Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chronique de Terre Sainte : "Bethléem… et le mur"

De notre envoyé spécial en Palestine

J’ai visité Bethléem aujourd’hui. Je suis définitivement sous le charme ! Tellement d’histoire, tellement de choses à voir dans un si petit recoin de terre ! C’est hallucinant !

J’ai prié à la Basilique de la Nativité où le Christ est né.

Edifice modeste. Au sous-sol, on découvre une grotte et une étoile à quatorze branches. C’est là que tout a commencé… C’est dans cette toute petite bourgade palestinienne où il y a deux mille ans, l’une des plus belles histoires de la civilisation a débuté.

Dommage toutefois, que la proportion soit de 99% de touristes/photographes pour 1% de réel pèlerin…

Plus émouvant, il n’est pas rare de voir des pèlerins musulmans venu d’Inde, se déchausser à l’entrer pour se recueillir auprès d’Issa et demander grâce au Tout-Puissant. Attestant encore une fois que musulmans et chrétiens ont un destin commun.

Pour faire un peu d’histoire ; quand les musulmans ont conquis la ville, il y a treize siècles, le calife Omar s’est agenouillé devant et a prié. Le patriarche surpris, lui propose alors de prier à l’intérieur. Le calife décline, en expliquant que s’il prie dedans les musulmans voudront ensuite construire une mosquée pour commémorer l’endroit où il a prié et détruiront ainsi l’église. Et en effet, les musulmans ont bien construit une mosquée (qu’on peut encore visiter) en face de l’église là où Omar c’était agenouillé.

Tout aussi surprenant en l’an 614 quand les Perses s’emparèrent de la ville, et qu’ils l’a mirent à feu et à sang ; la Basilique de la Nativité reste miraculeusement épargné, car les soldats sont émus par la représentation des Rois mages qui portent des vêtements perses…

Autre édifice majeur de la ville, le tombeau de Rachel, femme de Jacob décédé en donnant naissance à Benjamin, qui est vénéré par les juifs, les chrétiens et les musulmans. Pardon ! En parlant d’autre édifice majeur, je devrais plutôt parler du mur de séparation. Bien que le tombeau fait partie intégrante de la Cisjordanie, il se trouve de l’autre côté du mur. Les palestiniens n’y ont donc pas accès. Muni du sésame rouge à croix blanche, je n’ai aucun problème à franchir ce qu’on appelle ici la clôture de sécurité ; qui est en réalité un mur en béton armé de plus de 700 km de long avec miradors, caméras et mitrailleuses ultras modernes. Plus cocasse, il est aussi devenu le support d’œuvres d’art engagé absolument sensationnelle.

C’est d’ailleurs fascinant de voir comme les palestiniens se le sont réapproprié. On peut y découvrir entre autres, quelques perles du talentueux et mystérieux Banksy (NDLR : la 7e photo ci-desssous). Cette appellation abusive de clôture de sécurité n’est pas la seule à faire partie de la bataille des mots. Tsahal par exemple, au lieu de dire comme partout, armée. En nommant ainsi l’armée israélienne par ce terme abscons - comme on appellerai l’équipe de football de France les Bleus - on occulte tout le champ lexical que le mot armé produirai sur le citoyen lambda ; guerre, arme, mort, sang, etc. Horizon qui est définitivement masqué par l’usage de ce terme obscur.

La mécanique de communication – c’est-à-dire de propagande- reprise par la communauté internationale est bien rodée. Tous les jours, toutes les semaines, tous les mois, ce qu’on a envie d’entendre nous est dit. Processus de paix, feuille de route, accord de je ne sais quoi… Ce matin tenez ! Sur France Culture – inculture devront-on dire - Relance ! Optimisme nouveau ! Netanyahou rencontre machin ! Retrait des colons (on en enlève huit) et on en fait trois colonnes en première page du Monde « Tsahal a déplacé de force huit colons d’Hébron » les pauvres chéries… Et ce qui n’est pas dit mais qui a lieu : expropriation, destruction des maisons, prolongement du mur, colonisation, détention de prisonnier, encerclement des localités palestiniennes, meurtre ! et j’en passe est ainsi oublié.

En écoutant France Culture le matin, il y a toujours une note d’espoir en Palestine : Tzipi Livni qui a fait un sourire, nouveau round des négociations à Amman, bla-bla-bla…

Si Israël à dix mille prisonniers et qu’on en libère cinq : deux titres sont possibles dans la presse : « Israël maintien en détention parfaitement illégale et abusif 9 995 prisonniers », ou « Israël fait un geste et libère cinq terroristes » ! Et c’est évidement la deuxième version qui l’emporte tout le temps.

On a ainsi comme le dit si bien Régis Debray, notre dose, notre piqure quotidienne de rappel, qui nous faire dire « Ah oui ! C’est quand même en train de progresser ». Or, on sait que ça sera encore pire l’année prochaine ! D’ailleurs, c’est encore pire l’année prochaine. Brandir des slogans, des marionnettes telles que la paix, le retrait font partie de la stratégie médiatique visant à dompter l’opinion publique.

Prenez ce critère pour lire la presse, ça marche systématiquement. Et pourquoi ça marche si bien ? Parce que les discours de domination passent toujours pour des discours de libérations. L’ingérence humanitaire cher au Docteur Sac de riz ou " la guerre pour sauver des vies " de Botul-Henri Lévy, nous donne ici : " Je tape sur le Hamas. Mais c’est pas pour faire mal aux palestiniens ; c’est pour libérer la femme palestinienne ! " Voilà le tour de passe-passe ! Avec toute la rhétorique coloniale. Libérer la femme palestinienne en cassant son père, son frère et son fils…

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #159783

    D’où l’utilité de l’échelle de jacob pour faire le mur.

    Merci pour les photos, pas mal de symbolique et de si(o)nisme.


  • #159825

    Ces images magnifiques donnent le frisson.
    La créativité de ceux qui souffrent est insondable.
    Merci

     

    • Parce que tu penses que ceux qui souffrent ont les moyens de s’acheter des bombes de peintures ???
      Mise à part quelques artistes locaux, la plupart des dessins sont faits par des artistes venus d’ailleurs. Ca part d’un bon sentiment, le seul problème c’est que ça rend l’ignoble joli !!
      - "Je te mets des menottes Abdelkader, ne t’inquiètes pas des artistes bobo vont venir les couvrir d’or et de diamants,et je vais les laisser faire, tu vois je suis gentil je te traite bien !tu va avoir des super menottes"
      - "des menottes restent des menottes, où il viennent me libérer, où ils laissent mes menottes couleur acier que le Monde ne se mettent pas à débattre sur la brillance des diamants et finissent par me dire que je ne sais pas apprécier les bonnes choses !!"
      - "tu fait chier Abdelkader t’es jamais content"
      - "j’t’emmerde schlomo, moi je veux juste récupérer ma terre, pas défilé pour un joailler !!"


  • Bonjour, je suis actuellement à Jérusalem dans le cadre d’un Service Volontaire Européen et j’aimerai savoir si il est possible d’avoir les contactes de votre envoyé spécial. Il une double colonisation en Palestine la première connu de tous et la seconde, celle des ONG et des dons venu de l’étranger qui fixe le calendrier. Donc si elle souhaite avoir des témoignages de certaine personne qui on la mentalité ER en Palestine.
    Vous pourrez lui transférer mon mail.
    Et les photos sont très belle.


  • "Bien que le tombeau fait partie intégrante de la Cisjordanie, il se trouve de l’autre côté du mur".
    "Bien que le tombeau fasse partie intégrante de la Cisjordanie, il se trouve de l’autre côté du mur."




    "Libérer la femme palestinienne en cassant son père, son frère et son fils…".
    C’est tellement vrai... On retrouve toujours cette façon verbeuse de présenter les choses sous leur meilleur jour. C’est ce qu’on appelle l’inversion des valeurs si chère à ces enfoirés de sionistes.
    La libération des Palestiniens ne pourra se faire qu’avec la destruction d’Israël. Je ne peux imaginer des israéliens qui renversent leur gouvernement au nom de la liberté, de l’éthique et de la morale.

    Bon courage à toutes et à tous... et notamment aux Palestiniens.

    David.


  • Les graffitis semblent raconter une histoire dans ce coin de pays. Au contraire des "Fuck la police" et "Fais l’amour à ta génitrice" de nos rues et métros.


  • #159878

    Bonjour
    article très intéressant cependant une rectification importante s’impose .
    Omar refusa de faire ses prières dans l’église, de crainte que ce fait donne aux futures générations musulmanes le prétexte de confisquer l’église et de la transformer en mosquée islamique. et pas de la détruire parce que dans le code de conduite des musulmans il est interdit de détruire les lieux de cultes autres que celui des musulmans .
    "Celui qui fait du mal à un Juif ou à un Chrétien trouvera en moi son adversaire au Jour du Jugement" Hadith du Prophète .
    il faut bien rapporter les faits tel qu’ils ont étés et ne pas prendre des mots susceptible de semer le doute et la nuance, donc transformer n’est pas détruire !!

    par contre j’ai une question n’y a t’il pas une autre église principale a Jérusalem parce que l’histoire voudrais que Omar s’agenouilla devant l’église au moment ou il entre à Jérusalem c’est a dire côté ouest Jérusalem et pas a beit lehm ou est-ce que c’est la même chose ?

    cordialement .


  • Ces images sont en effet sublimes et terrifiantes. Je compte bientôt (en juillet) me rendre en Israël et en Palestine, je sens que je ne regretterai pas ce voyage tellement chargé d’histoire, de souffrance, de spiritualité...

     

    • J’ai vraiment envie d’y aller mais est-ce raisonnable ? Imaginons que ton réponds à la question du père et du grand père par respectivement Ali Mohamed et Rachid et que tu n’as pas de connaissance dans le pays (je reprends le texte), ce pays est-il vraiment accessible ?


  • #160087

    Tout aussi surprenant en l’an 614 quand les Perses s’emparèrent de la ville, et qu’ils l’a mirent à feu et à sang ; la Basilique de la Nativité reste miraculeusement épargné, car les soldats sont émus par la représentation des Rois mages qui portent des vêtements perses…



    Non , petite erreur , "pour les vêtement perse" tout simplement car les Rois "mage" , pas mage pour rien d’ailleurs , était des mages zoroastrien (des prêtre de la religion zoroastrienne )
    religion monothéiste non abrahamique prenant c’est racine en Mésopotamie et en perse qui ce développa presque en même temps que le judaïsme ,
    qui était encore pratiquais a cette époque de guerre entre Byzance et l’empire perse sassanide
    dont la suite de sont histoire est peux connue ,suite à l’arrivé des "bédouins du désert" en perse au moment de la naissance de l’islam

    Merci pour les photos du mur je n’avais jamais vu des cliché d’aussi près , continuer je trouve sa intéressant

     

    • #160227

      Quand on s’improvise historien, il faut un minimum de respect pour la langue française et ses bases , et ne pas la torturer de la sorte .
      idem pour l’appellation péjoratif "bédouins du désert" !! pourtant ils ont brillé 8 siècles durant , donnés une civilisation brillante qui a contribué au développement de l’humanité .
      ils s’appellent Arabes, et ces nobles ont fait plier cet empire perse sassanide en deux temps 3 mouvements , on ne peut pas nier leur grandeur avec ce racisme latent .
      ce site s’appelle égalité et réconciliation , sache qu’il y a des intervenants descendants de ces Arabes qu’il faut respecter si tu aspire vraiment à la réconciliation .
      cordialement.


  • #160412

    Quand on s’improvise historien, il faut un minimum de respect pour la langue française et ses bases , et ne pas la torturer de la sorte .
    idem pour l’appellation péjoratif "bédouins du désert" !! pourtant ils ont brillé 8 siècles durant , donnés une civilisation brillante qui a contribué au développement de l’humanité .
    ils s’appellent Arabes, et ces nobles ont fait plier cet empire perse sassanide en deux temps 3 mouvements , on ne peut pas nier leur grandeur avec ce racisme latent .
    ce site s’appelle égalité et réconciliation , sache qu’il y a des intervenants descendants de ces Arabes qu’il faut respecter si tu aspire vraiment à la réconciliation .
    cordialement.



    1. dans mon rapelle j’était pas méchant , juste pour ramener ma fraise un petit péché . s’improviser Historien tout le monde peux le faire , l’être c’est des année d’étude , je ne prétend pas a sa

    2. si j’ai mis entre guillemet "Bédouin du désert" , c’était pour souligné l’aspect que des cavalier que personne n’aurait pu prévoir l’ascension fulgurante conquière un territoire plus grand que l’empire d’Alexandre en a peine 100 ans !! et construit une civilisation durable avec le califat . J’était ironique , alors merci avant de donner des leçons tu te calme et t’essaye de comprendre

    3. pour les faute d’orthographe , il y en a d’autre qui on font des plus grave ici , mais tu te lâche sur moi , pourquoi ? ah oui j’ai insultait "les bédouins" si tu te sens blessé a chaque fois que j’utilise un qualificatif comme cela , on a pas finis mon chers , tu fait remarqué mes faute d’orthographe par envie de me réglé mon compte puisque que je t’es offensé avec un terme , j’en suis désolé , je pensé qu’il aurait des habitué de l’ironie .

    Je suis pour la réconciliation , donc pour ce genre de futilité ( oui puisque tu n’a pas saisie l’ironique , je la précise la maintenant , pour que personne ne se sente offusqué par mes propos) donc je te pardonne , tu en feras peut etre autant , sinon pas grave , j’aurais dit ceux que j’aurais a dire

    Amicalement

     

    • #161425

      Ok l’ami je retire donc ce que j’ai écris (e) j’ai cru comprendre que tu insulte, c’est cela le problème de l’écrit on ne peut pas lire les émotions de la personne .
      si je me suis lâché sur toi c’est juste qu’il y avait que ton commentaire et 3 autres sans réel intérêt , il faut dire que l’on est un peu blasé par certains qui prétendent la réconciliation mais crachent leur venin à la première occasion .
      désolé de m’être trompé sur ton compte .
      bonne soirée


  • #160630

    quelle belle ville et pourtant quelle cruauté


  • la peinture la plus forte etla plus belle c’est celle là : http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L468xH606/07-a8413.jpg


  • #161285

    Du béton partout c’est beau ?

    Euh... Ceux qui écrivent "quelle belle ville" ont-ils seulement des yeux pour voir ?
    C’est un massacre ! Où est la nature ?


  • #161844

    Il y a UN pays au monde, UN SEUL, dans lequel je ne pourrais jamais mettre les pieds tellement il représente pour moi le mal, la haine, la violence, l’apartheid... Aller dans ce pays représenterait pour moi la souffrance ultime.


  • Le juif n’est pas sémite, il est d’origine Khazar !

    http://mutien.com/site_officiel/?p=2288

    Jacob Schiff était pour les Rothschild le financier et le coordinateur de la révolution bolchevique et le financier personnel des Khazars (Trotzki et ses rebelles), afin de permettre (comme il y a 1000 ans) que les Khazars reviennent au pouvoir en Russie. Nous savons par les plans de Mazzini et de Pike que tout allait comme prévu, et qu’on avait monté de toutes pièces un scénario de guerre froide pour endormir l’opinion publique. On peut affirmer, sans exagérer, que la Russie, l’Armée rouge, appartient aux détenteurs de l’emblème des Khazars, à ceux qui portent son nom, les Rothschild.

    Ce n’est que la pointe de l’iceberg des Rothschild. On comprend mieux pourquoi les 85 millions de morts du régime communiste entre 1917 et 1953 ne les ont pas touchés, alors qu’ils ont financé cette révolution. Frédéric Morton nous dit : Aujourd’hui la famille veut donner l’image d’une existence discrète et invisible. Ce qui fait que la plupart des gens croient qu’à part la légende, il ne reste pas grand chose. Les Rothschild sont satisfaits, et se laissent porter par cette légende. (The Rothschild, page 19).

    SOURCE http://mutien.com/site_officiel/?p=2288


Afficher les commentaires suivants