Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chute dramatique de la monnaie turque

La livre turque est tombée vendredi à un nouveau plus bas niveau historique face au dollar à 2,1467 livres turques pour un dollar alors que le pays est plongé dans une crise politique.

Cette chute de la monnaie s’accompagne d’une forte baisse de la bourse, dont l’indice principal BIST 100 perdait 3,76 % vendredi vers 09h10 GMT après avoir reculé de 2,33 % jeudi et de 4,2 % mercredi. Il était tombé plus tôt dans la journée à son plus bas niveau de l’année à 62.129,81 points.

« La Turquie s’enlise dans une crise politique et la livre turque est à un niveau historiquement bas », observait Olivier Jakob du cabinet Petromatrix.

Ce recul intervient malgré la décision de la banque centrale turque, annoncée, mardi, d’injecter des liquidités pour tenter d’enrayer la chute de la livre, déjà fragilisée par le resserrement monétaire annoncé par la Fed américaine.

Ainsi, l’Institution a prévu d’injecter 450 millions de dollars quotidiennement d’ici le 31 décembre et un total de 3 milliards USD en janvier pour endiguer la perte de la livre, qui a dépassé les 15 % depuis janvier 2013.

Le Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan traverse sa plus grave crise politique depuis son arrivée au pouvoir en 2002, son entourage étant touché par un scandale politico-financier de grande ampleur.

La crise politique se ressent aussi sur le marché obligataire où le taux de l’obligation à 10 ans atteignait vendredi 10,54 % pour 9,84 % le 25 décembre et 9,37 % au début décembre.

Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #645732
    le 27/12/2013 par Anonymous
    Chute dramatique de la monnaie turque

    De nos jours, quand un pays oublie qui sont ses maîtres, on le lui rappelle gentillement.

    Ils me font marrer avec leur 3 milliards, n’importe quel fond américain peut vendre pour 3 milliards $ de livre turc à découvert en avançant 300 millions $ en 5 minutes.

    Erdogan en voulant jouer les soldats de l’empire en Syrie, avant de se raviser et de négocier avec l’Iran, c’est fait queneller bien profond.


  • #645768
    le 27/12/2013 par The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet
    Chute dramatique de la monnaie turque

    Retour de bâton tant mérité après la Trahison du Gouvernement Turc de la Syrie et du rôle majeur qu’elle a joué dans le processus d’empoisonnement du Moyen-Orient.

    L’Éternel Retour du Concret.

    The Slender-Man
    Solidarité à Norbert Jacquet, ancien Pilote d’Air France massacré pour délit d’Opinion. ( Informez-Vous )
    Fly Douglas Jets


  • #645785

    "Laissez Erdogan et les crapules tranquilles ,sinon on
    vas tout faire pour vous ruiner".
    les Diables de la finance vous saluent.

     

    • #646052
      le 27/12/2013 par Hamlet
      Chute dramatique de la monnaie turque

      Ce qui arrive en Turquie en ce moment est un mécanisme économique très ordinaire et ne relève pas du complot. Une crise politique grave fait peur aux partenaires économiques (investisseurs en Turquie) et une partie d’entre-eux rapatrie ses avoirs ce qui provoque un manque de liquidité. Cette situation s’aggrave quand les locaux perdent confiance en leur monnaie et se mettent à chercher des devises au marché noir (voir le cas de l’Argentine en 2001).
      C’est donc un problème purement de confiance et qui a un impact financier et économique.


    • #646456
      le 27/12/2013 par Anonymous
      Chute dramatique de la monnaie turque

      @Hamlet

      Tout ce que tu dis est entièrement vrai.

      D’un autre coté, si j’étais américain et que la Papouasie, pays pivot de ma défense ou de l’endiguement de mon seul ennemi potentiel, se mettait à négocier avec l’Iran et demandait son adhésion à l’Organisation de Shanghaï,

      Je trouverai fort opportun de sortir quelques dossiers compromettants (après tout, il y a des corrompus partout). Ensuite, profitant des tensions politiques, je l’aggraverai par une crise économique en amplifiant les mouvements que tu as si bien expliqués.

      Complot ou pas complot, on ne le saura jamais.


  • #645804

    "injecter 450 millions de dollars quotidiennement d’ici le 31 décembre et un total de 3 milliards USD en janvier pour endiguer la perte de la livre"

    euh en gros la logique ça serait d’injecter du dollars US pour le dévaluer afin de soutenir la livre turque ? et tout ça sans que ça n’affecte les autres monnaies, qui flottent autour du dollar ? WTF ???

    là j’avoue y’a un truc que je comprends pas...

     

    • #646036
      le 27/12/2013 par Hamlet
      Chute dramatique de la monnaie turque

      Quand une monnaie chute face à une monnaie de référence, cette dernière commence à être recherchée, y compris au marché noir où elle peut coter beaucoup plus cher que le cours officiel, ce qui aggrave la chute. La banque centrale turque injecte des dollars pour éviter le grippage, qui si il touche les établissements bancaires et les entreprises importatrices serait plus compliqué à juguler. La réactivité est de mise pour cette raison mais aussi pour protéger l’image de marque de l’économie du pays. Pour info, la Turquie livre d’excellents chiffres de croissance depuis 10 ans.

      Plusieurs pays ont connu cette situation récemment, notamment l’Iran en 2013 et la communauté européenne en 2010 à cause de la crise grecque.


  • #645877

    Ce recul intervient malgré la décision de la banque centrale turque, annoncée, mardi, d’injecter des liquidités pour tenter d’enrayer la chute de la livre, déjà fragilisée par le resserrement monétaire annoncé par la Fed américaine.



    C’est moi ou on nage dans le contresens le plus complet ?

     

    • #646023

      Non c’est toi.

      Aujourd’hui, la vérité c’est ce que les gens croient et les gens croient ce que les médias disent.

      C’est bien foutu, hein.


    • #646482
      le 27/12/2013 par Anonymous
      Chute dramatique de la monnaie turque

      Je te propose de lire les explications de Hamlet un peu avant ton commentaire.
      Pour ce qui est de la Fed, son soi-disant resserrement entraine un rapatriement des fonds américains, et autre d’ailleurs, vers les USA. Donc des ventes de devises locales contre des achats de dollar, puisque pour investir dans un pays, il faut disposer de la devise de ce pays.


    • #647020

      @Anonymous

      Le fait que la banque centrale turque tapait dans ses réserves en dollar pour les injecter sur son propre marché m’avait échappé.
      L’idée même que le dollar US soit en raréfaction fait quand même bien sourire...


    • #650173
      le 30/12/2013 par Hamlet
      Chute dramatique de la monnaie turque

      Hello Mate,

      Quand la banque centrale turque injecte des dollars, ce n’est pas en pure perte mais une simple mise à disposition de liquidités en dollars auprès des banques, qu’elle reprend par la suite. Cette opération et financée par un simple swap avec une banque centrale étrangère qui dispose de réserves importantes en dollars.

      A bientôt ! :-)


  • #645922
    le 27/12/2013 par anonyme
    Chute dramatique de la monnaie turque

    Rome ne paye pas les traitres (enfin une fois qu’ils sont devenus inutiles) !


  • #645997
    le 27/12/2013 par Hamlet
    Chute dramatique de la monnaie turque

    Ce n’est pas si dramatique que ça. C’est de la dévaluation compétitive qui va accroître les exportations du pays. D’un autre côté, le pays doit consommer localement au maximum pendant cette période afin de ne pas rendre sa balance commerciale déficitaire pendant le laps de temps de la chute de sa monnaie.

    Il faut savoir que de nombreux pays se battent pour faire chuter leur monnaie. Le Japon s’y est essayé pendant 25 ans sans succés, avant que Shinzo Abe ne sorte le bazooka à l’été 2012 en mettant en place d’énormes quantitatives easing de montants similaires à ceux de la FED.

    En résumé : la chute de la monnaie d’un pays a des inconvénients à court terme (hausse des prix à l’importation et inflation), mais à moyen terme (1 à 2 années) le pays récolte les fruits en accroissant ses exportations ce qui remet sa balance commerciale sur les bons rails.

     

    • #646498
      le 27/12/2013 par Anonymous
      Chute dramatique de la monnaie turque

      Ton raisonnement est juste dans le cadre d’une dévaluation compétitive.

      Premièrement, ici, le pays n’est pas en déflation comme l’Europe, le Japon ou les USA, donc cela va générer une inflation trop importante, suivi d’une hausse des taux d’intérêts qui va tuer la croissance.

      Deuxièmement, ici, il s’agit d’une fuite des capitaux, c’est à dire un désinvestissement ce qui n’est pas bon pour les entreprises. Mais aussi, une vente des emprunts d’état, ce qui de nouveau provoque une hausse des taux d’intérêt qui va tuer la croissance.


    • #650163
      le 30/12/2013 par Hamlet
      Chute dramatique de la monnaie turque

      Bonjour Anonymous,

      Merci pour tes messages qui sont complémentaires aux miens.

      Espèrons que la Turquie va prendre les décisions appropriées pour se sortir de cette mauvaise passe. Et que ce beau pays ne rentre jamais dans la communauté européenne, ce gros machin qui gomme la singularité des peuples et les appauvrit.

      Amicalement.


  • #646722

    Il y a beaucoup d’or en Turquie, il faut donc que le dollar papier Q soit fort pour pouvoir l’échanger contre leur Or...