Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ?

Activez les sous-titres français en cliquant sur « view subtitles »

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand les américains se rendent compte qu’il n’y a pas que l’argent dans la vie...

    Avec un peu de chances ils liront bientôt Lao Tseu et Buddha.

     

  • Pathétique le bobo qui voudrait se repentir de sa vie misérable…ce type là me fout la gerbe.
    En plus sa définition de la vie équilibrée est triste à mourir…pour moi il restera un raté quoi qu’il fasse !

     

    • "Ce type me fout la gerbe". Comment on peut être aussi haineux ? Voilà un type qui ne parle pas d’entuber son prochain, qui n’insulte personne, qui propose juste une inoffensive réflexion sur l’équilibre entre vie au travail et vie privée... Et il te fout la gerbe ?
      Quant à sa définition de la vie équilibrée qui est "triste à mourir", ça se voit que tu n’as pas de famille avec des enfants. Crois-moi qu’il y a un paquet de français pour qui la valeur famille est importante, et qui aimeraient leur consacrer plus de temps... Et pour toi c’est des ratés ?
      Comme intolérance on ne fait pas mieux... Si tu préfères mater des débilités à la télé, aller voir les putes plutôt que passer du temps avec ta famille, ou aller picoler avec les potes, c’est ton droit. Mais franchement apprends à respecter les choix plus sains d’autres personnes.


  • Cette vidéo résume pourquoi j’aime et je n’aime pas les anglosaxons à la fois. Je les aime pour leur humour, leurs capacité à rêver plus intacte que chez le français qui "apprend à être malheureux, gentillement" pour citer Cioran.

    Mais, là où le français est complémentaire c’est qu’un discours aussi simpliste ne passerait pas avec lui. C’est pour ça que j’aime Alain Soral, qui arrive à créer des liens pertinents historiques et même philosophique pour expliquer la déchéance actuelle.

    Sans le fond soralien (et de bien d’autres), je ne vois qu’un type de plus qui essaie de vendre son livre de "self developpement".

    Pour moi le désarrois français tient beaucoup au sionisme ambiant, qui, très concrètement malmène les coeurs et belles naïvetés autochtones dès la cours de récréation. Car le sionnisme ce n’est pas que DSK renvoyant la baballe à Sarkozy, ce sont des ados, des enfants même qui obsèdés dès le plus jeune âge par le "vous" et le "nous" brisent à la source toute la beauté "universaliste-chrétienne" des pays sous "dictature sioniste à tous les étages" pour reprendre Paul-Eric Blanrue.


  • pour ma part, je trouve le contenu de cette conférence assez pervers
    il ne remet rien en cause des fondements pourris de notre société occidentale
    Juste quelques accommodements pour se donner bonne conscience, société judéo-chrétienne oblige ;
    en établissant avec son enfant des rapports de copain qui cache en réalité une absence de lien profond.
    Les bobos made in usa
    Avec en plus un tas de messages publicitaires (bat man, pizza, roahl dall...)
    le sexe omniprésent
    pervers et pourris pour résumer


  • Intervention d’une très grande justesse qui prouve à quel point une certaine partie du monde anglo-saxon est lassée de la corporate dictature.

    La crise financière de 2008 et le hold-up des banksters commis à l’encontre du peuple américain n’y est sans doute pas pour rien.

    Merci d’avoir mis en ligne cette vidéo.


  • Ce gars est aussi drôle qu’Arthur, mais ce qu’il prétend est plus facile à dire qu’à faire ! Je pense qu’il doit avoir des vidéos plus intéressantes à diffuser sur ce site de cette plaidoirie de bobo !


  • C’est assez futile et ça résume bien ce qui est dit dans "la culture du narcissisme" de C. Lasch, soit négation du passé et de l’avenir, concentration sur le temps présent, dépolitisation, psychologisation etc.
    Et en fait je m’étonne, ils sont crétins ou quoi ? Comme disait quelqu’un plus bas, ils viennent de découvrir qu’il y a pas que l’argent dans la vie et il réinvente la roue.
    Mais pour moins travailler encore faut-il avoir l’argent, et c’est une question de classe. Ah le niveau zéro de conscience politique, et dire que la politique ne peut rien faire pour eux, il a compris mais il va pas jusqu’au bout : pourquoi la politique peut rien faire pour lui ?
    Cette question il ne se la pose même pas, il se concentre sur lui même, se résigne, c’est lâche quelque part.

    En fait c’est clair quand il décrit la vie façon Fight Club, faire un taf qu’on déteste pour acheter des choses dont on n’a pas besoin pour impressionner des gens qu’on n’aime pas. Cette façon de voir les choses montre déjà le niveau de réflexion, de sincérité, et d’estime de soi, en gros de valeurs morales, c’est bien là le problème.


  • Il est difficile de ne pas trouver ce prêcheur bobo antipathique.
    Dès le début de son prêche, ça commence par un "salut les cons !" suivi de "moi, je vais vous apprendre la vie". Il n’apporte aucune critique de fond au système économique actuel et à la globalisation.
    Sur son site, on peut voir qu’il est dirigeant d’entreprise de communication mais aussi écrivain. Son message est celui d’un repenti (quoique) qui pense que sa méthode est la solution aux problèmes de tout lemonde. Rien n’est moins sûr.
    Il donne l’impression que si les gens sont malheureux, c’est leur problème. Eh ! Oh ! les cons, pourquoi vous emmerder au travail, faites comme moi , travaillez dans la pub, écrivez des bouquins, faites des conférences de coaching personnel...

    Ses conseils de vie idéale : travailler 6 heures par jour, faire l’amour 4 fois par jour, appeler sa maman, aller à l’église, s’occuper de ses enfants, faire du sport et boire une bière avec ses collègues. Tout ça c’est du lourd. Le genre de credo qui fait complexer l’assistance et se dire secrètement "je suis une merde".

    Il critique la société de consommation mais je demande à voir son train de vie.

    Ce type représente l’incarnation du manager anglo saxon arrogant, super efficace, hyperviril mais aussi super humain (c’est cela oui ).
    Il ne manque plus qu’un chapitre sur l’anti racisme, le féminisme, l’écologie, etc...


  • C’est quoi cette série de commentaires bidons ? On dirait un concours de perroquets : "bobo ! bobo !". On croirait entendre les petits révolutionnaires du NPA ou autre. Vous n’êtes pas animés par une volonté d’abolir l’impérialisme, mais pas l’envie d’imposer le votre ! Combien de morts il va encore falloir pour qu’on comprenne que y’a pas de modèle universel ? C’est mal barré pour la réconciliation, tout comme l’égalité d’ailleurs !

    Liberté, égalité, FRATERNITE. C’est le mot le plus important des trois, ils l’avaient bien compris y a 200 ans. Sans lui, voilà ce qui reste : un concours de bites entre beaufs et bobos ! Boulets !