Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Christian Estrosi dénonce un "lynchage médiatique" contre le professeur Raoult

La presse française mainstream, vent debout contre le Pr Raout, devra s’expliquer un jour quand la crise du coronavirus deviendra le scandale du coronavirus, comme on a eu le scandale du sang contaminé, le scandale du distilbène, le scandale de l’hormone de croissance, le scandale du Mediator, le scandale de l’Association pour la recherche contre le cancer (avec l’ordure Crozemarie), le scandale de l’amiante...

Cette presse corrompue, mensongère, littéralement vendue à l’ennemi des peuples, ce pack de multinationales qui font passer leurs intérêts avant la santé publique, devra elle aussi rendre des comptes pour avoir joué la psychose et le sacrifice conscient de milliers de nos compatriotes, uniquement dans le but d’offrir de nouveaux débouchés au Big Pharma.

Cette presse était déjà idéologiquement et moralement pourrie, on le savait. Aujourd’hui, on sait qu’elle peut être dangereuse, voire meurtrière.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Touchez pas au Raoult. Fervent défenseur du désormais très médiatique, mais aussi controversé, professeur Didier Raoult, Christian Estrosi a une nouvelle fois pris le parti du spécialiste marseillais.

 

Invité ce vendredi [22 mai 2020] matin sur BFMTV, le maire de Nice a même estimé que le directeur de l’IHU de Marseille était victime d’un « lynchage médiatique », qu’il a dénoncé.

 

 

Saluant les travaux de celui qui, d’après lui, est « le plus grand chercheur » de France, Christian Estrosi est donc monté au front contre ceux qui mettent en doute l’efficacité de l’hydroxychloroquine.

[...]

« Parfaite ou imparfaite, il y avait une solution, a notamment estimé l’élu, qui a bénéficié de ce traitement alors qu’il était touché par le Covid-19. Je ne comprends pas pourquoi on s’est livré à cette espèce de lynchage médiatique de quelqu’un qui travaille, de quelqu’un qui ne veut pas se mêler de tous ces débats, de quelqu’un qui, au lieu de passer son temps à être un commentateur sur les plateaux de télévision, préfère se consacrer à ses patients ».

[...]

L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy critique un « monde scientifique » davantage constitué de « commentateurs que d’acteurs », d’après lui.

« Je ne les vois pas enfermés du matin au soir dans leurs laboratoires, mais je les vois surtout occuper tous les plateaux de télévision. […] Je suis plus derrière ceux qui agissent que ceux qui commentent », a-t-il conclu.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 

Le passage d’Estrosi en entier sur BFMTV :

La direction de la Santé devra s’expliquer :

 






Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Alors là cela relève de la gymnastique mentale ! Donc cela va faire 70 ans que les médecins prescrivent du poison à leurs patients ? La Chloroquine aurait fait des millions de morts en Afrique si on suit leur logique, on a clairement affaire à des cerveaux malade pour le coup.

     

    Répondre à ce message

  • Le regard pervers et vicié de cette mauvaise herbe et absolument intolérable.

     

    Répondre à ce message

  • Soutien encombrant !

     

    Répondre à ce message


  • Cette presse était déjà idéologiquement et moralement pourrie, on le savait. Aujourd’hui, on sait qu’elle peut être dangereuse, voire meurtrière.



    C’est exactement la même chose avec ceux que le veau d’électeur, persiste à placer au pouvoir. Puisqu’ils sont au même service des corrupteurs de la presse. Mais qui dénoncera cela ? Qui attirera l’attention des imbéciles qui veautent encore, pour ensuite gémir tout le quinquennat durant ?

     

    Répondre à ce message

  • N’est ce pas aux patients en début de symptômes que Raoult la recommande ? Or il me semble que toutes les études portent sur des patients hospitalisés. Et je n’entends jamais cette nuance ds les médias...

     

    Répondre à ce message

  • Le Régime Pourri va interdire le protocole Raoult, plaçant dans l’illégalité les prescripteurs éventuels. Une montée aux extrêmes de la part d’une domination au pied du mur. La pression est extrême car, comme prétexte, l’attentat sanitaire porte des enjeux qui vont très très au-delà du périmètre exigu qu’il est sensé délimiter. C’est qu’il focalise en fait, ici-maintenant et à l’international, l’entièreté de la crise sociale profonde qui bouleverse le pays et le reste du monde à d’autres points de vues.. L’hydroxychloroquine est l’obstacle sur lequel le Régime chuterait et avec lui, par effet domino, ses mandataires, ses complices, ses larbins et ses hyperparasites ; avec les répercutions transnationales corrélatives lourdes. Conflagrations et guerres civiles sont de tous temps, seuls les accessoires à ce employés, changent avec l’évolution technologique. Aujourd’hui, c’est un ’’virus’’ et surtout le mode gestion de l’épidémie qu’il provoque qui sont mis en œuvre. Les deux premières tentatives SRAS/H1N1 ont échouées, la troisième est peaufinée, et amenée aux limites avec un concours accrut de complices et des moyens énormes. Ici-maintenant il ne se passe rien d’autre.

     

    Répondre à ce message

  • Décret n° 2020-610 du 22 mai 2020 pris pour l’application de l’article L. 3131-17 du code de la santé publique 
    Publics concernés : magistrats, préfets de département, directeurs généraux d’agences régionales de santé, médecins, avocats et particuliers.
    Objet : mesures individuelles de mise en quarantaine ou mesures de placement à l’isolement prévues au II de l’article L. 3131-17 du code de la santé publique. Procédure devant le juge des libertés et de la détention, prévue au même article pour contester ces mesures ou pour demander leur prolongation.
    Entrée en vigueur : immédiate.
    Notice : le décret fixe les conditions dans lesquelles sont prises et renouvelées les mesures individuelles de mise en quarantaine et les mesures de placement à l’isolement prévues au II de l’article L. 3131-17 du code de la santé publique, ainsi que les modes d’information des personnes concernées. Il prévoit les modalités de transmission au préfet du certificat médical permettant de constater que la personne est atteinte par le virus, préalablement à la décision de placement à l’isolement. Le décret fixe la procédure applicable devant le juge des libertés et de la détention saisi d’une demande de prolongation ou de mainlevée d’une mesure de mise en quarantaine ou de placement à l’isolement. https://www.legifrance.gouv.fr/affi...

     

    Répondre à ce message

  • La défiance envers les prédateurs est telle, que l’interdiction du protocole Raoult peut être interprétée comme une preuve de son niveau d’efficacité, qui oblige leurs prestataires de service à l’empêcher par tous les moyens et sous tous les prétextes ; afin de faire perdurer la crise ’’sanitaire’’ qui leur permet de dérouler l’agenda de leur coup d’état.

     

    Répondre à ce message

  • L’étude du lacet est biaisée reconnait Douste Blazy
    Elle se résume à donner de la chloroquine à un groupe test de vieux mourants et un placebo à des jeunes biens portants ... et évidemment les mourants meurent et la chloroquine ne sert donc à rien ... CQFD...

     

    Répondre à ce message

  • Le gouvernement est mal par rapport à cette histoire du Protocole Raoult. Il faut se poser la question de son dénigrement dans les médias. Car si l’hydrochloroquine + azithromycine fonctionne bien voir très bien, de nombreuses vies auraient pu être
    sauvés en france mais aussi à l’étranger. Voir la dernière video de PHILIPPOT à
    ce sujet. La revue Lancet publie une étude bidon pour une fois de plus nous faire
    croire que l’hydrochloroquine serait de la merde.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents