aquitaine, en ces termes :

 

 

Une « petite phrase » à la Sarkozy, quand ce dernier avait répliqué au Salon de l’Agriculture en février 2008 « casse-toi pauvre con » à un paysan qui lui avait lancé « ah non, touche-moi pas, tu me salis » :

 

 

Eh oui, cela fait partie du dialogue social chez nous. Aussitôt après la bombinette atomique macronienne, qui a appuyé sur le bouton rouge social, et à dessein probablement, les opposants au président-banquier ont levé leurs piques et leurs fourches. Même les élus socialistes ont dénoncé un « mépris de classe », eux qui ont été très loin dans la trahison de la classe ouvrière, il faut le rappeler. La France insoumise, qui tente de prendre la tête de l’opposition, y a été de ses critiques acides, ce qui a permis d’éteindre un peu les polémiques sur les sorties de Garrido et Obono.

 

 

Remarquez, ces sorties sont aussi calculées : elles permettent à la France insoumise d’être, de manière négative ou positive, chaque jour dans l’actu, d’occuper l’espace médiatique, de le saturer, et d’éjecter la concurrence du FN qui, il est vrai, est totalement inexistant. Seuls Les Patriotes, avec un Philippot adepte de Twitter et toujours invité sur les plateaux télé (avec l’arrière-pensée de faire exploser le FN de la part des directions de chaînes) ont envoyé un petit missile du camp national :

 

 

Dans le team communication de Macron, incarné par la paire Castaner & Roger-Petit, on a répliqué à ces tirs de missiles en sortant deux boucliers. Pour Castaner, le porte-parole du gouvernement amoureux de son patron, ce dernier « dit ce qu’il pense » et s’adresse aux Français dans leur langage. Bruno Roger-Petit, très discret jusque-là, tant sa nomination a soulevé de critiques (c’est un apparatchik sans talent qui attaque sans discernement ceux que le pouvoir lui demande d’attaquer), a voulu sortir une botte secrète, le « contexte » :

 

 

Un coup d’épée dans l’eau, un pauvre tweet qui n’atténue pas l’impression de mépris social. Pauvre BRP, ce paléo-socialiste obligé de défendre la classe dominante contre la classe dominée ! Tout ça pour un poste d’où il giclera bientôt, c’est écrit, Macron ayant même reconnu en off que c’était une erreur de casting.

Sur BFM TV, la chaine de Drahi qui a participé à l’élection de Macron, on considère que Macron a dérapé volontairement :

 

« Com » réussie ou « com » ratée, rétropédalage réussi ou encore plus raté, il reste que Macron était venu à Égletons pour parler d’une entreprise de fonderie qui avait du mal à recruter, un rendez-vous qui tombait mal après les débordements des syndicalistes et des ouvriers de GM’S, situés pas loin de là. Castaner précise :

« Ceux qui manifestaient étaient les syndicats d’une entreprise voisine, GM&S, sur laquelle l’État, les collectivités locales, se sont très fortement mobilisés pour la sauver... La situation de blocage organisée par certains a fait peur à tous les investisseurs. »

Où l’on retombe sur l’éternel débat, en France, qui sépare véritablement la gauche de la droite, sur le travail. Qui aliène pour les uns, libère pour les autres, sans faire de sombre et nauséabond jeu de mots. Mais tous les boulots ne se valent pas. Dans la ligne ouverte de l’émission de Bourdin ce jeudi 5 octobre au matin, un des auditeurs a lâché ça :

 

 

Ce que tous les bouchers de France et de Navarre confirmeront !

Alors, sans mélanger les choses, car il y a un chômage massif produit par les décisions financières internationales répercutées en France, décisions des actionnaires qui préfèrent le capital au travail, la marge à l’embauche, il y a aussi un chômage structurel chez nous dû à la trop faible différence entre les maxima sociaux et les minima salariaux.
En gros la queue du Smic touche la tête des allocs, familiales plus logement. Et ça n’incite pas au forcément au travail, surtout s’il est dur, répétitif et sans espoir de carrière. On en revient alors à la formation et à l’école, la base de tout. Et vu l’état de l’école aujourd’hui, après 50 ans de socialisme émancipateur...
Le serpent économico-éducatif français se mord la queue. Sauf si l’école change.

L’affaire GM&S, sur E&R :

Découvrir le syndicalisme révolutionnaire français avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On aimerait aussi que monsieur Macron aille chercher du travail (comprendre par là, un vrai travail, réellement utile à la société, et non pas une place de banquier-usurier) plutôt que de foutre le bordel en France, en occupant une fonction que, de toutes évidences, il ne comprend pas.

     

    • Il comprend très bien sa fonction : vendre la France aux enchères morceau après morceau stratégique. Toucher sa commission (mais ça c’était avant) et surtout répondre aux attentes des vieux débris qui l’ont propulsé dans la place du dirigeant visible. Sinon... Aïe.
      Son niveau de langage n’est pas digne d’un président. Il pouvait dire "au lieu de manifester..." et puis c’est tout. Voilà qui le rend encore plus gamin/moins crédible.
      Il paraît que la Chine commence à découvrir que la population imposée de remplacement en Europe ne consomme pas assez pour que s’écoule en continu le made in China. Pas assez de revenus pour les nouveaux Français qui ne travaillent pas ou sont peu payés, peu qualifiés, disparition des Franco-Français progressive. Lesquels consommaient de tout : du luxe, du pas cher, du moyen, de l’artisanal et de l’industriel. Et étaient qualifiés.


  • 6 705 000 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 800 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).
    (https://www.agoravox.fr/actualites/...)

    Total : toujours + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté

    Donc si je comprends bien, avec 5.5millions de bouchers et 5.5millions de nettoyeurs industriels, le problème du chômage est résolu, et seuls les feignants n’auraient pas de boulot ????

     

    • Tous les "emplois" proposés, à de rares exceptions près, ne sont que des emplois saisonniers et précaires. Esclave ou pris pour un con, le choix fait rêver... Ce système ne peut satisfaire personne à l’arrivée. Les vrai responsables sont peu nombreux et on sait qui c’est. L’équation est assez simple une fois qu’on a évacué les inconnues.


  • Du travail, il n’y en a plus, 7 millions de chômeurs, grâce à des politichiens comme lui, qui travaillent uniquement à la destruction du pays depuis 50 ans.

     

    • Stop ! Je dis stop ! N’oublions pas qu’il y a les ordonnances, la casse du code du travail et puis le "faciliter les licenciements pour mieux embaucher", les cdi à durée déterminée etc.. Donc ,le chomage c’es FINI, TERMINE !!! Tout le monde aura du boulot, même les moches, les gros et les sans dents, les vieux, les ultra marins, les méchants, tout le monde quoi ! Voyons, l’horizon s’éclaircit !! Merci monsieur le président !


  • Tiens... C’est moi ou Macron tient ses mains comme Angela Merkel ? (les deux dernières photos)


  • Macron a raison, il y a aussi une sacré flopée de branleurs face au travail ingrat présenté comme dévalorisant. Il va falloir que les Français acceptent une certaine injustice sociale (pas salariale) ou diversité du monde du travail pour que la société entière tourne. Il faut changer la vision que l’on a de la vie, ainsi que la vision prétendument dégradante que l’on se fait de certains métiers. Le paradis n’est pas de ce monde, le millénarisme est une hérésie. L’égalitarisme idyllique est une vue utopique de l’esprit qui fait fi de la tragique réalité.

     

    • Le travail ingrat c’est les chiottes ...

      1- Mal payé
      2- Fatiguant
      3- Usant pour la santé
      4- Pas valorisé dans la société

      Tu préfères les chiottes ou le salon ?

      L’humain est un opportuniste de nature et si il a la capacité de s’émanciper de toutes ces contraintes, il le fera tout naturellement. La solution ? une justice sociale à appliquer sur ces 4 points pour rendre celui ci plus attractif.

      Amicalement, Le branleur


    • J’etais sûr qu’on trouverait un bien nommé ouiouiste pour acquiescer à ces âneries :-) Quid de la politique déflationniste donc, qui elle pointerait du doigt la réalité de la responsabilité des politiques justement, ceci expliquant peut-être cela, et ça depuis longtemps. Et que vient faire « l’égalitarisme » là-dedans ?! Remettez un peu d’ordre dans vos idées.


    • @Le branleur, je suis d’accord avec toi. C’est ce que j’ai dit en parti. Ce que je dénonce c’est la vue de l’esprit qui veut faire croire qu’on peut tous être chirurgien par exemple. Il faut des chirurgiens mais aussi des éboueurs pour que la société fonctionne. Les éboueurs devraient être davantage soutenus et valorisés, comme tous les métiers qu’ils nous vendent comme sous-métiers.


    • je ne sais pas si Macron à raison mais ce que je sais c’ est qu’ il y a trop d’ aide sociales et d’ assistanat dans ce pays, et que la seule solution c’ est de diminuer ce flux qui est toujours payé par les petits salariés et les petits patrons .

      Raz le bol d’ aller bosser pour entretenir tout ce petit monde et chuis sur que chez les patriotes comme chez les autres yen a qui profitent bien de ce système !


    • A Eric ,

      J’ai été écroulé de rire en voyant le titre de cet article, et j’étais sûr que tu te sentirais con-cerné et que tu interviendrais. ;-)
      (sans arguments, bien sur, comme d’hab)

      Macron est rempli de cynisme et de mépris, sa politique sabote le travail mais c’est pas grave, il joue les grands bosseurs courageux, caché entre des murs capitonnés et des stylos de luxe. Pfffff...
      Il n’en reste pas moins qu’il existe des oisifs ne glandant rien, et vivant des assedics et allocs, et trollant le web ou differents espaces publics de leur glandouille parasitaire.


    • « J’ai été écroulé de rire en voyant le titre de cet article, et j’étais sûr que tu te sentirais con-cerné et que tu interviendrais. ;-) 
      (sans arguments, bien sur, comme d’hab) »
      De deux choses l’une, soit vous ne comprenez pas ce que disent les gens soit vous la ramenez par vexation, et dans les deux cas c’est pitoyable. C’est assez marrant mais vous étiez il y a peu encore d’accord avec un de mes commentaires, c’est bizarre tout de même d’être d’accord avec quelqu’un sans argument ! Aïe aïe aïe ! Sinon, plus sérieusement, moi le sujet ne me fait pas rire. Mais passée l’ironie mal maîtrisée qui sent sa petite quenelle restée en travers, je comprends votre remarque. il est assez normal @Rosseur que les beaufs se tapent sur le ventre, c’est même un pléonasme. Sinon, on aimerait savoir ce qui vous distingue de la glandouille parasitaire. Elle est bonne celle-là ! Les glands, c’est un peu comme l’enfer chez Sartre.


    • Derrière l’ironie de pignouf, il y a un truc intéressant, à savoir ce biais selon lequel on ne pourrait être concerné que par ce qui nous toucherait donc directement. Voilà qui dénote un bel état d’esprit. Sinon, vous avez récupéré le mail de Monsieur Ayoub histoire de lui faire partager de vive voix vos con-sidérations ? :-)


  • Merci pour l’tuyau !!!

    Un âne s’imagine qu’il doit trimer très dur , pour recevoir un peu d’herbe de son maitre ingrat et radin , parce qu’il est trop con pour comprendre que de l’herbe ... y’en a partout !!!

    Et puis , bosser comme un âne pour de la monnaie de singe , tout ça pour finalement vivre comme un rat , pendant qu’on nous bassine 24/7 qu’ill faut baiser comme un porc , ça commence à sentir le chameau !!!

     

  • Jupiter est redescendu semble t-il...

     

  • Macron s’essaye au choc des classes, comme un petit gosse de riche qui viendrait en banlieue et s’essayerait aux rites autochtones. Tout comme Sarkozy en son temps. Sauf que "s’abaisser" au langage de la rue ne fait que rabaisser la fonction que le petit prince doit exercer et qui, par là même, souligne le mépris de la classe Macron envers les classes populaires (dont le sort n’est que le produit de la politique macronienne, puisque celle-ci prend le témoin de ses prédécesseurs). On assiste dans ce dérapage contrôlé à un simulacre de lutte des classes court-circuité par la voix des syndicats, agents du capital pour le neutralisation du rapport salariés-patronat (voyez le bureau de J-C Mailly, on n’est pas dans une cave du 9-3).

     

    • Je pense malheureusement qu’il est lui même quand il s’exprime ainsi .
      Tout comme Sarkozy , c’est justement l’abaissement Des politiques qui est en action ...

      peut etre meme du peuple entier qui votent pour eux . Et/ou les tolère mais son taux de popularité reste intéressant .


  • Le dernier paragraphe est surréaliste.

    Il y a des gens à ER pour croire qu’on crée des postes en créant les formations qui vont avec ?
    Ce sont les employeurs qui déterminent les fiches de poste et les carrières. Si ils ont des postes de balayeurs, ils vous embaucheront comme balayeur, sans carrière à la clé.

     

    • Peut-être avez-vous tout simplement fait un contresens. En effet, on peut le comprendre au sens de l’employabilité via la formation. Ce qui ne veut pas dire qu’une formation crée un emploi. Simplement mieux vaut être formé que pas il me semble, autant mettre toutes les chances de son côté. M’enfin !


  • _"Toute forme de mépris, si elle intervient en politique ,prépare ou instaure le fascisme " - ( Albert CAMUS )

     

  • Quand j’ entend que Macron se réjouit (Et les médiats aussi) de 500 emploies crées par l’ouverture d’un nouveau pôle AMAZON en France... https://www.youtube.com/watch?v=2LN... Puis les sites font rêver hein ?

    Si ça c’est de nouveaux emploies , qu’est ce que un nouveau poste d’artisan ? Un emploie de Luxe ??

    ... Je n’ parlerais pas personellement mais je comprend que les chômeurs préfèrent être au chômage (Si ils peuvent vivre un peu avec...) Que de travailler pour une multi a la chaîne (Tant qu’ils n’emmerdent personne)

    - On nous parle sans cesse d’emploi mais qu’en est il de la qualité de ses emploies ?? De ce qu’ils produisent ?? Pour qui ils le produisent ???

    Un emploie crée : -> Ca ne veut plu rien dire aujourd’hui. On devrait parler d’emploie QUE lorsque des artisans ou des producteurs ou des entreprises innovantes ou locales (Bio au sens éco-responsables) se forment...
    Le reste c’est de l’esclavage au pire, des idiots utiles au mieux... S’il faut perdre son âme pour nourrir sa famille, (Et ne plu voir sa famille en rentrant crevé et démoralisé) Il vaut mieux agir dans son coin, ou en associations, si l’on a du temps. Si l’on est pas apte a créer et risquer son fond financier dans une création d’entreprise , gouffre finencier aujourd’hui... Que faire d’autre ?

    ... N’ êtes vous pas d’accord ?

     

    • Trés bien dit !

      Toute l’arnaque est là : ils disent que la priorité doit être donnée à l’emploi , mais il s’agit d’emplois payés au lance-pierres.

      Et pour bien s’assurer que les esclaves ne pourront pas refuser ces emplois précaires ils cassent le code du travail au préalable et vomissent leur propagande contre les "fénéants" alors qu’ils n’ont jamais foutu les pieds dans une entreprise et qu’ils palpent des salaires indécents.


    • Si complètement, la plupart des emplois aujourd’hui sont hautement nuisibles à la société.

      Pour faire simple, il n’y a que deux branches :
      - soit on travaille pour l’Etat et on devient, volontairement ou non, dans la grande majorité des cas, un instrument vecteur de sa propagande et donc de notre endoctrinement
      - soit on travaille pour une grande entreprise, et on contribue au fonctionnement et à la pérennité du système marchand, et donc à notre soumission
      Travailler pour l’un ou pour l’autre revient donc à se tirer une balle dans le pied, à moins qu’on le fasse avec un objectif de sabotage ou de noyautage, ce qui pourrait être une façon de s’en sortir malgré tout.

      A côté de ça, il existe une troisième branche, celle de la création d’entreprise, qui implique risques, précarité et sacrifice de sa vie personnelle. C’est une voie qui reste aussi très dangereuse financièrement, car :
      - l’Etat vous spoliera
      - les grandes entreprises ont le pouvoir et les moyens de vous infliger une concurrence fatale

      Lorsque l’on ne souhaite pas participer à cette mascarade, il ne reste que peu d’alternatives : l’autonomie relative, mais celle-ci implique aussi des moyens, et notamment l’accès à un terrain, mais là encore, l’Etat vous poursuivra avec ses taxes, et la vie en forêt, ou dans une grotte, ou encore l’errance dans les rues.

      Personnellement, je n’en vois pas d’autres. Ha si, il y a l’exil aussi, qui facilitera le grand remplacement et le brassage multiculturel mondial tant désiré par ceux que l’on a pas le droit de nommer.


    • L’agriculture serait une bonne source d’emploi, avec les connaissances actuelles, du genre permaculture - où l’homme intervient peu et par conséquent se fatigue moins, ce qui pourrait attirer les jeunes générations ...


    • Vélo, oui, ça serait une Énorme Source d’emploi, mais le but aujourd’hui est de détruire la France, sa passe principalement par l’agriculture, avec l’eu qui détruit les prix et qui rend totalement inutile le travail de la terre dans notre propre pays, quelle honte...

      Sinon, vois oubliez tous qu’il ya des emplois dans le fonctionnariat comme par exemple Gendarmes, pompiers, ou des emplois dans le milieux hospitalier qui eux ne sont pas tous des travaux de merde.


    • @Desk

      C’est juste.
      Il y a de bons emploies, mais qui alourdissent les charges du pays. Et ou l’on ne compte pas les heures, mais c’est effectivement noble.

      Il faut savoir s’engager et se remonter les manches. C’est une piste. Mais est elle viable en macro économie ? Il y a aussi les aides à la personne, très mal payés et à l’enfance...

      D’où mon attachement a des valeurs humaines sur la qualité plus que la quantité. Et les jeunes iront vers le travail. C’est très peu abordé , je trouve chez tout les politiques.

      Qualité de travail c’est pas juste un massage entre deux chaines ou repas, c’est aussi une fin honorable.

      J’espère que ses sujets seront abordés chez quelques politiques... sérieusement cela inclus la critique de la société de consommation dans son ensemble...


  • Macron était a Égletons en Corrèze. On lui a préparé son voyage, mais s’y est-il intéressé un minimum ? GM&S se trouve à La Souterraine dans la Creuse - le dossier GM&S n’est pas nouveau - Macron devrait savoir où se trouve La Souterraine. Rousset parle à Macron l’anti-ouvriers (les analphabètes), d’une entreprise qui se trouve dans la seconde sous préfecture de Corrèze, Ussel. Macron l’anti français ne connait pas la géographie de la France qui n’est pas sa préoccupation. Il y a des endroits de France où c’est très fastidieux d’aller d’un département à l’autre. Le trajet le plus rapide entre La Souterraine et Ussel, c’est 02h21 pour 140 km (via miche..). Vous imaginez la journée d’un sans dents (du bourgeois Hollande) qui devrait prendre son poste à 04h00. C’est simple, entre le travail, la route et la fatigue, le fainéant (du bourgeois Macron) n’aurait plus de vie. Et son salaire passerait dans le carburant et dans l’entretien de son véhicule, que le prochain contrôle technique de mai 2018 passera à la moulinette. Macron de Bordel s’emporte et adopte un langage de charretier qui trahit sa façon de parler des travailleurs en privé.

     

    • @la main visible
      de toutes façons, pour ces gens la, un ouvrier n’a pas de vie après le travail...ou si peux...


    • @ la main visible

      On ne peut mieux dire


    • Excellent commentaire , tu as parfaitement résumé la situation . Si les ouvriers de la Souterraine ne veulent pas faire 4 heures ( grand minimum ) de trajet quotidien aller-retour en voiture pour toucher un salaire à peine supérieur au smic c’est parce qu’ils sont capables , eux , de faire un petit calcul économique rationnel dont l’ectoplasme Macron est apparemment incapable . Macron a-t-il jamais fait 4 heures de transport quotidien dans l’un des emplois de parasites bancaires qu’il a occupé ? On croit rêver . Ce guignol montre , par ses saillies stupides sur les travailleurs , les vrais , la petitesse méprisable de sa personnalité .


    • C’est ce que je me suis dit. Le gars va bien ! Un célibataire sans attache et locataire peut encore envisager ça en déménageant (car une telle distance implique de changer de lieu de vie) mais pour quelqu’un avec crédit, attaches, enfants, et éventuellement une femme qui travaille elle aussi, c’est juste mort. Conclusion : quelqu’un qui réfléchit en apesanteur est quelqu’un qui en fait n’a rien à foutre de ce sur quoi il prétend réfléchir. Exemple : Macron :-)


  • Macron incapable de distance avec la pensée libérale. Il ne voit que par l’individualisme : " il y en a qui pourraient prendre des postes..." Incapable de comprendre la revendication collective, solidaire...Démontre par son propos l’inutilité d’un gouvernement non interventionniste...


  • C’est vrai que tous ces gens ont sûrement voté Macron et maintenant ils se permettent de foutre le bordel. Il a raison de les humilier car c’est ce qu’ils méritent.


  • Pauvre Macron ! Et pauvre PS dont certains membres jouent les offusqués de service pour se faire passer pour des opposants. Je ne me souviens pas les avoir entendus la ramener quand Hollande parlait de sans-dents. Tous les mêmes.


  • ’’mépris social de Macron ou vérité ?’
    Vérité ? Quelle ’’vérité ? Un solide mépris conforté par un niveau d’inconscience en raison directe du type de parcours. Ce bipède n’a tout simplement jamais rien foutu de ses dix doigts à part se gratter l’oigne. De plus il fait parti de ceux qui ont mis ce triste endroit du monde dans un état de marasme chronique, comme ’’socialiste’’ (cette maladie mentale) et comme ex-ministre de ’’l’économie’’ du chamalo. Il a déjà oublié...mais pas ses victimes. Sur le fond il n’est que le larbin des dominants. Il ne règlera rien dans l’inérêt général parce qu’il ne doit rien faire qui puisse nuire aux intérêts spécifiques des siphoneurs neurasténiques.

     

  • C est fou que certains n ont pas encore compris que Macron
    n est ni Francais ni de gauche et meme plus a droite que Thatcher
    C est juste un mercenaire apatride payé grassement par des interrets supranationaux
    pour liquider la France.
    Ce n est meme pas un traitre car pour cela il eût fallu qu il fut des notres


  • Et vous pensez sincèrement que ça va durer encore 4 ans et demi comme ça .J’en doute fort ,malgré l’humiliation . Certains ouvriers ont pris une bonne claque dans la gueule ,"pour ceux qui auraient eu le courage de voter micron" pour les autres c’est la douche froide et la désespérance qui ne fait que commencer.


  • C était surtout un très bon moyen pour qu on ne parle plus d un mec clandestin depuis plus de dix ans , arrêté 6 ou 7 fois présentant des identités différentes , prises d empreintes à chaque fois et le gars se promène tranquillement avant de tuer deux jeunes filles . Police et justice depuis 10 ans sont inefficaces tous gouvernements confondus ......bien joué président


  • Le mépris du bonhomme n’en est qu’à ses débuts ! Comme l’a dit son mentor Frère Atalli, Macron n’est qu’un pantin au service des Marchés pour lesquels nous ne sommes que de banales marchandises... Aucun respect pour le troupeau de profanes idiots que nous sommes... La Raie publique est bien en marche vers un Nouvel Ordre de précarité absolue... Triste réalité !!!

    https://youtu.be/k40RpYZlvkQ


  • Macron, le président qui venait avec les mains vides... Même dans les pays pauvres, on évite ce comportement qui sent le malheur, l’absence de baraka - - la mesquinerie en plus : des biscuits, une pomme, un « petit jus » pour enfant, et une petite bouteille d’eau pour ses policiers à Forbach. Quel employeur...


  • Macron a été élu par des cons, c’est bien normal qu’ils les méprise.


  • Faut comprendre que trimer pour un salaire de misère, c’est pas très motivant.
    Il y a des pays en Europe où le rmg est de 1450€/mois..... qui gagne autant en France par son travail ?

     

  • "On en revient alors à la formation et à l’école, la base de tout. Et vu l’état de l’école aujourd’hui, après 50 ans de socialisme émancipateur..."
    Ouais......Sauf que les diplômes du supérieur, souvent ceux de l’université, sont totalement déconnectés du monde du travail, et ne servent à rien. Je le sais, j’ai plus de bagages qu’un avocat, mais je touche depuis toujours le smic. M’est avis que c’est même fait exprès, pour conserver une sorte de statut-quo sociétal : tout ceux qui veulent, peuvent faire des études, çà semble égalitariste, mais les filières à hauts rendements sont squattées et réservées par des populations bien différentes. Hormis le "pourcentage d’enfumage" de rigueur, pour que la façade de cette mascarade ne s’écroule pas. En même temps, la placa appelle la placa.....et les enfants de toubibs à êtres devenus maçons ne sont pas légion, non ?


  • J’ai 35 piges, j’ai loupé ma scolarité (Bac S), en partie par ma faute, et j’ai accepté de faire des boulots minables, sans avenir, pendant plus de 15 ans. On m’a humilé, méprisé, menti, piégé...

    Aujourd’hui je suis au chomage, ce qui rend bien service à pas mal d’enculés, et il est fort probable que je ne travaille plus jamais, du moins pas en tant que salarié jetable.
    Les gens me jugent, me prennent pour un minable et un fénéant, et je les emmerdes. La plupart sont plus malheureux que moi de toute façon.

    J’essaie d’aprendre la programation dans mon coin, j’en chie mais c’est pas grave. Ce sera encore plus dur quand je serais au RSA, mais c’est comme ça, je prefere etre "libre" sans un rond qu’esclave avec quelques cacahuetes.

     

    • @Element Nocturne
      Je reponds certainement un peu hors-sujet (mais ça t’est destiné kamarade E&R)
      Tu te moques de ce que pensent les autres ,ta vie, tu la vis pour toi ,non ?
      Moi aussi j’ai eu une vie de merde (parent, jeunesse, foyer, justice, bagarre, prison, etc...) toute ma jeunesse jusqu’à 30 ans à peu prés ,ne baisse pas les bras ,milites, tu rencontreras de bonnes personnes et des projets , lis beaucoup, ta vie ne fait que commencer.
      Moi je me suis jeter corps et âme dans le travail et le militantisme , puis mon épouse, puis des enfants, puis un projet, puis la campagne , aujourd’hui je vis la vie dont j’ai toujours rêvé, j’en ai chié , mais au final plus de 10 ans après je me dis que j’ai fais les bons choix , même si parfois je me suis perdu, planté, cassé la gueule, que j’ai eu peur, bref maintenant je regarde en arrière et j’en souris, je dis merci à Dieu tous les jours pour cette vie de merde que j’ai eu, vu ou j’en suis aujourd’hui .
      A l’époque je n’aurai pas misé une piécette sur moi je te l’assure !
      Et pourtant la lecture, l’envie, la fougue, de ne pas reproduire le schéma familial dans lequel je baignais , m’a fait couper tous mes liens amis, fréquentations, ville, famille et je suis reparti à zéro, ne baisse pas les bras, tu es sur E&R, donc dans la bonne direction .
      J’espère kamarade t’avoir donné espoir
      Avec toi kamarade


  • J’ai voté contre Macron, que les français ont élu par défaut en quelque sorte, mais l’ont élu quand même. Maintenant ce que l’on voit c’est une petite guérilla excitée consistant à râler à tous propos, à conspuer, contester pour cinq euros parce que les jeunes les pauvres cinq euros ça leurs fait beaucoup. Des petites phrases montées en épingle pour conspuer. Vraiment un peuple de moutons, et quand ce ne sont pas des moutons ce sont des ânes, têtus, braqués, butés.


  • La gente "politique" actuelle ou passée est issue à 99 % de la bourgeoisie (enseignants, médecins, avocats, financiers, etc.). Des hommes et des femmes qui ne se sont jamais sali les mains et qui n’iront jamais au front des guerres qu’ils déclarent. L’insulte de Macron est trop douce à mon goût : le peuple ne mérite que le mépris ! La démocratie bourgeoise est la forme de régime la plus vile et la plus lâche. Le roi et sa cour, au moins, guerroyaient et mouraient sur les champs de bataille !!!


  • c’est juste la technique du “contrefeu“. ça fait oublier le lamentable attentat de Marseille.


  • Il ferait bien d’appliquer ses conseils à sa propre personne .


  • Le travail des pauvres enrichi les riches, la consommation des pauvres enrichi les riches et détruit la planète. Pourquoi aller gâcher sa vie, devenir abject pour le profit d’autrui ?


  • Macron cultivé c’est comme Eric intelligent.

     

    • Oh le petit filou ! Encore une belle occasion ratée de se taire, mais monsieur est un collectionneur sans doute. Dans la mesure où vous avez tout de même trouvé le moyen, pour mentionner à nouveau le fil de réactions sous la courte intervention vidéo de monsieur Ayoub relayée ici il y a quelques jours , de saluer le commentaire le plus bête et le plus grossier du lot comme étant le plus intelligent (au côté des vôtres donc !), il est envisageable que vous ne soyez pas le mètre étalon idéal pour juger de ce genre choses. Peut-être devriez-vous y penser.
      Illustration plus haut : « D’autres ont le smic à 235 euros. » Boum ! Et pis c’est tout.
      Ok, mais on a quand même envie de s’interroger. D’autres ont le « smic » à 235 euros. Et alors ? Et donc ? Une telle fulgurance méritait une suite. Là c’est un peu comme quelque chose que l’on pressent comme une énorme blague mais dont il manquerait la chute. En même temps, je crois qu’il vaut mieux nous épargner ça car je sens le truc venir. Il y a un moment où la bêtise atteint un tel niveau que, quand on est optimiste, on se dit qu’il y aussi une dose de provocation, un peu comme un gamin qui pour faire oublier une connerie fait le choix absurde d’en sortir une plus grosse encore.


Commentaires suivants