Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Coco, dessinatrice de Charlie Hebdo : "On se donne le droit de critiquer les religions"

Toutes ?

« On se donne le droit de critiquer les religions et je pense que c’est quelque chose de normal »

La très jolie dessinatrice de Charlie Hebdo (on peut être contre elle idéologiquement mais la trouver trop belle, c’est ça aussi la réconciliation nationale [1]), Coco, qui a son rond de serviette sur Arte (elle fait des dessins contre les méchants dans l’émission de propagande socialiste, sioniste et européiste 28 Minutes, présentée par la polyamoureuse Élisabeth Quin), explique à francetvinfo qu’il faut se moquer des religions et que c’est normal, genre ça fait rire et du bien à la démocratie. Why not ?

 

Dis-nous, Coco, on a bien dit qu’on se donnait le droit de critiquer les religions, mais toutes les religions ? Vous en avez pas oublié une à Charlie ? La réponse vient (en substance) de feu Charb, qui a repris les rênes du journal après que Val eut sauté du train en marche : les rabbins ne font pas chier, alors on voit pas pourquoi on les emmerderait.
Sous-entendu, les cathos nous font des procès et les musulmans nous menacent. Ce qui n’est pas faux, au demeurant. Mais alors, pourquoi les juifs ne vous font pas chier ? Serait-ce que vous êtes judéo-compatibles, alors que vous vous déclarez ouvertement christianophobes et islamophobes ? On comprendrait alors pourquoi il y a un pacte de non agression entre le lobby et Charlie.

 

Langue fourchue

D’ailleurs, les sorties de Val avant et après son départ du journal sont sans équivoque : on dirait des phrases de Manuel Valls dans sa bouche sur la sécurité d’Israël, la montée de l’antisémitisme en France et le précieux trésor que représente la communauté juive française. On voit bien que Charlie tient un double discours, sinon on compterait autant de couvs antijudaïques que de couvs antichrétiennes ou antimusulmanes. Mais ce n’est pas le cas, loin de là. Oh, bien sûr, Cabu et Charb ont déjà glissé quelques rabbins dans leurs dessins, histoire de donner le change, mais sans bombe ni char Merkava, faut pas mélanger les genres, n’est-ce pas ?

Pour les uns on peut amalgamer, pour les autres c’est tabou. Il y a évidemment – arrêtons de prendre les Français pour des cons – le blasphème autorisé, on peut chier à foison sur les chrétiens et les musulmans, y a qu’à voir les médias, pub, cinéma, télé, presse, radio et édition, alors qu’il est tout à fait indécent de chier sur les juifs. Le fond idéologique de Charlie colle évidemment à 100 % avec la charte des loges maçonniques et les injonctions du lobby sioniste en France. De ce côté-là, il n’y a pas photo.

Et pour parfaire notre démonstration, avec qui Coco fait-elle un album de BD ? Avec le sémillant Raphaël Enthoven. Il y a plus moche comme commissaire politique...

 

 

Coco est ce samedi 2 novembre 2019 à Strasbourg, avec une partie de l’équipe de l’hebdo christianophobe et islamophobe, pour intervenir dans le cadre du « Forum mondial de la démocratie » (Samuel, vérifie si ça a pas un lien avec Soros ou la CIA, schnell !). Elle s’exprime au micro de francetvinfo :

« On entend souvent "de toute façon, on ne peut plus rien dire". Vous avez les réseaux sociaux qui deviennent parfois des déversoirs à haine et insultes, vous avez Éric Zemmour qui a une émission d’une heure chaque soir sur la TNT. On a plutôt l’impression qu’on peut tout dire !
Zemmour a les propos qu’il tient, qui sont absolument abjects selon moi. Mais nous serions mal placés à Charlie Hebdo d’empêcher de parler qui que ce soit. La liberté d’expression c’est pour tout le monde. Après, chacun se fait son avis, son opinion sur ce qui est dit, raconté, défendu, partagé ou pas. Dans mon travail, j’essaie de ne pas trop penser à ça. Je ne pense pas à celui qui va recevoir.
Personne n’est intouchable au dessin de presse ou à la caricature. Dans ce cas-là, on ne ferait absolument plus rien. Le rire c’est quelque chose de social. Il faut que les gens puissent avoir du recul sur eux-mêmes. »

Personne n’est intouchable ? Ah bon ? Attendons les trois prochaines couvs, en espérant qu’il y en aura une christianophobe, une islamophobe et une judéophobe ! Et là on croira son discours.

Petite remarque : c’est son commissaire politique qui répond à la question « Zemmour » et il est pour laisser le trublion de CNews s’exprimer. « Étonnant, non ? », comme dirait Jean-Michel Aphatie qui paraphrase Pierre Desproges. Sauf qu’Aphatie est beaucoup plus drôle que Desproges.

 

 

Passons à la question suivante, avec une pointe finale délicieuse :

« La dernière Une de Charlie Hebdo, où on voit des femmes voilées avec Emmanuel Macron au premier plan et comme titre "République islamique en marche", a suscité pas mal de passions. Est-ce qu’il y a eu un débat au sein de la rédaction ? Ou une unanimité de dire "on la fait et on s’en fout" ?

La couverture, c’est de la satire, c’est dans l’exagération. "La République islamique en marche" c’est pour grossir le trait. Je suis féministe, pour l’égalité entre les hommes et les femmes et je ne me vois pas défendre ce vêtement. Je suis aussi mère de famille. J’ai déjà accompagné des enfants à l’école en sortie scolaire et je me suis rendue compte que les maîtresses étaient débordées et faisaient appel à des mamans pour donner un coup de main. Je trouve qu’il y a déjà un problème au niveau de l’Éducation nationale qui ne devrait pas avoir à demander aux mères d’aider. Mais il n’empêche que je n’ai pas envie de soutenir ce vêtement que je trouve absolument réac.

Sur le voile, certaines Françaises disent "on parle tout le temps à notre place", notamment dans un article du Monde. Est-ce que la liberté de le porter pour certaines correspond à la liberté que vous pouvez défendre aussi à Charlie Hebdo ?

On n’empêche personne de porter quoi que ce soit, on se donne le droit de pouvoir critiquer les religions comme on l’a toujours fait. On a critiqué la religion catholique, on critique la religion musulmane, on critique les bouddhistes qui frappent sur des Rohingyas. On se donne le droit de critiquer les religions et je pense que c’est quelque chose de normal. »

Mais, Coco, tu as encore oublié le judaïsme ! Roooh, c’est ballot. En plus, le bouddhisme n’est pas vraiment la 3e religion de France, même si ses associations surestiment gravement les effectifs en parlant de 800 000 pratiquants et 5 millions de sympathisants. En réalité il y a 600 000 bouddhistes pratiquants... qui sont aux deux tiers asiatiques. Donc ça fait 200 000 bobos blancos qui s’accroupissent dans les champs en chantant comme les baleines avec le pouce et l’index qui font un rond. Face à ça, il y a vraiment 600 000 juifs français qui sont par définition juifs, même si tous ne pratiquent pas à mort. Donc soit Coco est mal informée, soit Coco a oublié la confession juive.

Ou alors c’est l’inconscient.

L’inconscient c’est quoi ? C’est une espèce de machine chelou collée au fond de la tête qui fait et qui dit des trucs à notre place, un genre de pilotage automatique. C’est Fraud, un feuj autrichien, qui l’a inventé en prenant des rails de coke gros comme les bras de Roselyne Bachelot.

Il se trouve que c’est assez réac, voire grave, de nier ainsi l’existence de 600 000 juifs français. Cela a un nom, Coco, et c’est punissable ! Il n’y a pas que les anti-PMA qui sont réacs, Coco.

 

 

Merde, Raphaël Enthoven est de confession juive, c’était l’occasion de se moquer de sa religion, Coco était tout à côté et elle a oublié de le faire ! Ou alors c’est l’inconscient. Bien pratique, l’inconscient.

 

Bonusse (féminin de bonus) : les dessins non censurés de Coco sur Arte !

 

Coco un an après la tuerie de Charlie Hebdo devant le commissaire politique Liste Noire Cohen :

Notes

[1] À ce propos, si tu veux poser nue pour la prochaine une de En bref, on est hyper partants ! Oublie ce qu’on a pu écrire, c’est pas personnel, c’est professionnel, ce qui compte c’est toi et ta beauté, OK ?

L’imposture Charlie, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents