Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rencontre avec Piero San Giorgio

Paris, le 18 Juin 2012

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #175050
    le 24/06/2012 par Hans
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Même si la série de conférences, vues en série sur internet, est peu à peu répétitive (normal), ça reste toujours un plaisir d’écouter Piero San Giorgio.

    Au début de cette vidéo, il dit avoir été au Sénat ; est-ce qu’on en sait un peu plus ? Une audition ? Si oui, à propos de quel sujet, dans quel but ? Je vous avoue être curieux.


  • #175058
    le 24/06/2012 par moderateur
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Il a été auditionné par les sénateurs, qui en bons pères du peuple, vont créer un réseau de BAD pour sauver la France...

    Je plaisante.

    Tu imagines bien, Cher Hans, que les sénateurs n’en n’ont rien à f... de Piero San Giorgio et de son livre...

    Ta question est un peu naïve...

    Il était dans les jardins du Luxembourg du Sénat pour le débat avec Franck Abed, que tu peux retrouver sur le site E&R ici :

    http://www.egaliteetreconciliation....

     

    • #175069
      le 24/06/2012 par Hans
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      J’ignorais que les jardins du Luxembourg correspondaient au Sénat ; merci de l’information.

      Hélas, je déchante vraiment vis à vis de nos sénateurs... moi qui croyait à leur bonne volonté et leur souci de petit peuple ! Plus sérieusement, j’envisageais plutôt quelque audition dans le but de connaître l’ennemi, en fait. Nos élites voulant tâter de ces graines de crypto-terroristes anarchistes d’une autre manière que par les RG, en somme.


    • #175097
      le 24/06/2012 par Piero San Giorgio
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      effectivement.... déja l’excellent Mr. Jancovici a tenté le coup auprès du Sénat... et bon, vous imaginez le résultat....
      oui, costard... car nous avons du entrer dans l’enceinte du Sénat, et donc, par respect de vos institutions en France, le Suisse que je suis, suit le protocole.

      — 

      a part cela, cette conférence était à la suite de l’invitation d’un cerle de réflexions "Libéral" (je vais là où on m’invite - CRIF, LDJ, Front de gauche, etc. etc.) et mon discours est le même car je dis ce que je pense et certains faits sont têtus... comme la salle à l’intérieur était trop petite (30 places) nous avons improvisé sur la terrasse du café poru les 100 personnes qui s’étaient attroupées... ça à du sembler étrange au passant lambda... genre prédicateur à l’américaine de rue.. ou Hyde Park corner à Londres... séance sympathique... et bon, il faut essayer de toucher le plus grand nombre de personnes de bonne volonté possible - même si ca déplait toujours à certains esprits chagrins ou aux pinailleurs.. mais peu importe. ceux qui se préparent, même modestement, même petit à petit, auront des chances de bien mieux s’en sortir quand le proverbial SHTF arrivera...

      piero


  • #175062
    le 24/06/2012 par Fred
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Je viens de terminer le livre de Piero San Giorgio mais je ne suis toujours pas convaincu par les solutions avancées !

    Sur le constat tout le monde est d’accord ça il n’y a pas de problème tout fout le camp etc
    Mais pour le reste ils me font bien rire Piero San Giorgio et les survivalistes...
    S’il y des émeutes de la faim et que c’est réellement le chaos comme ils le prédisent, que ferront-ils devant la détermination et l’hostilité des hordes affamées ? (dont le nombre sera renforcé par « les mouvements migratoires »).
    Pour ceux qui ne le savent pas un être humain qui a faim est prêt à TOUT puisque s’il n’agit pas c’est la mort assurée, c’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de l’abruti occidental individualiste de base qui a été formaté par les médias de masse ultraviolents.
    En plus quelqu’un de pas trop idiot saurait parfaitement qu’il pourrait à coup sûr trouver de la bouffe chez un « survivaliste ».
    Leur principal défaut et vulnérabilitée est d’être satiques retranchés dans leur « BAD ».

    Cette politique de l’autruche ne laisse que deux options aux survivos :
    1) Le bunker souterrain entièrement camouflé, mais survivre 10 ans dans une cave je ne vous raconte pas la détresse psychologique !

    ou la version Mad Max :
    2) Faire face aux individus hostiles (une attitude pas très chrétienne) :
    Piero San Giorgio et les autres pourront toujours sortir leurs M16 et autres mines antipersonnelles. A la limite ils tueront les 100 premiers mais que ferront-ils contre les 1000 candidats suivants ?? Ou pire face à une bande armée ??

    En bref, tout ça est beaucoup trop axé sur l’autonomie (dans un esprit très emprunt aux anglo-saxons) et pas assez sur la solidarité et sur le lien social qui sont des concepts à développer.

    Tout dépend de ce qui compte réellement pour vous, pour ma part ce que je fais passer en UN ce n’est pas la survie de ma petite personne ou la transmission de mon patrimoine génétique mais ce sont mes valeurs et ma dignité.

     

    • #175155
      le 24/06/2012 par Tenez
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      En bref, tout ça est beaucoup trop axé sur l’autonomie (dans un esprit très emprunt aux anglo-saxons) et pas assez sur la solidarité et sur le lien social qui sont des concepts à développer.




      Oui enfin sauf que les Anglais ont fait preuve de beaucoup de solidarite pendant la seconde guerre mondiale et le Blitz. Tres bizarrement ils savent tres bien s’organiser en masse lorsque les choses ne vont pas.

      Quant a PSG je crois que ce qui survivront seront ceux qui sauront s’adapter et innover aux nouvelles conditions..et ces nouvelles conditions ne sont pas encore connus !

      On est toujours pris a contre pied par l’avenir donc ca ne sert a rien d’etre prevoyant !


    • #175156
      le 24/06/2012 par dédé75
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      .
      Les montagnes suisses c’est un peu comme le maquis corse mais en beaucoup plus grand et beaucoup plus haut...et puis c’est la Suisse. Je pense que de ce côté là Piero a plutôt bien choisi son endroit pour être tranquille et avoir un maximum de chance pour survivre sans avoir à affronter des "hordes sauvages".
      .


    • #175158
      le 24/06/2012 par Hans
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Je crois pas me tromper en disant que l’échelle d’organisation à mettre en place est celle du village, de la ville, plutôt que de la cellule familiale, et que le lien social est un, si ce n’est le point le plus important (peut-être pas autant que l’eau, à mon humble avis) de cet enracinement.

      Défendre son bunker, c’est certes impossible à long terme, mais c’est surtout caricatural ; le mythe du bunker vient des survivalistes américains durant la guerre froide, qui imaginaient l’imminence de l’holocauste nucléaire. Rien à voir avec aujourd’hui.


    • #175232
      le 24/06/2012 par goy pride
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Pourrais-tu nous indiquer à quelles pages du livre de San Giorgio il est indiqué qu’il faille se terrer dans un bunker souterrain pendant 10 ans ?



      En plus quelqu’un de pas trop idiot saurait parfaitement qu’il pourrait à coup sûr trouver de la bouffe chez un « survivaliste



      Donc tu préconises de faire comme la masse, c’est à dire attendre que le ciel nous tombe sur la tête sans préparation, sous prétexte d’éviter le risque d’être pillé ? Donc plutôt que prendre le risque de mourir suite à un pillage plutôt s’assurer de crever de faim au plus vite ?
      De plus être survivaliste ce n’est pas comme être Blanc au Côte d’Ivoire ou Noir en Chine, on ne porte pas sur son front une inscription "Survivaliste avec plein de bouffe à la maison". De plus en période de chaos toute exploitation agricole, toute maison et tout appartement sans exception est susceptible d’être pillé.



      Leur principal défaut et vulnérabilitée est d’être satiques retranchés dans leur « BAD »



      En période de cirse majeure le retranchement dans un espace sécurisé n’est pas une option mais une obligation. Pour le rappel de nos jours où nous sommes encore en période de paix et de relative stabilité je connais peu de gens qui dorment avec la porte de leur appartement grande ouverte. Je connais peu de gens qui ne quitte leur maison ou voiture sans l’avoir au préalable verrouillée. Je vous laisse donc imaginer en période de forte instabilité ! Vous devriez vous renseigner sur ce qui s’est passé en ex-Yougoslavie durant la guerre. Seul les clochards sans domicile vivaient sans être barricadés, quant aux gens ayant une maison ou un appartement tous sans exception se barricadaient, une simple question élémentaire de survie.



      Cette politique de l’autruche ne laisse que deux options aux survivos



      CUlotté comme affirmation ! Qui est fait de la politique de l’autruche ? Les mecs qui se préparent de son mieux au chaos à venir ou le mec qui tient des discours bisounours du genre "Pas la peine de se préparer, il faut juste du lien social, se faire des bisous et tout ira bien..."


    • #175240
      le 25/06/2012 par goy pride
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Pour ceux qui ne le savent pas un être humain qui a faim est prêt à TOUT puisque s’il n’agit pas c’est la mort assurée, c’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de l’abruti occidental individualiste de base qui a été formaté par les médias de masse ultraviolents.



      Merci pour cette leçon d’anthropologie de haut niveau mais justement l’un des moteurs du survivalisme provient de ce constat ! Tout l’enjeu du survivalisme est de trouver des solutions permettant d’optimiser ses chances de survie dans un cas de rupture de la normalité. Cette rupture de la normalité peut concerner une chose aussi banale qu’un accident de voiture ou devoir passer une ou deux nuits en pleine nature après s’être égaré lors d’une randonnée aux scénarios les plus extrêmes comme guerre civile...



      Piero San Giorgio et les autres pourront toujours sortir leurs M16 et autres mines antipersonnelles. A la limite ils tueront les 100 premiers mais que ferront-ils contre les 1000 candidats suivants ?? Ou pire face à une bande armée ??



      Tu as oublié la bombe atomique !
      Répétons-le, survivalisme ne prétend pas pouvoir faire face avec une efficacité de 100% à n’importe quelle situation, l’objectif est d’optimiser ses chances de survie tout en gardant à l’esprit que bien entendu il y auratoujours la possibilité de cas de figures ingérables. Si l’on suit ton raisonnement on devrait vivre sans jamais prendre la moindre mesure préventive car à toute mesure il y a toujours la possibilité de la survenue d’un scénario extrême qui la rendra inefficace. Inutile de porter un casque en moto car si tu te prends un poids lourd en pleine gueule casque ou pas tu ne survivra pas à un éclatement généralisé de tout tes organes vitaux principaux.



      En bref, tout ça est beaucoup trop axé sur l’autonomie (dans un esprit très emprunt aux anglo-saxons) et pas assez sur la solidarité et sur le lien social qui sont des concepts à développer.



      Peux-tu nous expliquer comment tu comptes être solidaires et généreux quand tu n’a rien à partager ? J’ai une petite ferme qui produit plus que je ne consomme, entre toi et moi qui peut se montrer solidaire et généreux ? A un mec qui frappe à ta porte qu’auras-tu à lui offrir à part tes discours bisounours ? Moi j’ai de la nourriture et du travail à lui donner.
      L’un des objectifs du survivaliste est de se donner les moyens matériels à sa propre survie et par extension à celles des autres.


    • #175398
      le 25/06/2012 par driss
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      goy pride : très bien répondu, j’allais envoyer le même message en substance. J’ajouterais :
      "Je viens de terminer le livre de Piero San Giorgio mais je ne suis toujours pas convaincu par les solutions avancées !"
      Fred : moi non plus, mais le livre a le mérite d’ouvrir le débat. C’est vrai qu’il faut plutôt lire soi-même des bouquins en partant du constat de départ des 7 points importants puis faire ses propres recettes, à mon humble avis, et d’ailleurs PSG le propose lui-même.
      \
      "En plus quelqu’un de pas trop idiot saurait parfaitement qu’il pourrait à coup sûr trouver de la bouffe chez un « survivaliste ». "
      Oui mais 99% des gens seront encore en ville en train de s’entretuer, c’est déjà ça d’évité. Effectivement après il reste les autres, puis à terme les survivants qui eux seront coriaces par définition et là ça se corse.
      \
      "Leur principal défaut et vulnérabilitée est d’être satiques retranchés dans leur « BAD »."
      Je pense que si tu maîtrises ton environnement, que tu le connais bien, que tu sais d’où peuvent arriver les voyageurs etc, tu es en meilleure posture que si tu te déplaces sans cesse où tu ne connais pas ce qui t’entoure et risques de croiser d’autres gens et probablement pas des enfants de choeur (car eux aussi survivants jusque là). D’ailleurs si tu es en mouvement, tu es forcé d’être un prédateur.
      \
      "En bref, tout ça est beaucoup trop axé sur l’autonomie (dans un esprit très emprunt aux anglo-saxons) et pas assez sur la solidarité et sur le lien social qui sont des concepts à développer."
      A développer quand et par qui ? au final il faut que ce que tu préconises donne à toi et tes enfants de l’eau sous 3 jours quand ça pètera.
      \
      "ce que je fais passer en UN ce n’est pas la survie de ma petite personne ou la transmission de mon patrimoine génétique mais ce sont mes valeurs et ma dignité."
      Tu feras comment pour transmettre tes valeurs et ta dignité une fois dessoudé ? Pour transmettre tes valeurs et quoi que ce soit d’autre, il faudra D’ABORD survivre.
      \
      Pour faire bonne mesure, goy pride dit de mémoire "il n’y aura pas écrit sur notre front "survivaliste avec plein de bouffe à la maison"". Mais si, le simple fait d’être surivant prouvera que tu as accès à de la bouffe, mieux : si tu es en bonne santé ça voudra dire que tu en as à volonté...


  • #175068
    le 24/06/2012 par Christophe
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Toujours très à l’aise Monsieur San Giorgio lorsqu’il suffit de s’exprimer en public. Par contre quelques points brouillons à mes yeux :

    "Nous sommes 7 Milliards et nous voulons tous plus de confort" : Oui mais non, on oublie trop souvent de rappeler que la plus grande majorité de la population mondiale ne recherche que des besoins vitaux. Le problème de la demande en matières premières se joue ICI, en Occident, donc ça nous concerne avant tout.

    C’est bien de créer de la prévention à Paris mais cette population ne bougera pas d’un pouce, ceux qui pourront reconstruire la France seront les provinciaux, c’est certain.

    Paris potentiellement le Rwanda ? Je pense au contraire qu’il s’agira de la ville qui profitera le plus longtemps en France des dernières réserves du pays, les plus dépendants au système se rueront justement dans la capitale pour tenter de nourrir leur famille.

    Il ne parle pas d’un potentiel pouvoir militaire (pouvoir imposé par des organisations internationales) qui empêcherait les populations d’émigrer ou de quitter les grandes villes, et ce partout en Europe.

    On en revient aussi au questionnement de Franck Abed puisqu’il n’aborde jamais la question de la foi ou de la religion, autre point il pose toujours le même bémol aux personnes qui n’auraient pas d’économie nécessaire pour bâtir son "projet" (s’enfermer dans la campagne, avec maison, réserves, et autonomie).

     

    • #175215
      le 24/06/2012 par véronique
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Contrairement à vous, moi je crois qu’on survivra mieux hors des villes, car quand les grandes surfaces seront vides, (3 jours environs), qu’il n’y aura plus d’essence donc des difficultés pour se déplacer, nous à la campagne nous aurons mis en commun notre savoir faire, et nous survivrons ... N’oubliez pas que les paysans qui vous nourissent ne sont pas en ville.


    • #175269
      le 25/06/2012 par petit_poney
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Paris potentiellement le Rwanda ? Je pense au contraire qu’il s’agira de la ville qui profitera le plus longtemps en France des dernières réserves du pays, les plus dépendants au système se rueront justement dans la capitale pour tenter de nourrir leur famille.



      Quelles réserves du pays ? Paris est approvisionné par la Province ou l’étranger. Ou sont les poules ? Ou sont les vaches ? Ou sont les champs de blé ?
      Regardez comment cela s’est passé ailleurs.



      Il ne parle pas d’un potentiel pouvoir militaire (pouvoir imposé par des organisations internationales) qui empêcherait les populations d’émigrer ou de quitter les grandes villes, et ce partout en Europe.



      Cela impliquerait d’avoir du pétrole en masse, des soldats en très grand nombre, qu’il faudrait former, payer, nourrir, blanchir....
      Si les gens n’ont pas à manger, ils ne travaillent plus donc plus de PIB donc plus de financement de l’ONU par les états membres donc plus de casques bleus.


    • #175393
      le 25/06/2012 par Halfdan
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Mon cher Christophe, n’attends pas plus de "solutions" militaires que de sens ses responsabilité chez nos "élites" élues. De quelle armée parles tu ? Celle que Sarko a démantelée ? Combien y a t-il de casernes à 50 km à la ronde autour de chez toi ? Et combien d’hommes y sont stationnés en permanence, personnel administratif compris ? Je ne sais pas où tu habites, mais ça ne doit pas faire lourd de toutes façons.
      Quand aux organisations internationales, je ne suis pas sur de comprendre ton propos. Parles tu de l’Otan ? Personnellement, entre les puits de pétrole d’Arabie et ma Normandie, je sais où ils vont se déployer en cas de crise grave.
      Mais suis-je con ! C’est déjà fait !
      Quand à moi, je vis en couple, sur un seul salaire, et j’avance avec une poignée de camarades depuis quelques mois. Tout cela pour dire "nul besoin d’être riche pour être prêt". Crois moi, ça développe un sens de la démerde, qui va devenir très précieux bientôt.
      Questions pour tous les lecteurs : du monde autour de Rouen ?


    • #175503
      le 25/06/2012 par Christophe
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      @Haldfan : Je pense qu’on s’est mal compris. J’essayais dans mon paragraphe d’analyser la vision catastrophe de Piero San Giorgio qui imaginait Paris se transformer en Rwanda, et il était peut-être juste d’y envisager un pouvoir militaire qui prendrait le relais pour empêcher les populations d’émigrer et qui conduirait à une répression dans les grandes villes (imaginez une population entière qui réclamerait la tête de ses gouvernants, à travers l’oeil de l’oligarchie). Donc répression militaire envisageable oui (j’admets qu’on est dans la fiction mais ça se tient), mais évidemment je ne perçois pas du tout cette possibilité d’un bon œil et oui, quand je parle d’organisation internationale X ou Y je parle évidemment d’une grande organisation américaine... Un grand pays de l’Occident ne s’appauvrira pas selon moi sans de nouvelles méthodes répressives de la part de nos "gouvernants".

      @Petit_poney : Au sujet des "réserves", j’espère que tu as compris que je parlais des stocks que le pays confectionne en cas d’urgence. La plus grande partie de la population aujourd’hui n’est plus autonome et elle dépendra par logique de ce dernier recours. Où est-ce que ses stocks seront délivrés ? Probablement dans les grandes villes, donc très probablement à Paris.


    • #175625
      le 25/06/2012 par petit_poney
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Au sujet des "réserves", j’espère que tu as compris que je parlais des stocks que le pays confectionne en cas d’urgence.



      Je suis très ouvert au niveau des croyances. Je veux bien discuter avec des créationnistes, des évolutionnistes, des gynarchistes, des raëliens, mais je ne crois pas qu’en cas d’effondrement du système, il y aura des stocks de nourriture gentiment distribués aux citoyens de Paris. Si il y en a, je crains d’abord qu’ils soient très limités, ensuite qu’ils ne profitent qu’à quelques privilégies. J’espère me tromper mais je pense que l’état aura plutôt tendance à la réquisition qu’à la distribution hélas... Si l’Etat distribue quelque chose cela pourrait être des tickets de rationnement dans certains scénarios de crise.


  • #175114
    le 24/06/2012 par Dalila
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    "Une image qui vos tout les longs discours" (observation de la petite foule face à l’orateur)

    Et jean jean, la maison, elle brûle ! ah bon, en tout cas le pinard il est bien bon !!!
    c’est aussi , une autre façon de faire face à la crise.

    Tous à la cave !!!!!


  • #175141
    le 24/06/2012 par joël
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Il va de soit et cela est du bon sens que de révéler que la surpopulation est la première résultante de ces conflits (sociaux) en autres à venir ; Surtout dans la réflexion de Mr Giogio ! Mais qu’elles sont les sociétés qui font le plus d’enfants, même en crevant de faim ?! Les Occidentaux (encore les Blancs) qui ces derniers font eux des enfants au prorata des évolutions économiques avec cohérence, et sont les plus évolués dans tous les domaines et disciplines arts, mathématiques, architectures, technologiques, philosophiques comme toujours ! C’est la raison pour laquelle nous sommes envahis par des barbares incultes et violent avec l’aide zélé de l’empire pour casser cette supériorité intellectuelle et ainsi revenir à l’âge de la caverne et devenir un crétin manipulable ! Cela a toujours été le rêve des sionistes de faire baisser les niveaux intellectuels des Occidentaux !

     

    • #175247
      le 25/06/2012 par Tenez
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Les Occidentaux (encore les Blancs) qui ces derniers font eux des enfants au prorata des évolutions économiques avec cohérence, et sont les plus évolués dans tous les domaines et disciplines arts, mathématiques, architectures, technologiques, philosophiques comme toujours !




      Qd je pense que j’ai ete sensure pour mille fois moins que ca ! Tu es completement a cote de la plaque Joel !

      Tu ne vois pas que ce sont ces art et sciences sans conscience qui ont ruine notre planete ecologiquement et economiquement.

      T’as rien compris a E&R ! Le probleme est justement chez ceux qui dominent financierement et technologiquement le monde.


  • #175154
    le 24/06/2012 par pandanlagl
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    j’y ai assisté : il faisait beau et malgré le bruit de la circulation, il y a eu un bon échange entre l’auteur et les gens présents... Les derniers moments de calme et de maitrise de soi, avant la tempête...


  • #175209
    le 24/06/2012 par Mirias
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Merci à vous Piero pour vos éclairages et vos analyses.
    Je suis surpris des commentaires négatifs, et de leur manque de réalisme et de bon sens.
    Le retour à la simplicité devient plus facilement et évidente à un certain age...
    Mon départ de Paris m’a permis de redécouvrir le goût des fruits et des légumes (ça fait 2 ans que les tomates vendues en supermarché ET sur les marchés parisiens n’ont plus aucune saveur, sauf chez de rares marchands, mais à quel prix).
    La Bad, c’est pas gagné, mais au moins je ne suis plus obligé d’acheter de la m.... pour manger.
    Vivre totalement autonome me parait difficile comme projet, mais de moins dépendre du système est une source de joie. Chaque parcelle de liberté retrouvée n’a pas de prix. Si ça ne "pête" pas, j’aurais quand même gagné ça.

     

    • #175407
      le 25/06/2012 par karimbaud
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      @Mirias...............au moins tu as "sauté" le pas !.....pas toujours évident quand on est piégé par la grande ville.........et tu as raison, chaque reconquête de nos libertés volées ou violées, c’est sans prix !


  • #175275
    le 25/06/2012 par Popopodi
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Dans la 1ère partie PSG évoque la fin des réserves de pétrole. Bon ça me rappelle un documentaire que j’ai vu il y a qques années qui s’appelait ’les 7 soeurs’ si ma mémoire est bonne, et dans lequel il était très bien expliqué que l’huile végétale pouvait très bien servir de substitut à l’essence pour nos voitures (et même l’eau si je me souviens bien). Comment se fait il que rien ne soit fait à ce sujet, je suis conscient que des interêts économiques colossaux sont en jeu, mais que personne ne dise rien, ne fasse rien, me laisse sur le cul. Comment se fait il que, au hasard, des écolos de bonne volonté, càd qui s’occupent d’autres choses que de thématiques d’ext.gauche, ne s’emparent du sujet ?... Bon perso j’aurais du mal à prendre un long courrier qui turbinerait à l’huile de colza, mais bon toutes les voitures du monde entier se passant d’essence ou de gazoil, ça représenterait des économies hallucinantes, non ? Ca me parait tellement évident qu’il doit y avoir une réponse imparable, alors si qqun la connait...

     

    • #175327
      le 25/06/2012 par piero san giorgio
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      le colza ou le maïs pour faire du bioethanol ou autres systèmes de biomasse, ça doit pousser massivement. pour ça, il faut de la terre cultivable, des engrais, des pesticides, de la mécanisation, de l’eau... bref... du pétrole.

      en gros, il faut un litre de pétrole sous toutes ces formes pour produire un litre de bioethanol.

      damned.


    • #175348
      le 25/06/2012 par Loup Espiègle
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Question de bon sens. Si l’on faisait rouler le parc automobile mondial à l’huile végétale, la nourriture utilisant ces huiles serait plus chère et l’on dévasterait les derniers milieux préservés de la planète pour faire pousser de l’huile de palme. Les agro-carburants sont une fable.


  • #175335
    le 25/06/2012 par Yop
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Au sujet du pétrole il pourrait y avoir une alternative : "Les Microalgues"

     

    • #175377
      le 25/06/2012 par kwai80
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      La plus grande alternative c’est dieu et seul lui décide de notre futur.Je ne pense pas que ce soit bien ce que fais cet homme ce n’est pas de la prévention il va juste réussir a paniqué les gens.Paix et amour.


    • #175907
      le 26/06/2012 par Peste et corriza
      Rencontre avec Piero San Giorgio

      Je bosse dans les agrocarburants :
      Pour la faire simple sur les microalgues, comme sur les agroéthanols en général : pas rentable dans les conditions actuelles.
      Le problème est simple : trop de gens, trop d’étalement urbain, trop de transports, pas assez de terres libres


  • #175413
    le 25/06/2012 par karimbaud
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    discours et point de vue pertinent de la part de piero !...il hiérarchise à mon humble avis très bien les priorités relatives à la survie...et contrairement à ce que j’ai pu lire, le lien social n’est pas oublié....quel résistant authentique souhaiterait réemerger dans un monde dénué de morale et de sentiments........évidemment celà dépendra du niveau de déliquescence des institutions et de l’organisation sociale, donc le but est de s’adapter à de nouvelles conditions de vie et faire en sorte que notre équilibre de vie nous échappe le moins possible !...nos ancêtres l’ont fait, ils ont répondu aux problèmes posés par de nouveaux climats, de nouvelles terres, de nouveaux obstacles !....tout celà ne pourra s’optimiser qu’en s’éloignant autant que possible de tous les épicentres d’un chaos ou d’un désordre !...........ce qu’il faut retenir c’est qu’en situation d’urgence, il y a des priorités et des hiérarchies à faire d’où les étapes pour organiser la survie !.....merci à piero pour ses interventions !


  • #177004
    le 28/06/2012 par misaki8
    Rencontre avec Piero San Giorgio

    Tres bonne conférence, comme tous celles de pierrot, ceci dit le bruit de fond est très fatiguant à la longue


Afficher les commentaires suivants