Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chypre : le calme avant la tempête ?

Tandis que le chômage bat des records dans la zone euro et que Jean-Claude Juncker est très heureux de quitter la présidence des ministres des Finances de cette même zone, des politiques annoncent que la crise est terminée.

Il leur faudra tout de même surveiller de près l’évolution des problèmes chypriotes ! Selon l’économiste Jacob Funk Kierkegaard, il existe des similitudes avec la crise irlandaise. A savoir que Chypre a des soucis majeurs avec ses banques.

Son système bancaire national représente 7 fois le PIB du pays et il existe des trous béants suite au défaut partiel du gouvernement grec. Chypre et la Grèce étant très liés du point de vue économique. Preuve de ces problèmes bancaires devenus économiques : le chômage à Chypre est passé de 8 à 15% en un an et le gouvernement se fait du souci pour financer son secteur public. On parle d’une rallonge nécessaire de 7 milliards d’euros… une paille.

Tu me tiens par la barbichette…

Les banques chypriotes sont infestées de dépôts d’origine mafieuse et tout particulièrement russes. Les services secrets allemands arguent que boucher les trous revient à renflouer des oligarques russes. Il est vrai que Chypre est un paradis fiscal pour les mafias en tous genres.

Angela Merkel prendra t-elle le risque de s’exposer sur ce sujet avec les élections d’automne 2013 ? Quant au FMI, on dit qu’il va répondre aux abonnés absents en cas de demande d’aides. On sait que le président chypriote est communiste et il a déjà fait un pied de nez à la Troïka, ce qui ne va pas arranger les choses. Les Européens attendent donc impatiemment les prochaines élections de février 2013 et espèrent voir triompher leur candidat de droite pro-européenne, Anastasiades, ce qui est très réalisable.

Il faudra alors agir vite car le pays n’a plus de ressources après mars. Une certaine urgence risque d’être au rendez-vous d’ici une trentaine de jours…

Est-ce que le futur gouvernement chypriote accepterait un contrôle extérieur sur son système bancaire ? Comment les banquiers chypriotes vont-ils expliquer à leurs clients "mafieux" que l’Europe refuse de rembourser leurs pertes ?

Rappelons que la Russie est déjà intervenue pour soutenir Chypre, ce qui avait soulevé la colère de plusieurs eurocrates. Moscou va-t-il intervenir afin d’éviter que les Européens regardent d’un peu trop près l’argent qui s’est expatrié de la Russie pour débarquer à Chypre ? Il faut en effet savoir que les mafias russes sont bien souvent des filtres utilisés par ce que nous appelons à LIESI : le bloc de commandement russe. Que feront donc les Russes ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #314526
    le 27/01/2013 par Vesas
    Chypre : le calme avant la tempête ?

    Quelle grosse blague Chypre dans l’UE...
    Je me souviens en 2004 avec l’entrée de Chypre et de Malte, les esprits chagrins avaient prévenu que ces deux états n’étaient que des plaques tournantes dans le blanchiment d’argent sale des différentes mafias internationales.
    Les gentils européistes convaincus disaient rassurants et que les bisounours descendraient sur Terre et plus particulièrement sur l’UE pour que tout le monde se fasse des bisous et se tiendraient par la main en chantant des Chansons de Shakira et en sirotant un bon cola glacé.

    Et comme d’habitude, le temps donne raison aux esprits chagrins...


  • #314762

    Chypre a plein d’hydrocarbures. S’ils font miroiter des garanties sur l’exploitation de ces richesses (qui commencera dans 5 à 10 ans) ça ira pour eux. Sinon ça ira mal...


  • #314789
    le 28/01/2013 par goy pride
    Chypre : le calme avant la tempête ?

    Quand on voit des pays comme Chypre et Malte où les gens ont un niveau de vie similaire au notre on ne peut que se poser une question : d’où tirent-ils leurs revenus ? malte est un confetti de 300 km² avec une densité de population de 1200 h/km². Il n’y a pas un tissu industriel digne de ce nom, les revenus sont un petit peu d’agriculture d’exportation, pas mal de tourisme et beaucoup dans la finance, en d’autres terme un économie basée sur le parasitisme.
    Si le secteur bancaire s’effondre on verra un exode massif d’une grande proportion de la population maltaise dont l’extrême densité est le résultat d’un phénomène purement artificiel non corréllé à la capacité de son environnement de pouvoir effectivement supporter et nourrir une telle population.