Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Classement "Forbes" : le nombre de milliardaires dans le monde a augmenté

Les milliardaires de la high tech américaine forment toujours un contingent important parmi les hommes les plus riches du monde. Les Français Liliane Bettencourt et Bernard Arnault figurent toujours dans les dix premiers mondiaux.

Selon le classement du magazine américain Forbes, le monde n’a jamais compté autant de milliardaires : ils sont 1 426 cette année, 200 de plus que l’an dernier. Un record absolu depuis 30 ans. Tous ensemble, ces ultra-riches – dont 138 femmes – pèsent cette année 5 400 milliards de dollars (contre 4 600 milliards l’an dernier). Les quatre pays qui comptent le plus de milliardaires sont les États-Unis (442), la Chine (122), la Russie (110) et l’Allemagne (58).

Le plus jeune s’appelle Dustin Moskovitz (28 ans) à la tête d’une fortune de 3,8 milliards. Il était l’un des co-fondateurs de Facebook avec Mark Zuckerberg. Le plus âgé est David Rockefeller, 97 ans, qui dispose de 2,7 milliards. Le plus grand perdant est cette année le Brésilien Eike Batista (énergie, mines), qui a perdu 19,4 milliards, rétrogradant de la 7e à la 100e place. Il a perdu, souligne Forbes, plus de deux millions de dollars par heure...

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Que se passe-t-il quand les plus riches rencontrent les plus pauvres ? Découvrez-le en images chez Kontre Kulture !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #347662
    le 04/03/2013 par Mirabeau Dans ce monde si l’on n’est pas fripon on est parmi les (...)
    Classement "Forbes" : le nombre de milliardaires dans le monde a (...)

    Phénomène logique, il faut de plus en plus de pauvres pour qu’émergent de plus en plus de riches. Nous nous appauvrissons pour que des scélérats dégénérés puissent rouler en Porsche, vivre d’île en île, collectionner les "cailloux" et tirer des putes de luxe.

     

    • Un gars invente un truc qui est acheté chaque jours 2€ par 1 milliards de personnes.
      on compte 30 jours de vacances par an pour ce milliard d’individus.
      ça lui fait un chiffres d’affaire par an de 670 milliard d’euros.
      Le gars est heureux..

      Et aprés il se fait cracher dans la figure par tout le monde(ou presque) et finalement pour rien.
      Que fait il ?

      Il reste avec ses potes milliardaires parcequ’il en a marre de changer dix fois par jour de costard.

      Moralité de l’histoire:les cons pour lui c’est qui ?

      La verité n’est pas toujours facile a lire..


  • y a pas que le nombre des milliardaires qui augmente mais aussi :
    - alcool consommé.
    - Psychotropes.
    - drogues.
    - la bêtise humaine.
    - guerre.
    - cancer
    - suicide.
    ...


  • La fracture sociale disait Chirac. En sommes, des millions voir des milliards d’humains s’appauvrissent pendant que quelques milliers jouissent.

    Il faut retourner la tendance. Quitte à se faire souffrance pour que ça change, Révolution !

     

  • La ploutacratie mondialisée se porte comme un charme ...


  • Quel pourcentage de sionistes ? Voilà ce que Forbes ne nous dira jamais .


  • Ne soyez pas jaloux, ils ont dû surement travailler dur à l’école ...

    Bouah ah ah ah ...

    "Les Français Liliane Bettencourt et Bernard Arnault figurent toujours dans les dix premiers mondiaux."

    Peut être con, mais on n’est quand même pas les champions ... LES BOULES !!!

     :)


  • Je sais que je vais en faire hurler plus d’un ici.... et pourtant le message bien compris d’Alain Soral dit exactement la même chose.

    Il y a un distinguo hyper important à faire.

    Entre, d’une part, les créateurs de richesses qui rendent un vrai service, raison pour laquelle nous leur donnons notre argent en échange de leurs produits (ou solutions à nos problèmes), autrement dit le capitalisme créateur d’emplois, de richesses et surtout de valeur. En deux mots : Le capitalisme industriel et inventif.

    Et, d’autre part, le capitalisme usurier, parasite et prédateur autrement dit bancaire ou "boursier" - (même si la raison d’être de la bourse était louable à la base : financer l’industrie) - c’est à dire manipulateur des données chiffrées et abstraites. En deux mots : Le "capitalisme" financier. Celui de Wall Street, de la FED ou... de la maffia russe.

    Quand un capitaine d’industrie crée de la richesse, de la valeur, de l’emploi, des produits "innovants" qui nous facilitent la vie et qui en même temps "s’en met plein les poches", ne me dérange pas. Au contraire.

    C’est comme pour Alain Soral. Moi je suis heureux de lui acheter ses livres qui me "rendent service", m’ouvrent l’esprit et remplissent un besoin "celui d’être moins bête, celui de voir le monde dans lequel je vis sous une autre lumière"... etc.

    Lui en "parfait" capitaliste, producteur, il me rend service, remplit un besoin. Moi en tant que consommateur, je suis heureux de lui donner €20 pour un travail qui lui a pris des mois. Tout le monde est gagnant. J’achète un super produit pour pas cher. Lui espère par la qualité de son travail être payé de retour en vendant autant de livres que possible. (Effet de levier). Ce "capitalisme" là ne me gène pas.

    Je vous ferai remarquer de E&R n’est pas un "établissement public", ne reçoit aucune subvention et vit grâce à la loi de l’offre et de la demande "capitaliste". Et comme leur offre est pertinente, intéressante et "sexy" alors nous sommes heureux de nous laisser tenter.

    Que des gens comme Alain Soral deviennent des multi milliardaires, ne me gène pas du tout. Ils créent de la richesse.

    Mais que l’homme le plus riche du monde, jamais cité, s’appelle Rothschild - (là on parle de 5.000 Milliards de dollars, les 50 "minables" milliards dollars de Bill Gates "c’est de la petite bière" comme dirait Goldnadel)- car imprimeur de papier Q dollar, c’est ça qui me choque.

    Et le Rothschild, le plus riche, veut aussi être le plus puissant. NWO. Big PB !!

     

    • Un commentaire plus intelligent que la moyenne, merci bien ^^
      Sinon j’aurais pensé être sur le site du merluchon ...



    • Mais que l’homme le plus riche du monde, jamais cité, s’appelle Rothschild - (là on parle de 5.000 Milliards de dollars, les 50 "minables" milliards dollars de Bill Gates



      Reference ?


    • J’allais également le dire : le vrai dissimulateur de richesses ne s’appelle pas Luxembourg, ne s’appelle pas la Suisse, mais la City ET le système bancaire. Même un imbécile devrait remarquer que les plus riches ne sont pas les banquiers et qu’il y a donc quelque chose qui cloche, puisqu’ils touchent de l’argent sur toute transaction, sur toute monnaie créée ; il y a longtemps que la Banque est le plus gros collecteur d’impôts sans service rendu en retour et immensément plus riche que des entrepreneurs créateurs de richesses (même s’ils le font parfois de façon scandaleuse ou meurtrière, il faut le rappeler).

      Pour Rothschild, l’estimation de la fortune familiale varie : selon certains, elle serait même 100 fois plus élevée que ce que vous annoncez. Mais en réalité, la somme n’est simplement pas estimable, trop de magouilles derrières et ceux qui retranscrivent les chiffres sont souvent mal à l’aise avec des nombres aussi gros : on a souvent une confusion entre milliard, billion (français et non anglais), billiard et même, parfois, millions. D’où l’utilité d’avoir des cours de math, car de l’un à l’autre, il y a un facteur 1000.

      Ce qu’il y a d’intéressant avec la City et les schémas bancaires (certains parlent d’une gigantesque pyramide de Ponzi), c’est qu’il est absolument impossible de savoir combien ils ont réellement, l’immensité incommensurable de leur richesse, et qu’ils déclareront des sommes jusqu’à un million de fois plus petites que la réalité, sans jamais ne payer d’impôts qu’à eux mêmes. Mais l’utilité est bien de se cacher du public (qui ne pourrait ne pas se révolter), plus que de l’Etat. Ainsi, selon ce modèle, les familles royales des Pays-Bas et d’Angleterre sont immensément plus riches qu’il n’y parait. A bas la royauté et vive la démocratie ? Les gauchistes repasseront avec leurs absurdités, ah et j’oubliais : les banquiers sont juifs, et vous êtes antisémites, cela rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire !


    • Commentaire TRES pertinent, il existe deux capitalismes : l’un ou il est purement spéculatif et l’autre industriel et réel... En effet ER et aussi Dieudo fonctionne avec le capitalisme industriel ou créatif, il ne fait pas de mal.
      Le problème c’est que la plupart des milliardaires sont des héritiers ou ils ne gèrent même pas leurs fortunes, tout est géré par les compagnies financières !
      Si vous êtes riche vous pouvez confier la gestion a la compagnie financière de Rothschild par exemple spécialisée en gestion de patrimoine.
      La fortune de Betancourt vient de son père : il a tout créé de A a Z avec ses produits cosmétiques, elle et sa fille d’ailleurs ne gère rien...


    • " Que des gens comme Alain Soral deviennent des multi milliardaires, ne me gène pas du tout. Ils créent de la richesse. "

      Euh, faut pas confondre, E&R c’est pas un UMP anti-système !

      N’oublie pas le " Gauche du Travail " et la notion de partage équitable des richesses, si un Alain Soral devient multimillionnaire, j’aurais toutes les raisons de croire qu’il y a anguille sous roche. à moins que ses employés gagnent 100 000€ tu vois ce que je veux dire ?

      Ok pour mettre de l’eau dans le vin, mais faut pas pousser non plus l’anonyme.

      Gauche du travail, Droite des valeurs


    • Vous ne me faites pas hurler, d’ailleurs vous n’êtes pas le seul ni le premier à faire cette observation (faut pas pousser) mais je trouve que la distinction intellectuelle radicale entre un capitalisme "industriel" moral, producteur de richesses et paré de toutes les vertus (soit en gros, pour dire les mots, le capitalisme protestant) et un capitalisme "financier" usuraire, apatride et parasite (le capitalisme juif) est, d’une part, contestable sur le plan théorique, mais en outre un peu naïve quand on constate le fonctionnement réel "intégré" de l’économie capitaliste.

      Pour paraphraser un célèbre sketch des Inconnus, il y aurait le bon capitaliste et le mauvais capitaliste, quoi.

      Certains font une distinction de même ordre entre le capitalisme industrieux issu de l’épargne protestante et le capitalisme consumériste poussé par l’idéologie libertaire et hédoniste des années 60.

      A mon tour d’en "faire hurler certains", mais il existe aussi de ce point de vue une finance tout à fait légitime qu’il conviendrait de ne pas systématiquement caricaturer. Quand on produit un surplus, on voit apparaître des gens dont la fonction principale, et bientôt unique (spécialisation de l’économie) est de gérer ce surplus afin d’irriguer l’économie "productive".
      Production, consommation et finance sont liés dans un même processus.

      De plus l’expression "créateur de richesses" est ambiguë et a une connotation un peu naïve, exaltée... si c’est pour tomber dans l’idéologie scientiste du héros capitaliste telle que l’a développée Ayn Rand et dont Jean Robin se fait le porte-voix en France, non merci.

      En outre le tissu économique développé par ER est-il vraiment représentatif du "capitalisme productif" tel que la plupart des gens vont instinctivement se le représenter, pas sûr... pour moi on est plus dans le cadre de l’entrepreneuriat semi-associatif ou de l’économie solidaire.

      On est complètement à côté de la plaque quand on veut à tout prix distinguer des "bons’" et des "méchants" capitalistes alors que la fonction de l’économie, comme vous le soulignez vous-même, est simplement de mettre en relation le producteur et le consommateur selon la loi de l’offre et de la demande.
      Et compte tenu du fait que le problème principal, "subsumant", aujourd’hui, est posé par l’épuisement des ressources et la pression démographique, le capitalisme productif et "moral" n’empêchera pas de se heurter tôt ou tard au mur des réalités.


    • Les Rothschild, dont la fortune est estimée selon David Icke a plus de $270.000 Milliards est la famille la plus riche et la plus puissante du monde.

      Cette famille contrôle, presque toutes les économies du monde à travers le système de la FED, et les banques centrales des Etats ainsi qu’à travers d’autres banques (Warbergs Schifs, Kuhn, Loeb, Goldman-Sachs and Rockefellers).

      Les Rothschild contrôlent les médias. Ils sont propriétaires d’agences de presse comme Reuters, AP (Associated Press) dont les dépêches sont reprises mot pour mot par presque tous les journaux et magasines.

      Les Rothschild détiennent tout Hollywood à travers des entreprises comme Viacom, Disney et surtout par le financement bancaire de l’économie.

      Les Rothschild contrôlent des "Think Tanks" et autres groupes d’influences comme des ONG "droit-de-l’hommistes" l’ONU, La Commission Trilatérale, le CFR, le groupe Bilderberg, la franc-maçonnerie (Rothschild créa les Illuminati) et donc tous les partis politiques et parlements de l’occident "démocratique".

      C’est non seulement la famille la plus riche mais surtout la plus puissante avec un "agenda" comme disent les Américains vraiment effrayant : le Nouvel Ordre Mondial esclavagiste.


    • J’oubliais la fameuse citation du créateur de la dynastie Rothschild :

      Mayer Amschel Rothschild :

      « Donnez moi le droit d’émettre et de contrôler l’argent d’une Nation, et alors peu m’importe qui fait ses lois. »

      1. Oui, il est impossible de connaître le montant exact de la "fortune" (à la Ponzi) des Rothschild.

      2. Je crois personnellement que les Rothschild, se foutaient des Juifs, même s’ils le sont. Ils ont financé Hitler. Et tout fait pour créer Israël dont l’objectif est la domination mondiale (Cf Alain Soral, Imran Hussein).


    • A Thomas M. 



      Classement "Forbes" : le nombre de milliardaires dans le monde a (...) J’allais également le dire : le vrai dissimulateur de richesses ne s’appelle pas Luxembourg, ne s’appelle pas la Suisse, mais la City ET le système bancaire. Même un imbécile devrait remarquer que les plus riches ne sont pas les banquiers et qu’il y a donc quelque chose qui cloche, puisqu’ils touchent de l’argent sur toute transaction, sur toute monnaie créée ; il y a longtemps que la Banque est le plus gros collecteur d’impôts



      Les banquiers ne sont pas riches car ils n’existent pas !
      Les Banques appartiennent à des fonds d’investissements ou à des fonds de pensions, et non à des particuliers !
      Les Banques sont riche grace à la speculation, et non grace aux intêrets.
      Pourquoi les Banques engageraient des traders pour des milliards pour speculer, si elle leurs suffisaient de claquer des doigts pour gagner de l’argent ?



      Pour Rothschild, l’estimation de la fortune familiale varie : selon certains, elle serait même 100 fois plus élevée



      Vous pretendez donc que la fortune des Rothchild est de 50000 milliards de dollars !!!
      C’est le PIB mondial !

      Cordialement


    • Commentaire pertinent sur Ayn Rand et Rabin, mais la question devient alors plus philosophique. Comment éviter le salariat et "l’abus" de pouvoir tout en restant productif et créatif. Pour ma part, un peu comme sur le modèle du marxisme, mais d’une façon beaucoup plus "soft", j’y vois une lutte permanente et des frontières efficaces, ça limiterait grandement, avec une gestion appropriée de la création monétaire. Mais comment faire ainsi sans tomber dans l’autoritarisme ? La monarchie ne serait-elle pas plus efficace ? Cette lutte, donc, avec adaptations permanentes et le peuple qui utiliserait ses leviers efficacement (grâce à l’impossibilité de délocaliser) mènerait à quelque chose d’instable, mais qui irait toujours dans la même direction. Mais cela ne sert à rien de fantasmer trop loin, restons terre à terre et réalistes. Il vaut quand même mieux du satanisme d’Ayn Rand que du satanisme de Rothschild, quoique selon certains, il y avait des liens…


    • @Le Chaton, vous oubliez un zéro, les chiffres, les chiffres et les cours de math ! Je sais que ce nombre parait mirobolant, et je ne sais pas s’il est valable (oui, 10x plus que le PiB mondial), mais je vous signale que Icke propose environ 5 fois le PiB mondial, puisqu’un commentaire plus haut le cite à 270’000 milliards, soit 270 billions (français). Ce que je disais, donc c’est que selon les estimations on arrive à des chiffres totalement différents, ce qui pourrait être dû à une confusion dans les nombres, et à de mauvaises traductions de l’anglais au français, où un billion (anglais) vaut un milliard et un trillion (anglais) vaut un billion. Je n’ai jamais prétendu qu’elle atteignait ce nombre. Dans une source, donc, qui mentionnait 500 billions (500 000 milliards) ils disaient que ça équivaudrait à la moitié du Monde. Vous vous demandez alors, mais pourquoi la moitié du monde vaudrait plus que le PiB mondial ? Eh bien simplement, parce que la richesse déjà créée n’apparait pas dans le PiB, relisez la définition du PiB. Ce que je dis, donc, c’est qu’il serait intéressant d’avoir une estimation détaillée et sourcée, d’établir un chiffre pertinent, avec un ordre de grandeur incontestable.

      Puis, vous me dites que les Banques appartiennent à des fonds d’investissement ? C’est joli, mais quand on remonte de fond en fond, il est JUSTEMENT estimé qu’il se trouve un nombre limité de personnes, dont la famille Rothschild et son pendant plus connu pour ses activité industrielles (mais qui est aussi ouvertement dans l’activité bancaire), Rockefeller. La famille Warburg, aussi et toutes les familles que cite Springmeier dans son livre "Bloodlines of the Illuminati". Icke s’est intéressé à la généalogie de ces familles, mais il n’est pas un chercheur fiable. Cela dit, même Wikipedia nous permet d’établir que Bill Gates serait en fait un parent des Windsors (faux nom de la famille usurpatrice en provenance de Brandenburg ).

      Enfin, ne vous contredisez pas, s’ils payent des traders à plusieurs milliards (enfin, même si c’est plutôt des dizaines millions) c’est qu’ils en ont justement les moyens !

      Saviez-vous aussi que Netanyahu, ancien collaborateur chez Rothschild, est à l’origine de la privatisation du système monétaire israélien ? Quand je vous dit que les banques touchent de l’argent sur tout, la spéculation (oui), la création monétaire, ainsi que par les systèmes de payement. Imaginez un peu la taxe déguisée que ça représente. Pourquoi n’êtes-vous pas d’accord ?


    • A Thomas M. 



      Eh bien simplement, parce que la richesse déjà créée n’apparait pas dans le PiB, relisez la définition du PiB.



      Je parlais du PIB mondial pour avoir un élément de comparaison...
      Par exemple, la valeur de tout les biens en France en 2009 était de 12500 milliars de dollars
      http://www.lefigaro.fr/patrimoine/2...



      Puis, vous me dites que les Banques appartiennent à des fonds d’investissement ? C’est joli, mais quand on remonte de fond en fond, il est JUSTEMENT estimé qu’il se trouve un nombre limité de personnes, dont la famille Rothschild



      Un Fond d’Investissement peut appartenir à Rothchild ( ou à d’autres financiers comme Olivier Delamarche..) mais les "fonds" appartiennent à leurs clients ( on peut etre client de Rothchild Banque Privé à partir de seulement 250 000 euros)



      Enfin, ne vous contredisez pas, s’ils payent des traders à plusieurs milliards (enfin, même si c’est plutôt des dizaines millions) c’est qu’ils en ont justement les moyens !



      Les Banques ne payent pas les traders parce qu’il ont des beaux yeux mais parce que c’est leur sources de revenus ( equivalent des footballers)

      Cordialement


    • @Anonymous

      Gare à ne pas confondre esprit d’entreprise et accumulation des richesses exacerbée, inutile et elle même auto-destructrice ... Car on a beau produire des richesses, si la plus-value est mal répartie, il n’y a personne pour les acheter, donc il devient inutile de les créer...
      Pour ma part, j’ai une vision un peu moins manichéenne et angélique que la tienne même s’il y a une part de vérité dans ce que tu dis.
      En 1948, en France, quand la troupe a tiré sur les mineurs de fond, il me semble bien que cela n’avait pas grand chose à voir avec le capitalisme financier ...


    • @Le Chaton
      Rien que la France vaudrait 1/4 du PIB mondial, donc, et je pense qu’on est encore en dessous. Il suffit de prendre la superficie et d’estimer la valeur du terrain pour voir que tout a été sous-estimé.

      2.Oui, mais rien n’interdit à Rothschild d’investir dans son propre fonds, surtout s’il faut dissimuler… J’ai collecté les articles sur la Famille, cette dernière heure et tout ce sur quoi on tombe à peu près d’accord est que sa fortune oscillait entre 300 et 400 milliards au début du siècle. Un calcul intéressant à partir de l’estimation de la perte de valeur du dollar depuis 1913 (97%) nous mènerait, en cas de compensation de l’inflation par des opérations financières et l’acquisition de biens, jusqu’à environ 12 billions de dollars, soit 12 000 milliards, ce qui correspondrait aussi à un taux d’intérêt touché de 3.5% par année, taux raisonnable. Avec 5%, ils auraient plus du PIB mondial, soit jusqu’à environ 52 billions ou 52 000 milliards. Avec 5% en plus de la compensation (de la perte des 97%) ils possèderaient plus que la valeur du monde, que certains estiment à 1 billiard, soit un million de milliards.

      On note, cependant, que quand on a autant d’argent, on ne peut pas simplement le placer à la banque et espérer gagner quelque chose. Mais quand on considère l’avantage que procure un certain pourcentage, même infime, sur la création monétaire, les transactions, le volume d’échange, la spéculation sur les denrées (même si leur taux de revient est minime sur chaque transaction donnée), il est tout à fait possible d’arriver à des sommes suffisamment énormes pour atteindre ces taux. Et puis, il est aussi dit que la Famille a fortement bénéficié de la 2e Guerre (voir A. Sutton et consorts).

      Quoiqu’il en soit, il est tout à fait envisageable que les Rothschild possédassent une fortune au-delà de toute imagination. La question est, donc, pourquoi n’y a-t-il aucun Rothschild dans la liste ? Autre fait intéressant, la fortune de Gates qui aurait fondu ces dernières années. Ne croyez-vous pas qu’il est, en fait, passé dans la cour des grands ? Ses activités sur Monsanto et Blackwaters, ses magouilles avec la fondation, on se fout de nous !

      3.Comparaison intéressante avec les joueurs de foot. Les traders, en majorité sont des exécutants simples, mais sur-payés, car nécessaires à la circulation de l’argent. Les traders dits "golden boys" sont ceux qui peuvent rapporter, mais ils ne sont en aucun cas la source de revenu des vrais magnats de la finance.


    • Euh, faut pas confondre, E&R c’est pas un UMP anti-système !

      Non effectivement, E&R est une association, pas un parti politique.

      De plus, soyons clair qu’Alain dit qu’entreprendre n’est pas malsain. C’est ce qu’il fait. Pour autant que je sache, il n’a pas encore fait péter la voiture de sport, et je ne crois pas que ça soit son genre.

      Là on parles de ceux qui se sont enrichis considérablement durant une courte période alors que durant cette courte période, la situation de TOUT les pays dans le monde s’est dégradé.

      Alors vos leçons de capitalisme merci bien, c’est pas le propos. Le propos c’est qu’il y a une distortion anormale et qui ne va pas en s’arrangent alors qu’au même moment on déglingue les emplois dans ce pays.

      A un moment c’est bon. Pour ma part, je n’ai jamais rencontré ces fameux patrons idéalisés. Et j’en ai eu un paquet. Que des merdeux imbus de leur statut qui cultivent un profond mépris envers les plus bas qu’eux. Ils n’ont rien à envier à ceux qui nous dominent.

      L’avenir c’est le libre, le partage, la solidarité. Le tout pour ma gueule c’est juste pour les déglingués du cerveau.


    • (suite de la réponse à le Chaton)

      Petite erreur sur Gates : ce qui est affiché, c’est son capital-action à Microsoft. La totalité de sa fortune, elle, se situe vers les 66 Milliards, mais cela ne change rien sur l’aspect douteux de ses autres activités et sa fortune probablement bien plus élevée à l’heure actuelle.

      Enfin, je voulais porter votre attention sur la liste des dégénérés de ce classement. Croyez-vous vraiment qu’un Mexicain soit l’homme le plus potent de la Terre en terme d’argent ? Laissez-moi rire ! Et que ce dégénéré de Zuckerberg ait une quelconque importance ? Ou encore Waren Buffet, le clown de la Finance, selon Delamarche ? Ou que Soros, la marionnette des Rothschilds, soit plus riche qu’eux ?


  • Si l’on part du principe que le peuple est faible à cause de son incapacité à s’organiser du fait de sa masse, alors plus les riches seront nombreux et plus ils seront désorganisés ! et donc plus faible.
    Le début de la fin ?


  • En effet, il faut faire la différence entre l’entrepreneur créateur de richesse et le parasite.

    Les deux premier, Gates et Carlos Slim sont des voleurs.
    Bill Gates a fait fortune en obligeant de manière mafieuse à acheter ses logiciels de merde. Il a été condamné. Et dans les années 30, quand les USA avait des couilles, toutes les grosses compagnies furent coupées en morceau. Dont Rothschild.

    Carlos Slim c’est pareil. Grâce à la corruption il a bénéficié du monopole des télécom, portable inclus. Résultat : Le Mexique est le pays ou le téléphone sans fil coute le plus cher. C’est aussi un pays ou les sans fils marchent très mal.

    j’ai pas le temps de tout voir, mais je suis certains que beaucoup sont à mettre dans le meme sac que ces deux là.


  • En réponse à l’adepte du capitalisme "anonymous", et sans agressivité. Personne n’a jamais gagné des milliards de façon honnête, personne ne c’est jamais enrichis en travaillant. "Quand un capitaine d’industrie s’en fout plein les poches", c’est avec les très bas salaires (chinois) et la durée de vie très limité de son produit vendu en europe, qu’il se goinfre. Comparer Soral à un parfait capitaliste et faire l’apologie de ce dernier est vraiment naïf. Ce genre de propos ne peux venir que de quelqu’un qui n’a pas encore une grande expérience de la vie, et me fait plutôt penser à un jeune qui répète le discours rodé d’un prof d’économie acquis au libéralisme. Mais j’aimerai encore pouvoir rêver comme ça !


  • a Chaton , Alain Soral l’explique dans son livre comprendre l’empire que le classement de forbes ne contient pas les plus riches du mondes , et que les plus riches sont naturellement un cartel de douze banquiers (si je n’mamuse) de la FED ou quelque chose comme ca .


  • Vois Qui Nous Gouverne Et Je Te Dirais Combien Il Y A De
    Milliardaire En France..............


  • petit exercice :
    soit la croissance mondiale,disons 4% maxi(dont occident 0%).soit leur taux de croissance annuel : 17%,pour 5.4T$,ils accaparent donc la productivité de (17/4)*5.4=22.97T$.
    vu que le PIB mondial est d’environ 80T$,,ces 1426 personnes accaparent en fait pour leur profit (23/80)=28% de la croissance mondiale et ils ne représentent que 0.000024% de la population mondiale(disons 6 milliards).dites si j’ai bon ?
    QUESTION : où sont les parasites ?(vous aver 1 heure)

     

  • Il y a de ça 2 ou 3 ans, un reportage sur un ancien patron des usines Ford à Détroit (Michigan, EU) parlait de lui meme : dans les années 50, cet homme qui était PDG de la firme, disait qu’il gagnait 100 fois plus que l’ouvrier de base de l’usine. Maintenant,disait-il, l’echelle est de 1 à 50000 minimum. Cherchez l’erreur...


  • Tout à fait normal puisqu’à l’opposé, l’extrême pauvreté est en augmentation également et que la classe moyenne se paupérise d’avantage chaque année. Les grands gagnants sont au final les mêmes : les quelques milliardaires à qui cela profite et qui augmentent à force que s’appauvrit le reste de la planète. Rien de nouveau à l’horizon,donc. Je ne vois pas où est le scoop ?

    Quant au capitalisme "utile" (à l’opposé du capitalisme "parasitaire et financier") à en croire certains, c’est une infime minorité de la richesse créée en France ainsi que du nombre d’emploi. L’écrasante majorité l’étant grâce aux multiples PME et surtout TPE françaises. Ce n’est pas un hasard si ces dernières sont les + taxées (et donc les entreprises du CAC 40 les + favorisées fiscalement), c’est bien car l’une produit + de richesse que l’autre. Donc, en plus ces grands groupes ne rapportent pas tellement fiscalement parlant (hormis la TVA sur la vente de ces produits... que c’est vous qui payez le consommateur final !^^)

    D’autre part, peut-on parler encore de capitalisme "utile" lorsque celui-ci délocalise en grande partie ses emplois hors de France et dont les plus values sont placées sur des comptes en Suisse au lieu d’être ré-injectés dans l’économie française, quand ce ne sont pas des valises pleines de biftons qui servent à financer des partis politiques véreux genre UMP pour ne citer que lui !

    Non, la situation est un peu plus complexe à mon sens. La seule chose qui est sure c’est que la majorité d’entre nous sera plus pauvre dans un an qu’à l’heure où je vous parle, pas besoin de prophétie pour le savoir !


Afficher les commentaires suivants