Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Communiqué des avocats des parents de Vincent Lambert

Strasbourg, le 5 juin 2015

La Cour européenne des droits de l’Homme vient de rendre une décision dans l’affaire Vincent Lambert qui marque d’une pierre noire la défense des droits humains dans les 47 États membres du Conseil de l’Europe.

Elle a validé l’arbitraire d’une décision médicale prise sur la foi de témoignages intéressés et contestés faisant état de la prétendue volonté de Vincent Lambert de mourir, alors qu’il ne peut pas s’exprimer. Elle a validé le fait qu’aujourd’hui, il était conforme à la Convention de provoquer intentionnellement la mort d’un être humain sans défense, en le privant d’alimentation et d’hydratation, en violation formelle de l’article 2 de la Convention.

Elle a déclaré en outre, au mépris de sa propre jurisprudence antérieure (Campéanu/Roumanie, 2014), les parents irrecevables à défendre les droits de leur fils à ne pas subir des traitements inhumains et dégradants (art. 3). Ce faisant, une majorité de 12 juges de la Cour européenne des droits de l’Homme a décidé que la Convention ne s’applique plus aux personnes hors d’état d’exprimer leur volonté. Il y a désormais deux catégories d’êtres humains : ceux qui sont pleinement protégés par la Convention ; et ceux qui ne le sont pas, parce qu’ils ne peuvent pas saisir eux-mêmes la Cour.

Dans une remarquable opinion dissidente, 5 juges de la Cour se sont insurgés contre cette décision et dénient désormais à la Cour le titre qu’elle s’était arrogé de « Conscience de l’Europe ».

La Cour a fait tomber le dernier rempart contre l’arbitraire, elle a perdu toute légitimité et toute crédibilité. Elle n’est plus la Cour européenne des droits de l’Homme vulnérable, handicapé, sans défense. Elle n’est désormais plus que la « Cour-européenne-des-droits-de-l’Homme-en-bonne-santé ».

Cela étant dit, cette décision est sans incidence sur la situation actuelle de Vincent Lambert.

Comme elle l’énonce dans son dispositif, la Cour déclare qu’il n’y aurait pas de violation de la Convention en cas de mise en œuvre d’un arrêt d’alimentation et d’hydratation.

Or la seule décision d’arrêt est celle prise et signée par le docteur Kariger.

Conformément à la loi Léonetti, seul le médecin ayant pris la décision peut la mettre à exécution. Le docteur Kariger ayant quitté le CHU de Reims il y a un an, sa décision d’arrêt de soins est désormais caduque et inapplicable. Nous avons d’ores et déjà entamé une procédure aux fins de transfert de Vincent, au nom des parents de celui-ci, ses parents étant désormais seuls au chevet de leur fils, son épouse Rachel ayant quitté Reims pour la Belgique depuis maintenant près de deux ans.

Nous réclamons aujourd’hui que soit réalisée sans délai une nouvelle évaluation médicale de Vincent, et notamment une évaluation de sa capacité à déglutir. Vincent a en effet recommencé à déglutir depuis plusieurs mois, et cette capacité doit désormais être sérieusement évaluée.

Enfin, nous rappelons avec force qu’une équipe médicale, dirigée par le docteur Bernard Jeanblanc, forte de trente ans d’expérience dans l’accompagnement des personnes dans la situation de Vincent, attend le transfert de celui-ci dans son unité. Il y a une autre voie : prendre soin de Vincent dans un établissement parfaitement adapté à sa situation.

Vincent n’a jamais demandé à mourir. La défense de Vincent continue.

Jean Paillot, avocat
Jérôme Triomphe, avocat

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1201309
    le 06/06/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Communiqué des avocats des parents de Vincent Lambert

    “...son épouse Rachel ayant quitté Reims pour la Belgique depuis maintenant près de deux ans.”

    Quelques vraies questions (sans intérêt donc) appelant de vraies réponses à propos de cette affaire :

    - Un vent communautaire dicte-t-il aux juges leurs décisions ?
    - Vincent Lambert est-il marié sous le régime de la communauté ?
    - Les parents de Vincent Lambert ont-ils une fortune personnelle ?

    Une décision qui ravirait la communauté de lumière et la communauté FM, vue par le prisme du "complotisme" en tout cas... vive les amitiés de circonstance !


  • Comme on a tué des innocents à Charlie Hebdo, et que çà continue :
    Je suis Vincent Lambert !


  • Pourquoi Rachel, l’épouse de Vincent Lambert, demande-t-elle qu’il soit débranché, alors que sa mère s’y refuse ? Rachel compterait-elle HERITER ? Du reste les gardiens de prison le savent bien : quand un homme est incarcéré, son épouse vient le visiter environ un an . Ensuite elle le laisse tomber et c’est LA MERE qui seule, continuera à visiter son fils...


  • J’ai signe parce que :
    1) Vincent Lambert peut etre pris en charge ailleurs que dans les funestes mouroirs de Hirsch qui avant de vampiriser les hopitaux a ete le chef d’emmaus (faut le faire, d’ailleurs la derniere campagne est hallucinate)
    2) dissolution du mariage apres 5 ans donc sa femme n’a plus de droit
    3) son dernier passage doit se faire devant dieu lorsqu’il est pret et seul lui le sait
    4) le cout hospitalier est de l’emotionnel. 3000 Vincent Lambert ne coutent pas les milliards de l’AME


  • #1201569

    Ce sujet sur la pseudo euthanasie est vraiment chiant à suivre, excusez le vocabulaire.
    Venir nous faire croire que dans cette histoire, une essentialisation dans le sens d’un crime/non crime sur une personne en état végétatif est la vraie problématique, c’est se foutre de nous.

    J’essaie de prendre de la hauteur et de m’en tenir aux lois naturelles pour tous les sujets importants de la vie, mais sur ce sujet, c’est une fumisterie.
    Venir prétendre que de laisser mourir quelqu’un dans l’état de ce pauvre homme, c’est un "acte qui provoque intentionnellement la mort", et serait donc contraire à la loi naturelle universelle de préservation de la vie, c’est faux.
    L’erreur anti-naturelle réside dans notre médecine actuelle qui permet de tenir en vie des foetus non-fini, des poly-handicapés lourds et autres échec de Dame nature. Ce n’est pas dans l’arrêt du maintien en non-vie de ces gens.
    Se prétendre défenseur du Bon, du Bien, du Vrai, du Juste, du Divin, en sacralisant la vie de ce genre de pauvre homme, c’est à mon avis se tromper de combat et d’analyse.
    Notre société est satanique en cela qu’elle refuse de laisser la mort s’immiscer dans nos vies de façon naturelle et saine.
    Cet homme dans une société saine ne survivrait pas, la nature, Dieu, le cosmos ferait son oeuvre et le renverrait à la poussière où il retrouverait son Créateur. Venir me dire qu’être dans le chemin de Jésus c’est se battre contre l’arrêt des soins pour cet homme, c’est ne rien connaître à rien, désolé.
    Ce que vit cet homme n’est pas une vie, ce qui maintient la vie en cet homme n’est pas la nature, et cette glorification de la vie médicalisée n’est qu’une insulte de plus à la vraie Vie, la vie juste, la vie Bonne, la vie que notre Seigneur veut que nous vivions.
    On est loin des débats sur l’euthanasie, il existe de fait aujourd’hui des aberrations médicales dont ce pauvre homme fait partie.
    Si, dans sa condition, cet homme n’est pas prêt à trouver le repos, c’est qu’il n’a pas compris ce qu’est la vie.
    La survie, ce n’est pas la vie. Dans son acceptation moderne, c’est la plus vile insulte à la Vie, la vraie.

     

    • Le culte de la "Nature"... C’était bien d’avoir essayé, mais ici vous n’avez pas à faire à des novices ou des "apprentis". Allez donc dispenser vos leçons en faisant une bonne "planche" en loge.
      Adesias.


    • Lacédémone : Je te soutiens à 100%.

      Comment peut-on oser maintenir une personne en vie, qui ne bouge plus un seul membre, qui est aveugle, qui ne peut plus déglutir, sauf depuis quelques mois, qui ne peut plus rien faire, ce type est un légume et on voudrait nous faire croire quoi ? Que demain, dans 1 an ou 10 ans il va se lever et marcher ?

      Demain je suis dans un tel état, même pas dans cet état, je peux parler, je peux voir, mais je ne peux plus bouger, désolé mais je veux mourir. C’est quoi la vie dans un lit d’hôpital à ne pouvoir rien faire sauf matter la télé. Ne plus pouvoir faire l’amour, ne plus pouvoir marcher dans la rue, sortir quand on en a envie, aller s’acheter une glace, surfer sur le net et aller voir ce que l’on veut. Même dans cet état, filez moi une piqûre. Je le demande. Mais là, Vincent Lambert lui est un légume, c’est juste un corps qui ne vit, qui ne survit que parcequ’il y a acharnement thérapeutique. Ce gars là, sans tout ce bordel médical à le maintenir en vie, Dame Nature l’aurait fait disparaître.

      Ensuite on a des gens ici-même qui osent dire que la femme, sa femme, qui veut le voir mourir, fait cela pour toucher l’héritage. Vous ne reculez devant rien dans la bassesse. Ma femme demain est un légume, 1 mois, 2 mois, les médecins me disent qu’elle sera comme ça toute sa vie, sauf mirâcle, je fais quoi ? Non chérie, je vais te faire vivre coûte que coûte, te brancher à tous les appareils que je pourrais. Tu ne peux plus rien faire, plus me voir, plus bouger, plus parler, tu ne peux même pas déglutir toi-même et avaler de la nourriture, mais ne t’inquiéte pas, tu es un légume à 100% mais je te ferais vivre.

      C’est du délire !!!!!!!!! C’est aller contre la nature, c’est de l’acharnement stupide et bête et en plus le coût est délirant pour la société. Vous vous rendez compte du prix que ça coûte, juste pour une seule personne, de maintenir en vie un malade comme ça ? Vous multipliez ça par X milliers de personnes, centaines de milliers, c’est ça que vous voudriez ? Maintenir votre grand-mère ou grand-père, le jour où ils seront complétement foutus, à l’article de la mort, où hier une personne mourait de sa belle mort, le corps lâchant naturellement, demain on lui mettra une machine, t’inquiétes pas Papy, tu ne peux plus rien faire, je ne sais même pas si tu m’entends, mais je te fais vivre, je t’aime bien. Vincent s’il pouvait parler, je suis sûr qu’il dirait "mais piquez-moi !!!". Qui je vous le demande, veut vivre comme ça ?


  • #1201661

    Je pense que la décision de la cour européenne des droits de l’homme va au dessus du cas de Vincent Lambert dont je me félicite que les soins auxquels il a droit seront maintenus.

    Si l’on observe une amélioration des capacités de Vincent, en revanche, je m’inquiète des cas d’Alzheimer.
    En effet, cette maladie est dégénérative et il n’y a aucune chance que le malade guérisse à moins de ralentir le processus, mais tout n’est pas QUE médical. C’est une lente pente qui vous prive de votre mémoire, puis de vos capacités motrices, y compris pour des gestes simples comme manger.

    Mais, la personne perd-elle totallement conscience ?
    Il y a une démence liée à la perte mémorielle. Vous oubliez ce que l’on vous a dit il y a 5 minutes.
    Face à cette perte de mémoire que certains cas nient et d’autres admettent, le malade se sent vunérable. Tout changement est ressenti comme un danger pour lui, et seul la constance, comme voir régulièrement des visages familiers qui en même temps le rassure aident à se sentir en sécurité. Ce qui peut expliquer les changement de personnalité. Ces conditions sont indispensables afin de ralentir ce processus.

    Là où il y a danger pour ces personnes, c’est la tentation de la famille de mettre un terme à sa vie en prétendant "qu’il n’aurait pas aimé se voir ainsi aussi dépendant". Vincent Lambert au contraire de ces malades n’est pas dans une dégénésence.
    Or, la vraie vie en société, c’est que l’on a aussi besoin l’un de l’autre malgré soi.

    Le malade d’Alzheimer finit de toute manière par mourir.
    Va-t-on alors établir pour ces malades un seuil trop prématuré où l’on pourra mettre un terme à leur vie sous prétexte d’acharnement thérapeuthique alors que la loi Leonétti l’encadre pourtant ?

    J’ai une pensée le très grand Omar Sharif, grand joueur de bridge et amoureux des chevaux devant l’Éternel, lui aussi atteint.

     

  • Y-a-t-il une mère dans la salle ? certains diront , oui il faut le délivrer ( de quoi ? ) , d’autres qu’il coûte cher à la société ( faux , ce sont les assurances qui doivent tout prendre en charge ) ,d’autres encore qu’il aurait voulu blablabla ! ce que je remarque , c’est que la majorité de ces raisonnements sont dictés par la dictature merdiatique , que cette même majorité est dans la pensée unique , DONC pour moi , qui ai aussi le droit de penser , ces gens là ne représentent rien , ils ne sont rien car incapables de raisonner par eux-mêmes .. Effectivement , qui , à part une mère ( vous savez ces vraies femmes , pas celles d’aujourd’hui , pas les pourritures capables d’égorger , de noyer , d’abandonner ... ) aimera son , ses enfants jusqu’au bout ! M’est avis qu’il n’est pas besoin d’être cathos , comme on le reproche aux parents de Vincent , pour être de vrais parents , pour avoir su garder ces vraies valeurs de la famille , ne parlons pas d’abnégation , mais d’amour tout simplement !

    L""""épouse """" s’est barrée en Belgique , mais alors qu’elle la ferme ( au fait , elle s’est barrée seule ?? )

     

  • Des commentaires vraiment hideux. Vincent avait de son vivant coupé les ponts avec ses parents et avait clairement exprimé ce qu’il aurait voulu dans une telle situation à sa femme. Sa femme qui a d’ailleurs refusé une euthanasie qu’on lui proposait en Belgique, ça devrait vous faire réfléchir. Sa femme qui n’a rien à gagner financièrement avec toutes ces procédures.

    Il faut vraiment être mauvais dans le fond pour dire de telles choses. Dieu merci Vincent ne verra pas tout ce qu’on a fait à sa femme et mère de ses enfants une fois parti.

    Mention spéciale à celui qui arrive à faire un lien avec les juifs sur la base du prénom "Rachel".


  • #1202182

    Voilà ! Quand les humains ne se parlent plus, ce sont d’autres humains sans coeur qui font et défont leur vie.. Remettre sa destinée entre les mains de juges, le monde devient fou...


  • #1202535

    La désinformation des medias sur ce sujet est inouïe . J’ai relevé au moins 2 contre vérités factuelles flagrantes : (i) les journalistes parlent de "débrancher Vincent Lambert" alors qu’il n’est "branché" à aucune machine, il est juste alimenté car évidemment il ne peut le faire seul ; (ii) j’ai également entendu des journalistes dire que sa femme vient le voir tous les jours alors que c’est manifestement faux puisqu’elle habite la Belgique depuis 2 ans.