Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Christelle Néant : la situation à Kharkov

Un point fait par Christelle Néant sur la situation à Kharkov suite au retrait russe. Des informations et de la raison face aux réactions parfois puériles et souvent impatientes des uns et des autres.

 

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

119 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3027762
    Le 11 septembre à 17:08 par Paul82
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    déjà entendu sur Telegram, mais merci de relayer camarades d’E&R.

    Si cette femme se sent obligée de produire ce discours, ca dénote d’une baisse affolante du niveau intellectuel global ! Que de bon sens dans ce qu’elle dit ! Non la vie n’est pas call of Duty en effet.

     

    Répondre à ce message

  • #3027800
    Le 11 septembre à 18:04 par Viktor von Berg
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    Aux @DC, @Jislène et cie, petits Clausewitz de chiottes qui viennent en rajouter alors que la courageuse Christelle Néant vient de leur dire de se calmer et de ne pas en rajouter dans l’hystérie :
    je pourrais rester courtois et faire comme certains commentateurs ici, essayer de contre-argumenter. Mais mon âge me permet d’être plus direct : votre problème c’est l’ego ! C’est facile de jouer les stratèges derrière son clavier et de faire les mecs qui ont tout compris, trolls certainement que vous êtes. Les commentateurs cons ça osent tout et c’est à cela qu’on les reconnait !!!

     

    Répondre à ce message

    • #3028013
      Le 12 septembre à 06:40 par Bouboule
      Christelle Néant : la situation à Kharkov

      C’est possible d’arrêter de toujours tout psychologiser ? Franchement, c’est pénible.

      Dans le monde réel, les analystes qui sont tout le temps surpris, on appelle ça des incompétents.

       
    • #3028177
      Le 12 septembre à 12:31 par paramesh
      Christelle Néant : la situation à Kharkov

      @Erwan Castel
      bon on a compris, vous n’aimez pas Christelle néant, mais cela ne justifie pas ce torrent d’aigreur.
      on en viendrait à penser que son action est parfaitement nuisible à votre cause.
      Maintenant, puisque vous êtes sur le terrain, vous pouvez nous dire,
      pourquoi vous avez reculé si vite ? le manque d’assistance et de réserves ? car si c’est le cas, le retrait était bien stratégique et anticipé (puisque la préparation de cette contre attaque était connue depuis longtemps et même sur internet.
      D’ailleurs même Khadirov se pose la question. le QG russe aurait été surpris ? (l’un n’empêchant d’ailleurs pas l’autre : trop dégarnir et se faire bousculer par du plus lourd que prévu.)
      courage à vous.

       
    • #3028507
      Le 12 septembre à 20:22 par Eric
      Christelle Néant : la situation à Kharkov

      « C’est possible d’arrêter de toujours tout psychologiser ? Franchement, c’est pénible. »
      Ce qui est pénible c’est tous ces gens qui voient de la psychologie là où il n’y que des considérations assez factuelles et justes.
      « Dans le monde réel, les analystes qui sont tout le temps surpris, on appelle ça des incompétents. » Je dirais plutôt que, dans le monde réel également, ceux qui prétendent tout savoir à chaque instant sont des racontars, à quoi on peut ajouter que cette catégorie est surnuméraire (et pour cause puisque ceux que vous évoquez sont eux largement fantasmés).

       
  • #3027814
    Le 11 septembre à 18:26 par Le Moujik
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    Les chèvres n’ ont pas du tout l air d accord.

     

    Répondre à ce message

  • #3027842
    Le 11 septembre à 19:27 par leperigourdin
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    A 95 % je suis d’accord avec Christelle Néant.

    Les 5% est sur le fait de ne pas bombarder Liv afin de ne pas exacerber la russophobie...
    Et là, les USA ont déjà résolu ce dilemme au Japon. Ils ont économisé des milliers de vie en montrant aux japonais qu’ils allaient être rayé de la carte.

    Le coeur de la défense acharnée ukrainienne bat en Galicie. En rasant 1 ville ou un village par jour l’Ukraine ne se battra plus et finalement la guerre s’arrêtera.

     

    Répondre à ce message

    • #3028108
      Le 12 septembre à 10:47 par Borussia
      Christelle Néant : la situation à Kharkov

      Déjà, ce ne sont pas les bombardements atomiques qui ont causé la reddition japonaise mais la perte de 90% de se flotte commerciale, puisque le Japon ne possède pratiquement pas de matières premières. L’offensive de Mandchourie de l’URSS a été le coup de grâce puisque les Japonais espéraient négocier un statu quo ante bellum via une médiation soviétique. Par ailleurs il fallait six mois construire chaque bombe atomique aux Américains et les dommages sont bien moindre qu’une compagne de bombardements sur 2-3 jours comme à Dresde, Cologne ou Hambourg. Tokyo a plus souffert des bombes incendiaires que Nagazaki de la bombe A.

      Bombarder Lviv va créer plus de solidarité envers leurs dirigeants et plus de haine envers ceux qui les bombardent, et ça s’est vu dans l’Histoire : Anglais face au Blitz, Allemands face à la bataille de la Ruhr.
      De plus la Russie est irréprochable moralement dans son opération spéciale concernant le traitement des civils. Pourquoi gâcherait-elle l’image qu’elle a acquise dans le monde (hors Occident) ?!

       
  • #3027893
    Le 11 septembre à 21:15 par Eric
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    Cette intervention, comme de nombreux commentaires qui ont fait sortir de leurs trous ceux dont parle cette valeureuse C. Néant, pose question : Comment dénazifier les nazes ? Vaste programme, pour ne pas dire sisyphéen !

     

    Répondre à ce message

  • #3027925
    Le 11 septembre à 21:58 par balbec
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    Je suis un brin stupéfié par la violence de certains commentaires.
    Oui, les Russes ont pris une claque dan la région de Kharkov. Comme quoi, la guerre n’est pas un long fleuve tranquille.
    Rien ne permet de dire qu’elle ne réagira pas ; la guerre se poursuit et, si le calme et la détermination prévalent, la libération totale du Donbass paraît être un objectif parfaitement réaliste. Pour le reste, et notamment la neutralisation de l’Ukraine, ce sera plus compliqué, mais là encore, il n’est pas impossible que les Ukrainiens finissent par comprendre qu’il n’est pas dans leur intérêt de servir de base arrière et de chair à canon aux Etats-Unis d’Amérique. Courage aux combattants et aux civils, et merci à Christelle.

     

    Répondre à ce message

  • #3027969
    Le 11 septembre à 23:33 par Renaud
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    Quand je lis les commentaires, pour beaucoup c’est comme si leur cerveau était imperméable lorsqu’elle explique la notion d’immédiateté et d’à qu’elle point nous les occidentaux avons été avant tout éduqué dans l’émotion et le sentimentalisme avant toute forme de pragmatisme, de vision à long terme, de patience, de sagesse etc... on diraient qu’inconsciemment ils sont là pour confirmer ses dires avant toute chose. C’est soit "on gagne on gagne on gagne" avec une espèce de religiosité type "la lumière contre les ténèbres" soit le défaitisme quasi absolu, c’est assez navrant. Le spectacle militaire ne fait que commencer les gars calmez vous. Il y a une infinité de paramètres qui peuvent entrer en compte à chaque instant en plus de l’autre infinité qui sont déjà sur place mais dont ni vous ni moi ne savons quelque chose. Donc encore une fois comme dirait Dieudonné : "CALMEZ VOUS", vous ne savez rien à ce qui se passe réellement, vous n’avez aucun pouvoir sur la situation ni sur aucune situation géopolitique que ce soit sinon vous ne seriez pas là à commenter.
    Imaginez par exemple que Trump prennent le contrôle du congrès au midterms, bon bah ça en sera fini du financement de l’Ukraine ainsi que de la montée des tensions entre Taiwan et la Chine. Si les midterms sont truqué ou que Biden fait interdire au non mondialistes de se présenter ou qu’il invente une excuse pour annuler les élections alors les États Unis entreront soit en guerre civile, ce qui est la volonté des démocrates, soit en sécession ce qu’ils ne veulent surtout pas mais dans tous les cas pour pouvoir continuer de foutre la merde en Ukraine ça va être beaucoup plus compliqué et si donc il y a élections et que Trump remporte le congrès il y a même de grandes chances pour que Biden démissionne donc vous imaginez un peu la quantité de perspective différentes actuellement qu’il faut prendre en compte et qui ne sont toutes que plus radicale et extrême les unes que les autres parce qu’il n’y aura plus de place à ce moment là pour des demi-mesures, de la tempérance ou quoique ce soit d’équilibré, ça va brassé à y aller crescendo donc.... CALMEZ VOUS et remerciez Trump parce que c’est son boulot depuis 6 ans de faire ébranler le système de gouvernance americain, sans lui Poutine ce serait déjà fait ramasser par Clinton depuis longtemps hors la fenêtre de 4 ans qu’il lui a offert lui permet aujourd’hui de faire ce qu’il fait et il va y arriver.

     

    Répondre à ce message

  • #3028012
    Le 12 septembre à 06:38 par On y va ou pas ?!
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    Il n’y a pas de « réaction puérile ».
    L’attaque ukie a quasiment été annoncée dans le détail un mois à l’avance.
    L’état major russe a laissé des troupes de police ou de garde frontière se faire démonter par des troupes de choc qui étaient prévues.
    Des têtes DOIVENT TOMBER à Moscou pour punir les inconséquents, et cette « opération spéciale » doit devenir une vraie guerre puisque les chiens de l’OTAN ne prennent plus aucune peine de se cacher de leurs belligerences. Tout le reste c’est du pipeau et de la foutaise. Ou de la peur ? Mais alors où donc est passée la glorieuse Russie ?

     

    Répondre à ce message

    • #3028150
      Le 12 septembre à 11:55 par paramesh
      Christelle Néant : la situation à Kharkov

      tu te bats déjà sur le terrain ?
      Non, alors ferme là, les seules personnes ayant légitimité à demander plus de guerre (et donc des sacrifices aux autres) sont celles qui paient déjà le prix du sang.
      Donc si tu as des certitudes, pars déjà te battre et après on t’écoutera (peut être).
      Je rappelle à tous les excités que c’est une opération spéciale et non une guerre : la différence, entre autres, c’est la priorité accordée au respect de la vie des soldats alliés et des civils tout en détruisant comme des cafards les ukronazis, or cette contre offensive ukrainienne a été une vraie boucherie pour les ukrainiens (et des pertes minimes pour les russes) et donc une victoire tactiquepour les russes. les territoires perdus eux n’ont aucun intérêt, quant aux populations elles sont évacuées de toutes les villes. ceux qui restent le font à leurs risques et périls.
      Cela dit si la Russie entre en guerre (ce que personne de sensé ne devrait souhaiter), là vous verrez la différence bande de rigolos, la destruction de la production ukrainienne d’electricité en à peine2h30 aujourd’hui vous en montre un aspect.

       
  • #3028044
    Le 12 septembre à 07:51 par DC
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    J’ajoute, en incise, que même si un Français ne peut qu’éprouver une large préférence pour le camp russe, les objectifs territoriaux de Moscou, tant qu’ils ne débordent pas la frontière catholico-orthodoxe, ne nous concernent guère. Et que cette neutralité nous permet une totale objectivité. Il est plus difficile de réfléchir à tête froide, lorsque sa propre Patrie est concernée et reçoit des missiles. Alors, si l’on peut concevoir l’utilité d’une propagande destinée à soutenir le moral de la Nation lorsque c’est elle qui est en armes, s’y livrer en faveur de l’étranger relève de l’inepte et de la perte de temps. Le fait que BFM fasse de la merde n’autorise donc en rien Moreau et Néant à les imiter et, en matière de Gamelin, ils n’ont plus rien à envier à ceux qui défilent sur les plateaux otaniens. Ils en sont juste les miroirs inversés.
    Ceux qui, aujourd’hui, nient le réel et inventent, en dépit de l’objectivité des faits, une invicibilité russe qui ferait conclure que tout retrait ne relève jamais que d’une stratégie fine et brillante, sont les mêmes qui fantasmaient sur un Trump qui chargerait à la tête du Peuple pour s’emparer des institutions. Et qui continuent, pour certains, de croire en la fable d’un Trump qui prépare tout méticuleusement, lorsque ce quasi octogénaire s’est contenté de rester l’arme au pied et de laisser envoyer en tôle et condamnés à la mort sociale certains de ses soutiens les plus candides.
    Se raconter des fables, faire abstraction du réel, s’enfermer dans le songe creux d’un Sauveur extérieur mirifique, omnicient, omnipotent, Stupor Mundi, appartient au domaine de la prière. Pas de la politique. Et c’est le cancer de toute dissidence d’aligner des gogos, qui ressassent un bréviaire mythologique et fantasment sur des évènements qui, tout simplement, n’existent pas. A l’instar d’une Russie qui serait confrontée à autre chose qu’aux très inquiétantes limites de ses capacités. Voire, pour les plus suspicieux, dont l’apparent amateurisme se contenterait de s’identifier à de la bonne volonté malchanceuse. Après tout, la farce covidiste naquit en Chine et l’obligation vaccinale des troupes commença en Russie...
    Donc, non, s’obstiner dans la croyance d’une Russie surpuissante et retorse, qui pulvérisera tout ennemi sur son chemin et viendra régénérer l’Occident, n’est rien d’autre qu’une incantation, traduisant le désarroi.
    La réalité est qu’il n’y a rien à attendre, ni des élites, ni de l’extérieur. Le Peuple aura à se débrouiller

     

    Répondre à ce message

    • #3028460
      Le 12 septembre à 19:03 par ProtégeonslaPalestine
      Christelle Néant : la situation à Kharkov

      Vous dénoncez le « bréviaire mythologique » et « l’incantation », formes d’auto-persuasion hallucinées qui nourrissent, de manière fallacieuse, les espoirs de révolution de la Résistance. Pour les besoins intellectuels de la démonstration, je pose, hypothétiquement, que votre postulat de départ ou prémisse est vrai.

      Dès lors, expliquez-moi ou plutôt, demandez-vous, s’il est raisonnable de vous lancer dans une mythocritique aussi acerbe, pour finalement accoucher d’un grotesque « le Peuple devra se débrouiller » : avec cette majuscule, vous fabriquez une catégorie qui n’existe pas, vous essentialisez, idéalisez et mythifiez, sans même vous en apercevoir, un ensemble d’individus disparates aucunement liés par une communauté d’intérêt, ni de valeurs ni d’ADN.

      En effet, pour que ce « Peuple » révolutionnaire tout droit sorti des méandres de votre fantasmagorie personnelle, existe véritablement, aussi faudrait-il qu’une communauté de destins réunisse Germaine, maraîchère toute sa vie et que sa progéniture laisse pourrir dans un EPAHD, Martin, étudiant glandeur et parasite qui vient d’hériter sans effort de l’appartement de son grand-père à Bastille, Matilda, la gitane d’origine roumaine qui vit de larcins et prise dans un réseau mafieux, Mokhtar qui est né en France mais qui nique la France, Mammadou, nul comme un poux qui vient d’intégrer Sciences Po Paris à la faveur de la politique d’ouverture aux minorités, et Aristide, en pleine errance mentale depuis Darmanin a enclenché la dissolution des Zouaves. Où se trouve le soubassement commun entre ces individus censés constituer ce Peuple que vous glorifiez, contre le bon sens et contre la prémisse de votre propre démonstration ?

      Si l’on postule que le salut ne viendra pas d’une Russie sur laquelle la Dissidence projette espoirs et fantasmes, il est temps pour vous d’admettre qu’il ne viendra pas non plus de votre groupe fantomatique appelé "Peuple". Ce peuple réactionnaire et révolutionnaire que présentez commence la solution n’est rien moins qu’une catégorie de l’esprit.

       
    • #3028503
      Le 12 septembre à 20:06 par Eric
      Christelle Néant : la situation à Kharkov

      « Ce peuple réactionnaire et révolutionnaire que présentez commence la solution n’est rien moins qu’une catégorie de l’esprit. »
      Vous êtes encore bien aimable. Personnellement je parlerais plus de catégorie de l’imagination ou bien encore de vue de l’esprit ! C’est grave mais faut rigoler quand même, et peut-être même à plus forte raison.

       
  • #3029193
    Le 14 septembre à 00:50 par sered
    Christelle Néant : la situation à Kharkov

    J’ai lu un peu les commentaires ici et là.
    Déjà :
    1/ ce n’est pas une guerre Ukraine/Russie mais une guerre OTAN/Russie. Donc il faut relativiser. L’ukraine a déjà perdu il y a longtemps.

    2/ L’Ukraine a perdu quoi qu’il arrive parce qu’il n’y a que trois scénarios possibles :
    - Soit l’OTAN gagne et on retrouve le monde du laid, du mensonge, du culot avec l’hégémonie américaine va t’en guerre renforcée.
    Autant dire que ça sera un monde pire qu’aujourd’hui. L’ukraine sera toujours en embrouille avec son voisin au bénéfice d’un suzerain US tranquillement installé sur son continent bien loin. Aura sa petite base US des familles. Monsento récupère ses terres agricoles. Le petit nettoyage ethnique qui va bien. Et la souveraineté chez les banquiers et les technocrates de Bruxelles.
    - Soit la Russie gagne et ça va remettre en question le camp du bien, un monde multipolaire où les peuples et nations qui se développent auront une petite chance de le faire sans les bombes démocratiques du camp du bien sur la courge. L’Ukraine sera une zone tampon. Les ukrainiens seront sur une petite portion sans accès à la mer ni industrie. Ils n’auront d’ailleurs plus vraiment accès à l’instruction puisque pour faire des ingénieurs, un moment il faut à l’école étudier la littérature. Et en ukrainien c’est quand même limité.
    - L’Ukraine est en conflit permanent OTAN/Russie où chacun aura au moins l’avantage de ne pas se retrouver en situation inadmissible de défaite. Là encore que gagnent les ukrainiens ?

    3/ Les médias russes me semblent plus transparents, plus honnêtes mais je n’ai pas oublié le conflit syrien où on entendait le même discours de DAESH se fait hacher. le premier mois c’était déjà la victoire. Puis la carte disait autre chose mais ne vous inquiétez pas, DAESH se fait hacher. au bout d’un an, la victoire était pour demain. Et on a bien vu dans le temps qu’il y a une différence entre les dires des médias (y compris russes) et la réalité.
    Donc quand j’entends que les ukrainiens se font hacher et que je vois que la ligne de front ne bouge pas depuis des mois et même l’OTAN se paye le luxe de contre attaquer, il y a quand même un fossé.

    4/ Christelle Neant et d’autres font un bon boulot d’information. Et même de contre information occidentale. Mais ce sont aussi des partisans. donc la vérité c’est bien mais un moment il faut prêcher. Ils ont une casquette partisane qui donne comme résultat de justifier et de rassurer. Pas de d’informer.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents